Viens vivre ton aventure Bleach!
 

Partagez|

Une cérémonie officielle [Tous les capitaines]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Une cérémonie officielle [Tous les capitaines] Dim 24 Avr - 13:15

Un grand jour...oui aujourd'hui c'était un grand jour. Pas spécialement pour lui mais pour les différents capitaines qui allaient avoir le droit à leur cérémonie officiel dans quelques heures. Un moment intime en présence des treize têtes du Gotei. Une cérémonie qui était avant tout purement symbolique dans la mesure où tout les nouveaux capitaines portaient déjà le haori et devait théoriquement déjà avoir prit place dans leurs nouvelles divisions. Certains même étaient déjà en pleine possession de leur responsabilité...d'autre en revanche avait eut pour ordre de rester « tranquille ». Un traitement de faveur ? Non pas spécialement, disons qu'il y avait des circonstances particulières à chaque divisions et donc à chaque nouveau capitaine !

D'un mouvement lent mais tout aussi gracieux, le commandant en chef sortit de son bain, laissant son corps entier à la vue de Jisana. Bien que celle-ci était à présent habituée à la voir dans cet aussi simple apparat, elle ne put s'empêcher de tourner la tête et de voir ses joues se rougir légèrement. Etaient-ils intimes ? Et bien pas du tout, simplement elle était à présent habituée à le voir sortir du bain, son kimono à la main attendant de pouvoir le passer sur ses épaules. Sa « servante » depuis qu'il était parvenue à la division zéo...Jisana avait été sauvé lors d'une mission par Kiwiha et depuis ce jour elle le suivait « partout », le servant du mieux qu'elle pouvait. Elle était de ce fait une des très rares personnes non shinigamis et non noble a vivre et à aller et venir à sa guise dans le sereitei. Un privilège que lui avait accordé le capitaine de la 1ère division au vu de son passé...triste passé.

Bref, une relation particulière entre eux deux. Un sentiment différent de l'amour ou même de l'amitié, mais qui était placé sous le signe de la confiance et d'un profond respect. En y repensant, Jisana faisait un peu partie de sa famille, et comme pour Naoya, il fallait être fou pour s'en prendre à elle. Que ça soit dans la division 0 ou même à présent dans le sereitei, le commandant s'était montré très persuasif dans le fait que le premier qui ferait un geste ou bien qui énoncerait une parole déplacé à l'égard de Jisana, verrait le début de la colère de Kiwiha.

Pour sa « femme », c'était différent, elle était capitaine et annoncer à tout le monde que lui faire des misère provoquerait sa colère, serait clairement annoncé sa relation et surtout privilégier un capitaine...ce qui ne pouvait se faire. Arf, de toute façon les gens allaient rapidement être au courant de leur relation. L'épisode Misaki avait rapidement montrer les limites d'une relation secrète...c'était juste bon à créer des discordes ou du moins des mauvais sentiments entre eux deux...et ça il n'en n'était pas question. Naoya était sa femme, là femme, donc non il n'allait pas faire capoter ça pour une petite question de protocole...

Bref, sortit de son bain, il glissa rapidement dans son kimono laissant alors un sourire se placer brièvement sur son visage au vu de la gêne de Jisana. Cette dernière se volatilisa rapidement une fois le commandant un minimum vêtu. Rapidement il noua son vêtement, laissant alors à l'abrit des yeux curieux son anatomie. Il fila rapidement dans une autre pièce, là ou un autre kimono, noir, son haori et tout autres vêtements et accessoires nécessaire à une tenue propre et gracieuse pour une cérémonie l'attendait.

En quelques courtes minutes, il se retrouva en tenue complète, impeccable, digne d'un commandant en chef, digne d'une cérémonie de la sorte. Jisana refit son apparition afin de passer quelques coups de main sur le kimono et haori du commandant, comme si elle tentait de par ce geste de faire disparaître toutes impuretés, toutes saletés sur les vêtements du commandant. Elle ne le laissait jamais partir sous ce petit coup de main...non fallait que son commandant soit toujours impec !

« Merci Jisana ! » prononça-t-il simplement avant de se mettre en mouvement. Direction les quartiers de la 1ère, et plus précisément la grande salle de « réunion ». Salle que pratiquement seuls les capitaines étaient autorisés à fouler.

En quelques minutes, sans se presser il avait atteint sa destination, entrant alors dans la salle, là ou tout les capitaines du gotei 13 l'attendait déjà. Aussi gracieusement, aussi charismatique qu'il le pouvait il se positionna là où l'ancien commandant avait l'habitude de se mettre. C'est à dire devant les deux rangés de capitaine... Une fois en place, il laissa ses yeux accorder un regard à chacun des capitaines, un regard d'ailleurs plus prolongé pour le capitaine de la 2ème division. Puis ses lèvres s'entrouvrirent pour laisser sa voix douce mais emprunt d'une autorité naturelle envahir la pièce.

« Il y'a quelques semaines à présent, le gotei 13 à vécu sa plus grande bataille, laissant certains de nos rangs vides...fragilisant le sereitei et plus généralement la Soul Society. Mais surtout, la foi dans les shinigamis et leur puissance n'a jamais été aussi ébranlée. La mort ou même la traîtrise qui a nous frappé de plein fouet ne doit pas être oubliée mais elle ne doit pas être un frein. Nous n'avons guère le temps de regarder derrière nous, nous devons surmonter les difficultés actuelles pour avancer et surtout garantir la sécurité de toutes les âmes de ce monde. Pour y parvenir, il faut un Gotei 13 puissant et cela se traduit par des divisions parfaitement dirigées...et c'est ce pour quoi nous sommes réuni aujourd'hui ! »

Il marqua une pause, reprenant son souffle balayant l'assemblé du regard. Ses mains accompagnant gracieusement ses paroles dans une gestuelle parfaite et mesurée. Sans attendre guère plus de quelques secondes, il reprit la parole, la voix douce mais énergique, motivante.

« La cérémonie des capitaines...nous accueillons donc cinq nouveaux capitaines, au sein des divisions deux, trois, cinq, neuf et douze afin de redonner aux treize armées de la court une vraie dimension, un vrai état major ! Entre dans la famille dirigeante donc, les capitaines Naoya Akiyoshi, Sahachi Misaki, Tsurugi Hyaku, Alheïri Fenyang et Alowin. »

A nouveau Kiwiha marqua une nouvelle pause, laissant le temps aux intéressés d'avancer d'un pas et aux anciens de faire un geste de salutation ou tout simplement de respect. Une sorte de symbole, une façon d'approuver leur place nouvelles à leurs cotés. Ceci fait, sa parole se laissa une nouvelle entendre, dispersant aux oreilles des présents le discourt du commandant.

« Vous avez tous été choisi pour vos capacités, vous vous êtes fait remarqués que ça soit dans la bataille de Kakarura ou tout simplement pour une attitude exemplaire et digne d'un capitaine. Voilà pourquoi aujourd'hui vous en êtes là, incarnant le renouveau du Gotei 13 aux cotés des anciens. Il va cependant falloir faire vos preuves....prouver à nous, à vos subordonnés, aux âmes que vous êtes bien à la hauteur et que l'on a eut raison de vous choisir à ce poste. Cela va être un chemin difficile, même très difficile pour certain, chemin semé d’embûches...mais nécessaire aussi bien pour vous que pour le sereitei. Et surtout n'oublions jamais que nous agissons dans l'intêret de tous et non d'une minorité, nos talents, notre force et nos capacités nous les mettons aux services du roi mais aussi des âmes. »

Il se tu finalement, croisant à présent les bras pour laisser la parole aux nouveaux arrivant. Se présenter officiellement, ou tout simplement exprimer l'honneur d'avoir été nominé à ce poste. Un petit speech de chacun. Il était important que chaque capitaine se connaisse et surtout ce fasse confiance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Une cérémonie officielle [Tous les capitaines] Dim 24 Avr - 17:48

Calme ... Concentration ...

