Viens vivre ton aventure Bleach!
 

Partagez|

L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
.: Espada #7 :.
.: Espada #7 :.


Messages : 98
Date d'inscription : 14/02/2011

JDR
Niveau:
36/100  (36/100)
Expérience:
335/350  (335/350)
Relations:


MessageSujet: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Ven 18 Fév - 0:08

La prise de pouvoir d’Ichimaru Gin avait surpris bons nombres d’Arrancars mais ceux-ci se contentèrent de cette situation, se sentant trop faible par rapport à lui. La perte de multiples espadas avait affaiblit l’équilibre dans le Hueco Mundo, les hollows ne se considéraient plus en sécurité dans un endroit où les shinigamis étaient capable de pénétrer. Mais il n’existait aucun autre monde possible pour contenir autant d’hollows, ils devaient donc se contenter de ces terres et de remédier à sa sécurité. La reconstruction entière du grand palais de Las Noches, dût à des combats intenses, mit quelques temps avant de s’achever. A son terme, le nouveau Espada put s’installer dans ses nouveaux appartements.

Peu de temps après le début du règne de Gin, il fut appelé par ce dernier pour une mission d’exploration dans la petite ville de Karakura sur Terre. Pour plus de précisions, il devait observer les faits et gestes des survivants humains lors de cette guerre entre shinigamis et hollows (en particulier le jeune Kurosaki Ichigo), en agissant dans la plus grande discrétion puis en rapportant un bilan des informations qu’il collecterait. Gin interdit par la même occasion toute tentative de combat face à un humain ou même à un shinigami, il ne voulait pas attirer l’attention du Seireitei pour le moment. Senjiro fut choisis à la place des autres espadas car ses facultés de discrétion étaient supérieures. Sourire aux lèvres, il sut qu’il ne pouvait refuser une telle mission et partit de suite l’accomplir.

Le passage entre le monde des hollows et celui des humains n’était possible pour les arrancars que s’ils maitrisaient le Garganta. Provoquant une déchirure du tissu dimensionnel dans le but de former une ouverture entre les mondes, il se révéla devant lui un tunnel composé d’énergie qu’il fallait concentrer et solidifier pour créer un chemin possible. De ce fait, il put passer sans trop de problème dans le monde des humains, dans la ville de Karakura. A peine arrivé au bon lieu, il dissimula sa pression spirituelle, de peur de se faire repérer. Se posant à terre, il fixa son regard à droite, puis à gauche et partit vers les sources de réiatsu les plus importantes. Traversant les quartiers de Karakura tel un serpent longeant les murs, il se rapprocha de plus en plus d’une cible exerçant une assez forte pression spirituelle. L’observant dans les moindres recoins, il reconnut ce personnage qu’il avait auparavant vu dans le Hueco Mundo : le fameux Quincy. Ne s’attardant pas sur son cas, il poursuivit son chemin vers une source beaucoup plus puissante.

Sentant qu’il était sur la bonne piste, il grimpa sur le toit d’une maison et guetta au loin les mouvements de sa proie qui se dirigeait vers le fleuve de Karakura. Ne pouvant l’apercevoir en globalité, il ne put en déduire que cette silhouette était bien le fameux shinigami que beaucoup craignaient au Hueco Mundo. S’approchant de plus en plus près de sa cible alors que la nuit commençait à tomber dans la ville, il se cacha sous un pont reliant les deux extrémités du fleuve car celle-ci s’était arrêté en chemin pour discuter avec une autre personne dont Senjiro connaissait l’existence : Orihime Inoue. Profitant de cette occasion pour observer sa proie, il ne put s’empêcher de remarquer cette tignasse orangé dont les autres arrancars parlaient. Dès lors, il comprit qu’il venait de trouver Ichigo Kurosaki. Ce dernier semblait être tranquille. Il croyait sans doute que la guerre étant finit, il n’y aurait plus de menaces des arrancars. Mais … agacé par ce visage si radieux, le septima espada laissa échapper de lui une faible quantité de pression spirituelle.


« Merde … »

Malgré ce fait, le jeune Kurosaki ne se retourna pas, continuant à parler avec son interlocutrice. Senjiro supposa alors que celui-ci n’avait pas ou trop peu sentit sa pression et qu’il n’y avait donc aucun danger pour lui. Etait-ce le cas pour tout le monde ?


Dernière édition par Senjiro Ikeda le Jeu 14 Avr - 23:24, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Ven 18 Fév - 9:10

Terre ...

Ou plus précisément, Karakura. Cette bonne vieille ville de Karakura. Une ombre se baladait ici et là, observant, guettant, attendant de voir si toute menace était écartée, veillant à ce que des Hollow ne viennent pas perturber les pauvres âmes qui avaient décidé d'errer sur Terre jusqu'à ce qu'ils aient accompli ce qu'ils souhaitaient. Mais, pour le moment, tout semblait tranquille, très tranquille d'ailleurs. Tant mieux, d'un certain côté. De toute manière, la silhouette n'avait pas plus envie que cela d'engager un combat. Non pas qu'elle trouvait cela ennuyeux, ou bien complètement ridicule. Disons juste qu'elle pensait qu'il y avait d'autres moyens pour régler un conflit. Comme, la diplomatie, par exemple. Mais elle savait très bien que dans certains cas extrêmes, la diplomatie ne servait pas à grand chose.

Au bout d'un moment, la silhouette poussa un léger soupir, certainement de soulagement, et sortit de l'ombre. C'était une femme. Une femme Shinigami d'ailleurs. Quelques mèches traînaient devant ses yeux mais le plus gros de ses cheveux étaient tenus par une barette, ou du moins, quelque chose y ressemblant d'ailleurs. Des boucles d'oreilles pendaient à ses oreilles. Oui, oui, la jeune femme aimait beaucoup les bijoux, même si c'était inutile dans un combat. Disons juste que c'était une réminescence de quand elle était humaine ... Et vivante ... A cette époque là, son frère lui ramenait toujours des bijoux, même si c'était de la brocaille ou des trucs sans valeur. Mais elle était toujours contente et elle les gardait précieusement auprès d'elle. En parlant de son frère, elle n'avait jamais su ce qu'il était devenu. Pourtant, depuis le temps, il était mort, ça, ça ne faisait pas de doute. Mais elle ne l'avait jamais vu à la Soul Society. Et pourtant, en un peu plus de trois cents ans, elle avait eu le temps de le parcourir de long en large. Elle pouvait en conclure plusieurs hypothèses : soit il était resté fantôme et il errait sur la Terre. Soit il avait accepté de se rendre à la Soul Society mais il avait tout fait, jusqu'à présent, pour l'éviter. Ou, dernière hypothèse, et la plus probable : il était devenu un Hollow parce que l'amertune et la rancune l'avaient rongé.

Nouveau soupir. La jeune femme, étant près du fleuve, s'assit pendant quelques instants sur un banc. Comment elle s'appelait ? Naoya ... Naoya Akiyoshi. Shinigami fraîchement promue au rang de Capitaine, même si elle aurait préféré, très certainement, rester simple siège dans sa division. Mais il fallait bien reconstruire la Soul Society. Et avec tous les décès qui étaient survenus, ne pas accepter ... aurait été suicidaire, ou quelque chose dans le genre. Mais bon, ce n'était pas parce qu'elle avait accepté qu'elle s'était sentie obligée de se balader avec la longue toge de Capitaine. Oh, non, pas sur Terre. Certes, on ne pouvait pas la voir du fait qu'elle n'était qu'une âme, que le commun des mortels ne pouvait donc pas sentir sa présence. Mais elle trouvait cela ... comment dire ... Gênant ? Elle ne pouvait pas faire d'amples mouvements. Ou alors, fallait qu'elle en prenne l'habitude. Mais pas aujourd'hui, pas l'envie. Et puis, hein, allait-on lui taper sur les doigts parce qu'elle ne portait pas cet uniforme ? Et puis, pour le moment, c'était mieux comme ça. On la prendrait pour un simple Shinigami, même si la rumeur, qui était fondée d'ailleurs, disait qu'elle était de ceux qui avaient réussi à capturer Aizen et à l'enfermer au fin fond d'un trou, scellé dans un Bakudô duquel il ne sortirait probablement plus jamais.

Naoya, pensive, réajusta une de ses mèches. Elle baissa la tête durant quelques instants et soupira à nouveau. Soudainement, elle se redressa. Elle avait senti un Reiatsu. Puissant, même s'il avait fini par disparaître au bout de quelques secondes. Elle aurait pu ne pas y faire attention, se dire qu'elle avait tout simplement rêvé. Mais non, la curiosité est un vilain défaut. Et Naoya se devait aller voir ce qui avait produit cela. Et surtout, elle devait savoir si c'était une nouvelle menace, ou pas. Main sur la tsuka de son arme, la voilà qui s'éloigne petit à petit du banc, à la recherche de ce Reiatsu. Pour éviter de lui faire peur, elle-même avait entrepris de cacher son Reiatsu. Ou du moins, la plus grande partie de son Reaitsu. Elle préférait cacher à son adversaire, pour le moment, qui elle était réellement. Et puis, avec sa tenue, il ou elle la prendrait pour un simple Shinigami. Mais comme le dit le vieux proverbe, l'habit ne fait pas le moine. Resterait, à savoir, si ça ferait illusion.

Naoya se rendit donc sur les lieux de la pression spirituelle. Au premier regard, il ne semblait y avoir personne. Mais cela ne signifiait pas pour autant qu'il n'y avait pas quelqu'un. Deux hypothèses : il y avait effectivement quelqu'un et il ou elle s'était enfui avec son arrivée. Ou, il ou elle était parti avant que Naoya ne pointe le bout de son nez.

"Je sais que vous êtes là. Montrez-vous."

