Viens vivre ton aventure Bleach!
 

Partagez|

Des corps à enterrer [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
.: Espada #9 :.
.: Espada #9 :.


Messages : 69
Date d'inscription : 13/03/2011

JDR
Niveau:
34/100  (34/100)
Expérience:
200/350  (200/350)
Relations:


MessageSujet: Des corps à enterrer [Terminé] Sam 2 Avr - 13:19

Après m'être remis des blessures causées par le combat contre gin, je faisais dorénavant parti de l'espada. J'avais eu le temps de maitriser ma ressurection et apprendre de nouvelles techniques de foudres qui allaient s'avérer très utile contre des ennemis puissants. Malencontreusement, de nombreux espadas et fraccion sont morts lors de cette guerre contre les shinigamis et rokya. Seul trois des anciennes espadas avaient réussi à s'en sortir : Stark, Hallibel et Grimmjow. Maintenant que nous étions sous les ordres de Gin il était temps de réunir la nouvelle espada et de se venger. A peine intégrer dans l'espada que gin voulait me revoir, je suis allé le voir, il était assis dans son nouveau trône. Il était fier de lui, d'avoir la place de supérieur et de se prendre pour le plus fort. Mais je ne pouvais rien lui rapprocher, après tout c'est lui qui m'avait rendus plus fort. Même si je dois avouer que son air sournois me déranger, ses yeux et sa bouche nous laissait croire qu'il n'était jamais sérieux. Si j'étais ici, c'était pour effectuer ma première mission au sein de l'espada. Celle-ci n'avait rien de compliquer, j'allais même rencontrer l'espada trois qui devait m'aider dans cette tâche.

Je suis passé dans mon petit chez moi qui se trouvait dans la tour de Las Noches. C'était petit, mais suffisant pour y dormir et y ranger quelques affaires. J'ai pris mon zanpakuto que j'avais laissé la-bas et je suis parti à la rencontre de Hallibel. Je me demandais comment elle était, j'ai beaucoup entendu parler d'elle, mais je ne l'avais encore jamais vu. En tout cas je pense qu'elle serait de mauvaise humeur à cause d'Aizen et de sa trahison. De plus on m'a dit qu'elle s'était remis de blessures graves assez récentes. Bref j'étais assez pressé de la rencontrer. Mais la retrouvé dans cette tour était comme chercher une aiguille dans une botte de foin. La tour rebordait de couloir et de salle toute différente les unes des autres. Et peut-être était-elle de l'intérieur. J'ai donc fait les salles de las Noches une par une, cela me faisait une visite gratuite en même temps. Il y avait des salles qui servaient toutes à quelques choses, une prison, la salle du trône, la salle principale où l'on mangeait principalement ensemble. La salle de conseil ou avait lieux toutes les réunions et ou toutes les décisions importantes étaient prises. Et bien d'autres salles que qui ne me préoccupaient pas tellement pour l'instant.

Bon après une bonne heure de recherche j'en ai déduis qu'elle n'était pas à l'intérieur, j'ai donc cherché dehors, il y avait déjà moins d'endroit où elle pouvait être. J'ai commencé par le pont où il n'y avait même pas âme qui vive. J'ai ensuite rôdé vers les terres ou grimmjow s'était fait battre et je vis non loin de là une jolie fille blonde sur un balcon. Son style et sa couleur de peau, elle ressemblait à une amazone. Elle se trouvait sur un petit balcon et son regard était dirigé vers l'horizon. Je me suis approché d'elle pour tenter de créer des liens avec elle. Je me suis d'abord présenté :

« Bonjour je suis Hidaki, nouveau espada occupant la place du N°9. Et toi ? »

Je lui ai posé la question même si je savais déjà son nom et son rang. En attendant la moindre réaction de sa part ou qu'elle me répond, j'observais le manche de son zanpakuto qui dépassait légèrement de derrière son dos. Il paraissait assez petit, mais la taille de signifie pas puissance. Je me demandais bien combien de temps je pouvais tenir en combat contre elle. Je sortis un petit bout de papier de ma poche où était marqué en quoi consistait ma mission : Ramener le corps des espadas 0.5.7.8.9 et celui du capitaine des exequias se prénommant Rodonbon. Les corps des autres espadas étaient entièrement décomposés. Je voulais aussi ramener les membres de l'ex espada et des fraccions, mais Gin n'avait pas l'air de vouloir. Je ne voyais pas les emplacements des corps de marqué sur le papier, allait-on devoir les chercher aussi ?! J'espérais que l'on pourrait se battre contre quelque hollow en route pour essayer mes nouvelles techniques. Enfin bon pour l'instant il fallait convaincre hallibel de m'aider à transporter les corps ce qui n'allait pas être chose facile étant donné que je ne savais vraiment pas comment allait se dérouler mon travail d'équipe avait elle, mais bon, je n'allais pas tarder à le savoir.




Dernière édition par Hidaki Kalai le Sam 9 Avr - 16:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Des corps à enterrer [Terminé] Sam 2 Avr - 17:18

Terre, fausse Karakura, quelques jours plus tôt.

Hallibel était dans les airs. Elle se dressait fièrement face contre trois adversaires : Hitsugaya Tôshirô, Capitaine de la 10ème Division, Yadomaru Lisa et Sarugaki Hiyori, deux Vizard qui étaient venues prêter main forte aux Shinigami. Deux insectes que Hallibel se devrait d'écraser, en plus du Capitaine. Elle ne supportait pas leur air hautain, leur propable supériorité. Ils la sous-estimaient. Elle était en colère ... En colère que cet imbécile de Commandant en Chef ait réussi à battre ses Fraccion. En colère que ses amies de toujours avaient fini par mourir de la main du Capitaine. Et elle n'allait pas décolérer avant un moment, pour sûr.

Les trois adversaires de Hallibel avaient fini par prendre de la distance avec elle. Elle ne savait pas trop pourquoi d'ailleurs. Soudainement, elle eut une vive douleur en dessous de l'épaule gauche, non loin de sa clavicule. Elle écarquilla les yeux en grand. Elle ne comprenait pas. Elle ne savait pas qui avait osé l'attaquer, en traître, de la sorte. La lame sortait quelque peu de sa poitrine. Mais rapidement, elle ressortit de son corps, comme si de rien n'était. Hallibel se tourna. Aizen, c'était lui. Lui qui venait de la trahir, lui qui venait de la transpercer avec sa lame, comme s'ils étaient des ennemis. Lui qui voulait mettre fin à sa misérable vie car soi-disant, elle n'était pas assez forte. Hallibel leva Tiburon en direction d'Aizen et le déchiqueta. Sauf que ... Sauf qu'elle se rendit compte trop tard que ce n'était pas Aizen, mais une simple illusion. Il n'était pas là. Ce n'était pas lui qui l'avait attaqué. Enfin, si, oui et non. C'était lui, sans être lui. Elle ne comprenait pas comment cela était possible.

Néanmoins, c'était, apparemment, le geste de trop pour Aizen. Car voilà qu'il lui en voulait d'avoir retourné son arme contre lui. Ni plus, ni moins, il lui porta un coup fatal. Hallibel perdit son équilibre, elle chuta, chuta en direction de la terre, du sol. Elle allait s'écraser, et mourir au sol, comme un vulgaire moucheron qu'on aurait écrasé. S'en était fini d'elle. Elle voyait déjà sa vie défiler devant ses yeux. Elle n'avait pas été assez forte. Elle n'avait pas pu protéger ses Fraccion, et malgré ce que Aizen lui avait dit. Il lui apporterait puissance, c'était ce qu'il avait dit. Mais tout n'était que subterfuge et trahison. Hallibel toucha lourdement le sol. Du sang sortit de sa bouche. Elle sombra dans l'inconscience ...

**********

Un rêve ... Un cauchemar plutôt.

Depuis ce jour-là, depuis cette attaque survenue sur Karakura, à chaque fois que Hallibel fermait les yeux, elle repensait à ça. Et ce matin là, elle n'y coupa pas. La douleur de la trahison était toujours présente. La douleur physique, elle s'en fichait totalement. Mais sa fierté en avait pris un sacré coup. Elle ne savait pas pourquoi Aizen l'avait trahie au dernier moment. Elle ne savait pas pourquoi Gin avait trahi Aizen. Elle ne savait pas pourquoi on avait décidé de la sauver, de l'épargner. On avait des projets pour elle. Mais voulait-elle seulement en faire partie ? Là était la question. Pourquoi était-elle encore parmi l'Espada ? Pourquoi voulait-on encore d'elle ? Hallibel s'interrogeait beaucoup, mais elle ne trouvait pas les réponses à ses questions. Et elle n'irait certainement pas les poser à l'autre fouine qui se pavanait sur le trône qu'occupait Aizen.

Après avoir porté une main non loin de là où était sa nouvelle cicatrice, Hallibel se leva, et enfila ses fringues. Comme tous les matins depuis trois quatre jours, elle quitta ses appartements afin de se rendre dehors. Elle observait le désert sans fin, en silence, comme elle l'avait toujours fait avec ses Fraccion. D'ailleurs, de temps en temps, elle souriait, ou on devinait son sourire caché par sa veste. Elle repensait aux chamailleries de ses amies. Elles qui s'enguirlaient souvent tandis que Hallibel ne faisait rien, si ce n'était les écouter. Ca lui manquait. Oui, ces petites chamailleries lui manquaient. Elle aurait aimé pouvoir leur dire combien elles comptaient pour elle. Il ne lui restait plus qu'à tourner la page, et ça, ça serait probablement plus difficile. Hallibel ferma les yeux pendant quelques instants, écoutant le faible murmure du vent qui balayait le désert sans fin.

Mais Hallibel fut dérangée dans sa méditation. Voilà qu'on s'approchait d'elle. Elle avait senti un Reiatsu, bien inférieur au sien, qui se rapprochait d'elle. Un Reiatsu qu'elle ne connaissait pas. Quel était le crétin qui venait l'embêter ?! C'était pas le moment, vraiment pas le moment. Une voix s'éleva dans son dos. Il se présentait sous le nom d'Hidaki, nouvel Espada. Elle ne le regarda même pas, se contentant de croiser les bras, comme si quelque chose n'allait pas.