Nao' était assise sur un coussin, en taillant. Elle avait les yeux fermés, les mains posées sur ses genoux. Habillée d'un kimono fleural, la jeune femme méditait. Disons que ... Qu'elle en avait besoin avant d'assister à cette réunion. Enfin, à la réunion des Capitaines. Ca serait sa première. Et en plus, c'était la réunion d'officialisation des nouveaux Capitaines. En gros, c'était pas vraiment le moment de faire un faux pas et de trébucher, sinon, ça le ferait pas. Manquerait plus qu'elle dise quelque chose qui ne fallait pas, ou bien qu'elle loupe une marche, ou quelque chose dans le genre. La honte quoi, pour elle, pour Kiwiha. Pour ceux qui la connaissaient. Oh non, fallait pas faire de bêtise, pas d'impair, rien quoi ! Fallait être nickel, pour sûr ! Pas une faute dans la tenue vestimentaire, pas de parole déplacée ou pas correct ... Voilà pourquoi Nao' s'était assise durant un moment et qu'elle méditait. D'ailleurs, ça faisait bien une heure ou deux qu'elle était assise comme ça, de la sorte. Elle faisait le vide dans son esprit. De temps en temps, elle avait un léger sourire sur le visage. Peut-être parce qu'elle avait une pensée pour Kiwiha, ou quelque chose dans le genre.

Kiwiha ... Même si elle méditait, Nao' n'arrivait jamais vraiment à le faire sortir de sa tête. Nan, il était toujours présent à deux endroits : là haut, dans sa tête, en pensées. Elle le voyait souvent. Certains trucs lui faisaient même penser à lui d'ailleurs. Et il était aussi présent, là, dans son coeur. Partout où elle allait, il était avec elle, d'une manière ou d'une autre. Et dire que ... dire qu'ils n'en seraient probablement pas là s'il n'était jamais parti. S'il était resté à la Soul Society, peut-être que ... peut-être que les choses n'auraient pas évolué de cette manière. Bien évidemment, Nao' n'était pas visionnaire et elle ne pouvait pas être sûre que cela ne se serait pas passé comme cela au fil du temps. Mais bon ... Le plus important, pour le moment, c'était qu'ils vivaient leur romance ... Certes, une romance qu'ils se devaient garder secrète, pour leur bien à tous les deux. Néanmoins ... à vivre caché cette romance, ça aurait forcément des conséquences. La preuve ... l'autre jour, avec Misaki. Kiwiha lui avait donné sa parole que l'exilée ne serait pas inquiétée. Et pourtant, quand Nao' l'avait vu débarquer avec son escorte, elle avait pris peur. Oui, elle avait eu peur qu'il ne soit revenu sur sa parole. Peur qu'il ne s'était fichu d'elle. Elle avait douté ... Douté jusqu'au moment où Kiwiha avait finalement dit qu'il souhaitait recruter Misaki. Nao' avait été soulagée, et pas en même temps. Soulagée parce qu'il avait respecté sa parole. Mais ... elle avait osé ... Elle avait osé douter de sa parole alors qu'elle savait qu'elle pouvait lui faire confiance.

Après cet incident, Nao' ... s'était enfuie. Enfin, façon de parler. Elle avait été s'enfermer dans sa chambre, enfin, ce qui serait sa chambre poure encore quelques jours, et s'était laissée tomber le long de sa porte, le dos appuyé contre le bois. Elle avait pleuré, pendant quelques instants. Pleurer parce qu'elle s'était permise de douter de sa parole, alors qu'elle savait, au plus profond d'elle-même, que Kiwiha ne s'amuserait pas à lui mentir. Nao' était restée ... genre, une heure ou deux, repliée sur elle-même, les larmes coulant le long de ses joues pour terminer leur course au sol. Après cela, ils s'étaient recroisés à plusieurs reprises, mais toujours en public si bien que ... qu'ils n'avaient pas pu en parler vraiment. Et puis, Nao' n'avait pas forcément envie de revenir sur le sujet. Parce que ça lui rappelerait, à chaque fois, qu'elle avait douté de lui, et elle préférait oublier cela.

Quoi qu'il en soit, elle l'aimait ... Elle l'aimait de tout son coeur. Elle voulait passer le plus clair de son temps avec lui. Mais pour le moment, ce n'était pas possible. En quelque sorte, ils devaient faire profil bas, histoire ... Histoire qu'on ne pense pas que c'était grâce à leur relation que Nao' avait été promue Capitaine. Elle ne voulait pas qu'on dise que c'était parce qu'elle couchait avec Kiwiha qu'elle était là où elle était. Nan, elle ne voulait pas qu'on pense cela. D'ailleurs, si elle était là, c'était parce qu'elle avait été remarquée par les autres Capitaines, et pas simplement que par Kiwiha. Donc voilà quoi ...

Au bout de quelques instants, Nao' finit par ouvrir les yeux et pousser un long soupir. Sa méditation semblait terminée. Ca allait mieux, bien mieux. Elle pencha la tête sur le côté. Il était temps de se préparer pour la réunion. Lentement, elle se redressa donc et passa par la salle de bain, histoire de se recoiffer convenablement. Une barrette dans les cheveux, pour éviter quelques mèches intempestives ici ou là. Nao' ôta son kimono fleural, gardant uniquement ses sous-vêtements, et passa son Shihakushô. Elle récupéra aussi ses longs gants qui laissaient apparaître ses doigts et qui montaient jusqu'à son coude. Pourquoi de tels gants ? Tout simplement parce que mis à part Kiwiha et Al', y'avait pas grand monde qui était au courant pour tous les tatouages qu'elle avait. Et elle ne voulait pas que ça fasse mauvais effet. Ainsi donc, lentement, elle enfila les gants et fit sortir ses doigts dans les trous prévus à cet effet. Elle récupéra son obi qu'elle positionna autour de sa taille. Ses mains s'aventurèrent dans son armoire d'où elle sortit une paire de tabi blanc qu'elle enfila aussitôt. Elle se dirigea ensuite vers la porte pour chausser ses waraji. Et là voilà habillée ... Ou presque.

Nao' fit un détour par sa salle à manger et s'approcha du haori qu'elle avait posé sur la table. Elle prit une lente inspiration. Ca forçait le respect, y'avait pas à dire. Elle le regarda durant quelques instants. Porter un Haori ... C'était un truc de dingue. Bien sûr qu'elle pensait un jour, en porter un, parce qu'elle aurait accompli de grands exploits. Mais elle n'avait jamais pensé que ça arriverait aussi tôt ... Quoi que, ça faisait quand même trois siècles qu'elle était dans les parages. Tant d'émotions se bousculaient dans sa tête. Lentement, elle prit le Haori entre ses mains. Et là, elle le passa tout aussi lentement. C'était comme si on passait un film au ralenti, ou quelque chose dans le genre. Elle allait le porter fièrement. Elle rendrait fière Kiwiha, d'une manière, ou d'une autre. Exit ses doutes, ses craintes, ses peurs. En quelque sorte, ça serait une nouvelle Nao' qui apparaîtrait au grand jour. Une personne sûre d'elle, fière d'elle, quelque chose dans le genre quoi. C'est avec l'esprit serein qu'elle quitta ses appartements, prenant le chemin de la Première Division.

**********

Elle était arrivée. D'autres étaient déjà présents, mais pas tout le monde. Kiwiha n'était pas encore là. Nao' prit place, du moins, là où elle pensait que c'était sa place, mais on l'aiguille correctement, amicalement. Bin oui, fallait la comprendre. Comme quatre autres Capitaines, c'était la première fois qu'elle participait à une réunion de ce genre. De ce fait, c'était normal qu'elle ne savait pas trop où se placer. L'inquiétude aurait pu se lire sur son visage. Mais non, elle était, pour le moment, sereine, en paix avec elle-même. Peut-être que ça changerait si Kiwiha pointait le bout de son nez ... Nan, elle avait suffisamment médité pour garder la tête haute pendant toute la réunion. Bien évidemment que quand elle le verrait, ça lui ferait un petit pincement au coeur, ou bien elle penserait certaines choses. Mais elle ne se laisserait pas déstabiliser. Pas comme l'autre jour.

L'autre jour, avec Misaki, Kiwiha avait dû se montrer froid avec elle, parce qu'il ne fallait rien laisser transparaître. Même si c'était difficile à accepter, elle surmonterait cette dure épreuve. Nao' ferait comme si tout était normal. Elle ferait comme s'il n'y avait rien entre elle et lui, du moins, rien de si intime. Transparence avant tout, même si cette froideur n'était pas ... commune ? Facile à gérer ? Oui, c'était difficile mais bon, elle y parviendrait, pour sûr.