Au moins, hein, c'était clair et net comme ça. Mais histoire, tout de même, de se montrer un peu plus amicale, Naoya avait éloigné sa main de son arme. Parce que ... les gens ont tous tendance à se barrer, du moins, s'ils ont un peu de jugeotte, quand l'interlocuteur a une arme. Du moins ... Les humains.


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Dim 7 Aoû - 7:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Espada #7 :.
.: Espada #7 :.


Messages : 98
Date d'inscription : 14/02/2011

JDR
Niveau:
36/100  (36/100)
Expérience:
335/350  (335/350)
Relations:


MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Jeu 24 Fév - 0:31

Senjiro n’avait pu se retenir en observant le jeune Kurosaki lors de sa promenade près du fleuve. Malgré cela, le calme régnait dans le coin et aucun mouvement suspect ne fut entendu. De ce fait, le septima espada continua d’observer sa cible en la regardant de bas en haut. Sans trop rentrer dans les détails, Senji remarqua qu’Ichigo ne gardait pas sur lui son zanpakuto dans la ville de Karakura et semblait donc une proie facile pour l’arrancar. Malheureusement pour ce dernier, il avait reçu comme ordre de ne pas provoquer de combats ou autres même si l’occasion se présentait … Regardant le ciel avec grande admiration, il esquissa un petit sourire comme pour montrer qu’il se fichait des règles imposées. Avec sa main droite, il fit un mouvement pour brandir son zanpakuto mais à cet instant même il sentit une source de réiatsu s’approchant de son repère.

De façon discrète, il fit un bond en retrait de façon à ne plus être visible par la source de réiatsu qui arrivait. Tenant la tsuka de son zanpakuto avec ferveur, il était prêt à l’utiliser en cas de nécessité. De suite, il aperçut une jeune femme s’approchant du pont où se cachait le septima espada. Ce dernier esquissa de nouveau un sourire narquois qui n’inspirait rien de bon. Il redressa ses cheveux blonds pour mieux dévisager sa nouvelle cible. Celle-ci semblait sûre d’elle de par ses mouvements mais aussi par l’expression de son visage. Ses yeux bleus guettaient les recoins du pont mais elle n’avait pas encore sentit la présence de Senjiro. Quant à lui, il restait tranquillement dans son coin, attendant la moindre erreur d’inattention pour piéger sa victime.

Entre temps, Senji pût sentir le départ du jeune Kurosaki, sans doute était-ce la fin de sa conversation avec Orihime. Toujours recherché par la jeune femme, il observa sur elle un zanpakuto, ce qui lui permit d’en déduire qu’elle était un shinigami. Elle dégageait un réiastu assez faible, qu’on pourrait comparer à celui d’un simple officier d’une division. D’un coup, il lit sur ses lèvres qu’elle savait que quelqu’un était présent dans ces lieux. La jeune femme avait parlé d’une telle façon que Senjiro pût sentir qu’il n’y avait aucune hésitation dans sa voix. Elle semblait déterminée à démasquer sa présence et à le prendre en filature. Ce dernier, heureux d’avoir senti cette sensation, sortit le zanpakuto de son fourreau et le prit avec sa main droite. Il était fin prêt à passer à l’action.

Tel un serpent chassant sa proie, il fit des mouvements très rapides pour apparaitre juste derrière elle. Malgré les restrictions de son maitre Gin Ichimaru, il était prêt à lui désobéir pour satisfaire ses envies. Senjiro se sentait beaucoup plus fort depuis qu’il avait été promu au rang d’arrancar. Le fait de porter un zanpakuto semblait lui donner une confiance supplémentaire lors des confrontations mais il ne savait pas s’il allait l’utiliser aujourd’hui. De ce fait, il pointa son zanpakuto sur le dos de sa cible, attendant une réaction de sa part.


« Que fait un shinigami en ces lieux ? Décline ton identité. »

Pour parler, l’espada cachait ses lèvres avec le haut de son écharpe afin d’éviter de laisser transparaitre certaines émotions et faiblesses. Malgré son rang d’hollow, il était constitué comme un humain mais son morceau de masque lui rappelait l’univers où il appartenait dès à présent. Par habitude, il cherchait souvent le combat face à une proie relativement facile car la victoire ne pouvait lui échapper mais ... cette fois-ci, il décida de ne pas affronter la jeune femme pour le moment. Il rangea de suite son zanpakuto dans son fourreau mais se tenait prêt à le réutiliser si les circonstances le voulaient. Son expression était tellement neutre qu’il ne semblait laisser paraître aucun sentiment à travers son visage. Remettant ses cheveux en place et guettant les moindres mouvements possibles de la jeune femme, il sentit en elle une force cachée. Etait-elle réellement un simple shinigami ?


Dernière édition par Senjiro Ikeda le Jeu 14 Avr - 23:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Jeu 24 Fév - 15:05

Interrogations ... Questions ...

La Shinigami se demandait si elle avait bien fait de venir jusque là, sur ce toit. Seulement ... Seulement, ce n'était pas comme si elle pouvait ignorer la menace. Enfin, menace s'il y avait. Non, elle préférait en avoir le coeur net. Comme ça, si jamais il y avait effectivement une menace, et bien, mieux valait-il être au courant le plus rapidement possible et de couper l'herbe sous le pied de la menace pour éviter qu'elle ne grandisse. Endiguer le mal le plus rapidement possible en somme. Ca éviterait probablement de nombreux problèmes.

Sauf que ... Sauf que Naoya ne savait pas qui elle aurait en face d'elle. Mais ça, elle n'allait pas tarder à le savoir. Enfin, façon de parler. Car voilà que la silhouette s'était faufilée dans son dos et qu'elle était en train de la menacer avec une arme. Restait ... A savoir, qui était l'individu, et qui venait de la prendre pour cible. Comment la jouer par contre ? Version cool, genre, tu me fais pas peur ? Version apeurée, histoire de prendre l'individu au dépourvu et de l'étonner, par la même occasion ? Version neutre ? Ah la la ... J'crois que c'était ça le plus compliqué à définir pour Naoya. Non pas qu'elle avait envie de s'amuser avec lui. Bien au contraire même.

La voix dans son dos s'éleva. C'était un homme, ça, aucun doute. Maintenant ... D'où venait-il ? Que faisait-il là ? Devait-elle la jouer réglo avec lui ? Ou l'entourlouper et lui faire croire qu'elle n'était qu'une simple Shinigami ? Hmmm ... Elle verrait bien. En tout cas, il cherchait des réponses. A savoir, qui elle était, et ce qu'elle faisait là. Contre toute attente, voilà qu'il baissait son arme. Grossière erreur ? Ou pas ? Ou peut-être qu'il avait quelque chose derrière la tête. Ou peut-être se disait-il que s'il baissait son arme, elle serait plus encline à parler. S'il savait. Mode bégayement activé, histoire de.

"Hmmm ... Et bien ... Je ... Je ... On m'a demandé d'enquêter sur toute énergie spirituelle qui apparaîtrait sur Karakura."

Pas la vérité. Du moins, pas entièrement. Oui, elle était là pour vérifier que Karakura ne risquait rien, que toute menace était écartée. Seulement, on ne lui avait rien demandé. Disons que c'était de sa propre initiative, ou presque. Mais elle avait bien fait de venir. Il y avait encore quelques Reiatsu inconnus qui se baladaient en ville. La preuve avec cet individu que personne n'avait vu jusqu'à présent. Mais peut-être qu'il avait oeuvré dans l'ombre, jusque là, qui sait ? Elle en serait plus si jamais il venait à se présenter, mais elle en doutait du fait qu'il ne déclinerait pas facilement son identité, du moins, c'était ce qu'elle se disait.

Une choise était sûre. Depuis qu'il s'était faufilé dans son dos, Naoya n'avait pas bougé d'un poil. Lui faisait-il peur ? Non, bien sûr que non. Mais elle voulait qu'il croive le contraire. Pourquoi ? Parce qu'il baisserait sa garde, et qu'elle parviendrait à en apprendre un peu plus sur lui. Du moins, c'était ce qu'elle se disait. Elle pouvait toujours se tromper mais qui sait ?


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Dim 7 Aoû - 7:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Ven 25 Fév - 18:11

Me réveillant d'un repos tranquille, j'avais encore rêvassé d'un Shinigami comme ma future proie, mais, toujours, le réveil me montrait que ce n'était que pure chimère. Me grattant un peu les cheveux, avant de m'étirer, sentant plusieurs de mes os craquer sous l'effet, je posa mes coudes sur mes genoux. Un Shinigami... Ce serait une aubaine. Depuis quelques temps, ils se montraient rares. Tellement rares ! Et quand il y en avait, ils étaient toujours difficiles à pister. Ainsi, je devais toujours me contenter de l'âme d'êtres humains. Ils étaient moins délicieux... Mais, que pouvais-je y faire ? Passant une main sur mon bracelet accroché à mon poignet gauche, je sentis Gunther s'éveiller et durant quelques secondes, nous eûmes un entretien silencieux.

Me redressant enfin, je regardai par la fenêtre pour découvrir que la nuit se mettait à tomber. Une autre aubaine ! J'aimais chasser la nuit. Mes proies étaient tellement plus... Terrifiées. Ils hurlaient plus, ils agonisaient plus... Quelle joie ! J'aimais les chasser de nuit. Ils étaient... Si peureux. Cette nuit encore, une chasse aurait lieu ! Une chasse dont j'étais le prédateur. Et la proie... Elle serait mon jouet. Un jouet avec lequel je m'amuserais quelques minutes avant de le casser. Me léchant la lèvre sous le plaisir, je me dirigeai quelques instants vers ma salle de bain pour me prendre une douche.