"Espada 8 ? Hummm ... On dirait pas ... Tu n'as pas le Reiatsu du 8ème de notre groupe. A moins que Gin ait carrément merdé."

Ouais. Deux possibilités : ou les nouvelles recrues étaient particulièrement faibles, ou y'avait un truc qui clochait. Quant à discerner le vrai du faux, ça serait plus compliqué. Hallibel se tourna furtivement vers l'arrivant, et reprit sa contemplation du désert.

"Qu'est-ce que tu m'veux ?"

Son ton était plutôt agressif, mais elle n'aimait pas qu'on l'ennuie. Alors, il avait intérêt d'avoir une sacré bonne raison !

[NB : Tu es 9ème, pas 8 j'te signale]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
.: Espada #9 :.
.: Espada #9 :.


Messages : 69
Date d'inscription : 13/03/2011

JDR
Niveau:
34/100  (34/100)
Expérience:
200/350  (200/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Des corps à enterrer [Terminé] Dim 3 Avr - 10:33

Hidaki qui était assez enchanté à l'idée de la rencontrer, a vite changé d'avis. Ce ton agressif et ces paroles injustes qu'elle m'attribuait étaient tout de même à prévoir d'avance étant donné la circonstance des événements précédents. D'après elle, mon taux de reatsu était faible, pour être l'espada n°9, mais elle n'en avait pas un extraordinaire non plus. Et je suis devenu un arrancar il y a peu longtemps alors qu'elle, le nombre d'année qu'elle avait passé se comptait en siècle. Si elle était devenue aussi forte, c'était grâce à l'expérience acquise lors de ses nombreux combats. Le fait qu'elle dise que Gin ait complètement merdé m'avais rendu très perplexe, je ne savais pas si elle voulait parler de notre combat ou de son choix pour me prendre dans l'espada. Mais au moins moi, je n'étais pas rentré dans cette assemblée en claquant des doigts. Aux lieux de me parler sur ce ton et de me dire de telles absurdités, elle aurait mieux fait de se présenter de A à Z comme je lui avais demandé. Pour l'instant j'avais déjà un préjugé d'elle. Jolie, râleuse, ennuyante, pas bavard et surtout agressive. Bref un aspect assez négatif, j'espérais bien qu'elle me montre ses côtés positifs si elle en a au cours de la mission qui allait s'en suivre. Quand elle regardait droit devant avec ses bras croisaient, cela me donnait l'impression qu'elle se fichait de tout et cela m'énervait assez. J'ai donc mis ma main droite sur son épaule gauche et lui ai dit :

« Ecoute je sais que c'est difficile pour toi, mais ce n'est pas une raison pour me parler comme ça même si tu as une puissance qui dépasse amplement la mienne. De plus si je suis ici c'est que l'on me l'a ordonné et que j'ai besoin de toi alors calme toi. »

Elle s’était retournée furtivement vers moi un instant et à continuer de contempler le désert. Il était temps de lui expliquer ma venue ici. Je lui ai montré mon petit bout de papier et j’ai dit :

« Bon Gin nous a donné une mission à tous les deux. Etant donné que Las Noches avait encombré de nombreux morts lors de cette précédente guerre qui vient de se terminer, nous avons pour objectifs de retrouver les corps de certains espadas et du capitaine d'exequias. Ces espadas sont : Yammy, Szayel Apporo, Nnoitra, Aaroniero et Somarie Le Roux. Nous devrons les ramener dans la cour de Las Noches où ils seront enterrés. Les autres espadas ne sont pas à chercher, car tu dois savoir qu'ils sont tous en lambeaux. Je pense que tu voudrais aussi prendre soin d'enterrer tes fraccions, mais aller sur terre entraînerait trop de risque. Je ne sais pas où sont les corps que nous recherchons alors je propose que nous recherchons à deux chacun de notre côté. Et qu'on se retrouve ici quand nous les aurons tous localisé. »

Sans attendre une réponse émanant d'elle, j'ai sauté du balcon et suis parti sur la gauche. J'avais entendu dire qu'il y avait eu de gros dégâts par là-bas. Et les rumeurs étaient bien vraies, au bout d'une centaine de mètres on pouvait déjà percevoir un gros trou dans l'un des murs du palais. Et pas plus loin que ça, un cadavre de quelque d'une chose coupée en plein de petits morceaux. On pouvait voir des pieds en qui avait la forme de sabots comme les chevaux, une espèce de queue géante qui ressemblait à celle d'un scorpion. Il y avait même de grosses mains qui faisaient de double de moi. Quel était donc ce monstre, même son corps était tout plat. Seule sa tête qui m'avait permis de le reconnaitre n'avait pas changé. C'était le corps de Yammy en Ressurection. Le plus fort des espada était sous mes yeux, il nous cachait bien son jeu. J'avais essayé de soulever une partie de son corps ; sa pâte, mais il m'était impossible de la bouger d'un millimètre. Cela ne servait à rien de revenir ici avec hallibel. Même à deux nous ne pourrions pas le bouger, lui qui 'étaient 10 morceaux. Néanmoins, il fallait l'enterrer.

J'ai utilisé un Cero d'une puissance considérable dans le sol pour faire un trou en dessous Yammy et ainsi l'enterrer. J'ai ensuite rebouché le trou avec le sable autour. Bon bah au moins c'était réglé pour l'espada 0. J'espérais que les autres n'avaient pas tous des ressurections aussi immenses. Quand je suis passé de sur le pont en venant ici, j'ai cru apercevoir un corps aux loin, il fallait que je m'en assure. Après avoir traversé ce pont et être arrivé dans un bâtiment en ruines, il y avait toujours ce cadavre au milieu d'une marre d'eau. Cette eau avait surement était causé par des techniques étant donné que l'on est dans le désert et que l'eau en telle quantité et très rare. Mais ce cadavre n'avait pas l'air d'être non plus celui d'un homme. Il avait bien un corps semblable aux nôtres, mais possédait deux petites têtes qui devaient être dans une sorte de bocal vu les bouts de verre à côté d'elles. C'était un arrancar, mais j'étais incapable de dire si c'était un espada ou non. Il fallait que je cherche son numéro pour savoir si s'en était un. Je ne voyais nulle part, j'ai soulevé sa veste blanche et je vis son numéro sur l'épaule gauche. C'était donc lui l'ancien n°9, mon prédécesseur. Je lui ferais honneur lors de son enterrement.

J'ai sorti mon petit bout de feuille et j'ai marqué son emplacement. Pour les autres espadas je n'avais pas la moindre idée d'où ils pouvaient être. J'ai donc fait le tour de Las Noches, je suivais les trous dans le sol en espérant que cela me mène à un eux. Et à bout de dix minutes de recherches dans les catacombes, je trouvai un homme aux cheveux rose portant des lunettes et le numéro de huitième espada. Il était debout les yeux grands ouverts avec une épée plantée dans le corps. Ses yeux et son expression sur son visage pouvait donner l'impression qu'il n'était pas encore mort, mais avec le zanpakuto planté à cet endroit, il n'y avait aucune chance pour qu'il soit en vie. A côté de lui rester des traces de liquides bizarres, on aurait dit du poison. Peut-être était-il la cause de sa mort ?! Et à côté il y avait une petite fiole, je l'ai pris et j'ai essayé de prendre des échantillons de ce liquide. Son effet m'intriguer. Mais je n'étais pas venu ici pour ça maintenant que j'avais localisé la moitié des corps, il était temps que je retourne sur mes pas pour aller voir Hallibel au balcon. Je ne pense pas qu'elle serait là à mon arrivée, malgré le petit retardement que j'avais rencontré avec Yammy. Une fois que j'étais arrivé au balcon je ne voyais pas hallibel, elle ne devait pas encore avoir fini, en l'attendant, je regardais le ciel artificiel au-dessus de nos têtes.


Dernière édition par Hidaki Kalai le Sam 9 Avr - 16:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Des corps à enterrer [Terminé] Dim 3 Avr - 18:18

Hallibel inspira profondément, avant de lâcher un soupir. Elle n'aimait pas être embêtée. Et elle ne voulait pas savoir ce qu'il lui voulait. Nan, elle voulait qu'on lui fiche la paix ... Ou que les nouveaux lui fichent la paix pour le moment. Si Starrk ou Grimmjow venait la voir, ça passerait encore, du fait que ... bin qu'elle avait passé beaucoup de temps avec eux tout de même. Alors, il était vrai que quand un nouveau se pointait et qu'il voulait faire la loi, ça ne lui plaisait pas forcément, pour sûr. Voilà qu'il lui faisait la morale sur l'intonation qu'elle avait pris avec lui. Il lui demandait même de se calmer ! N'importe quoi ! Mais n'importe quoi ! Il voulait qu'elle se calme ? Il n'avait qu'à se tirer sans demander son reste avant qu'elle n'aie des envies meurtrières ! Elle n'en avait rien à foutre de ses ordres, ou plutôt, des ordres qu'on lui avait donné. Elle n'en avait rien à carrer. Qu'il aille voir ailleurs si elle y était.

Hallibel lui adressa un regard meurtrier, un de ses regards qui vous font froid dans le dos, qui fait que vous avez quelque peu la chair de poule. Elle le menaçait ? Oui et non. Elle l'incitait plutôt à déguerpir le plus rapidement possible. Elle ne voulait pas connaître ses raisons, et encore moins se calmer. Elle recroisa les bras sous sa poitrine, ce qui la faisait ressortir d'ailleurs, et retourna à sa contemplation du désert. Elle le trouvait trop calme depuis quelques temps. Avant le plan débile d'Aizen, y'avait toujours quelques animations, comme Nnoitra qui s'éclatait avec Tesla ... Enfin, s'éclater était un grand mot. Disons qu'ils se battaient comme des chiffonniers, comme si leur vie en dépendait. Grimmjow aussi était de ce genre là, se battre avec n'importe qui, mais surtout avec Ulquiorra, pour un oui ou pour un non. Mais le désert avait pratiquement perdu ses plus valeureux combattants. Starrk n'était pas un adorateur des combats. A dire vrai, il avait toujours préféré se vautrer sur sa couche en attendant que le temps passe. Hallibel, elle écoutait ses Fraccion se disputer à tout bout de champ et les laissait se battre. Y'avait que Grimmjow qui allait, probablement, reprendre ses entraînements et mettre un peu d'animation ...