En attendant Kiwiha, et les autres capitaines qui manquaient, Nao' échangea quelques paroles, notamment avec son ancien supérieur, alias Kyôraku Shunsui. Il était content d'avoir vu "grandir" sa petite Nao'. Enfin, façon de parler. Toutes les femmes qu'il appréciait, il les appelait ma petite si, ou ma peite ça. C'était marrant, mais bon, fallait pas croire que Nao' ne l'avait jamais réprimandé. Nan, plusieurs fois même elle lui avait demandé d'arrêter de lui faire du charme, et qu'il devrait plutôt se tourner vers Nanao, qui n'était pas plus réceptive qu'elle d'ailleurs. Ils en vinrent à parler de sa récente promotion, du fait que Shunsui était plutôt content pour elle du fait qu'elle était Capitaine, à présent. Il lui parla aussi de ses responsabilités, que ça serait plus comme avant. De choses et d'autres quoi.

Quoi qu'il en soit, il était temps de se mettre en position. Tous les Capitaines étaient présents. Même Kiwiha venait d'arriver. Lui aussi avait pris place ... Et avait regardé chaque Capitaine présent dans la pièce. Il s'était un peu plus attardé sur Nao'. Elle avait eu un léger hochement de la tête, signe que tout allait bien pour elle, en quelque sorte. Sa douce voix mélodieuse qui la faisait tant rêver vint envahir la pièce pour un flot de paroles. Des faits ... Kiwiha rappela quelques faits dû à la grande bataille, que les effectifs avaient été décimés et que, de ce fait, et bien ... Il fallait que le Gotei 13 se remette d'aplomb. Après une pause, il poursuit, présentant tour à tour, rapidement, les nouveaux Capitaines. Du moins, pour le moment, il n'avait fait qu'énoncer leurs noms. Au sien, Nao' avait légèrement fait un pas vers l'avant, même si elle connaissait la plupart des Capitaines d'ailleurs. Pas tous personnellement, mais elle savait qui ils étaient. Et inversement, bon nombre d'entre eux savaient qui elle était depuis la bataille. Après quelques instants, Nao' reprit sa place, afin d'écouter la suite du discours de Kiwiha.

Faire ses preuves, être fort ... Des mots ... des mots qui signifiaient beaucoup. Nao' avait toujours eu des doutes. Jusqu'à la veille, elle se demandait encore si elle était la bonne personne pour le faire. Mais bon ... Oui, sans aucun doute qu'elle l'était. Elle devait croire en ses capacités, puisque les autres croyaient en elle. Elle y arriverait, avec l'aide de Kiwiha, d'une manière ou d'une autre. Après son nouveau discours, il y eut un petit blanc. Tout le monde, ou presque, se regardait dans le blanc des yeux, attendant quelqu'un, ou quelque chose. Ou je ne sais quoi. De tous ceux présents à cette réunion, Nao' était, sans aucun doute, la personne qui le connaissait le mieux. Elle avait passé beaucoup de temps avec elle. Elle connaissait cette attitude, elle décryptait cette attitude. Nao' se racla presque sans bruit la gorge.

"Certains d'autres vous me connaissent déjà."

En disant cela, elle avait passé en revue certains Capitaines comme Kiwiha, bien évidemment, mais aussi Misaki, Al' qui devait bouillir en ce moment de ne pas pouvoir s'amuser avec quelques fesses rondelettes, Alowin qu'elle connaissait grâce à Al', Tsu qu'elle avait rencontré par hasard et à qui elle avait fait découvrir le monde des humains, Shunsui, son ancien Capitaine et Jyûshiro, le compagnon de beuverie de son ancien Capitaine. Les autres, et bien, elle ne les connaissait pas personnellement, seulement de vue et de réputation.

"Pour les autres, je suis Naoya Akiyoshi. Et je tiens à dire que c'est un grand honneur que d'être ici, parmi vous."

Voilà, c'était dit. Aux autres de dire un petit mot !


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Une cérémonie officielle [Tous les capitaines] Dim 24 Avr - 19:03

La première, aujourd'hui aller avoir lieu la première réunion des capitaines à laquelle Tsu allait participer. Le capitaine de la cinquième division se trouver dans son bureau en plein travail, près de lui se trouver le cinquième siège. La jeune femme aider souvent son supérieur dans son travail l'aidant a mettre de l'ordre dans ses documents. La quantité de paperasse qui se trouvait sur le bureau aver grandement diminuer depuis que Tsu avait pris ses fonctions, ce résulta était dû à un travail acharné pour retrouver un rythme plus habituel aux 13 divisions.

Le sabre de Tsu se trouver accrocher au mur, derrière lui et son Haori de capitaine était poser sur le canapé. Ugoki, la jeune shinigami qui se trouvait près du capitaine tenter en vain de faire préparer un discourt à Tsu pour qu'il soit près à prendre la parole lors de la réunion. Préparer un discourt ? Pourquoi faire, il allait faire comme à son habitude, lorsqu'il devra prendre la parole il parlera avec les mots qui viennent. Tsu n'avais pas peur de se rendre stupide aux yeux des autres capitaines. Il était serin, cela était certainement dû au fait qu'il ne trouvait pas cette réunion d'un grand intérêt. Serte elle était utile pour connaître les capitaines inconnus jusqu'à ce jour, mais bon plutôt que de parler Tsu préférait avancer dans son travail de capitaine, qui prenait très au sérieux. Il ne pensé pas qu'au final il aimerait avoir autant de responsabilités, mais cela lui plaisait bien.

Il allait finir par être en retard s'il continuer à ne pas suivre les conseils du cinquième siège. Même si la réunion ne plaisait pas à Tsu il fallait tout de même montrer du respect et donc, arriver à l'heure. Toujours aussi vif la jeune Ugoki attendit à peine que son capitaine se lève pour lui apporter son Haori et prendre les quelque fiche qu'elle contait lui lire sur la route.

Le capitaine de la cinquième division sortie de ses cartier sans se refaire une beauté et sans savoir ce qu'il allait faire. La jeune Shinigami le suivait de près, lui tendant des fiches avec quelques exemples de discourt que Tsu pourrait utiliser. Pour faire plaisirs à son subordonner il survola les quelques lignes. Le cinquième siège s'occuper bien de son capitaine à tel point que Tsu avait parfois imprécision de se retrouver en face de sa mère. Cela ne l'ennuyait pas il trouvait ça mignon et amusant.
**
Une fois arriver devant les cartiers de la première division Ugoki fit un dernier petit briefing à son capitaine et le gronda presque car, il allait être en retard. Une fois qu'elle avait finis elle repartie, en marmonnant, en direction inverse.

Tsu entra dans la salle où se trouver déjà un bon nombre des capitaines, mais il en manquait encore quelque un. Tsu eu un sourire en repensent a ce que lui avait dit Hugoki il y a à peine quelques minutes. Regardant autour de lui les capitaines sembler être plaçaient dans l'ordre de leur division. Parmi les capitaines qui se trouvaient ici Tsu connaissait les plus anciens et parmi les nouveaux, il n'y avait que Nao qu'il avait croisait par hasard. Il salua les autre capitaine d'un petit signe de tête et rapidement le commandant en chef arriva ce qui déclara que la réunion commençait.

Tsu était placer en face du capitaine de la quatrième division, Retsu Unohana . Sur sa droite il y avait une femme qu'il ne connaissait pas et sur sa gauche le capitaine de la septième division, Sajin Komamura.

Rapidement le commandant en chef pris la parole en commençant par le combat de la ville de Karakura, puis il présenta les nouveau capitaine. Une fois son nom prononçait Tsu fit un pas en avant avec un léger signe de tête, pour montrer son respect envers les autre personne se trouvant dans la pièce. Une fois le discourt du commandant fini ce fut Nao qui pris la parole. Elle se présenta simplement, puis ce fut au tour de la dénommée Misaki capitaine de la troisième division. Enfin vain le tour de Tsu. Il fit à nouveau un pas en avant et dit quelques mots sur un ton neutre.


"Je me nome Hyaku Tsurugi. Peu de personnes me connaisse car, j'ai était absent très longtemps de la Soul Society, mais c'est avec un grand plaisir que je me trouve parmi vous, pour maintenir l'équilibre de ce monde."