Sortant de la douche, frais... Il était temps que la chasse commence. Prenant mes habits habituelles, cuir du Moyen-Âge, sur lequel je posais du tissu rouge de notre époque, je repris mon bracelet, le disposant comme à son habitude. Ressortant de la salle, je pris rapidement un petit repas, avant d'utiliser mon Shunpo. Expéditif, je me retrouvai dans la ruelle habituelle, ne préférant ne pas être trop rapidement vu par la foule, encore nombreuse à cette heure-ci. Reiatsu comme à l'habitude, dissimulé pour les Humains, Shinigamis et pour presque toutes les autres races, je pouvais être repéré par les Hollows... Et seulement par eux. Je faisais une cible potentielle au vu de cela. Enfin. C'était mon heure !

Sortant de ma ruelle d'un air décontracté, je pris aussitôt une direction inconnue. Il me fallait découvrir un Reiatsu intéressant et ensuite, je pourrais me mettre à le chasser. La chasse... Que j'aimais la chasse à ces proies devenues plus faciles. Qu'il était dommage que je ne me lasse pas d'ôter la vie. Il était si... Ennuyeux de vivre comme les autres Bounts. Suivre des règles ? Mais qui était l'imbécile qui avait pu nous faire cela ? Nous étions libres... Des solitaires. Nous n'étions pas fait pour vivre avec des règles. Les seules règles que l'on devait respecter, c'étaient celles que l'on s'imposait ! Je ne m'en étais imposé aucune... Si ce n'est celle de survivre par tous les moyens. Et, même si notre population avait encore diminué, non seulement depuis que le fou de Kariya avait tenté de nous unir, mais aussi par la chasse des Hollows, nous étions encore bien ancrés dans cette cité... Cette cité qui nous craignait depuis des siècles. Cette cité qui ne le savait pas !

En ayant assez de toute la foule, je pris la première ruelle qui s'imposait à moi, avant d'exécuter un Shunpo en direction des toits. Plus tranquille, on était pas sans cesse obligé de mouvoir les épaules. Ressentant soudainement un Reaitsu, malheureusement seulement quelques secondes, je dus faire avec mes sens. Grognant, je détestais perdre une piste aussi... Délicieuse ? Oui. Au vu du Reaitsu, je pouvais sans doute dire que ma nouvelle proie n'était pas humaine. Ni shinigami... Ils étaient plus... Discrets. Et en même temps, tellement rare que je ne pouvais supposer cela. Non ! Ce n'était ni humain, ni shinigami... Restait la piste du Hollow. Si tel était le cas, je devais déjà supposer qu'il avait pu me remarquer. Frottant le bracelet de Gunther, je le sentis réagir positivement. Cela ne saurait être que plus amusant ! Me re-léchant les lèvres, j'exécutai un Shunpo dans la direction du Reaitsu... Le pont et ses environs.

Bon de Dieu ! Je détestais devoir chercher une cible. Et là, c'était le cas. Pourquoi son énergie était-elle apparue puis soudainement avait-elle disparu ? Peut-être un faux pas ? Peut-être avait-elle relâché son attention ? Hum... Une erreur qui s'avérerait fatale ! Mains dans les poches, je me dirigeai vers ce maudit pont... Ou plutôt, ce pont, tout simplement. Au moins, Gunther pourrait intervenir. Avec la place qu'il prenait, j'étais toujours obligé de trouver des lieux ouverts. Que cela pouvait être gonflant ! Prenant appui sur le rebord du toit où je me trouvais, je jetai un coup d'œil vers le bas : le pont. Deux silhouettes si trouvaient ! Souriant déjà, je comprenais qu'elles n'étaient pas humaines. On allait rire cette nuit. Beaucoup rire. Et surtout, le repas s'annonçait déjà des plus... Délicieux. Plongeant dans le vide, je pliai mes genoux pour ne pas me fracasser les rotules en arrivant au sol.

De mon sourire démoniaque, j'approchai des deux silhouettes... Exécutant une rapide course les mains dans les poches, j'arrivai à leur hauteur, toujours aussi souriant. Passant ma langue sur mes lèvres, je me trouvais entre les deux, ou plutôt, au niveau de l'espace qui se trouvait entre eux. Je pouvais voir le dos de ce que je supposais une femme, tandis que je n'avais jeté qu'un petit regard à l'homme.

    >> On croyait commencer sans moi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
.: Espada #7 :.
.: Espada #7 :.


Messages : 98
Date d'inscription : 14/02/2011

JDR
Niveau:
36/100  (36/100)
Expérience:
335/350  (335/350)
Relations:


MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Dim 27 Fév - 1:29

La patience est l’un des points forts du septima espada. En effet, il faut beaucoup de patience pour observer et percer toutes les faiblesses d’un adversaire. Attentif à chaque réaction du shinigami, il attendait que celui-ci lui décline son identité mais cela fut vain … Ce dernier ne s’était pas retourné mais avait semble-t-il parler. Malheureusement pour l’arrancar, il ne put comprendre ce que rétorqua sa proie car il ne pouvait lire sur ses lèvres. Avait-elle mentionné son nom ? Il ne pouvait le savoir … Malgré ce fait, il esquissa un sourire narquois et se redressa les cheveux pour de nouveau mieux l’apercevoir. La jeune femme restait de marbre, elle ne bougeait absolument pas. Etait-elle effrayée par cet inconnu qui se dressait derrière elle ou bien jouait-elle seulement avec ses nerfs ? Exaspéré par cette attitude si puérile, il tenait la tsuka de son zanpakuto de façon à montrer qu’il était prêt à engager un combat contre sa cible.

Son comportement se dégradait au fil du temps. Ses yeux étaient devenus proches de ceux d’un serpent et semblaient guetter le cou de son adversaire. Alors qu’il était sur le point de passer à l’action, il sentit une pression spirituelle importante se rapprocher du lieu où il se trouvait. Malgré sa puissance, Senji ne pouvait estimer si celui-ci était un shinigami ou autres … De ce fait, il relâcha sa tsuka et se mit à regarder dans tous les sens, cherchant à savoir où se trouvait cet étrange réiatsu. Au même instant, il put remarquer que la jeune femme ne semblait avoir rien remarqué. Comment se faisait-il que celle-ci avait pu sentir le réiatsu de l’espada et pas celui-ci ? Etait-ce un de ses alliés? A moins qu’elle le faisait exprès pour le perturber à nouveau …

« Je sens qu'on va avoir de la visite. »

La pression spirituelle se rapprochait de plus en plus jusqu’à atterrir entre les deux protagonistes. C’était un homme … Vêtu de rouge et de noir, le tout en cuir, il était disposé d’un accoutrement assez étrange aux yeux du septima espada. Selon lui, il ne pouvait pas être humain … Etait-il un shinigami venu à la rescousse de la jeune femme ? Il semblerait que non car l’arrancar remarqua que celui-ci n'avait pas de zanpakuto. D’un coup, il put lire sur ses lèvres que cet individu cherchait la provocation. Ce dernier avait l’air confiant, se sentant prêt à goûter à un festin très apetissant. Méfiant, Senji observa son adversaire dans les moindres recoins jusqu’à se demander de quelle façon il pouvait bien combattre. L’individu semblait déterminé en cette nuit mais malheureusement pour lui, il était tombé sur la mauvaise personne. D’humeur sadique, Senji fit des mouvements rapides pour apparaitre juste derrière sa nouvelle victime. Il menaçait celle-ci avec la lame de son zanpakuto qui recouvrait sa gorge.

« Tu es tombé au mauvais endroit, au mauvais moment, sur la mauvaise personne. Qui es-tu donc pour être aussi malchanceux ? »


Reculant de vitesse pour éviter toute tentative de contre, il fit un sourire tyrannique envers sa nouvelle cible. Mais cet acharnement sur celle-ci pouvait lui être fatal car le shinigami aurait pu en profiter pour alerter des renforts ou autres … Malgré ce fait, Senjiro s’en fichait pas mal, il préférait profiter du moment pour pourquoi pas tester sa puissance. Mais était-ce le bon moment pour montrer que la confrontation entre hollows et shinigamis n’était pas encore terminée ? Il ne savait guère répondre à cette question, c’est pourquoi il hésitait encore à cet instant s’il devait prendre part à un combat. N’était-il pas plus simple de trouver un moyen moins controversé d’achever ces confrontations et de rapporter son rapport sur Ichigo Kurosaki à son nouveau maitre ?

La pluie venait de faire son apparition dans la ville de Karakura. Conscient de la situation, Senjiro se calma et rangea son zanpakuto dans son fourreau. Mais il sentait que l’apparition de ce nouvel individu n’allait pas apaiser les tensions qui existaient. Disposant d’un regard assez froid, il ne semblait pas être non plus du côté du shinigami. Le septima espada ne savait absolument pas à quoi il pouvait bien appartenir … Pourquoi était-il venu interrompre la confrontation entre hollow et shinigami ?


Dernière édition par Senjiro Ikeda le Jeu 14 Avr - 23:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Dim 27 Fév - 11:31

It's party time!

Naoya avait l'impression que son interlocuteur perdait patience, ou quelque chose dans le genre. Signe que peut-être, elle ne devrait pas trop longtemps jouer avec lui. Ou du moins, qu'à un moment ou à un autre, elle devrait vraiment dévoiler qui elle était. Le mieux ... Ce serait, sans aucun doute, au moment où il souhaiterait passer à l'attaque. Pourquoi ? L'effet de surprise. C'est toujours mieux de surprendre son adversaire. En quelque sorte, il faut toujours se méfier, ne jamais sous estimer son adversaire. Peut-être se disait-il qu'elle n'était pas forte, que si combat il y avait, il parviendrait sa mal à la battre. Continue de penser cela, cher ami. Tu auras forcément des surprises. Naoya elle-même ne connaissait pas la puissance de ce type. Du moins, pas complètement. Mais elle en avait eu un petit aperçu lorsqu'il avait relâché, sans le vouloir, son Reiatsu. A moins que tout ceci n'avait été fait dans un seul but : l'attirer ici. Quis ait ?