Hidaki lui cassait les pieds. Sa voix résonnait dans sa tête, et ce même si elle faisait tout pour ne pas l'écouter. Elle se fichait bien de ce qu'il pouvait lui dire. Sa présence, elle la devait à Gin. Oh ... Si elle pouvait l'écorcher, ou bien lui faire subir mille tourments. Elle trouvait Aizen fourbe de temps en temps, bin, lui, il gagnait la palme d'or ! Et il croyait que Hallibel allait lui obéir au doigt et à l'oeil alors qu'il pouvait très bien se retourner contre eux ? Il avait vu la vierge en string ou quoi ? Probablement ... Elle irait lui dire deux mots tiens ... Non, elle n'allait pas le remercier de lui avoir sauvé la peau. Ca aurait peut-être été mieux pour elle si elle s'était retrouvée six pieds sous terre ... Probablement même. Ce que Gin lui voulait ? Qu'ils aillent à la recherche de cadavres, qu'ils s'éclatent à les retrouver pour les enterrer.

Avant qu'elle n'ait eu le temps de dire quoi que ce soit, voilà que Hidaki avait pris la poudre d'escampette en sautant depuis le balcon. Tssss ... Elle poussa un nouveau soupir et posa une main sur son front.

"Bordel ..."

Comme si elle avait que ça à faire ! Partir à la recherche de cadavres ! Et puis quoi encore ! Le pire, c'était que l'autre zozio était parti sans lui dire qui il allait chercher. Non pas que ça l'intéressait, mais bon ... Elle ne savait même pas si elle allait obéir à l'autre imbécile. Nan, nan. Hallibel, maintenant, elle n'obéissait plus au doigt et à elle. Nan, nan, elle ne ferait pas ce qu'on lui dirait, quand on lui dirait, sauf si on lui donnait une bonne raison. Bon, il était vrai que donner une dernière demeure à ses compatriotes, c'était pas mal. Mais qu'est-ce qu'ils en avaient à foutre ? Gin et Hidaki. Gin n'était qu'un enfoiré qui ne pensait qu'à des plans tordus, donc Hallibel ne voyait pas trop pourquoi il se préoccuperait des anciens de l'Espada. Quant à Hidaki, il était nouveau parmi l'Espada. Alors, pourquoi ça l'éclaterait de partir à la recherche des anciens ? Hein ? Pourquoi il ferait ça ? Pourquoi il se donnerait la peine d'exécuter cette mission alors qu'il ne les connaissait pas ?

Hallibel était énervée, très énervée d'ailleurs. Elle shoota dans un petit caillou qui s'envola bien loin. Elle allait être de mauvaise humeur toute la journée. Quoi que ... Ca aurait quand même été le cas. Elle n'emboîta pas le pas de Hidaki. Bien au contraire, elle retourna même à l'intérieur du grand palais de Las Noches. Elle n'était pas un chien. On ne lui dirait pas d'aller ici ou là, car elle n'obéirait pas. Non, elle s'était décidée qu'elle n'écouterait plus les Shinigami. Et comme Gin était un Shinigami, certes, un traître, elle ne l'écouterait pas plus que cela. C'était se fourrer le doigt dans l'oeil si les gens pensaient le contraire.

Les mains toujours sous sa poitrine, Hallibel errait dans les différents couloirs. Jusqu'à tomber sur celui qu'il ne fallait pas. Gin, son regard fourbe, ses yeux fermés, son minois de traître. Il était là, devant elle. Hallibel allait passer à côté de lui, sans rien dire, sans même lui parler de cette foutue mission à la con qu'elle ne voulait pas faire. Elle passa à côté de lui, le dépassa même. Elle pensait qu'il n'allait pas l'arrêter. Elle s'était trompée car voilà qu'il s'était retourné et qu'il l'interpellait. Et dire qu'elle pensait pouvoir passer son chemin tranquillement, sans qu'il ne songe à l'embêter. Et bin, elle s'était trompée ! Voilà qu'il lui parlait de Hidaki, du fait que ça serait bien qu'elle puisse mettre ses anciens compagnons en terre. Le pire ... C'est qu'il avait un ton compatissant, comme s'il faisait vraiment preuve d'empathie. Fourberie de sa part pour mieux la "baiser" après ? Qui sait ... Qui sait ... Tssss ...

L'enfoiré quand même ... En un clin d'oeil, c'était comme si ses questions, sa mauvaise humeur ou presque s'était envolé. Tssss ... La cause était indéniablement Gin mais bon ... Très certainement que sa mauvaise humeur reviendrait plus tard. Non sans un sourire certain qu'elle n'avait pas vu, Gin s'éloigna petit à petit, laissant Hallibel seule dans le couloir. Bon, d'accord, elle irait chercher les cadavres, si y'avait que ça pour lui faire plaisir. Hallibel passa ses mains devant son visage durant quelques instants. Elle poussa un long soupir et disparut du couloir en un clin d'oeil. La voilà qu'elle se retrouvait dans le désert de sable sans fin. Mine de, même si elle se fichait complètement de Hidaki, elle savait où précisément il était allé. Elle n'aurait donc aucun de mal à ne pas passer par les zones où il était passé.

Hallibel resta debout, pendant quelques instants, à regarder autour d'elle. Elle ferma ensuite les yeux durant une ou deux minutes peut-être. Le corps d'un être humain, et même d'un Hollow, est à 70% composée d'eau. Or, notre chère Hallibel avait une affinité particulière avec l'eau. De ce fait, niveau cadavre, elle n'allait pas mettre longtemps à trouver leurs positions. Du moins, de ceux qui n'avaient pas déjà été localisés. Ils étaient peut-être morts depuis trois ou quatre jours, ce n'était pas pour autant qu'ils avaient déjà subi la décomposition. Coup d'oeil à droite, coup d'oeil à gauche, la voilà qu'elle s'élançait dans une direction. Elle s'était retrouvée sur l'une des nombreuses terrasses du palais de Las Noches. Du moins, si on pouvait appeler cela une terrasse d'ailleurs. Ladite surface plane avait été ravagée par les combats. Hallibel baissa la tête. Elle voyait du sang, des traces noirs, de fines particules de glace qui n'avaient pas encore toutes fondues. Un long combat, pas une mince affaire. Y'avait encore quelques corps, des espèces de soldats formés par le Capitaine de l'Exequias.

Du pied, elle poussa quelques cadavres, histoire de retrouver l'autre andouille. Bah oui, ils se ressemblaient tous un peu plus ou moins et de ce fait, difficile de le reconnaître. Elle enjambait les corps un à un, jusqu'à arriver finalement à celui qui l'intéressait. Elle secoua la tête. Encore une pauvre victime du plan d'Aizen. Bon, ça faisait déjà un imbécile de trouver. Il lui en restait deux. Nnoitra, et Somarie. Deux Espada qu'elle n'avait jamais vraiment porté dans son coeur. Quoi que, Nnoitra, c'était sans aucun doute le pire des deux, surtout quand il interrompait les gens à tout bout de champ. Elle garderait Nnoitra pour la fin. Elle savait que Somarie s'était fait dégommer au sommet d'une tour qui avait explosé. Elle n'avait pas assisté au combat mais savait où il était. Quoi que ... Elle savait où était aussi Nnoitra, du fait que ... Du fait qu'elle avait assisté, au loin, au combat de Grimmjow contre Ichigo. Et Nnoitra ... bin, il était tombé non loin de là où Grimmjow avait été repêché ... Donc, en somme, le problème était résolu. Même pas besoin d'aller vérifier qu'ils y étaient. S'ils n'étaient pas là où elle le pensait, c'était qu'ils avaient probablement été dévorés, ou un truc dans le genre.

Hallibel secoua la tête à plusieurs reprises. Elle devait encore retrouver l'autre zozio sur son balcon. Pfff ... Fallait pas qu'il croit qu'elle allait faire équipe tout le temps avec lui. Il pouvait se mettre le doigt dans l'oeil. D'une, elle ne le connaissait pas. De deux, elle ne lui faisait pas confiance. Et de trois, elle ne lui ferait pas confiance avant un long moment, pour sûr ! De toute manière, sa confiance était ébranlée pour un long moment. Quoi qu'il en soit, la voilà qu'elle était repartie en direction du palais. Il était là. Elle sentait son Reiatsu. Tssss ... il n'avait pas perdu son temps lui.

"Encore là ? Je présume que tu as trouvé tes cibles."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
.: Espada #9 :.
.: Espada #9 :.


Messages : 69
Date d'inscription : 13/03/2011

JDR
Niveau:
34/100  (34/100)
Expérience:
200/350  (200/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Des corps à enterrer [Terminé] Lun 4 Avr - 20:22

Je ne cherchais pas vraiment à travailler en équipe avec Hallibel, il voulait juste créer un minimum de lien avec chaque personne de l'Espada. Je n'essayais pas non plus de la forcer à m'aimer, je comprenais très bien le fait qu'elle ne fasse plus confiance à personne à part peut-être les anciens espadas ; Grimmjow et Stark. Elle devait détester Gin, elle qui détestait déjà Aizen qui paraissait moins sournois et malicieux. Même moi je ne l'appréciais pas beaucoup, j'avais l'impression qu'il parlait dans le dos des gens et qu'il préparait des plans qui ne feraient qu'augmenter le nombre de morts dans nos rangs. En clair, cet homme m'avait seulement permis de me rendre plus fort en me transformant en arrancar. Je ne savais pas comment étais vraiment Tosen, mais vu les critiques que j'ai entendus pas les autres arrancar, je suis heureux de ne pas l'avoir connu. Bref nos supérieurs sont plus brillants en matière de traitrise qu'en matière de confiance.