Finalement Tsu regrettait un peu de ne pas avoir écoutait Hugoki, il aurais peut-être du prèparait un petit quelque chose. De toute façon il n'était pas douer pour les discours, Tsu restera certainement longtemps une personne renfermait. Un peu déçut par ses mots le capitaine de la cinquième division recula d'un pas pour rentrer dans le rang. Et il écouta la présentation des autres capitaines.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité



MessageSujet: Re: Une cérémonie officielle [Tous les capitaines] Lun 25 Avr - 17:45

Cela faisait à peine deux jours que Misaki avait été nommé à la tête de la troisième division. Son intronisation s'était plutôt bien déroulée, et en dehors de la méfiance naturelle à l'égard d'une ancienne exilée et d'une nouvelle tête du Gotei 13, les choses était plutôt bonnes ; évidemment, les discours des shinigamis tournaient beaucoup autour des compétences de la jeune femme, même si certains avaient pu observer la combattante en action quelques semaines auparavant. Pour le moment, c'était beaucoup plus facile que ne l'avait escompté la nouvelle capitaine. Le calme et l'absence de mission d'importance était probablement la cause de cette sérénité. Profitant de cette accalmie, la shinigami rattrapa son retard dans les rapports, et tenta d'apprendre à connaître un maximum de ses subordonnés ; c'était une idée saugrenue, mais à laquelle tenait l'intéressée. Elle ne pouvait oublier ou nier son côté humain. Assise dans son bureau comme à son habitude, l'ancienne exilée prenait petit à petit ses marques dans son travail et au sein de sa division ; c'était sûrement son véritable problème à l'heure actuelle, même si les choses n'avaient pour le moment pas beaucoup changé.

Ce matin, un message avait prévenue la capitaine que la réunion générale se déroulerait le jour même. Après avoir pris connaissance de ce rendez-vous à ne pas louper, Misaki fit le tour de sa division comme à son habitude, et discuta avec quelques shinigamis ; les discussions étaient superficielles, même si par moment, elle profitait de ces échanges pour tenter d'améliorer les choses pour ses hommes. La nervosité gagnait la jeune femme à mesure que le temps passait ; cette réunion allait l'introniser officiellement et surtout elle allait revoir des visages connus. Une certaine désapprobation allait transparaître sur certains visages... Respirant profondément, la capitaine de la troisième division observa le ciel et le mouvement immuable des nuages ; elle sourit devant cette scène, et cette journée magnifique. Le commandant en chef avait été clair, il lui avait accordé sa confiance, et elle devait croire en elle.

Une heure plus tard, Misaki se trouvait devant le lieu de rendez-vous observant les portes closes intensément, comme en transe. Dans son dos, le capitaine Ukitake apparut et de sa voix bienveillante, il proféra quelques paroles d'encouragement à son homologue, la reconnaissant parfaitement. Entrant avec ce pilier du Gotei 13, la capitaine de la troisième division constata qu'elle était arrivée bien en avance ; elle était la première des nouvellement nommés à entrer dans ce lieu. Ignorant les regards portés sur elle, Misa adressa un signe de remerciement à Jyuushiro Ukitake avant d'aller prendre sa place... Elle n'avait pas besoin de guide dans la mesure où elle avait déjà visité ce lieu, qui n'avait pas beaucoup changé malgré ces deux décennies. Discrète comme à son habitude, l'ancienne exilée passa presque inaperçue ; d'ailleurs même Nao ne sembla remarquer sa présence qu'en prenant sa place, lorsque le commandant en chef fit son entré. Misaki adressa un large sourire à son amie avant d'arborer un visage sérieux et légèrement fermé.

Le discours du capitaine Shinizimi était très éloquent et galvanisant d'une certaine manière. La jeune femme allait pouvoir faire connaissance avec tous les capitaines, même si certains lui étaient déjà familiers. De plus, récemment, elle avait rencontré le capitaine de la neuvième division par l'intermédiaire de Naoya. Il ne lui restait plus que le capitaine de la cinquième division, et quelques uns déjà en place à rencontrer pour faire le tour des personnes présentes. Lorsque le commandant en chef laissa la parole aux nouveaux capitaines, Misaki se sentit légèrement nerveuse ; elle pouvait affronter une armée et rester calme, mais parler en public et être le centre d'attention n'était pas une chose qu'elle affectionnait particulièrement. Son tour vint après la prise de parole de Nao, et elle se contenta de dire calmement, et le plus sereinement possible.


_ " Sahachi Misaki, nouveau capitaine de la troisième division. Je suis heureuse d'être de retour à la Soul Society, et c'est un honneur de me tenir parmi vous et d'apporter un peu de stabilité et d'aide en ces temps troublés. "

Un discours simple et bref comme son auteur. Il était inutile d'en dire plus, Misaki savait par expérience que les rumeurs et les informations circulaient trop vite pour espérer les devancer ; les autres capitaines devaient sûrement être au courant de son historique, et de son passé dans les détails. Elle fut attentivement la présentation des autres capitaines, dans la mesure où son retour était récent et la plupart lui était totalement inconnu. Les autres se suivirent, et dans un coin de sa tête, la jeune femme se demandait bien ce qui allait suivre, et le but de cette réunion... C'était un peu trop officiel et pompeux pour quelques présentations... Pourtant la jeune femme reprit sa place dans une attitude noble et discrète, restant totalement immobile, surtout qu'elle était à la gauche du commandant en chef.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
.: Capitaine 3ème Division :.
.: Capitaine 3ème Division :.


Messages : 109
Date d'inscription : 26/02/2011

JDR
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
220/350  (220/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Une cérémonie officielle [Tous les capitaines] Lun 25 Avr - 21:32

Un bruit assourdissant faisait trembler les différents meubles qui composaient l’une des sombres pièces de la neuvième division. On aurait vraiment cru un tremblement de terre, tant l’intensité du bruit faisait frémir. Un bloc d’officiers shinigamis s’était formé tout juste devant la porte close de la pièce, l’air inquiet. Qu’est ce qui pouvait bien provoquer tout ce tohu-bohu ? C’était assez bizarre tout ça. Surtout lorsqu’on savait qu’on était tout juste devant les quartiers privées du nouveau capitaine. Mais avec des oreilles minutieuses et non sourdes, ces shinigamis réussirent au bout d’un moment à identifier la source du bruit qui causait un semblant de vacarme : Le ronflement de Salem. Car oui, le capitaine après s’être bourré merveilleusement bien la gueule la veille, dormait toujours et ce à poings fermés. C’était ça que de faire tout le temps la fête avec certains de ses hommes dont il avait maintenant conquis le cœur. Mais le fait était qu’il avait complètement oublié que se déroulait aujourd’hui même, l’intronisation officielle des nouveaux capitaines du Gotei 13. Non pas que cela ne lui faisait peur, non. C’est vrai qu’être entouré d’une multitude de semblables était fort impressionnant, mais il avait aussi l’habitude de ce genre de choses, vu qu’il était issu de la basse noblesse. C’est juste qu’il avait complètement zappé cette réunion et qu’il sombrait toujours dans les sinuosités de ses rêves pervers où il se retrouvait à Nibarland ; Le pays des lolos que l’on exhibait à tout va ! Le petit paradis du grand nounours qu’il ne voulait partager avec personne, même si tout ceci demeurait être un rêve. En réalité, le grand brun gigotait dans tous les sens possibles, tout en adoptant inconsciemment des prises de kamasoutra contre l’un des coussins du lit sur lequel il était. Il le bisoutait, l’étreignait, le plaçait entre ses cuisses avant de faire des mouvements explicites et comiques de son bassin, un peu expert en la matière. Foncièrement, Salem était pour ainsi dire, cloitré dans son monde imaginaire qui le poussait à effectuer des scènes un peu obscènes. Parce que voir inlassablement des poitrines nues se balader à tout va, comme ça, c’était le paradis quoi ! Surtout lorsque ces femmes aux 90C minimum, venaient à se coller à sa pauvre personne dans l’optique de l’amuser, là, c’était vraiment le pied ! Il les tripotait allègrement, inlassablement, passionnément, à la folie même. Il lui arrivait de les téter comme un gros bébé particulièrement gourmand, avant de devenir tout rouge de timidité et de satisfaction. Des grimaces qu’on lui connaissait bien, s’en suivait parfois même. Mais malheureusement, ces sales garces étaient sadiques comme qui dirait. Plus il s’amusait et plus elles le noyaient dans leurs très grosses poitrines qui grandissaient en nombre autour du pauvre homme qu’il était. Une poitrine, ça aurait déjà suffit amplement, mais il eut fallut qu’elles s’ajoutent toutes jusqu’à finir par essayer de l’étouffer. C’est de là que le tout se transformait en une sorte de cauchemars, comme d’habitude... Il se sentait malencontreusement étreint, salement encombré, et finissait par chuter dans un trou béant sans fond, totalement en pleurs, totalement impuissant, jusqu’à ce qu’un grand bruit vienne l’extirper de tout ce capharnaüm qu’il ne souhaiterait à personne, vraiment…

• HEIN QUE… QUOI ?!