Quoi qu'il en soit, le type se mit à parler. Apparemment, quelqu'un les rejoignait. Naoya avait légèrement hoché de la tête. Oui, oui ... Elle avait remarqué cet étrange Reiatsu qui s'approchait en leur direction. C'était pas un Shinigami, ça, elle en était certaine. Ni même un Hollow, rien de semblable. Elle avait déjà croisé ce genre de pression sprituelle. Mais elle ne savait plus où, ni quand d'ailleurs. A moins qu'elle se trompait. Non ... Elle se trompait rarement. Mais une chose était sûre. Malgré le fait qu'elle avait senti cette pression spirituelle, Naoya était restée impassible. Comme si ... Comme si elle ne l'avait pas remarqué. Comme si elle ne savait pas qu'on s'approchait. Comme si, en fait, elle était toute jeune Shinigami et qu'elle n'avait pas encore un assez grand savoir. Encore une feinte, en quelque sorte.

Naoya s'était attendue à ce que son interlocuteur réagisse. Seulement, il n'en eut pas vraiment le temps. Car voilà qu'un nouvel individu apparaissait, s'interposant entre lui et elle. Naoya avait alors bougé, histoire de prendre de la distance entre eux deux. Histoire aussi de savoir, au final, qui étaient les deux individus et ce qu'ils venaient faire là. Naoya avait alors porté la main sur la tsuba et était prête à dégainer son Zanpakuto, histoire de parer à toute éventualité. Seulement, seulement voilà que son premier interlocuteur s'était tourné vers le nouvel arrivant, ou que plutôt, il l'agressait, un peu comme il l'avait fait avec Naoya. Senjiro lui demandait alors qui il était, et s'il avait fait preuve de malchance. C'était ... C'était comme s'il ne se souciait plus de Naoya. Comme si le nouvel arrivant était plus... comment dire ? Comme si le serpent avant plus d'intérêt pour le nouvel arrivant qu'elle. Comme si ... Comme si elle n'avait aucun intérêt. Il était vrai que ... buter un simple Shinigami, ça n'enchantait pas vraiment. Par contre ... Elle se doutait que si elle dévoilait sa véritable nature, ça pourrait très bien changer.

"Si j'vous dérange ... Dites-le. J'peux très bien vous laisser tous les deux."

Oui et non. Parce que ... parce que Naoya devait savoir qui ils étaient. Tous deux n'étaient pas des Shinigami. Pour le premier, elle se disait qu'il devait être un Arrankar du fait qu'il avait un Reiatsu plus que proche des Hollow. Mais pour le second ... là, c'était une autre affaire. Comment la jouer, à présent, maintenant qu'il y avait un autre pion sur l'échiquier ? Naoya pencha la tête vers la droite, puis vers la gauche, main toujours sur la tsuba de son Zanpakuto, prête à le dégainer si jamais les choses venaient à s'envenimer.

"J'vais faire simple. Vous êtes qui tous les deux ?"

Sa voix avait bien plus d'assurance que précédement. Quand elle s'était adressée à Senjiro, elle avait fait la gourde, celle qui s'était mise dans une situation qu'elle ne pourrait clairement pas contrôler. Faire comme si elle était une autre personne, quelqu'un de faible. Elle aurait pu encore continuer cela pendant quelques temps. Du moins, si elle était restée seule avec lui. Mais comme il y avait un nouvel intervenant, là, fallait changer de stratégie.

"Vous n'êtes clairement pas de la Soul Society, et encore moins un de ses alliés. Vous n'êtes pas humains non plus. J'en déduis donc que vous êtes des entités spirituelles."

Elle se tourna momentanément vers Senjiro.

"Toi ... un Arrankar. Même si j'ai perçu ton Reiatsu seulement pendant une fraction de seconde, je suis sûre que tu en es un."

Naoya n'irait pas non plus mettre sa main à couper. Mais bon. Il était clair, pour elle, qu'il venait du Hueco Mundo. Après, par contre ... Elle ne savait pas s'il n'était qu'un simple Arrankar ou s'il était plus que cela.

"Quant à toi ..."

Elle s'était, à présent, tournée vers le nouvel arrivant.

"Je ne sais pas. Il me semble avoir déjà croisé un Reiatsu semblable au tien mais je n'en suis pas sûre."

Il était clair que sa voix avait bien plus d'assurance qu'auparavant. Mais bon, c'était mieux comme ça. Fini de jouer, autant abattre les cartes sur la table, et voir quels atouts en sortiraient.


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Dim 7 Aoû - 7:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité



MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Dim 27 Fév - 13:01

Le Hollow avait réagi très vite, se retrouvant bientôt dans mon dos, son sabre sur ma gorge. Mon sourire se dessina un peu plus. Croyait-il sincèrement que j'avais peur de lui ? Si je devais mourir, il serait temps, après tout. Après environ mille années de vie, je ne craignais plus la mort. Si je devais mourir, je mourais. Restant fixe, j'entendis mon "agresseur" dire que je tombais mal, que je n'étais pas au bon endroit. Enfin... Croyait-il vraiment que je ne savais pas où j'étais ? Un Hollow et une Shinigami. Le combat se montrait plaisant. Mais très vite, je compris qu'ils ne connaissaient pas ma race. Là, j'avais l'avantage. Mmmhhh.... Quelle joie de prendre l'âme de deux êtres aussi puissants. Ma langue lécha une nouvelle fois mes lèvres tant je prenais déjà plaisir.

La jeune femme était plein d'assurances, mais au fond, et même si elle avait détecté mon énergie, tout comme le Hollow, il était difficile pour n'importe quel être capable de détecter mon énergie de pouvoir savoir ce que j'étais. S'ils savaient... Enfin, ils étaient tous les deux curieux de savoir qui j'étais et ce que j'étais. Mon sourire s'amplifia, tandis que le Hollow reculait d'un geste vif pour éviter, je le savais, une tentative d'attaque de ma part. Ils avaient déjà dû remarquer que je ne portais pas de Zanpakuto et ils avaient compris que je n'étais pas ordinaire au vu de ma pression spirituelle. Mais, il était impossible qu'ils sachent ce que j'étais réellement... A moins que je le dise moi-même. La jeune femme prit plusieurs fois la parole et je pus enfin comprendre que je me trouvais face à un Arrancar et une Shinigami... Et au vu de son ton, une Shinigami qui avait un certain rang. Malheureusement, mes connaissances de la Soul Society s'arrêtaient là. Je n'aurais pas su dire ce qu'elle était réellement. Encore une faiblesse que je me devais de combler ! Observant mes deux proies, je restais de marbre alors que j'étais entouré. Ou... Non ! Pas vraiment, puisqu'au fond, nous étions trois adversaires. Chacun pour soi et malheureusement, je me trouvais au milieu. Là, j'avais commis une petite erreur.

Passant une main dans mes cheveux blancs, je pris le temps nécessaire pour les replacer alors que maintenant, en cette douce nuit où mon plaisir serait rassasié, il se mettait à pleuvoir. Pourquoi pas, après tout ? J'en avais cure de ce temps. Qu'il pleuve ou qu'il fasse soleil, mes pouvoirs étaient les mêmes. Le mieux restait surtout les jours où le vent se déchainait. Ces jours-là, ma force était presque sans limite. Souriant, je répondis aux deux êtres.

    >> Mmh... Vous ne savez pas qui je suis ? Soit... Je ne suis qu'un fervent tueur. Je suis un Bount. Êtes-vous satisfait de cette première réponse ? Ou...


"Dass die Winde aufstehen. Gunther, komm mir !"


Gunther apparut sous la voûte sombre du ciel pluvieux. De son envergure, il nous recouvrait, empêchant les gouttes de nous tremper.

    >> Vous voulez découvrir mon pouvoir ?


Souriant, je repassai ma main dans mes cheveux. Il était temps que je me montre un peu. Après tout, ils s'étaient tous les deux "découverts" puisque je connaissais en partie d'où venait leur pouvoir. A moi de montrer un peu des miens, même s'ils ne connaissaient toujours pas les réels pouvoirs que je possédais avec Gunther. Passant ma langue sur ma lèvre supérieur, je me mis à rire d'un rire affreux.

    >> Vous comprenez maintenant ? Ou vous souhaitez découvrir l'étendue de Gunther ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
.: Espada #7 :.
.: Espada #7 :.


Messages : 98
Date d'inscription : 14/02/2011

JDR
Niveau:
36/100  (36/100)
Expérience:
335/350  (335/350)
Relations:


MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Jeu 14 Avr - 23:27

Un Bount … Senjiro n’avait jamais entendu parler de cette race depuis sa transformation en hollow. Il ne savait guère les diverses particularités et capacités que son opposant avait dans son jeu. Etait-ce un simple humain doté d’un pouvoir ou cachait-il un autre atout … Sa morphologie, ainsi que son ton provocateur, laissait douter que celui-ci n’avait rien en commun avec les Shinigamis, Quincys ou autres sous-races. Il était, comment dire …, très différent de toutes les autres rencontres qu’il avait pu faire auparavant. En même temps, n’oublions pas que le jeune Ikeda n’a rencontré que très peu de gens depuis sa promotion auprès de maître Gin. Son attention était tellement portée vers le Bount qu’il en avait oublié la présence du Shinigami. Il faut tout de même avouer que ce dernier ne s’était pas vraiment montré très accueillant depuis le début de leur rencontre. Etait-ce pour dissimuler sa puissance ou seulement par crainte d’être attaqué par ce fourbe d’Espada ?

En tout cas, il fut surpris lorsque la jeune femme se retourna et pris subitement la parole. Son ton était totalement différent depuis l’arrivée du Bount. Elle semblait avoir commencé à révéler quelques facettes de sa personnalité. En effet, ses paroles autoritaires et son visage si expressif laissaient supposer qu’elle était haut gradé au sein du Seireitei. Etrange … le Hollow se demanda à cet instant pourquoi celle-ci s’était caché devant lui et non devant le nouvel invité, vraiment étrange … Etait-elle lieutenant ou capitaine d’une division ? Il ne pouvait répondre à ce moment précis à cette question car les apparences peuvent être parfois trompeuses. Malgré ce fait, le Shinigami n’était pas sa priorité. Il sentait que la jeune femme n’était pas un danger potentiel pour le moment mais un simple spectateur d’une confrontation entre Bount et Arrankar.