Même certains des espadas n'étaient pas des plus amicaux, certains aimaient se vanter et se battre pour un rien, d'autres aimaient se servir de nous ou d'autres étaient toujours en colère pour un rien. Le seul avantage à rejoindre l'espada et d'apprendre plusieurs techniques telles que le cero amélioré ou des bara. Il y avait tout de même parmi tous ces gens, quelqu'un qui avait un caractère très plaisant, même en portant le numéro 1, il ne s'en vantait pas. Assez paresseux, mais très dévoué à son supérieur. Ce n'était autre que Stark. Heureusement, d'autres membres seront surement recrutés par Gin, je les apprécierais selon leurs caractères. Il me faudra à moi aussi un compagnon pour ne pas m'ennuyer, un fraccion comme ils disent.

Au loin en admirant à moitié le ciel et le désert, je pouvais voir hallibel revenir par ici en tirant la tronche. J'imagine bien que cette mission devait bien l'ennuyer, mais les ordres sont les ordres. Bref, elle arriva vers moi en ronchonnant et en m'adressant la parole pour me dire : « "Encore là ? Je présume que tu as trouvé tes cibles." Effectivement, si j'étais ici à l'attendre c'est que j'avais fini. Elle aussi apparemment, peut-être connaissait-elle l'emplacement de certains des espadas. Maintenant que nous connaissions tous les emplacements de leurs dépouille il fallait les déplaçaient. Ce qui n'était hélas pas facile. Il aurait été préférable de les transporter tous d'un coup plutôt que de faire plein d'aller-retour. J'ai donc cherché dans les environs quelque chose qui nous permettrait d'embarquer de lourdes de charges, leurs cadavres. Ce n'était pas la chose que l'on pouvait trouver facilement dans le Hueco Mundo.

Je cherchais une sorte de brouette mais rien, que je cherche dans le bâtiment ou à l'extérieur je ne trouvais rien. Jusqu'à que je vois assez loin de là, deux boeufs hollow, chose que je n'avais vu et que je n'aurais jamais imaginé voir. Ces bêtes-Hollow n'étaient pas seuls, elles étaient suivies ou plutôt tirait un immense morceau de bois en forme de rectangle, enfin je ne voyais pas très bien tellement ils étaient loin. J'ai couru vers eux en m'enfonçant chaque fois dans le sable qui était limite mouvant. A moins de dix mètres d'eux, j'avais enfin saisi qu'ils traînaient une charrette, je trouvais ça louche qu'ils tirent une charrette sans rien dedans et sans personne pour les guider. Louche, mais pile ce qu'il nous fallait même les boeufs étaient là, même pas besoin de tirer. J'ai pris la sangle qui attachait le boeuf et la charrette et je les ai fait avancer jusqu'à Hallibel, enfin une bonne nouvelle pour elle, elle n'aura pas à se salir les mains. Il était temps de partir chercher les corps. Le plus près était certainement celui d'Aaroniero.

J'ai pris les rênes et je suis parti devant elle. Je pense que suivre Hallibel n'était pas le plus rapide vu comment elle était peu motivée pour y aller. Faire avancer ces boeufs n'étaient pas aussi facile qu'on pouvait l'imaginer, il était fainéant et à moitié mort, je ne sais pas d'où il venait, mais en tous cas ils marchaient moins vite qu'une tortue, mais bon on n'était pas pressé. Du moi je ne l'étais pas, pour ce qui était de Hallibel j'en étais moins sûr. Au moins elle avait quelque chose à faire, même si ce n'était pas la plage ou le ski, ça nous occupait. Je me demandais bien qu'elle type d'homme pouvait être l'ancien espada n°9, du moins, si l'on pouvait appeler cela un homme. Il devait s'être fait battre par un adversaire redoutable. Ou peut-être n'était-il pas tomber contre le bon adversaire. Mais vu la quantité d'eau se trouvant dans la salle, cela devait être un match opposant de technique d'eau ou de l'eau contre de la glace ayant fondu. Selon Hallibel, le corps de Le roux n'était pas très loin de celui de Aaroniero, nous aurions dû nous croiser, où peut-être avait-elle vu le combat et n'avait pas besoin de venir voir s'il était là.

Arrivé au bâtiment du défunt, j'ai essayé de faire sortir un maximum d'eau dehors pour ne pas qu'elle reste ici indéfiniment, mais j'avais l'impression de que c'était interminable, alors au bout de certains litres évacué, j'ai arrêté et je me suis avancé vers le corps de l'espada. Je l'ai regardé à plusieurs reprises et me suis posé une question. Qu'avait-il fait de mal pour en arriver là ? Moi j'ai intégré l'espada sans rien faire de mal. Je n'ai fait que de me venger ou tuer des anciens criminels. A vrai dire, je ne savais même pas pourquoi j'étais devenu Hollow et pas Shinigamis, je n'avais tué personne, on m'avait tué, nuance. Mais bon c'était le destin et je ne pouvais rien y faire. Tué n'était pas une passion, si je pouvais faire partie de l'espada sans avoir à tuer de gens, cela serait bien mieux. Mais hélas il le fallait pour survivre et j'étais prêt à tout pour défendre la nouvelle chance qui m'était offerte, celle de vivre ma vie et de reprendre mes petites habitudes. Bon ce n'était pas le moment de rêver, il fallait que l'on s'occupe de ce corps avant que Hallibel s'énerve de nouveau. Je ne tenais pas vraiment à ce qu'elle me déteste. Et je ne pense pas que je pourraistravailler souvent en équipe avec elle.


Dernière édition par Hidaki Kalai le Sam 9 Avr - 16:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Des corps à enterrer [Terminé] Mar 5 Avr - 15:44

Hallibel adressa un furtif regard en direction de Hidaki. Elle se demandait encore pourquoi Gin avait assigné un nouveau à cette mission, surtout qu'il ne les connaissait pas. Après tout, le nouveau boss du Hueco Mundo aurait très bien pu confier cette tâche à Starrk ou Grimmjow ... Ou peut-être même tous les trois. Là, elle n'aurait probablement rien dit et n'aurait probablement pas pesté autant non plus. Mais là, elle ne comprenait pas ... Elle ne savait pas pourquoi Hidaki. Pourquoi pas un autre ? Pourquoi lui ? Alors qu'il connaissait pas les autres ? Ou du moins, pas autant que Hallibel les connaissait. Après tout, elle les avait cotoyés bien plus longtemps que le nouveau. C'était peut-être pour ça qu'elle avait la rage, qu'elle était en rogne contre Hidaki. Parce que pour elle, il n'était pas l'un des leurs. Et tous ceux qui viendraient compléter l'Espada ne serait pas non plus des leurs, ou du moins, des "originaux". Hallibel savait qu'ils étaient tous remplaçables, du fait que l'Espada comprenait l'élite des Arrankar, et uniquement l'élite. Sa rage passerait peut-être un jour ou l'autre, qui sait ? Quand ... elle serait un peu moins en colère, sûrement.

A ses paroles, Hidaki se contenta de répondre par un léger haussement des épaules. Il l'ignorait ? Parfait, elle en ferait de même. Après tout, ils faisaient peut-être équipe pour cette mission, mais ce n'était pas pour autant qu'ils devaient s'adresser la parole. Alors, ça serait le strict nécessaire, ou quelque chose dans le genre. Hallibel reprit sa contemplation, en silence, du désert sans fin. Hidaki avait encore bougé et était, de nouveau, parti, non sans l'avoir prévenu qu'il allait chercher un moyen pour ramener les corps. Les voir morts, ça ne la gênait pas. Après tout, oui, ils se connaissaient tous, mais ce n'était pas comme s'ils avaient élevé des cochons ensemble. Elle n'avait jamais été intime non plus avec eux, donc ... Donc qu'ils soient morts, bin, c'était la vie quoi, en quelque sorte. Les gens vont et viennent, certaines restent, d'autres finissent par disparaître. Et il fallait croire que le coup du sort avait décidé que sept d'entre eux devaient périr pour le bien de tous, en quelque sorte.
Néanmoins, si Hallibel acceptait facilement ses pertes là, elle ne supportait pas la perte de ses Fraccion. C'était ... C'était plus dur qu'elle ne l'aurait imaginé d'ailleurs. On dit que le temps finit par guérir n'importe quelle blessure. Physiquement parlant, oui. Ca faisait quelques jours que la grande bataille avait eu lieu, Hallibel avait bien cicatrisé, et ce malgré la méchante entaille qu'elle avait eu. Enfin, ce n'était pas qu'une entaille du fait qu'elle avait tout de même été transpercée de part en part par la maudite lame d'Aizen. Métaphoriquement parlant, la blessure de cette trahison était toujours présente ... Sans oublier la perte de ses Fraccion. Ca lui avait miné le moral. Et sans aucun doute que ça la minerait encore pendant quelques jours, le temps que tout se remette en place, ou un truc dans le genre. A moins que tout était fichu ...

Hallibel secoua la tête durant quelques instants. Faudrait déjà qu'elle arrive à retrouver le sommeil, et ça ne serait probablement pas une tâche aisée. Nan, à chaque fois qu'elle fermait les yeux, elle repensait à ce terrible moment, à cette lame qui s'enfonçait dans son corps. Elle revoyait son visage surpris quand elle se retournait et qu'elle voyait qui était son attaquant. Hallibel avait beau retourné la situation dans tous les sens, à chaque fois, ça se terminait pareil. Elle finissait par chuter, par chuter et par chuter encore et encore jusqu'à toucher le sol et s'éteindre. Ca lui faisait froid dans le dos, à chaque fois qu'elle y pensait. Et elle ne savait pas quoi faire pour ne plus y penser. Peut-être ... Qu'elle devait se laisser du temps, beaucoup de temps.

Hallibel poussa un long soupir ennuyé. Elle regarda en contre bas. Voilà que Hidaki revenait avec un curieux attirail. Elle n'avait que peu de souvenirs de sa vie humaine, c'était y'a trop longtemps. Mais elle se rappelait de ces espèces de boeuf que son père possédait. Il les utilisait pour labourer les champs du Seigneur et planter, la suite, divers légumes ou plantes. On aurait presque pu croire qu'elle souriait en repensant à cela. Mais souriait-elle vraiment ? Ou n'était-ce là qu'une illusion ? Quoi qu'il en soit, grâce à ce procédé, les deux membres de l'Espada auraient un moyen pour ramener les cadavres.