Dans la foulée, Salem qui avait violemment été réveillé par, ce qui le sauvait de son cauchemar en quelques sortes, venait de sauter de son lit en adoptant automatiquement une position de Hakuda à la manière de ses anciens pairs de la deuxième division. La porte grande ouverte ne filtrait cependant plus les rayons du soleil qui frappèrent instantanément son visage, ce qui eut pour effet de le déséquilibrer et de le faire pathétiquement tomber au sol. Alors qu’il hurla de douleur, vu que ses fesses avaient pris gros dans sa chute, Salem sentit une présence menaçante dans son espace vital. D’ailleurs, celle-ci semblait obstruer le parcours des rayons de l‘astre solaire sur son corps. Relevant lentement ses prunelles gorgées de pierres précieuses, vers ce qui semblait être le corps d’une bombe prête à vous allumer –Ou à vous buter- au choix, Salem reconnut sa troisième siège, le visage un peu contrarié. Un peu comme un benêt qui était à la fois obnubilé par son corps, mais inquiété par la posture prise par la demoiselle, Salem leva vaguement l’une de ses mains en esquissant un geste fluet en guises de salutations, le tout mariné par un sourire des plus grotesques et des plus pervers. UN gros sourire édenté qui lui disait clairement comment elle était affreusement sexy même dans son shihakusho. Malheureusement pour lui, ce n’était pas parce qu’ils étaient maintenant ensemble que son caractère allait changer du tout au tout et même loin de là, puisqu’elle lui administra un bon coup de pied dans la tronche, avant qu’il ne s’écrase sur sa bibliothèque derrière, suite à une bonne traversée de toute la pièce. C’était dire la puissance de ce coup assez véhément qu’il se mangea. Alors qu’il se redressait tant bien que mal en tatant son nez pour voir s’il était toujours en place et toujours intact, sa fiancée lui rafraichit rapidement la mémoire en lui annonçant qu’il ne lui restait plus que quinze minutes avant le début de la cérémonie, oh my fucking god ! Au début, Salem n’avait pas bien capté, puisqu’il était un peu dans les vapes, toujours flanqué de son pyjama rose bonbon. Ce n’est que lorsqu’il regarda le haori propre dans les mains de Nier, qu’il eut un déclic ! Putain… Être en retard le premier jour ?! Il était certainement un sale glandeur, mais non, ça n’allait pas le faire. C’est alors qu’un vent violent ébouriffa sa jeune fiancée. En quelques shunpos comme il les avait apprit à la deuxième division, Salem était déjà entrain de mousser son gant. Il prit plus ou moins sept à huit minutes pour effectuer sa toilette, avant d’enfiler ses vêtements, plus le haori négligemment accroché à ses épaules. Il porta un bonnet court, qu’il inclina sur son œil gauche, avant de gratifier sa moitié d’une bise sur la joue et de s’éclipser sur les toits du Seireitei. S’il avait bien une grande chance, c’était son hohou assez développé qui lui permit d’arriver, un poil avant le commandant qu’il voyait arriver de loin. De manière élégante, il se déchaussa, vu que tout le monte rentrait dans la salle, soit avec des chaussettes, soit pieds nus et fit son entrée au beau milieu de tous les capitaines. Il était tout juste l’avant dernier parmi les treize à arriver…

Malheureusement pour lui, les deux plus belles femmes du lot étaient très loin, mais cela ne l’empêcha pas de leur faire des clins d’oeils aguicheurs. Le tableau suivant était rigolo, par contre. Car s’il formait un contraste étrange avec le jeune Hitsugaya Toshiro tout juste en face de lui, qui était le plus petit de taille, il n’en demeurait pas moins que les trois mastodontes du coin formaient un trio assez intimidant. Il était tout juste debout entre le grand Komamura Sajin à qui il avait fait un bref signe de tête et l’exécrable Zaraki Kenpachi qui l’avait tout bonnement ignoré. Un âne celui là. Un con dont il fallait se méfier vu la force. Le boss arriva enfin avec prestance et ses dires par la suite étaient des plus élogieux et des plus encourageants. Pas étonnant qu’il eut pris la place de l’illustre Yamamoto. Les présentations s’enchainèrent et il put ENFIN rencontrer celui dont tout le monde racontait l’histoire à travers le seireitei. Tsurugi Hyaku. Ouais… Pas mal dans le genre. On sentait qu’il n’avait pas seulement une belle gueule. Un brave zig. Alors qu’un petit blanc s’était installé, lui s’était avancé de quelques pas, tout juste au milieu des deux rangées avant de faire face au sotaicho et de regarder rapidement tout ses collègues, sourire aux lèvres…

• Mes sincères salutations. Alheïri Salem de la noble famille des Fenyang, nouveau capitaine de la neuvième division, pour vous servir. C’est une joie que d’être votre nouveau collègue et j’espère vraiment ne pas vous décevoir en faisant grandement honneur à la confiance que vous avez placée en mon humble personne.

Pour ponctuer sa phrase, Alheïri s’inclina profondément, respectueusement, non pas seulement à l’égard du commandant, mais à l’égard de tous les capitaines ci-présents. Loin de la désinvolture de certains autres quoi. Comme ce Zaraki qui soupira à sa courbette. Un salopard celui là. Après quoi et d’une démarche digne d’un noble, il rejoignit sa place en conservant son sourire poli et en attendant son ancienne élève venir se présenter à son tour. Tout ça sous l'instance du regard du Kuchiki -T'es pas le seule noble, mec- et le sourire de Kyouraku, ainsi qu'Ukitake. La suite promettait d’être fort intéressante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Capitaine 7ème Division :.
.: Capitaine 7ème Division :.


Messages : 239
Date d'inscription : 05/03/2011

JDR
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
143/350  (143/350)
Relations:


MessageSujet: Re:Une cérémonie officielle [Tous les capitaines] Dim 1 Mai - 20:19

Alowin était sur-excitée; non pas à cause de la réunion au sommet qui se profilait, ce n'était là qu'un simple banalité, mais son excitation, où plutôt sa joie provenait de l'annonce du rangement du dernier des dossiers à archiver. Des semaines qu'elle travaillait presque seule sur tout ces longs dossiers, alors que les autres capitaines avait presque tous un lieutenant ou du moins plusieurs shinigamis à leur bottes. Et elle, avec l'aide de ses quelques "cerveaux" -elle s'était résignée à l'idée de ne pas pourvoir donner un meilleur surnom à ses scientifiques- avait non seulement terminé l'archivage de tout les documents de sa division, mais y avait aussi ajouté ceux de sa propre famille, terminé la réparation et le classement de la salle situé au-dessus de l'Emblème de la Terre Pure, ainsi que de toutes les autres salles, réglé le problème de sur-chauffe des ordinateurs, ré-organisé ses unités et les groupes de scientifiques, et attendu désespérément l'arrivée d'un vice-capitaine, ou au moins celle d'un autre siège. Ha si seulement Nemu était encore là, elle s'entendait bien avec la fille artificielle de son ancien capitaine. Lasse, Alowin se jeta dans l'épais canapés qu'elle avait fait installé dans ses quartiers privées, mais au bout de quelques minutes elle décida de s'entrainer au kido. Il est vrai que le sien laissait quelque peu à désiré, surtout qu'il ne dépassait pas celui d'un lieutenant. Attrapant son zanpakuto, elle se rendit dans la zone d'entrainement que son prédécesseur avait fait installé derrière les bâtiments du bureau de développement technique. Elle y resta près de trois heures, et ne parti qu'après avoir été vidée entièrement de son énergie et une fois que toutes les capacités qui étaient à sa portées avaient réussi ou lamentablement échoué 20 fois de suite. Après cela, elle fila prendre un bain, pour se préparer avant l'importante réunion.