Ce Bount … Il n’avait vraiment pas froid aux yeux. Perfide et provocateur, il ne pouvait se douter qu’il était face à un être plus fourbe que lui. Cet individu était tellement sûr de lui qu’il montrait sans gêne ses pouvoirs avant même qu’un combat ne commence. Son excès de confiance allait lui être fatal … surtout face à Senjiro. L’Espada n’avait pas de temps à perdre avec une telle personne, il devait retourner dans le Hueco Mundo dans le but de remettre son rapport sur le fameux Kurosaki. Il se devait donc de réagir et d’en finir au plus vite avec lui. De ce fait, il observa le dragon qui était apparu peu de temps auparavant tout en tenant la tsuba de son zanpakuto. Il fixa en particulier le cou de celui-ci et sentit en quelque sorte une brèche, un point faible. Par la suite, tenant son zanpakuto d’une façon très ferme, il fit un bond vers son soi-disant pouvoir et tenta de lui trancher la gorge. Mais cela fut vain … le dragon esquiva son attaque de front. Ainsi … durant quelques minutes, celui-ci et Senjiro enchaînèrent des attaques-ripostes sans trop se soucier des autres. Quant au Bount ... Il semblait avoir confiance en son dragon et laissait le combat se dérouler. Etait-il sûr de sa victoire ou bien était-il incapable de combattre de lui-même ?

Entre quelques enchainements, l’Espada surveillait la présence de la jeune femme, il ne voulait pas la perdre de vue avant d’en savoir plus sur elle. Son obsession était telle qu’il avait décidé d’en finir vite avec le fameux Gunther … Une lueur rouge apparut au creux de sa main gauche, jusqu’à ressembler à une boule rouge chargée en réiatsu. Celle-ci était dirigée vers Gunther, jusqu’à être libérée en une sorte de rayon destructeur. C’était un Cero … Ne pouvant parer son attaque, son opposant se prit la totalité des dégâts et s’écroula par terre. Il n’était pas mort mais son état de santé était très bas … Le Bount, choqué par cette situation, s’empressa de secourir son pouvoir … Esquissant alors un sourire narquois, Senjiro en profita pour foncer dans son dos et lui placer un coup imparable dans le cou. Etait-il mort ? Non, car l’Espada avait visé juste pour que celui-ci soit seulement inconscient durant plusieurs heures. Débarrassé de cette présence, il se mit alors à regarder de nouveau la jeune femme.


« Ne t’en fais pas, il n’est pas mort … Du moins, pas pour le moment. »

Il rangea son zanpakuto dans son fourreau et se rapprocha du Shinigami sans hésiter. Malgré la pluie qui continuait de s’abattre devant lui, il ne pouvait repartir sans en savoir plus sur son identité. Redressant ses cheveux, il observa, tout en continuant d’avancer, les différentes réactions et mimiques de son opposant.

« Tu m’impressionnes beaucoup, tu sais ? Malgré la fin tragique de ce combat, tu es toujours ici. Je peux donc supposer que tu n’es pas un simple Shinigami, n’ai-je pas tort ? Lieutenant, Capitaine, je ne sais pas quelle étiquette te mettre … Pourrais-tu m’éclairer à ce sujet ? »

Ce petit jeu entre eux deux durait depuis trop longtemps, ce qui les avait amené entre deux conversations à l’apparition d’un individu. Même si ce dernier n’avait pas été très dangereux, il était possible qu’une autre personne apparaisse de nouveau avec d’autres intentions … Allait-elle enfin décliner son identité ou continuer son petit manège déjà décelé par l’Espada ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Sam 16 Avr - 20:24

Questions, interrogations ...

Qui étaient-ils ? Que venaient-ils faire là ? Pour l'Arrankar, Nao' se doutait que c'était ce cher Gin qui avait dû l'envoyer dans les parages, histoire de savoir si tout le beau monde avait repris du poil de la bête, si ses anciens camarades surveillaient encore la Terre, et cette bonne ville de Karakura ou pas. A moins que le vieux serpent avait d'autres idées derrière la tête, bien plus tordues que celles d'Aizen. Après tout, hein, Gin avait été son élève durant près d'un siècle. Très certainement que ça ne devait pas vraiment bien tourner dans sa petite tête ! Sans aucun doute que lui aussi était un peu fou sur les bords et qu'à un moment ou à un autre, il finirait par pêter un câble, comme son prédécesseur. La folie, le pouvoir, les deux allaient ensemble. Mais fallait pas non plus que le pouvoir lui monte à la tête. Car si c'était le cas, il se ferait avoir, comme Aizen, parce qu'il aurait voulu atteindre un sommet qu'il ne pourrait pas. Et hop, bam, il se retrouverait avec son maître, dans une prison, sans moyen de s'en échapper. Prends garde à toi Gin, prends garde à toi. Les Shinigami veillent au grain et attendent le moindre faux pas de ta part !

Mais quant à l'autre type, Nao' ne savait pas ce qu'il était ... Encore moins ce qu'il voulait. Bien évidemment que la Shinigami était sur ses gardes. Mais elle n'avait pas encore dévoilé toute l'étendue de ses pouvoirs. Après tout, l'un comme l'autre devait la prendre pour un bébé Shinigami, enfin, façon de parler, du fait qu'elle avait masqué la plupart de son Reiatsu. Toujours se méfier de l'eau qui dort, car on ne sait jamais quand elle va sortir de son lit afin d'attaquer. Les eaux tumultueuses sont parfois calmes, et ce, juste avant que la tempête ne se déclare vraiment. Nao' était comme l'eau. Parfois calme, et à la seconde d'après, ça pouvait exploser, ou presque. Du moins, quand le combat n'était que la seule issue. Bien évidemment qu'elle préférait la diplomatie. Mais là ... Elle n'était pas vraiment sûre que ... qu'elle pourrait s'en sortir en usant de diplomatie. Ca serait même très compliqué.

Car voilà que le type bizarre se présentait comme étant un Bount. Un Bount ... Nao' avait déjà entendu ce nom ... Du moins, elle avait lu les rapports sur l'attaque des Bounts sur la Soul Society. Elle n'était pas là quand ça s'était produit, mais ce n'était pas pour autant qu'elle n'avait pas lu le rapport lié à cet incident. Ainsi donc, c'était un Bount. Fort bien ... Mais que voulait-il ?

Quoi qu'il en soit, la pluie cessa soudainement. Ou du moins, ils furent protégés de la pluie par la Poupée du Bount qui venait de se manifester. Un Dragon ... Ok ... Bon, ça n'allait pas être facile à battre, du moins, c'était ce que se disait Nao'. Parce que c'était grand et gros. Non, non, elle n'avait pas peur ... Elle avait affronté Aizen après tout, et elle s'en était sortie. Certes, avec de nombreuses blessures comme quelques côtes cassés, un poignet fracturé, une épaule déboîtée, et de jolies entailles un peu partout, mais elle était toujours vivante. Alors, c'était pas cette pseudo poupée qui allait lui faire peur.

"Comprendre quoi ? Que vous avez une poupée comme moyen de défense ?"

Insinuait-elle qu'il n'était qu'une pauvre fillette qui avait besoin de sa poupée ? Ou quelque chose dans le genre ? Oui, c'était un peu d'humour déplacé mais bon ... L'Arrankar n'avait pas attendu son reste pour attaquer la poupée ... Les deux hommes se battaient donc ... Laissant Nao' faire ce qu'elle voulait. Elle aurait pu prendre la fuite ... Néanmoins, son rapport serait incomplet du fait qu'elle n'avait que peu de renseignements sur cet Arrankar. Dommage qu'elle n'avait pas de siège ... Ni de popcorn ... Elle aurait pu s'asseoir et manger un bout. Ah ... Et dire qu'elle était trempée, ou presque ... Ses fringues étaient toute trempes, tout comme ses cheveux d'ailleurs. Manquerait plus qu'elle chope un rhume avec ces bêtises !

Le Bount et sa poupée étaient hors de nuire. Il pouvait se reconcentrer sur Nao', et elle pouvait en faire de même.

"M'en faire pour lui ? Ce n'est pas mon allié. Je dirais même que c'était le contraire et qu'il aurait bien aimé me faire la peau."

Dommage s'il avait fait cela. Elle avait une peau si douce. Senjiro se rapprochait d'elle, petit à petit. Devait-elle prendre ses distances avec lui ? Peut-être ... Nao' jouait avec le feu. Et en jouant avec le feu, parfois, on arrive à se brûler. Seulement, il faut savoir prendre des risques parfois si on souhaite gagner la partie. Il était impressionné et il avait quelques hypothèses concernant son grade. Pas une simple Shinigami ... Peut-être un Lieutenant ... Peut-être un Capitaine ... Difficile de dire, il aurait souhaité en savoir plus. Sa langue claqua contre son palais, contre ses langues, durant quelques instants, tout en secouant la tête.

"Allons, allons ... Tu veux savoir des choses sur moi ... Mais je ne sais rien sur toi. La moindre des choses, quand on veut savoir des choses sur quelqu'un d'autre, c'est de se présenter soi-même."

Mais on n'a rien sans rien, en quelque sorte. C'était risqué que de se dévoiler, de lui répondre, mais si elle le faisait, peut-être qu'il en ferait de même. Donnant, donnant ... Ca pouvait fonctionner. Du moins, ça fonctionnerait s'il n'était pas fourbe et s'il ne l'attaquait pas par derrière. Sait-on jamais. Il avait peut-être quelques idées tordues en tête, qui sait ?