"Bon ... Allons-y ... J'aurais la paix après." souffla-t-elle pour elle-même.

De toute manière, Hidaki était bien trop loin pour pouvoir l'entendre. Donc elle pouvait bien dire ce qu'elle voulait, il ne l'entendrait pas. Après quelques minutes, elle descendit finalement de son perchoir et rejoignit l'autre zigoto, ses bras toujours placés sous sa poitrine. Elle marchait d'un pas plutôt lent. Oui, elle n'était pas pressée d'exécuter cette mission. Enfin, dans un certain sens, il était vrai que plus ils se dépêchaient, plus vite elle retournerait vaquer à ses occupations : c'est à dire rien faire. C'était peut-être pour ça d'ailleurs qu'elle ne se pressait pas : parce qu'elle n'aurait rien à faire par la suite. Curieuse contradiction dans un certain sens. M'enfin.

Ils marchaient en silence en direction de l'endroit où Aaroniero Arleri avait été vu la dernière fois. Un drôle de Hollow ce type là. Hallibel avait toujours eu un certain respect pour lui, même s'il n'était pas aussi bien placé qu'elle dans la hiérarchie de l'Espada. Pourquoi ? Parce qu'il avait bouffé beaucoup d'âmes, beaucoup de Hollow. Pas loin de 35 000 au final, ce qui n'était pas rien. Et puis, cet enfoiré avait réussi à se faire un Shinigami et à fusionner avec celui-ci. Ce n'était pas rien quand même, vous ne croyez pas ?

Au bout d'un moment, un long moment, ils arrivèrent finalement là où était son corps. Le bocal qui conservait ses deux têtes avait été explosé. Tssss ... Hallibel se demandait quel genre de combat avait eu lieu. Mais il n'y avait plus que de l'eau qui ne s'était pas encore totalement évaporée. Hmm ... De la glace, sans aucun doute. Hallibel avait affronté un Shinigami qui usait de la glace. Elle aurait pu le battre ... Si Aizen n'était pas intervenu et s'il ne l'avait pas planté. Elle secoua la tête durant quelques instants. Bon, il était temps de charger le corps et de se tirer. Direction, Somarie Le roux.

D'ailleurs, il n'était pas bien loin. Juste la tour d'à côté. Hallibel le savait, ou du moins, elle s'en doutait. Lors des combats, elle avait suivi son Reiatsu et avait remarqué ses déplacements. Elle ne savait pas trop encore comment ils allaient retrouver son corps. Après tout ... Vraisemblablement, il avait été opposé à un Capitaine. Certes, Hallibel ne connaissait pas les capacités dudit Capitaine, mais bon.

"Allez, amène-toi."

Ainsi donc, Hallibel se mit à marcher en direction de la nouvelle tour. Les boeufs Hollow allaient rester en bas. Mais les deux Espada allaient devoir se rendre au sommet de la tour pour voir ... pour contempler les dégâts, en quelque sorte. Elle n'attendit pas Hidaki plus longtemps. Voilà qu'elle prenait appui et qu'elle "s'envolait" en direction du sommet de la tour, qui avait explosé d'ailleurs. Un dur combat apparemment ... Le haut de la tour était complètement en ruines, ravagée en quelque sorte. De toute manière, un combat contre un Capitaine faisait forcément des ravages. La preuve dans la fausse Karakura. Bon nombre de bâtiments avaient été explosés par les différents combats.

Somarie était là, gisant sur le sol, inerte. Il avait repris sa forme normale. Quoi de plus normale d'ailleurs puisqu'il était mort. Il avait de nombreuses entailles sur tout le corps, partout, je dis bien partout. Ouais, il était pas beau avoir ... Mais bon, contrairement à certains, il n'avait pas une belle gueule d'ange, non, il avait plutôt une sale gueule. Alors, des entailles ici ou là, ça changeait pas grand chose.

"Charge-le."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
.: Espada #9 :.
.: Espada #9 :.


Messages : 69
Date d'inscription : 13/03/2011

JDR
Niveau:
34/100  (34/100)
Expérience:
200/350  (200/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Des corps à enterrer [Terminé] Ven 8 Avr - 20:24

Le passage vers ce N°9 avait été très rapide, elle n'avait pas l'air d'y attacher trop d'importance, je ne connaissais pas ses gout et les coéquipiers qu'elle appréciait, mais elle n'avait pas l'air d'aimer tous les n°9 d'abord cette chose avec deux petites têtes et ensuite moi, peut-être qu'elle nous croyait trop faible et refusait donc de nous adresser la parole. Mais je comptais bien grimper les échelons et arriver à un rang nettement supérieur à celui que j'occupe actuellement. Après tout, il ne fallait pas que je me plaigne, certains arrankars étaient beaucoup plus vieux et avaient beaucoup plus d'expérience mais m'étaient pourtant inférieurs en combat. J'étais le plus jeunes arrankar de tous les temps, tous les autres étaient minimum centenaires. Ils ont dû assister à une tonne d'évènement important. Les guerres mondiales, les catastrophes naturelles ect.

En clair je ne pense pas que j'aurais pu intégrer l'espada sans mon combat contre Gin. Il est bien clair que dans un combat à mort, il m'aurait bien entendu, tué en quelques minutes voir même secondes. Pendant que je m'occupais un peu de ces boeuf-Hollow, Hallibel avait un air songeur, elle pensait à quelque chose qui devait la tourmenter. Puis comme pour se réveiller d'un cauchemar elle secoua sa tête puis sans savoir pourquoi, elle continua sa route vers le prochain corps. Je ne savais pas si elle était sotte ou si elle le faisait exprès, mais notre objectif était de ramener les corps pas juste de les observer, mais elle, l'air de rien, après avoir regardé le corps et les environs elle partait déjà vers le corps suivant.

J'ai donc pris le corps d'Aaroniero et l'ai chargé dans la charrette. Le porter n'était pas bien difficile, on aurait dit que son corps était vide, il était aussi léger que moi à 14 ans. Ses vêtements étaient tous mouillés e avaient remplis à moitié la charrette d'eau. Hallibel qui était parti devant, connaissait l'emplacement du prochain corps, celui que j'allais maintenant voir était l'ex Numéro 7. Je me demandais bien à quoi pouvait-il bien ressembler, était-il bizarre comme le n°9 ou était-il comme moi et hallibel. Je ne savais pas si son nom avait un rapport avec son physique mais, quand on ne le connaissait pas, on aurait pu le croire. Son nom était celui de le Roux, cela pouvait peut-être définir sa couleur de cheveux. Bref la charrette et les boeufs se faisaient de plus en plus lourds et dur à faire avancer. Ils tiraient la langue et étaient essoufflées comme si c'était la canicule ou qu'ils avaient soif. Sur ma route je voyais plein de petits animaux que j'avais déjà rencontrés sur terre, mais sans leurs masques de Hollow.

Les lézards me faisaient rire, leur masque était aussi gros que leur tête, on aurait dit de petits casques. Il y en avait un avec la tête coincé dans le sable, je me suis arrêté un instant et je l'ai légèrement déterré pour le laisser repartir vivre dans ce désert sans fin. Quand j'étais sur le point de me remettre en route et de tirer les boeufs, je m'aperçus très rapidement que la charge avaient nettement augmenté. Je me suis retourné vers la charrette et je vis alors les deux boeufs couchés morts, du moins c'est ce que j'ai cru pendant quelques minutes, ils étaient seulement couchés sous le poids de la fatigue. Avec un peu de repos ils pourront récupérer. Seulement nous n'avions pas le temps de les attendre, enfin cela ne me dérangeait pas, mais j'en doutais pour qu'elle veuille passer plus de temps dans cette mission.

J'ai donc pris une décision rapide pendant qu'elle continuait à avancer devant moi. J'ai détaché les boeufs de la charrette pour qu'ils se reposent. Quand la charge deviendra trop lourde à tirer pour moi, je reviendrais les rechercher sans doute dans un meilleur état. Avec cette histoire, j'avais perdu du temps et Hallibel avait pris pas mal d'avance, mais peut-être ne s'en avait-elle pas aperçu. Pour tenter de rattraper mon retard, j'ai couru avec la charrette qui ne pesait pas bien lourd avec un seul corps à l'intérieur. Il ne valait mieux pas que je perde Hallibel de vue, elle était la seule à connaitre l'emplacement du corps à Somarie. Mais on était déjà arrivé, il n'était vraiment pas loin de Aaroniero, nous avions marché moins d'un kilomètre avant de le trouver. Son corps était parsemé de petites coupures, son ennemi devait posséder des techniques qui infligeaient une multitude de blessures. Cet espada était très bizarre lui aussi, il avait une sorte de robe ou il y avait des sortes d'ovales fermés.

Deviner que c'étaient des yeux qui lui permettaient de manipuler les parties du corps de son adversaire en quelque sorte. A quelques mètres de lui se trouvait du sang, surement pas le sien, mais celui de son assassin. Il y avait aussi un veston blanc avec une sorte de blason, il appelait cela un Haori il me semble. Il s'était donc fait battre pas un capitaine, cela reflétait donc leurs niveaux. Hallibel était bien calme, elle regardait le corps de Somarie et au bout d'un petit moment, elle adressa la parole pour dire : « Charge-le ». Un ordre, elle venait de me donner un ordre, elle m'énervait avec son caractère de cochon, il y a des moments où je l'aurais frappé. De toute manière, elle ne se saurait jamais déplacé ou Sali les mains pour son camarade mort. Je l'ai donc pris et jeté dans la charrette à côté de l'autre espada. Et à peine arrivé et occupé du corps qu'elle voulait déjà repartir. L'autre corps était déjà plus loin, cela allait être plus dur avec le poids qui a augmenté, limite triplé. Je ne dis pas que cet homme était lourd, mais sa robe si et elle prenait aussi énormément de place. Je ne rencontrai rien d'imprévu dans mon voyage vers Szayel. Rien n'avait changé et j'attendais que Hallibel fasse une part du boulot en le mettant dans la charrette en l'attendant sur un rocher.