Elle dut s'endormir, car elle fut réveiller par une jeune fille de sa division qui se tenait sur le seuil de ce qui lui faisait office de salle de bain. Après s'être renseigner sur l'heure qu'il était, qui malheureusement était trop proche de la réunion, elle renvoya sa subordonnée avant de se préparer. Un rapide coup sur le visage, elle revêtit son shihakushō, puis son haori. Un haori, si seulement elle avait imaginer un jour avoir le privilège de pouvoir le revêtir, sûrement se serait elle traité elle même d'idiote, elle qui n'imaginait pas un seul instant être promu une jour troisième siège. Et pourtant, elle avait obtenu chacun des deux postes tour à tour ce qui la remplissait de fierté; dommage que sa mère soit morte quelques années avant qu'elle n'ait rejoins la douzième division, mais dans un sens Alheïri avait comblé ce vide là. Coupant court à ses pensées, Alowin accrocha sa cape par dessus son haori, et fixa son Tamshi no shi dans son dos, tout en veillant que celui-ci soit installé confortablement -à chacune de ses apparitions, il râlait à cause de son manque de confort- et se décida à partir.

Ce fut d'un shunpo élégant qu'elle se rendit dans les quartiers de la Première division des Treize Armées de la Cour. Comme il était coutume dans la Douzième division, elle fut dans les dernières à arriver, quelques secondes avant Salem et un autre capitaine, de mémoire celui de la Cinquième division. D'un hochement de tête, elle rendit leur salut aux autres capitaines et s'installa aux côtés du capitaine Toshiro qui semblait visiblement guéri des blessures infligées par Aizen. Elle regarda son ancien professeur se mettre en place, puis attendit sagement l'arrivée du commandent. Quand celui-ci passa dans les rangs, elle ne put s'empêcher de remarquer à quel point sa reiatsu était importante. Quand celui-ci passa devant le capitaine Akiyoshi, elle crue décelé une certaine fierté, mais pas celle que l'héritière du clan Ronslay ressentait en ce moment à l'idée de se trouver près des plus grand shinigamis du Gorei 13. Elle écouta le capitaine commandant faire son petit discours et chaque nouveau capitaine se présenter, bien qu'elle les connaissent déjà tous, au moins de nom et d'exploit, grâce aux données de sa division. Quand son ancien professeur eu finit, elle ne put retenir un mince sourire devant le regard dédaigneux qu'il portait au capitaine de la Sixième, et sa mine colérique que d'être placé à côté de Zaraki.

Ce fut à elle de prendre la parole. Soudain l'angoisse remonte. Que dire? Que faire? Comment ce tenir? Toutes ses questions tournaient à une vitesse folle dans sa tête sans qu'elle ne puisse y donner une réponse. Ce fut le regard encouragent de Salem qui l'aida à répondre.

-Je suis Alowin Ronslay. Dernière héritière du clan Ronslay qui appartient à la basse noblesse. Nouvelle capitaine de la Douzième division. Peu d'entre vous me connaissent, mais sachez que c'est un honneur pour moi que de pouvoir servir à vos côté.

Et bien voilà, ce n'était pas si difficile. Elle jeta un regard à l'assemblée qui lui faisait face, regarda tour à tour Misaki, Hitsugaya avec qui elle était allé à l'académie, et Salem qui la rassura d'un regard. D'ailleurs elle avait appris quelque chose à son sujet dont le petit saligaud ne l'avais même pas informé, et comptait bien lui remettre les points sur les i.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Une cérémonie officielle [Tous les capitaines] Dim 19 Juin - 13:22

Tous s'étaient présentés. Des présentations des plus formelles, simple, sans aucune folie. En même temps personnes ne leur avaient demandé de faire un sketch pour se présenter. Non c'était parfait, rapide, simple et efficace. Les présentations terminées, le silence était de retour dans la grande salle de réunion. Il balaya la salle d'un regard, portant son regard sur chacun des capitaines, laissant alors ce sentiment de fierté s’imprégner en lui. Fière de voir un état major au complet, fière d'être l'homme qui « s'occupait », qui dirigeait ce jolie petit monde. Fière d'avoir été choisi à ce poste... Mais la fierté laissait aussi place à l'anxiété...cette crainte de ne pas être à la hauteur...cette crainte de perdre des hommes....la crainte du retour de ses démons intérieurs...cette peur lié à son passage à la division 0...Mais le temps n'était pas à la crainte ou même à la fierté, mais tout simplement à l'accomplissement de sa mission...

Il prit une longue inspiration, laissant son regard continuer à se balader de tête en tête, s'arrêtant plus longuement sur une certaine personne, sans pour autant se laisser distraire. S respiration prise, sa voix s'échappa de ses lèvres pour venir envahir et prendre la place du silence. Une voix calme, mais qui résonnait d'un total sérieux surtout d'une pointe de gravité.

« Bien, maintenant que tout le monde s'est présenté, nous pouvons passer à des choses plus « graves ». Comme je l'ai dit précédemment nous sommes dans une période sombre, difficile. Les souvenirs et les plaies de cette grande batailles ne disparaîtront pas en quelques jours et laisseront sûrement des traces indélébiles sur nombres d'entre nous. Mais il nous faut avancer, ne pas vivre dans la crainte et faire ce pour quoi nous sommes là. »

Il marqua une pause, faisant un léger signe de tête, appelant alors un shinigami qui lui donna un dossier avant de repartir aussi rapidement qu'il était arrivé. Le commandant l'ouvrit, jetant alors un œil bref sur ce qu'il contenait...Une simple piqûre de rappel, il avait lu ce dossier avant la réunion.

« Les rapports des différentes unités hors du sereitei nous informe d'une inquiétante activité du Hueco Mundo et plus particulièrement de nombreuse venue d'arrankar dans la ville de Karakura, il est donc capital de renforcer la sécurité de cette ville. Pour cela des mesures ont étés prises. Pour commencer, avec l'aide de Kisuke Urahara, un système de transfert rapide de la ville va être mise en place. Ce système à pour but, comme pour la bataille précédente d'envoyer la ville dans la SS afin d'éviter toute pertes humaines. La différence par rapport à la dernière fois réside dans une mise en œuvre des plus rapides. Au moindre doute, la ville sera transférée. Le défaut de ce processus se trouve dans la stabilité de ce transfert, il sera bien plus facile de détruire la fausse Karakura et donc d’accéder à la vrai, mise en sécurité dans la SS. Mais c'est un risque que je prends. De toute façon Urahara travail à rendre ce transfert plus solide, sans pour autant sacrifié la rapidité d'action. »

Il se tu quelques instants, reprenant sa respiration et laissant le temps à ses interlocuteurs de faire mémoires de ces paroles. Puis dans un nouveau souffle, sa voix reprit place.

« L'autre mesure prise réside dans la mise en garnison permanente de trois capitaines à Karakura. Ses trois capitaines seront à la tête d'escouade de dix personne, vice capitaines et sièges inclut. Cela à pour but la détection d'éventuelles menaces et bien sur la protection immédiate en cas d'attaque, donnant alors au Sereitei le délais, aussi court soit-il, nécessaire pour transféré la ville et envoyé les renforts bien évidemment. Les équipes tourneront toute les mois. Les plannings de garnison vous seront transférés dans la journée dans vos quartiers respectif. Je tiens à rappeler par la même occasion que les limites ont été réactivés et que vous avez donc interdiction de libéré votre puissance sans autorisation du sereitei. Cela, comme vous vous en doutez afin de ne pas perturbé l'équilibre du monde des humains. Je rappel aussi que toute sortie sur terre ou dans le Hueco Mundo en dehors de vos ordres de missions doivent faire l'objet d'une demande et donc d'une autorisation, et chacune de ses sorties doivent faire l'objet d'un rapport. Tout contact avec un arrankar aussi court soit-il doit immédiatement m'être renseigné. »

Il s'arrêta une nouvelle fois. Son discourt pouvait paraître très « dur », très restrictif mais au final ce n'était que des rappels d'un processus existant depuis très longtemps. Il était important de rappeler à tout à chacun que tout ne peut être autorisé, surtout lorsqu'il s'agit de monde qui ne nous appartient pas.

« Les rapports des unités en faction dans le Hueco Mundo, qui pour mémoire ont été immédiatement misent en place après la bataille de Karakura, nous informes également d'une forte activité et qu'il est très probable même si nous avons aucune confirmation, que les rangs des espada sont de nouveaux au complet. D'autre unités vont être envoyé. Et exceptionnellement, une escouade de la division 0 sera sur le terrain. Un capitaine du gotei 13 sera aussi sur place de façon permanente et comme pour Karakura, vous serez prévenue dans la journée de votre envoie ou non en mission. Cependant contrairement à Karakura en aucun cas vous n'avez pour mission d'engager l'ennemie sauf pour votre défense. Nous ne sommes présent la-bas que pour anticipé les actions des espadas. »

Une courte pause qu'il utilisa pour poser le dossier.