"Je vais te dire qui je suis ... Puisque je suppose que ce cher Gin n'a pas dû te parler de ce qui s'est passé juste avant qu'il ne se retourne contre Aizen."

Tout en parlant, Nao' faisait quelques pas sur le côté. Non pas pour s'approcher de Senjiro, mais plutôt pour le contourner, dessinant un arc de cercle autour de lui, ou quelque chose dans le genre. Elle avait gardé sa main loin de son Zanpakutoh. Elle ne voulait pas vraiment se battre. L'issue ... de cette conversation ... se devait d'être pacifique.

"Mes récents exploits m'ont valu une promotion. Il y a plus d'une semaine, tu n'aurais vu en moi qu'une simple Shinigami ... Avec, pourtant, un niveau bien plus élevé que la normale. Un niveau ... qui s'approche de celui d'un Capitaine ..."

Elle marqua une pause avant de reprendre.

"Ai-je répondu à ta question, Arrankar-san ? Et toi ? Qui es-tu ? Un Arrankar qui attend dans l'ombre que son pouvoir soit reconnu ? La nouvelle arme de Ichimaru ?"


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Dim 7 Aoû - 7:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Espada #7 :.
.: Espada #7 :.


Messages : 98
Date d'inscription : 14/02/2011

JDR
Niveau:
36/100  (36/100)
Expérience:
335/350  (335/350)
Relations:


MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Sam 16 Avr - 22:58

Cette femme … Pour qui se prenait-elle ? Son arrogance dépassait sa beauté à tel point que cela aurait pu énerver très facilement l’Espada. Mais … ce dernier restait de marbre, laissant celle-ci déblatérer sur la façon d’aborder une présentation avec un parfait inconnu. Il se retenait tellement qu’il se mordait la langue avec grande ferveur, jusqu’à voir du sang qui commençait à dégouliner de sa bouche. Senjiro était quelqu’un de très nerveux, détestant par-dessus tout qu’on lui parle d’une telle manière. En temps normal, il suffisait seulement de le narguer un peu pour que celui-ci sorte son zanpakuto et provoque, par le biais d’insultes, son interlocuteur. Pourquoi était-il comme ça ? Il ne pouvait réellement l’expliquer mais sa surdité en était sans doute pour quelque chose.

Elle tournait en rond, comme pour mieux l’observer. Senjiro traduisit cela comme une façon de montrer qu’il ne pouvait s’échapper d’ici sans avoir donné quelques informations sur lui. En parlant de cela … il est vrai que depuis le début, l’Espada n’avait rien divulgué sur lui à part son zanpakuto et sa maitrise du Cero. Il en déduisit qu’elle avait sans doute compris que c’était un individu provenant du Hueco Mundo, un Arrankar. Quant à elle … elle n’avait rien dit sur elle également mais son caractère avait permis à Senjiro d’en déduire quelques suppositions à son sujet. Et pourtant, il sentait que celle-ci cachait une très grande partie de son réiatsu. Malgré son arrogance, elle se présenta tout de même, sans pour autant dire son nom … Elle n’avait presque rien dit … Sa promotion, ses exploits … Senjiro s’en foutait complètement, tout ce qu’il voulait savoir c’était son nom et son rang … Elle s’était donc moqué de lui, l’insolente … En revanche, elle avait dévoilé une information très importante aux yeux de Senjiro, et sans doute aussi pour son maitre. En effet, celle-ci connaissait ce dernier et avait compris qu’il se passait de nombreuses choses dans le Hueco Mundo, comme par exemple une remobilisation des troupes. Quelle idiote … si seulement elle savait ce qui allait être réservé aux shinigamis alors elle aurait déjà engagé un combat avec l’Espada.

Alors qu’elle s’était presque peu dévoilée, la jeune femme demanda à l’Arrankar de se présenter à son tour. Son ton était froid ... certes amical mais tout de même froid selon lui ... Cela n’affectait pas l’Espada car celui-ci ne se sentait pas inférieur à elle. Bien au contraire … Senjiro partait confiant, sentant qu’au bout d’un moment il devra lui montrer qu’il ne faut pas se moquer de lui par n’importe quel moyen, procédé. Ses paroles ne lui avaient guère plus et il voulait le lui faire comprendre. Mais avant tout … il décida tout de même de se présenter d’une façon plus claire et éloquente.


« Je ne suis qu’un simple Arrankar, Senjiro Ikeda ... »

Avec seulement ces quelques mots, il en avait beaucoup dit sur lui par rapport à la jeune femme. Même si son identité était vraie, il n’avait pas réellement donné son rang au sein du Hueco Mundo. Pourquoi avait-il menti à ce sujet ? Tout simplement pour éviter de montrer qu’il était assez puissant pour se battre contre un lieutenant ou un capitaine mais aussi, et surtout, pour voir la réaction qu’elle aurait après ses dires. Si elle savait qu’il était un Espada, peut-être aurait-elle directement engagé le combat avec lui pour tester ses capacités et pourquoi pas l’éliminer au plus vite car … un Espada peut devenir de plus en plus puissant au fil du temps, surtout s’il peut devenir Vasto Lorde. Malheureusement pour lui, ce n’était pas le cas … Sa transformation était terminée depuis longtemps mais il pouvait devenir plus fort en acquérant de l’expérience à travers des combats.

Durant cette conversation, l’Arrankar remarqua que la jeune femme ne semblait pas vouloir entamer un combat face à lui … En effet, ses mains étaient loin de son zanpakuto … D’un coup, le regard de l’Espada changea, il était plus noir qu’auparavant. Malgré le ton amical que Senjiro avait pu tenir jusqu’à maintenant, il se devait d’être plus agressif afin d’obtenir plus d’informations sur elle. Il savait pertinemment qu’en ne faisant rien, il n’en saurait pas plus sur celle-ci. Elle se moquait de lui à travers des paroles ambiguës. C’est pourquoi il sortit subitement son zanpakuto de son fourreau et fit des mouvements très rapides pour apparaitre derrière son interlocuteur. Presque collé à elle, il rapprocha son visage en direction de son oreille droite.


« Tu ferais mieux d’arrêter ton petit jeu maintenant, Shinigami … Certes je ne connais pas ton nom, ni ton rang … mais si tu as déjà vu mon maitre, alors il pourra m’éclairer à ton sujet. Du moins … après ta mort si tu continues à me parler de la sorte »

Il avait totalement changé d’attitude. Recherchait-il réellement le combat ? Surement pas mais sa façon d’agir était un moyen de mettre la pression et de montrer qu’il était prêt à se battre pour savoir qui elle était … Il pointait son zanpakuto sur le dos de celle-ci sans pour autant le toucher. Sa peau … elle était si douce qu’il tenta, sans hésitation, de mordre son cou tel un serpent imposant sa marque … Avait-elle empêché son acte ou s’était-elle laisser faire dans le but d’en savoir plus sur lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Dim 17 Avr - 14:47

Perfide, sournois ...

Oui, elle ne le connaissait pas. Néanmoins, il avait ce regard ... semblable à celui de Gin, dans un certain sens. Du genre, je dis quelque chose, mais en fait, je pense autre chose. Ou bien, non, bien sûr que non, je ne vais pas t'attaquer. Et au final, plop, telle une anguille, le voilà qu'il porte une attaque fatale en traître. Voilà pourquoi Nao' était en mouvement. Les choses en mouvement sont, probablement, bien moins faciles à attraper que les choses immobiles. Le seul hic, c'est qu'elle ne connaissait pas son niveau. Il avait relâché un peu de Reiatsu, certes, dans un moment d'inattention, mais cela ne lui avait pas permis de savoir si son adversaire était puissant, ou pas. Probablement qu'il l'était un peu. Nao' avait pu constater que tous les Arrankar étaient plutôt balèzes. La preuve, avec cette première attaque sur Karakura de Grimmjow et ses fraccions. Ils avaient mis en déroute un Capitaine, et deux Lieutenants, qui avaient été obligés de lever leur limite afin de se battre convenablement et de botter en touche les subordonnés de Aizen. Ouaip, ça n'avait pas été une mince affaire. Elle se doutait donc que ... Que son adversaire n'était pas n'importe qui et qu'elle aurait peut-être un peu de mal à lui botter les fesses. Mais bon, on n'en était pas encore là.

Pour l'instant, les deux forces en présence se jaugeaient, histoire de savoir qui ils étaient, pourquoi ils étaient là ... Il était clair que la situation pouvait se décanter à tout instant ... A tout instant, elle pouvait exploser et laisser place à un combat ... Ah, et dire qu'elle pensait que ce serait une petite promenade de santé, juste pour s'oxygéner l'esprit avant la réunion des Capitaines, et devenir l'un d'eux officiellement ... Ouais, et bin ... Avec la faute à pas de chance, si ça se trouvait, elle allait la manquer cette réunion ! Surtout si combat il y avait et qu'elle se retrouvait avec un bras ou une jambe en moins ... Ne soyons pas pessimistes. C'est pas comme s'il allait lui sauter à la gorge, comme ça, d'un seul coup. Quoi que, sait-on jamais.

Quoi qu'il en soit, il finit par se présenter sous le nom de Senjiro Ikeda ... Simple Arrankar, selon lui. Après, est-ce que c'était vrai ou pas ? Ca, honnêtement, elle n'aurait su le dire. Pourquoi mettre en doute sa parole ? Jusqu'à présent, il n'avait rien fait d'hostile envers elle. Donc, il n'avait pas vraiment de raison de lui mentir... Sauf si c'était pour qu'elle croit qu'elle avait clairement le dessus sur lui. Ouais ... Situation perverse ... Nao' elle-même lui avait fait croire, au départ, qu'elle était une pauvre petite brebis sans défense, ou presque. Et elle aurait probablement continué sur cette voie si le Bount n'était pas intervenu. Oui, elle aurait continué à jouer les cruches, Senjiro se serait alors barré parce qu'elle n'avait aucun intérêt. Ou alors, il aurait cherché à ramener sa jolie petite tête au Hueco Mundo, comme trophée. Et là, la Shinigami aurait été obligée de se défendre, lui dévoilant sa véritable identité ... Ah la la ... Tant de questions, de scénarios plausibles ... Difficile de dire de ce qu'il allait se passer, à présent.