Dernière édition par Hidaki Kalai le Sam 9 Avr - 16:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Des corps à enterrer [Terminé] Sam 9 Avr - 12:05

Ils étaient là, devant le corps de Somarie. Selon les échos qu'elle avait eu ... Il aurait affronté un Capitaine, vraisemblablement, le taluenteux Byakuya Kuchiki. Hummm ... Elle en aurait bien fait son quatre heure d'ailleurs. Oui, oui, Hallibel n'irait pas nier qu'il était plutôt agréable et charmant à regarder. Mais bon, toujours selon les rapports, c'était plutôt quelqu'un de froid. Ca aurait été amusé de faire éclater son armure de glace, histoire de voir ce que y'avait en dessous. Oh oui, et croyez moi, Hallibel aurait probablement été ravie de lui faire exploser cette armure Smile. Brèfle, elle savait de quoi était capable ce Byakuya. Somarie ... n'avait vraiment pas eu de chance d'être tombé sur lui. Nan, parce que c'était clair qu'il n'aurait pas pu gagner face au Capitaine. A bien y penser ... Barragan aurait été, sans aucun doute, celui qui aurait eu le plus de chance face à lui. Pourquoi ? Parce que tout ce que l'ex Second Espada touchait, ça tombait en morceau, ça finissait par se désagréger. Et là, bin ... Les petites lames de Byakuya, pouf, envolées avec la capacité de Barragan. Du moins, c'était se disait Hallibel.

De toute manière, Somarie était mort et même penser à tout cela, à une stratégie différente, ça ne changerait pas grand chose, puisque ça ne le ramènerait pas. Hallibel leva les yeux au ciel durant quelques instants, poussant un long soupir. Et dire qu'elle ne serait probablement pas là où elle était si elle n'avait pas croisé le chemin d'Aizen il y avait de cela fort longtemps. Si ça se trouve, elle serait peut-être même morte à l'heure actuelle. Le comble, c'était que, dans un certain sens, elle lui devait sa vie, sa puissance. Et ce clampin n'avait pas hésité à se retourner contre elle et à la plomber par derrière. C'était le truc qu'elle avait le plus de mal à accepter, ça, et le fait qu'elle était encore là alors que ... que plus rien ne la retenait vraiment. Si ça se trouvait, Gin avait gardé quelques uns de l'ancienne Espada seulement pour qu'ils puissent enseigner quelques trucs aux nouveaux ... Mais Hallibel n'était pas une enseignante, et du fait qu'elle ne parlait pas beaucoup, mis à part à ses Fraccion décédées, ça n'arrangeait pas vraiment les choses non plus ... Bah, à un moment ou à un autre, elle finirait par crever l'abcès et demander à Gin ce qu'il avait derrière la tête.

Quoi qu'il en soit, Hidaki avait pris soin de charger Somarie dans la charrette. Enfin, prendre soin, façon de parler puisqu'il avait plutôt jeté son corps, ou un truc dans le genre. Bon, il était temps de passer au prochain. Szayel était le plus prêt, du moins, selon Hidaki. Y restait qui après le scientifique fou ? Hmmm ... Le capitaine de l'Exequias, et ce cher Nnoitra. En fait, à bien y penser ... y'avait que les bouffons qui étaient morts, ceux que Hallibel n'appréciait pas plus que cela. Parce que Starrk, elle l'aimait bien ce gros fainéant. Grimmjow ... C'était un peu plus tendancieux du fait qu'il était un peu spécial mais bon ... Elle poussa un soupir, un long soupir. Direction, donc, Szayel.

Hallibel shootait dans les quelques petits cailloux qui se trouvaient sur son passage, parfois. De temps à autre, elle levait le nez au ciel. Trop de questions, elle se posait trop de questions. Et son sourire qui revenait sans cesse en tête. Enfin, celui de Gin, ou bien d'Aizen ... Hmmm ... Qu'est-ce qu'elle aimerait les torturer dans leur sommeil ! Enfin, Aizen ça serait bien plus compliqué du fait qu'il était à la Soul Society, sous bonne garde. Mais bon, rien ne l'empêchait d'aller faire des misères. Aprs tout, lui était là, lui était au Hueco Mundo. Elle pourrait très bien le traumatiser autant qu'elle le voudrait.

Hallibel secoua la tête. Selon Hidaki, ils étaient bientôt arrivés à l'endroit où se trouvait Szayel. Encore un bout de bâtiment qui avait été rasé, détruit, à cause des combats. Il était là, encore debout, le visage figé. La lame plantée dans son coeur. Hallibel ne savait pas trop ce qui s'était passé pour lui. Mais si les combattants n'étaient plus là, c'était qu'ils jugeaient que Szayel ne pourrait plus rien faire de mal. Et à dire vrai, c'était sans aucun doute le cas, du fait qu'il avait le bout de la lame qui traversait son coeur de part en part. Szayel ... Elle avait toujours trouvé que c'était un membre raffiné. Du moins, il ne parlait pas comme les autres, avait un vocabulaire bien différent d'ailleurs. Plus soutenu peut-être, mais ça ne l'empêchait pas de prendre les gens de haut, de temps en temps. De tous les morts, c'était peut-être sans aucun doute celui qu'elle appréciait probablement le plus.

Hallibel s'était rapprochée de lui et le regardait. Tssss ... Le pire, c'était qu'elle savait qu'il était mort, mais Szayel, lui, ne semblait pas encore le savoir. Son corps était mort, mais y'avait quelque chose dans ses yeux qui faisaient dire qu'il avait une petite lueur encore, ou un truc dans le genre. Difficile à expliquer. Quoi qu'il en soit, sans plus attendre, Hallibel avait tiré, d'un seul coup, sur le morceau de lame qui dépassait, histoire ... Histoire de le lui enlever. On aurait pu s'attendre à ce qu'il pisse le sang comme un porc. Ce ne fut pas le cas du fait que ... pratiquement tout son sang avait séché, au sol.

"C'est fini les petits inventions pour toi ..."

Mouaip ... Le scientifique était mort. Dommage, il avait fait quelques trucs utiles. D'une pichenette, elle le poussa jusque dans la charrette. Hallibel reprit alors la route, histoire d'aller chercher le Capitaine de l'Exequias. Il n'était pas bien loin d'ailleurs. Pas bien loin de là où Yammy avait explosé, selon les rumeurs. Mais bon, probablement que Hidaki n'avait pas cherché en hauteur pour voir si y'avait pas quelqu'un d'autre à récupérer dans les environs. Ils allèrent ici et là, jusqu'à se retrouver près du corps du Capitaine qui était toujours au sol. Hallibel se tint l'épaule durant quelques instants. De temps en temps, c'était inexplicable, mais la douleur revenait. Elle ne savait pas trop pourquoi, surtout que ça avait bien cicatrisé. Mais comme on le dit, les blessures mettent du temps à guérir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
.: Espada #9 :.
.: Espada #9 :.


Messages : 69
Date d'inscription : 13/03/2011

JDR
Niveau:
34/100  (34/100)
Expérience:
200/350  (200/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Des corps à enterrer [Terminé] Sam 9 Avr - 16:29

En étant assis sur le rocher et en regardant Szayel, je m'aperçus rapidement qu'il était différent des autres hommes. Si on l'observait attentivement, on pouvait rapidement se rendre compte qu'il avait beaucoup moins de corpulence que tous les autres, même en stade de ressurection. Malgré tout il faisait partis de l'espada, il devait compter sur des fourberies ou son intelligence. Mais les dégâts qui l'entouraient, prouvaient qu'il avait eu affaire à des combattants de grandes envergures. A regarder Hallibel, on pouvait comprendre qu'elle lui faisait honneur. C'était bien la seule personne à qui elle avait fait honneur.

Malgré cet honneur, on ne pouvait pas dire qu'elle lui attachait une très grande attention, elle lui arracha d'un coup la lame qui était enfonçée dans son corps depuis près d'une semaine. Je l'ai ramassé et je l'ai observé, c'était bien un zanpakuto, son adversaire devait vraiment être bête ou sournois pour abandonner son seul et unique zanpakuto. A en juger les tâches de sang par terre, la lame, les dégâts d'une envergure incalculable et les petites traces de poison que l'on trouvait à plusieurs mètres l'une de l'autre, on pouvait deviner qu'il avait affronté un adversaire redoutable ou alors plusieurs ennemis. En tout cas il n'avait pas eu de chance, on devinait facilement qui avait souffert dans sa mort, cela se lisait dans son regard encore vitreux.

Voir Hallibel chargeait le corps sans discuter m'avait époustouflés, c'était la première fois depuis le début de la mission qu'elle faisait quelque chose sans râler. La façon dont elle l'avait mis dans la charrette avait été très délicate par rapport à moi qui jetais à moitié les corps. Elle avec une simple pichenette, elle a fait tomber délicatement le corps dans la charrette et est parti de suite chercher le capitaine des exequias. Je me demandais bien quel était le rôle de cet homme pour Aizen. Et que pouvais être l'exequias, était-ce une escouade d'homme, était-ce une dizaine d'arrancar comme l'espada. Le chemin que prenait hallibel pour rejoindre cet homme était court.

On montait sur les toits de bâtiments et sauté de toit en toit jusqu'à que l'on arrive devant un homme à la forme d'arbre. J'avais laissé la charrette par terre car il m'était impossible de réaliser de telle cascade en trainant de deux cents kilos. Cet homme portait un masque plus grand que tous les autres arrancar, on ne pouvait même pas distinguer son visage. Son masque d'os ressemblait à un crâne de Yack. Autour de lui était empilé en tas une tonne de guerriers. Ces soldats devaient avoir un rapport avec Rudobon car ils avaient tous la même tête et les mêmes tenus.

Seulement les soldats avaient pour tête un crâne d'humain. J'en déduisais donc que c'était ça l'espada. Rudobon était en ressurecion et des certaines parties de son corps avaient été coupées. Ses branches plus particulièrement. Elles étaient toutes coupées, à croire que c'est là que reposait tout son pouvoir. Ses branches et son arme étaient en forme d'éclair, j'adorais son arme étant donné que je suis un amateur des techniques de foudre. Gin m'avait un petit peu parlé de leur tâche, mais je trouvais ça très vaste ; éliminer les intrus et les faibles.