« Est-ce que tout est clair ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Une cérémonie officielle [Tous les capitaines] Dim 19 Juin - 16:47

Les uns après les autres, les différents Capitaines avaient pris la parole, afin de se présenter aux anciens, mais aussi pour que les nouveaux se connaissent entre eux. Quoi que, sur ce point là, Nao' connaissait pratiquement tout le monde. Al', c'était son copain de beuverie depuis longtemps, et ils s'étaient amusés ensemble à la taverne, mais aussi en d'autres occasions. Sans oublier aussi qu'ils avaient exécuté de nombreuses missions ensemble, soit parce qu'ils avaient été assignés, en duo, sur ladite mission, ou soit parce qu'au final, des missions différentes avaient fini par les rassembler, ou quelque chose dans le genre. Mais bon, tout ça pour dire que Al', ça faisait un moment qu'elle le connaissait. Tout comme Misaki d'ailleurs. Une amitié quelque peu étrange du fait que l'ancienne exilée avait toujours tout fait pour rester loin de Nao', du moins, quand celle-ci se rendait en mission sur Terre. Parce que oui, Nao' était assignée, à quelques reprises, à des missions sur Terre. Mais généralement, quand c'était en solo, et bien, elle restait un peu plus longtemps histoire de la chercher. Sauf que cette chère Misaki se faufilait à travers les mailles du filet, comme si elle la fuyait, ou quelque chose dans le genre. Mais bon, à ce sujet là, elles s'étaient expliquées, et tout était résolu à présent.

Kiwiha, c'était un peu pareil. Nao' le connaissait depuis un bout de temps. En fait, si elle était là, c'était grâce à lui en quelque sorte. C'était lui qui l'avait envoyée à la Soul Society, lui qu'elle avait failli botter, ce jour là, au Rukongaï, parce qu'elle pensait qu'on l'agressait, lui qui l'avait "guidée" jusqu'à l'Académie. Lui qui avait décidé de prendre en main son entraînement. Et encore une fois, si elle était là, dans cette salle de réunion, c'était, une nouvelle fois, grâce à lui. Bon, pas que grâce à lui, selon Kiwiha, du fait qu'il avait plutôt suivi les avis des autres Capitaines, mais bon, voilà ... C'était encore quelque chose qu'elle lui devait.

Tout ça pour dire que, des nouveaux, Nao' connaissait bien ses trois là. Elle connaissait un peu moins Alowin, mais ce n'était pas pour autant que cette dernière était une totale inconnue. Non, disons juste qu'elles n'avaient pas vraiment eu l'occasion de vraiment parler. Enfin, mon petit doigt me dit qu'elles s'entendraient bien, et qu'elles feraient, probablement, les cent coups à l'AFS. Mais bon, ça serait à voir.

Des nouveaux, le seul qu'elle ne connaissait pratiquement pas, c'était Tsu. Mais fort heureusement, elle l'avait croisé avant cette réunion. Ils avaient eu le temps de parler un peu. Triste histoire ce qui lui était arrivé. Rester bloqué autant de temps au Hueco Mundo, sans savoir quand il pourrait revenir parmi les siens ... C'était ... dur ... Enfin, Nao' trouvait ça dur tout de même. Mais elle lui avait quelque peu rendu le sourire lorsqu'ils avaient fait une petite excursion sur Terre, histoire de lui montrer comment la Terre avait évolué au fil des années.

Mais bon, revenons-en à nos moutons. Ils s'étaient tous présentés, ça, c'était fait. Ils étaient tous retournés à leur place après leur petite présentation, et ils attendaient la suite des évènements. Nao' se demandait ce qui allait se passer, à présent. Allaient-ils tous retourner dans leur division respective, histoire ... Histoire d'annoncer qu'officiellement, ils ont pris les rênes de leur division ? Ou bien y avait-il autre chose dans l'affaire ?

Et bien, effectivement, y'avait autre chose. La réunion n'était pas terminée, du moins, pas pour le moment. Car voilà que Kiwiha venait de reprendre la parole, après avoir obtenu un dossier. Il avait, apparemment, pris certaines mesures. Enfin, ce ne fut pas de cela qu'il parla en premier lieu. Non, il leur parla de la bataille, du fait qu'elle avait laissé des stigmates qui ne disparaîtraient pas du jour au lendemain. Mouais ... Nao' était d'accord avec lui. Certaines blessures ne disparaîtraient même, probablement, jamais. Toute cette histoire avec Aizen ... Elle était peut-être derrière eux, mais les esprits étaient encore marqués. Pour combien de temps ? Ca serait difficile à dire, très difficile.

M'enfin, suite à cela, Kiwiha leur parla de diverses choses, comme du fait que le Hueco Mundo bougeait quelque peu et qu'il fallait protéger, comme toujours, la ville de Karakura. Mais apparemment, Kiwiha avait déjà un plan. Ou du moins, il travaillait, une nouvelle fois, en étroite collaboration avec la Soul Society, histoire ... Histoire de réfléchir à un moyen de transfert plus efficace que celui qu'ils avaient utilisé pour la bataille de Karakura. C'était pas une mauvaise idée, loin de là même. Ca éviterait, ainsi, des pertes humaines, même si, un jour ... les humains finiraient, forcément, par se rendre compte de quelque chose. Car après tout, la dernière fois, certaines personnes s'étaient réveillées avant qu'ils n'aient eu le temps de finir, enfin, de maîtriser le méchant Shinigami. Alors, que se passerait-il la prochaine fois ? Ils seraient plus nombreux à se réveiller ? D'autres ennuis seraient à prévoir ? Sans aucun doute.

Kiwiha poursuivit avec le fait que certains Capitaines, ainsi que des escouades, se rendraient sur Terre, afin de protéger Karakura. Bien évidemment, ils ne resteraient plus tout le temps sur Terre. Il y aurait une alternance, à tour de rôle, ils seraient là-bas. Intéressant ... Très intéressant. C'était une bonne idée. Avec des groupes de Shinigami tout le temps sur Terre, ils pourraient parer à d'éventuelles attaques. Enfin, sans aucun doute qu'ils pourraient endiguer tout scénario catastrophe avant que cela ne soit trop tard. Enfin ... Ca éviterait peut-être des ennuis du genre de ceux provoqués par Aizen. Qui sait ? Oui, ça serait, sans aucun doute, bien mieux de la sorte.

Kiwiha termina en leur disant que les limites étaient réactivées, que s'ils allaient sur Terre, fallait qu'ils demandent la permission -quoi de plus normal d'ailleurs-, que ... Que s'ils en venaient à rencontrer un Arrankar, faudrait qu'ils le préviennent aussitôt. Oui ... Et que se passait-il si, par exemple, un des Capitaines rencontrait un Arrankar et qu'il se faisait défoncer la gueule ? Bah oui, sait-on jamais ce qui pourrait arriver. Hein ? Donc, il se passe quoi si le Capitaine se fait défoncer et qu'il est pas capable, dans l'immédiat, de parler, ou bien de dire ce qui venait de lui arriver ? Ca la foutrait mal en quelque sorte ... Bah, bah ... Ne soyons pas pessimiste. Pourquoi ça arriverait de toute manière ? Et puis, tout se sait, ou presque. Donc, si un Capitaine se faisait défoncer, sans aucun doute qu'on finirait par savoir ce qui s'était passé.

Nao' secoua la tête durant quelques instants, histoire de retrouver ses esprits. Elle n'avait pas vraiment écouté la dernière partie, mais ce n'était, probablement, pas le plus important de tout ce qu'il avait pu dire. Une courte pause de la part du commandant, avant de demander s'il avait été assez clair. Probablement ... Oui, probablement qu'il avait été assez clair. Enfin, Nao' avait tout compris. Qu'aurait-il pu ajouter d'autre ? Nan, nan, tout était clair, net et concis. Bon, y'avait beaucoup de choses à assimiler, mais bon, c'était tout des trucs, ou presque, qu'ils avaient déjà pu entendre. Alors, pas besoin d'éclaircissement. Du moins, pas pour elle. Mais ça ne serait peut-être pas le cas des autres.