"Senjiro Ikeda ... Jamais entendu parler de toi ..."

Sans aucun doute qu'il était tapis dans l'ombre durant tout ce temps, ou qu'il attendait le moment opportun pour exploser à la figure de tout le monde, ou presque. Un peu comme Nao' d'ailleurs. Avant la bataille de Karakura, elle n'était pas vraiment importante à la Soul Society ... Elle déconnait souvent avec Al' à la taverne, elle pensait sans cesse à Kiwiha ... Mais rien de plus, rien de moins. Elle était comme invisible, dans un certain sens. Et là, bam ... Elle s'était retrouvée contre Aizen. Elle l'avait combattu et avec les renforts, ils l'avaient arrêté ... Et envoyé en prison. Bon, d'accord, ça ne s'était pas fait sans de nombreuses blessures. Mais là, d'un seul coup, Nao' était comme devenue incontournable, quelque chose dans le genre.

"Bien ... Senjiro Ikeda. Je pensais que je devrais t'arracher ton nom de force. Mais je me suis trompée."

On fait tous des erreurs à un moment ou à un autre, non ? Quoi qu'il en soit, quelques minutes après cela, voilà que Nao' écarquillait grand les yeux. Parce que Senji avait bougé rapidement et qu'il avait sorti sa lame. Il était proche d'elle. Très proche. Il s'était rapproché d'elle, de son oreille. Attention cher Senji, tu joues avec le feu. La belle pourrait très bien tenter de te castrer, là, sur le champ. Voilà qu'il se permettait de lui conseiller d'arrêter son petit jeu. Mouais ... A voir, à voir. Et là, ce fourbe tenta de la mordre. Du moins, il avait égratigné sa peau mais ses crocs n'étaient pas totalement rentrés dans sa peau. La demoiselle avait réussi à se dégager avant. Instinctivement, Nao' porta la main à son cou, histoire de constater les dégâts. Elle retira ensuite sa main. Y'avait un peu de sang, mais pas tellement non plus.

"Han ... T'es un grand malade toi ! Mordre un Capitaine ... On aura tout vu >.<"

Bon, la dernière partie de sa phrase, elle l'avait plus dit pour elle-même que pour Senji. C'était presque inaudible d'ailleurs, mais comme elle ne savait pas qu'il pouvait lire sur les lèvres ... Nao' reporta la main à son cou.

"T'es aussi fourbe que Gin, y'a pas à dire."

Nao' n'avait pas trop eu l'occasion de le côtoyer. Mais bon, c'était un grand malade lui aussi.

"Et quand on dit qu'une bouche, ça a plein de microbes." Elle secoua la tête. "Han !! J'espère que tu m'as pas filé une saloperie !"

Bah quoi ? Vous ne pensiez pas que Nao' n'était pas comme ça ? Voyons, vous croyez réellement avoir vu toutes les facettes de ce joli minois jusqu'à présent ?

"Foi de Naoya Akiyoshi, si tu m'as refilé quelque chose, ça ira mal pour toi !" avait-elle dit en le pointant du doigt et en enlevant sa main du cou.

Eurk eurk eurk ... Fallait qu'elle rentre au plus vite, histoire de nettoyer les microbes.


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Dim 7 Aoû - 7:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Espada #7 :.
.: Espada #7 :.


Messages : 98
Date d'inscription : 14/02/2011

JDR
Niveau:
36/100  (36/100)
Expérience:
335/350  (335/350)
Relations:


MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Dim 17 Avr - 23:09

La liberté … Qu’est-ce que vraiment la liberté ? Beaucoup serait là à répondre que celle-ci est la faculté d’agir selon sa volonté … Mais est-ce que la liberté a le même sens pour tous ? En tout cas, cette notion n’aura bientôt plus de sens pour cette pauvre jeune femme qui se dressait devant le perfide Espada … Cette morsure … ce n’était rien d’autre qu’une morsure … Du moins, c’est ce qu’elle devait sans doute penser. Sa réaction après cet acte n’avait rien d’étrange, bien au contraire. Qui n’aurait pas réagit de la sorte alors qu’un parfait inconnu se met à vous mordre le cou ? Un être normal aurait tout de suite pensé que cet homme se prennait pour un vampire mais il n’en était pas un … Alors pourquoi avoir fait cela ? Etait-ce juste pour la tester ou quelque chose se cachait derrière tout cela ? Pour l’instant, on n’en savait rien … Tout ce qu’on pouvait voir pour le moment c’était le visage sournois de ce serpent qui venait de réussir son coup.

La pluie venait de s’arrêter dans les environs, laissant place à la pleine lune. A cette heure-ci, plus personne ne trainait dehors. Et pourtant … l’Arrankar et le Shinigami étaient toujours là, sous le pont qui les avait abrités depuis le début de leur conversation. Les humains … Ils dormaient tous, ne se souciant pas qu’il pouvait exister des entités dangereuses comme cet immonde Espada. Ce dernier n’avait jamais tué à l’extérieur du Hueco Mundo mais il se sentait prêt à le faire si on le lui demandait. Un face à face haletant et prenant se dressait dans la petite ville de Karakura sans que personne ne puisse sans rendre compte … Quelle tragédie … Si seulement ils avaient pu voir à quel point ce duel avaient tourné à l’avantage d’une des deux personnes …

L’Arrankar n’avait encore rien prononcé et se tenait maintenant face à elle pour mieux l’observer. Du sang dégoulinait de son cou jusqu’à tomber par terre comme une vulgaire goutte d’eau. Le serpent venait de marquer son territoire … la fourberie avait vaincu le courage … C’était triste à dire mais ce n’était que la vérité. S’était-elle réellement laisser faire ? A première vue, on pouvait croire que non du fait qu’il n’avait pas totalement réussi à planter ses crocs dans son cou … Mais c’était tout de même très étrange … Un Shinigami quelconque aurait tout de même réussi à esquiver sa morsure vu la lenteur à laquelle elle a été faite … Ou bien cela n’était qu’une simple erreur d’inattention … Peu importe, son erreur allait lui être fatale … Quelle naïveté … quand un inconnu mord une autre personne, il y a forcément une raison … du moins cela suit la logique. Lorsqu’elle prononça le mot saloperie, Senjiro esquissa un petit sourire et attendit qu’elle termine pour prendre à son tour la parole.


« Je n’oserais pas, voyons … Ce n’est qu’une marque en guise de reconnaissance … Pour que tu te souviennes de moi … »

Ce n’était que de l’ironie … Senjiro jouait avec la jeune femme et cela semblait fortement l’amuser. Mais subitement … son visage changea et il redevint plus sérieux. Ses yeux étaient figés, fixant ceux du Shinigami avec grande ferveur, passion. Il regardait avec mépris les diverses réactions qu’elle pouvait avoir après ce mensonge … L’Espada était confiant et cela se voyait dans sa façon de jouer avec son futur pantin. Celle-ci ne s’en rendait pas encore compte mais elle était prise dans un piège dont elle ne pourrait s’échapper seule ...

« Un poison … Lorsque je t’ai mordu, un poison s’est infiltré dans ton corps … Je peux dès à présent te contrôler comme bon me semble … »

Ce poison … Il permettrait donc à l’Espada de commander en quelque sorte les actions de la jeune femme. Pour plus d’explications, celui-ci agit sur le système nerveux et créer une réaction de telle manière que Senjiro peut à tout instant agir sur son cerveau … Mais ce qu’il n’avait pas précisé … c’est qu’il ne pouvait le faire qu’à certains endroits. Par exemple, s’il se trouve au Hueco Mundo, il ne peut abuser d’elle … En revanche, lorsqu’il est sur Terre, il peut la diriger comme il le souhaite, même lorsqu’elle se trouve à la Soul Society … Mais est-ce réellement le seul effet de ce poison ? Bien au contraire … fourbe et perfide, il voulait lui laisser la surprise des autres effets lorsqu’il ne serait plus à ses côtés … En effet, au bout de quelques temps, celle-ci aura des visions de l’Arrankar ainsi que des troubles du comportement, la rapprochant en quelque sorte de la manière d’agir de l’Espada, de façon temporaire ... De plus, elle remarquera également des modifications sur son corps comme par exemple l’apparition d’écailles à certains endroits …

Le pire dans tout cela, c'est qu'après chaque manipulation, elle ne se rappellera jamais ce qui lui est arrivée ... Quelle triste sort ... Elle n’avait pas l’air très hostile mais Senjiro en avait décidé autrement. Sa liberté s’était envolée pour atterrir au creux de la main de l’Espada … Pour la récupérer, il lui fallait l’antidote mais celui-ci n’était détenu que par une personne, son bourreau … Elle ne pouvait donc s’en occuper elle-même … Bref, sans pitié, l’Arrankar voulait dès à présent tester son nouveau jouet … Il se concentra et se mit à parler en Fourchelang de façon à influencer son cerveau.


« Dès à présent, tu m’appartiens … Et pour commencer notre collaboration, j’aimerais que tu te présentes … »


Qu’allait-il advenir d’elle après cela ? C’était maintenant devenu une arme très intéressante et importante pour lui, ainsi que pour son maitre … Par le biais de cette jeune femme, il pourrait obtenir des informations sur la Soul Society, sur les Shinigamis … Le Septima Espada venait d’abattre une de ses cartes …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Mar 19 Avr - 16:22

Nao' secoua la tête à plusieurs reprises tandis qu'elle gardait sa main sur la morsure. Ah, l'enfoiré quand même ! Il avait osé la mordre ! Il était timbré ce type, y'avait pas à dire. C'était un dingue, un sournois, un fourbe ! Han, comment ! Pourquoi ? Pourquoi il l'avait mordu ? Et surtout, hein, est-ce qu'il lui avait pas filé plein de microbes ? Rien que d'y penser, ça lui donnait la jaunisse, y'avait pas à dire. Quoi qu'il en soit, au bout d'un moment, elle reporta son attention sur le sournois Arrankar qui venait de la mordre. Le pire ... C'est qu'il osait se foutre de sa gueule en lui disant que ... c'était genre, un cadeau ...