Il était temps de le charger dans la charrette. Je pris l'homme sur mon épaule. Il était dur à porter étant donné sa robustesse et sa grande taille, mais je suis parvenu retourné à la charrette. Maintenant qu'il nous restait qu'un seul corps à prendre. Seulement la charge dépasser maintenant les deux cents kilos et il m'était très dur de tirer. Il fallait qu'on aille chercher les boeufs car je ne tenais vraiment pas à utiliser ma ressurection juste pour cette charrette. Maintenant, je me dis que j'ai bien fait d'enterrer Yammy sur place, car il nous aurait posé problème en ressurection. Même les boeufs auront du mal à tirer seul, je les aiderais en poussant de l'autre côté.

D'après mes souvenirs, j'avais laissé les boeufs là où Somarie est mort. J'espérais qu'il ne se serait pas enfui. J'allais le savoir dans cinq minutes. Pendant que l'on marchait, j'aperçus au loin un petit feu de camps, je me demandais bien de quoi il s'agissait, mais là n'était pas la question. Le feu n'était pas l'élément que j'appréciais le plus, il me donnait des sueurs froides. Je repensais sans cesse à ce cauchemar vécu cette nuit-là. Malgré le temps passé après cette vie humaine, il m'était impossible de chasser cet incident et le visage de ces hommes dont j'ai réussi. Ce jour où j'ai tout perdu, mes amis ma famille ma carrière ; ma vie. C'est aussi le jour ou une grande peur m'avait envahi.


En repensant à ce vieux cauchemar, je n'avais pas réalisé que j'étais déjà arrivé. J'étais tellement dans la lune que je me suis explosé le crane contre un mur en marchant. Je ne l'avais pas vu arriver. Il valait mieux que je ne fasse comme si rien n'en s'était passé avant que Hallibel se foute de ma gueule.Heureusement pour moi enfin une bonne nouvelle, les boeufs n'avaient pas bougé. Je les aie rattachés à la charrette et je me suis assis pour prendre enfin une petite pause. Cette mission était assez épuisante, enfin pour moi, on ne pouvait pas dire que Hallibel faisait beaucoup de choses. J'ai sorti un gourde de mon dos et je me suis déshydrater.

Il était bizarre de boire ou de ressentir la soif pour quelqu’un de mort, mais cela faisait du bien. Je me souviens que j’adorais aller à la piscine quand j’étais jeune, on pouvait dire que l’eau était mon élément. Ce qui avait expliqué mon étonnement quand j’ai appris que je maitriser des techniques de foudre. J’étais assez jaloux de Hallibel qui elle maitrisait l’eau à la perfection. J’ai donc profité de cette pause pour me rassasier et me reposer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Des corps à enterrer [Terminé] Dim 10 Avr - 18:36

Le capitaine de l'Exequias avait été chargé dans la charrette. Hallibel avait jeté un coup d'oeil rapide à la charrette. Heureusement que c'était pas elle qui la tirait ! De toute manière ... Elle ferait prévaloir une épaule bien douloureuse et laisserait Hidaki faire le sale boulot. Ce n'était pas son jour de chance, il fallait bien le dire. Généralement, la plupart du temps, quand Hallibel se levait, elle était de mauvaise humeur ... Et c'était encore pire depuis que ... depuis qu'elle avait reçu ce coup de poignard dans le dos, enfin, façon de parler puisque ce n'était pas un poignard qui l'avait transpercé, mais un Zanpakutoh. Il était vrai que, y'avait pas à dire, ça lui restait en travers de la gorge. Mais elle n'y pouvait rien. Seul le temps lui permettrait de soigner cette blessure, du moins, si elle se laissait le temps. Ou seule la mort la délivrerait finalement de son fardeau, de ses questions.

Ils marchaient, tranquillement, vers l'endroit où Hidaki avait laissé les boeufs Hollow. Bien évidemment que Hallibel aurait préféré se rendre là où était Nnoitra et en terminer au plus vite avec cette histoire. Ce n'était pas que la compagnie du jeune membre de l'Espada l'indisposait. Enfin, si, oui et non. Elle ne l'aimait pas, mais elle ne pouvait pas dire qu'elle le détestait. Elle ne le connaissait pas. Et selon Hallibel, ce n'était pas vraiment le moment pour faire connaissance. Et encore, est-ce qu'elle le voulait seulement ? Voulait-elle réellement apprendre à le connaître ? Pour le moment, elle serait tentée de dire non. Hallibel avait besoin de se reconstruire, de comprendre certaines choses. Elle n'avait pas envie d'avoir quelqu'un dans les pattes tout le temps, mais elle serait peut-être obligée. Après tout, hein, c'était Gin le boss, et il pouvait très bien, juste pour l'emmerder, envoyer Hallibel sur quelques missions en compagnie du jeunot. Ca lui donnait déjà la jaunisse rien que d'y penser d'ailleurs.

Pauvre ... Pauvre Hidaki si jamais il se retrouvait en mission avec Hallibel ! Elle pourrait très bien lui en faire voir de toutes les couleurs, juste comme ça, pour le fun ... Oui, bon, d'accord, c'est pas marrant d'embêter les autres, surtout pour quelques broutilles. Mais bon, elle avait toujours les nerfs envers Aizen et ça ne changerait probablement pas du jour au lendemain, enfin, ça prendrait du temps quoi. Et certainement que tous finiraient, plus ou moins, par subir sa colère à un moment ou à un autre. Donc, pour le moment, c'était Hidaki qui était visé. Mais peut-être que le jour suivant, ça irait mieux et que ça serait quelqu'un d'autre, et ainsi de suite. Enfin, un truc dans le genre quoi.

Quoi qu'il en soit, ils revinrent assez rapidement à l'endroit où se trouvait les boeufs. Hidaki s'était mangé le mur. Elle aurait bien répliqué un truc du genre : "Hmm, tu dois avoir faim pour manger le mur", mais à dire vrai, c'était pas vraiment son style de se moquer des autres. Nan, c'était plutôt du genre de Grimmjow ... Ou de Starrk ... Quoi que Starrk jouait la carte de l'indifférence et se fichait un peu de tout. Tout ce qu'il cherchait, c'était à se reposer autant que faire se peut, et à dormir autant qu'il le pouvait. Oui, la carte de la fainéantise. Mais ça ne gênait personne ... Enfin, ça finirait par embêter quelqu'un, surtout si un jeune Arrankar souhaitait le battre pour lui piquer sa place de Number 1. Ca arriverait un jour ou l'autre, ça arriverait, sans aucun doute.

J'me suis perdue encore en cours de route moi ... Ca change ... Je disais donc, Hidaki venait de se manger le mur. Hallibel n'avait rien dit. Elle avait seulement hoché de la tête durant quelques instants. Bah ... Faudrait qu'il fasse un peu plus attention. Sinon, un jour ou l'autre, il finirait par lui arriver quelques bricoles. Qui sait ? Il pourrait bousculer, sans le faire exprès, quelqu'un. Et ce quelqu'un n'apprécierait pas forcément. Et plop, ça se terminerait en baston, et ça ferait, sans aucun doute, des étincelles. Enfin, c'était ce que Hallibel se disait. Peut-être qu'elle se plantait, qui sait ?

Suite à cela, Hidaki et Hallibel avaient fait une petite pause. Enfin, c'était plus Hidaki qu'elle d'ailleurs. Il s'était posé sur une espèce de racine et buvait un coup. Hallibel en vint presque à croire qu'il n'avait pas l'habitude autant de marcher. Mais bon, hein, après tout, c'était lui qui avait voulu procéder de la sorte. Ils auraient pu ramener les corps un à un, ou bien même les enterrer là où ils étaient morts. Ca aurait été, sans aucun doute, bien plus simple, et bien moins emmerdant. Mais bon, Gin devait avoir un truc derrière la tête puisqu'il avait assigné les deux membres de l'Espada à cette mission bidon. Restait ... encore à démêler toute cette affaire.

Hallibel n'avait pas trop envie de prendre racine. Mais elle attendit quand même un petit moment avant de reprendre la route ... Genre, dix minutes, quelque chose dans le genre. Bah ouais, ils n'allaient pas prendre racine tout de même, non ? Ils s'étaient donc remis en route, la charrette tirée par les boeufs Hollow, et probablement aidés par Hidaki. Nnoitra ... Nnoitra ... Il était bien loin dans le désert ce con. Mais quelle idée aussi d'aller au delà du danger et de se battre contre Ichigo ... Tssss ... Fallait s'douter que d'autres interviendraient et qu'il finirait par se faire powned. Hallibel aurait été à sa place, elle aurait attendu qu'on vienne la chercher. Pour sûr !

De temps en temps, Hallibel s'arrêtait, histoire ... Histoire de capter la moindre particule d'eau qui pouvait se trouver dans le corps du défunt Espada. Et quand elle s'arrêtait, elle prenait une nouvelle direction. Ouais, ça lui permettait de se diriger. C'était comme un système d'écholocalisation, enfin, quelque chose dans le genre. Ils marchèrent bien dix à quinze minutes ainsi, avant de finalemement arriver près du corps de Nnoitra. Il était ... coupé en deux ... Enfin, il lui manquait quelques bouts. Son combat avait ... sans aucun doute, été violent. Déjà que Grimmjow Versus Ichigo, ça avait été d'une grande intensité. Hallibel pencha la tête durant quelques instants, regardant la dépouille de Nnoitra. Elle se contenta d'hausser légèrement la tête et de soupirer quelque peu. Ca ne l'embêtait pas qu'il soit mort. De toute manière, c'était le plus détestable de tous. Oh oui, Hallibel ne le portait clairement pas dans son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
.: Espada #9 :.
.: Espada #9 :.