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Capitaine 7ème Division :.
.: Capitaine 7ème Division :.


Messages : 239
Date d'inscription : 05/03/2011

JDR
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
143/350  (143/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Une cérémonie officielle [Tous les capitaines] Sam 25 Juin - 19:36

Que d'ennuis; vraiment cette réunion n'était pas un moment des plus impressionnants par rapport à ceux qu'elle avait eu la chance de vivre depuis sa nomination. Maintenant, elle comprenait pourquoi son prédécesseur n'y apportait pas en grande importance; et même si elle avait du mal à l'admettre, ils se ressemblaient tout les deux sur ce point. Mais cet ennuie devait être général à tout les capitaines de la 12e division, étant donné que tout les rapports intéressants concernant le monde réel passaient obligatoirement par ses mains. C'est pourquoi quand il parla de l'activité importante du Hueco Mundo, et du travail qu'entreprenait Urahara, Alowin n'écouta que distraitement, laissant son esprit se poser sur les différents problèmes de sa division.

« L'autre mesure prise réside dans la mise en garnison permanente de trois capitaines à Karakura.

Cela semblait devenir intéressant. Ou plutôt, elle prêta une attention non dissimulée au fait que le capitaine-commandant semblait insinuait relever une des fonctions de sa division; la surveillance du monde réel étant une des missions de la 12e division. Et même si elle était quelque peu interloquée par cette déclaration, elle laissa son supérieur finir son petit discours. L'autre information de la réunion fut la mise en place d'une unité infiltré au sien même du Hueco Mundo, ce qui semblait plus être un travail pour les forces spéciales.

Le commandant Shinizimi mis fin à son discours par une formule dite de circonstance, mais ne semblait pas s'attendre à des questions et encore moins à des objections. Mais c'était pour elle le moment de montrer aux autres capitaines que la douzième division avait tenu ses traditions en choisissant à nouveau un capitaine chiant... pardon, disons pointilleux; et que Mayuri avait laissé quelques séquelles dans le comportement des futurs capitaines. Ainsi elle s'avança donc de quelques pas avant se se tourner vers l'ensemble des autres capitaines, face à son chef.

-Excusez-moi, vous parliez d'envoyer trois capitaine sur le terrain pour une durée d'un mois, pour détecter d'éventuels dangers. Or c'est là la principale mission de ma division, développement technique mis à part. Je demande donc la permission d'avoir au moins deux shinigamis présents en continu sur le terrain parmi les treize qui seront envoyés. Et si je puis me permettre, l'infiltration d'une escouade dans le Hueco Mundo ne relève_t_il pas du travail des forces spéciales, et donc de la 2nd division?

Une fois son petit discours terminé, elle regagna sa place, pour montrer qu'en aucun cas elle ne voulait faire affront; et attendit que sa réponse arrive.

[HRP: Tout le monde peux rajouter quelque chose, pas besoin que ce soit le Kiwi' qui réponde, enfin c'est lui qui donnera la réponse définitive, mais avoir votre opinion, ou savoir qui se range sur ma décision, peut faire avancer les choses aussi ^^]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Une cérémonie officielle [Tous les capitaines] Dim 21 Aoû - 13:46

Son discours terminé, le commandant en chef avait simplement attendus les éventuelles réponses de ses collaborateurs. Des questions ou alors de simple acquiescement. Il était de ce genre de chef à apprécier les simples « compris », « ok » ou autre « reçut ». Non pas qu'il pensait que chacune de ses paroles méritait cela, mais juste qu'un acquiescement permettait de clairement montrer que tout avait été compris. Cependant fallait croire que cette nouvelle équipe n'était pas vraiment de ce genre. Mise à part quelques hochement de tête, aucun n'avait pris la peine d'ouvrir la bouche.

Cela serait mentir que de dire que ça ne l'énervait pas un tout petit peu. Il était entouré par les douzes officiers du gotei 13 dans le but de parler et planifier de la défense, de la sécurité des mondes qu'ils avaient jurés de protégé, et personne n'avait rien à dire ? Horripilant...oui c'était le terme, mais bon il n'était pas l'heure de s'en formaliser...il y'avait bien d'autre soucis où il serait plus utile de pencher son esprit.

Alors qu'il s'apprêter à clore la réunion, la voix du douzième capitaine rompit le silence, octroyant alors un sursit à cette réunion que le commandant en chef avait espéré plus vivante. Bref, la prise de parole de la jeune capitaine n'eut que pour simple effet d'irriter encore un peu plus Kiwiha. Elle semblait ne pas apprécier le fait qu'une escouade particulière serait toujours sur le terrain...ou alors elle mettait cela sur une éventuelle ignorance du commandant. Elle avait jugé bon de lui rappeler le rôle de deux divisions.

Levant un sourcil interrogateur et son visage prenant les traits d'une impatience non dissimulé, Kiwiha laissa ses lèvres s'ouvrir pour fournir à son interlocutrice sa réponse.

« Vous vous doutez bien que je suis parfaitement au courant des missions de chacune des divisions que je commande ? Du moins vous ne devez pas en être parfaitement sur puisque vous osez gentiment me le rappeler. Quand à votre demande je ne vois aucun raison d'y accéder. J'ai fait mention d'une mesure temporaire qui réside comme je l'ai dit précédemment à la surveillance permanente de Karakura, Je pense que votre division à fort à faire dans sa branche principale qui est le développement technologique pour en plus lui fournir une charge de travail supplémentaire. De plus en aucun cas j'ai dit que cette mesure temporaire éclipsait nos système de surveillance normaux ou les affectations des divisions. Votre division sera comme d'habitude présente sur terre dans le cadre de sa mission de surveillance habituelle, mais en aucun cas vous n'avez une place privilégiée ou de commandement sur les unités supplémentaire envoyé. »

Il interrompit ses paroles, prenant une inspiration pour reporter son regard sur Alowin ainsi que sur Naoya.

« Quand à l'escouade spéciale pour le Hueco Mundo, et bien ma réponse sera similaire à votre première demande. Il s'agit de mesure complémentaire, supplémentaire qui ne tient pas compte des missions respective des treize armées. De toute façon, vous devez être conscient que si chaque division était capable de mener parfaitement ses attributions, nous n'aurions pas à prendre de mesure complémentaire et surtout la bataille de Karakura n'aurait jamais eut lieu. Cependant les temps change et notre ennemie n'a rien à voir avec celui du début du gotei 13. Donc il est parfaitement logique que les attributions et missions donnés aux divisions il y'a plus de dix siècles ne peuvent correspondre à nos besoins actuels. Vous semblez être surpris et « dérangé » de savoir que nous ne respectons pas les attributions initiales, mais lorsque je vous annonce que la divisions 0 prendra part à une mission au Hueco Mundo ça ne vous choque pas ? »

A nouveau il marqua une pause. Il n'aimait pas devoir expliquer les décisions prisent, surtout lorsque les explications demandées portaient sur une simple question de forme, de protocole. N'était-il pas parfaitement logique qu'en une période comme celle actuellement, des mesures particulière devaient être prisent ? C'était un peu incroyable comment certaines personnes, ou même plutôt la masse pouvait prêter une telle attention à de simple détail. Arf....en même temps après un millénaire de commandement rigide c'était une attitude auquel il fallait s'attendre. Il allait falloir du temps avant de faire changer les choses. Certes Kiwiha était une personne qui prenait comme très important le respect, des règles, des grades, des missions etc, mais il était aussi une personne à croire très fortement qu'on ne pouvait en aucun cas toujours fonctionner de la même façon et que des événements forçaient à passer outre les « règles ».

Son regard avait laché Alowin pour balayer l'assemblé, avant une ultime prise de parole.

« Bien si personne n'a rien d'autre à ajouter ou à demandé, je vous invite à reprendre vos activités, la réunion est terminé. Je vous remercie tous de votre présence. »  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une cérémonie officielle [Tous les capitaines]

Revenir en haut Aller en bas

Une cérémonie officielle [Tous les capitaines]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Capitaines du Gondor (SDA)
» Joyeux noel à tous!
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant
» Tome 9 - [Spoiler !] Titre provisoire
» Cérémonie (Remise de seigneuries/Passation de pouvoir) 1/2 - février 1458

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach no Kôshin :: Another World :: .: Seireitei :. :: Gotei 13 :: Première Division-