Messages : 69
Date d'inscription : 13/03/2011

JDR
Niveau:
34/100  (34/100)
Expérience:
200/350  (200/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Des corps à enterrer [Terminé] Lun 11 Avr - 20:44

La pose fut de courte durée, il m'aurait pas dérangé de rester plus longtemps, j'aurais même dit que cela m'aurait arrangé, mais ce n'était pas le cas pour tout le monde. Je voyais bien que cela énervait encore plus Hallibel et au bout de 10 minutes elle se leva et se marcha dans une direction qui me semblait bien menait n'importe où. Après avoir bu, arranger mon nez qui pissait le sang après m'être cognait dans ce mur, je me suis levé à mon tour et j'ai suivie l'espada qui encore, elle seule connaissait et pouvais nous mener à la dépouille de ce Nnoitra. D'après le bilan que j'avais tiré de l'ancienne espada, c'était vraiment bizarre. Les gens qui composaient l'ancienne espada étaient tous bizarres à part Grimmjow, Stark et Hallibel et que j'avais pu voir et avec qui j'avais pu parler.

Seuls ceux qui étaient encore en vie me ressemblaient niveau caractère et apparence. Les autres non ; un était à moitié un monstre avec ses deux têtes, un autre était tout fin et avait clairement l'air d'un scientifique à moitié fou, un qui ressemblait à un arbre qui avait pour fruit des hommes arrancar et pour finir un homme avec une robe remplie de yeux. Cette ex-espada ne semblait pas vraiment brillante même si je n'avais pas vu leurs réelles capacités. Bref en réfléchissant à ça, je n'avais pas vu Hallibel qui continuait de prendre une grande avance.

Elle se fichait complètement de moi, ça se voyait au peu de regard qu'elle m'accordait et le peu de fois qu'elle me parlait. De toute manière cette mission n'était pas la meilleure façon de faire connaissance avec elle étant donné le thème et le minimum de temps nous étant accordés. Ou plutôt devrais-je dire ; le minimum de temps qu'elle nous accordait, moi je n'étais pas pressé vu l'emploi du temps de ma semaine qui était vide.

J'ai donc rattrapé hallibel en trottinant et en poussant les boeufs qui tiraient trop lentement et je la voyais quelquefois s'arrêtait. Au début je croyais qu'il s'agissait d'un problème ou que l'on était déjà arrivé, mais en fait elle était dans une grande concentration, mais vous dire pourquoi, ce n'était pas dans mes cordes, je n'étais pas devin et elle ne m'accordait pas la moindre explication. Mais j'avais quand même une petite idée sur le sujet, on pouvait remarquer qu'elle avait tendance à changer de direction après s'être concentré. A croire qu'elle parvenait à localiser son corps. Au bout d'une bonne dizaine de kilomètre, on était enfin arrivé devant ce cadavre tranché de partout. Contrairement à tous les autres corps, il s'était beaucoup éloigné de la tour de Las Noches.

Ce qui avait certainement causé sa perte, car quelqu'un aurait certainement pu lui venir en aide s'il était plus près. Cet homme comme beaucoup d'espada avait une ressurection d'animal ainsi il bénéficiait de tous les atouts que possédait la bête. Il avait pour animal la mante religieuse et donc possédait six bras et se battait avec une grande faux pour chaque main. Mais certains de ses bras étaient à plusieurs mètres de lui. Non loin de lui, se trouvait un autre corps, celui d'un immense homme phacochère. Il était coupé en trois, il devait s'être battu contre un monstre pour recevoir de telle coupure. Je l'aurais bien chargé au passage dans la charrette, mais son gabarit me l'empêchait. Cet homme était quand même important pour l'espada et Gin, après tout il occupait la place de fraccion. La mission touchait bientôt à sa fin, sans plus tarder, je chargeai le corps de Nnoitra dans la Charrette et repris le chemin menant aux portes de Las Noches.

Je n'avais pas vraiment idée où je devais enterrer les corps de tous ces défunts. Gin était bien mignon, mais au lieu de me donner plein d'indications inutiles, il aurait au moins pu me dire où seraient leurs tombes. Et vu que je ne pouvais pas compter sur Hallibel qui s'en fichait complétement, j'ai décidé moi-même et choisit l'endroit qui me semblait le plus adéquate, c'est-à-dire autour, aux alentours des portes de la tour. De cette façon, tout le monde passera devant leurs tombes et peut-être que certains leurs feront honneur. Le voyage fut assez long, mais je ne rencontrai aucun problème à part ces boeufs feignant qui tiraient moins que moi. Une fois arrivé j'avais les bras en compotes. Un autre objectif s'offrait maintenant à nous, il fallait maintenant suffisamment de trou assez grand pour leur corps. Seulement les pelles n'étaient pas ce qu'il y avait de trop au HM.

Il y avait bien une autre méthode, mais elle allait certainement faire de trop gros trous. Cependant, je ne voyais pas d'autres solutions que celle-ci, je n'allais pas creuser avec mes mains. Après quelques minutes de réflexion, j'ai tendu mon doigt vers le sol et j'ai dit « Cero ». Avec le peu de Reatsu que j'y avais concentré, le trou formé n'était pas bien grand et trop profond. J'y ai ensuite jeté le premier corps à l'intérieur, qui était celui de Nnoitra. J'ai ensuite fait les quatre derniers trous et j'ai laissé le soin à Hallibel de finir cette mission.


Hs: (Désolé j'ai galéré avec mes devoirs et j'ai pas pu faire mieux --')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Des corps à enterrer [Terminé] Mar 12 Avr - 18:52

Désolée s'il manque des mots ou si c'est court, mais j'ai vraiment les poignets HS là T_T

Morts, tous morts, ou presque ...

Les cadavres des anciens Espada avaient tous été récupérés, du moins, tous ceux qui pouvaient encore avoir un corps et qui n'avaient pas été désintégrés dans leur combat contre les Shinigami. C'était ... une bonne chose de faite, pour ainsi dire, mais cela ne soulageait en rien Hallibel qui se demandait toujours pourquoi ... Pourquoi Gin avait pris soin de demander à Hidaki d'aller chercher des cadavres. A quoi cela pouvait-il lui servir ? Probablement pas grand chose, ou rien qu'ils ne devraient savoir. De toute manière, ça ne servait à rien de se poser sans cesse des questions. Elle n'aurait probablement jamais les réponses, ou du moins, c'était ce qu'elle se disait. Elle pouvait très bien se tromper. Mais elle pouvait très bien viser juste. A quoi bon se triturer l'esprit ? Je me le demande.

Hidaki s'était approché du cadavre et l'avait chargé dans la charrette sans plus attendre d'ailleurs. Il était temps, temps de rentrer, temps de donner une dernière demeure aux défunts. Et dire ... et dire que Hidaki aurait pu avoir trois corps de plus à charger ... Ah non, possible que non du fait que les trois Espada dont elle parlait, elle y compris, auraient été sur Terre, dans la fausse Karakura, et que de ce fait, personne n'aurait pris soin de venir les y chercher. Pourquoi ? Trop dangereux. Sans aucun doute qu'on les aurait laissés pourrir, ou quelqur chose dans le genre, histoire de ne pas risquer d'autres vies. De toute manière, les retransporter au Hueco Mundo, ça n'aurait servi à rien. Après tout, hein, ils étaient tous morts déjà une fois. Qu'ils aient une sépulture, ou pas, ça ne changerait pas grand chose, puisque cette fois-ci, on ne leur offrirait pas une deuxième chance et ils ne se réincarneraient pas. Enfin, façon de parler.

Quoi qu'il en soit, cinq des six corps avaient été récupérés, le sixième étant bien trop balèze, Hidaki avait préféré l'enterrer sur place, du moins, façon de parler. Il était donc temps de rentrer. Hallibel ... se disait qu'elle avait été quelque peu garce avec Hidaki. Après tout, il ne lui avait rien fait de mal. Disons que ... que ce n'était pas vraiment le bon jour. Ce ne serait jamais le bon jour d'ailleurs. Possible ... que s'il l'avait croisée plus tard, dans la journée, la pillule serait mieux passée. Mais là ... Alors qu'elle venait de se lever, ou presque, c'est sûr que ça n'allait pas, comme toujours au réveil d'ailleurs.

Après une bonne vingtaine de minutes finalement, ils étaient revenus à Las Noches. Ou du moins, ils s'étaient rapprochés d'une des nombreuses tours histoire ... histoire d'ensabler, à tout jamais, les défunts. Une bonne chose qui serait faite, et tous pourraient tourner la page, dans un certain sens. Pas sûre qu'elle y parviendrait facilement mais bon, un jour ... Elle finirait par ne plus y penser, non ? Hidaki avait pris les devants en exécutant quelques Cero, histoire de creuser des trous. Nnoitra fut le premier à finir sa course dans l'un deux. Puis, ce fut ensuite le tour du Capitaine de l'Exequias, Somarie, Szayel et enfin Aaroniero. Les différents cadavres étaient dans les trous. C'en était fini d'eux.

Hallibel lança un dernier regard vers ceux qui avaient été ses camarades. Un temps trop court peut-être ... Du moins, c'était ce qu'on pourrait se dire. Il n'y avait pas qu'elle qui les observait. Hidaki, sans aucun doute, devait aussi les regarder. Mais elle sentait deux autres présences, là, non loin d'eux, observant par dessus leur épaule, pour ainsi dire. Hallibel savait ... Elle savait que c'étaient Starrk et Grimmjow qui saluaient, façon de parler, une dernière fois leurs défunts amis. Hallibel prit une lente inspiration. Elle allait dire éventuellement quelque chose, mais se ravisa finalement. Deux trois coups de Cero bien placés et hop, les cadavres étaient recouverts par le sable. Resterait plus qu'à mettre un petit quelque chose, histoire ... Histoire qu'ils puissent retrouver les différentes tombes.

Hallibel finit par se retourner, et à reprendre le chemin de ses appartements. Mais elle s'arrêta quand même au niveau de Hidaki. Elle ne lui adressa pas un regard, pourtant, elle lui parla.

"Mauvais jour. On discutera ... peut-être une autre fois."

Ce qu'elle voulait dire par là ? Ce n'était pas vraiment des excuses mais bon, peut-être que la prochaine fois qu'ils se croiseraient, le courant passerait mieux, ou pas. Suite à cela, elle s'en alla.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des corps à enterrer [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Des corps à enterrer [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Arthémis - le corps n'est rien sans l'âme [Terminé]
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach no Kôshin :: White Hell :: .: Hueco Mundo :. :: Le palais :: La cour-