"Ah ah ... Très marrant ... J'aurais préféré que tu t'abstiennes."

Ouais, clairement. Elle aurait préféré qu'il ne tente pas de la mordre. De toute manière, si elle était restée un peu plus sur ses gardes, probablement qu'elle aurait évité cette attaque ... Du moins, c'était ce qu'elle se disait. Quoi que ... Dans un certain sens, Senji n'avait pas planté totalement ses crocs dans sa nuque. Une chance, du moins, c'était ce qu'elle se disait. Au bout de quelques instants, finalement, elle enleva sa main de son cou. Tssss ... Il avait de la chance, là, qu'elle ne se décide pas de l'attaquer ... Sans aucun doute qu'elle aurait dû mal à remporter la victoire, du fait qu'elle était encore perturbée par cette maudite morsure. Rhaaa ... Ca allait l'énerver pendant un moment, y'avait pas à dire.

Senji sortit de son mutisme, lui dévoilant qu'un poison était en train de s'écouler dans ses veines, là, en ce moment. Et que ... de ce fait, il pouvait la contrôler. Nao' le regarda, l'air de dire : "Mais oui mon p'tit, fume-en mieux." Sauf que ... Sauf que Senji ne semblait pas vraiment présenter ... A moins que c'était une grosse blague qu'il lui faisait, ou un truc dans le genre.

"Mais oui, mais oui ... Tu crois vraiment que j'vais te croire ?"

Pourtant ... Pourtant, Nao' avait l'impression que quelque chose clochait. Elle ne savait pas quoi encore ... Et à dire vrai, elle ne voulait même pas le savoir.

"Il doit être bizarre ton poison ... Parce que j'le sens pas vraiment..."

Ou alors ... Il se moquait encore ouvertement d'elle. Après tout, hein, c'était donnant donnant. Au départ, elle s'était bien foutue de sa gueule en jouant la cruche, simplement parce qu'elle ne voulait pas lui dire qu'elle était Capitaine ... C'était, maintenant, à son tour de faire pareil, de jouer avec elle, de se foutre de sa gueule. A chacun son tour, en quelque sorte, pour ainsi dire.

"Mais bon ... Hein, j'vais te laisser faire joujou avec le Bount. J'vais rentrer, histoire de vérifier ce que tu m'as fait."

Nao' allait lui tourner le dos, histoire de partir. Sauf que ... Sauf qu'il se mit à lui parler dans une langue bizarre. Ce qui était étonnant, c'est qu'elle avait l'impression de ne rien comprendre. Du moins, il lui parlait, mais ne savait pas ce qu'il lui disait. Et pourtant, y'avait comme une petite gymnastique qui se faisait dans sa tête. Elle comprenait ... Elle comprenait ce qu'il lui demandait. Il lui disait qu'elle lui appartenait ... Ah oui ? Dans quel sens ? Senji lui demanda alors de se présenter. Elle avait envie de lui répondre d'aller se faire foutre ... D'ailleurs, dans son petit cerveau, une petite voix lui intimait de ne pas répondre, de laisser ses interrogations en suspens, de le laisser parler et de partir sans rien dire. Sauf que ... sauf qu'elle ne savait pas pourquoi mais ses lèvres bougèrent toute seule, laissant donc la réponse atteindre Senjiro.

"Naoya Akiyoshi ... Capitaine ... 2ème Division."

Wow ... Whaa ... Elle venait vraiment de lui répondre ? Là ? Officiellement, oui, elle était Capitaine. La réunion avec les Capitaines avait eu lieu. Kiwiha avait pris soin de présenter les nouveaus Capitaines aux anciens, même si les anciens les connaissaient un peu de vue. Nao' secoua la tête.

"Rhaaa ... J'y crois pas ... J't'ai répondu ..."

Elle en vint à croire que ... et bien ... Que c'était pas qu'une blague ce poison. Qu'il lui avait vraiment fait quelque chose en la mordant. Wow ... Vaudrait mieux qu'elle prenne la poudre d'escampette ... Avant qu'il ne lui demande d'autres trucs ou qu'il tente d'en profiter.

"J'crois que j'vais filer, hein ... Avant que t'essayes de me mordre une deuxième fois."


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Dim 7 Aoû - 7:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Espada #7 :.
.: Espada #7 :.


Messages : 98
Date d'inscription : 14/02/2011

JDR
Niveau:
36/100  (36/100)
Expérience:
335/350  (335/350)
Relations:


MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Ven 22 Avr - 23:19

L’espoir … il pourrait se définir comme une attente, quelque chose que l’on souhaiterait se voir réaliser. Mais l’espoir n’existerait pas si celui-ci aboutissait tout le temps à une réussite … Cette notion, elle ne correspondait pas à l’Espada car celui-ci n’avait jamais eu recours à l’espoir durant ces longues années. Tout ce qu’il avait obtenu, c’était par sa nature et non par une attente quelconque. Senjiro ne croyait pas en cela … du moins, il s’en fichait éperdument car il n’avait encore connu de débâcle. En fait, l’Arrankar se sentait imprenable à son propre jeu, confiant au point de ne jamais douter de sa tactique grâce à ses capacités et son comportement hors norme. C’est vrai … il fallait tout de même avouer que l’Espada n’était pas une personne comme les autres. Il ne réagissait pas comme les siens et n’avait pas les mêmes principes. Lui, tout ce qui l’importait, c’était de parvenir à ses fins, quelque soit le moyen …

Cette femme n’avait pas l’air de croire les paroles de l’Arrankar. Elle sentait le mensonge … Et pourtant, comme trop souvent, le seul moment où il ne mentait pas, la proie n’y croyait pas. Pourquoi ? Sans doute parce que celle-ci voulait se rassurer … Elle avait peur … peur des conséquences des actes profanés par ce Serpent … car il fallait avouer que Senjiro ne disait jamais la vérité sauf lorsqu’il s’agissait de choses graves à l’encontre de son adversaire. Et comme toute bonne proie, la jeune femme fut surprise lorsqu’elle apprit que ce qu’il avait annoncé n’était que la stricte vérité. Elle devait se dire dans sa tête, alors comme ça il peut me contrôler et obtenir des informations sur moi ? Eh bien oui … Innocente comme tu l’étais, tu ne pouvais t’attendre à voir venir une telle capacité. Ainsi, elle était prise dans un piège, un piège pourtant si facilement évitable mais dont peu de personne ne prêtait souvent attention …

Naoya Akiyoshi … Il n’en avait jamais entendu parler au Hueco Mundo et pourtant elle se faisait passé pour une Capitaine. Que dis-je, se faire passer ? C’était impossible car lorsque Senjiro posait une question, la réponse était obligatoirement vraie sauf si celle-ci n’en avait pas à cause du manque d’informations. Alors il se tenait vraiment face à un Capitaine ? Et en plus il avait réussi à l’avoir avec une simple morsure ? C’était trop beau pour être vrai, et pourtant ce n’était que la vérité. Son visage avait totalement changé, Senjiro était heureux et fier d’avoir pêché un tel poisson avec un appât si petit … Il savourait cette capturant en l’observant de haut en bas, il ne pouvait vraiment y croire. L’Espada allait pouvoir utiliser une personne si influente à ses fins personnels … cela pouvait tenir de l’utopie. Mais bon, bref, il fallait maintenant revenir à la raison car sa cible semblait vouloir disparaître au plus vite. Tout de même … c’était tellement jouissif de voir son visage si effrayé par l’évènement qui venait de se passer. Et pourtant, elle ne savait pas encore que d’autres choses allaient l’attendre.


« Où vas-tu comme ça ? Tu ne peux m’échapper … Tu es à moi ! »


Elle était devenue tellement faible mais elle ne devait sans doute pas encore sans rendre compte. Ses paroles n’avaient pas été prononcées en Fourchelang pour laisser espérer la jeune femme qu’il n’avait pas une emprise totale sur elle. L’espoir … en tout cas, elle, elle devait sans doute en avoir à cet instant. Mais malheureusement pour elle, cet espoir allait se transformer en désillusion. Il laissa filer sa cible pendant un petit instant, la laissant croire qu’elle pouvait s’échapper de ce fourbe d’Espada. Hors, alors qu’elle était sans doute non loin d’avoir réussi sa fuite, il prononça de nouvelles paroles mais cette fois-ci dans la langue du serpent …

« Que crois-tu pouvoir faire ? Retournes toi et reviens me voir … Je n’en ai pas fini avec toi ... »

Il esquissa un petit sourire narquois avant de voir naturellement Naoya revenir vers lui. Et même si elle tentait une opposition, elle ne pourrait résister car le poison avait déjà fait effet à peine intégré dans son corps. Mais attendez, il avait bien dit qu’il n’en avait pas fini avec elle … pourquoi ? La réponse ne pouvait être réellement explicite car Senjiro aimait bien garder pour lui les plans qu’il avait mis en place. En tout cas, il devait établir la bonne stratégie avant de lâcher la jeune Akiyoshi dans la nature. Mais laquelle ? Obtenir de nouvelles informations sur elle et les siens et ensuite la laisser partir comme si de rien ne s’était passé … ce n’était pas si mal mais il manquait quelque chose … car une fois qu’il sera séparé de Naoya, elle pourrait très bien tout raconter et essayer d’arranger le problème d’une manière ou d’une autre. Senjiro se devait donc d’être prévoyant. Pour cela, il avait eu l’idée d’implanter dans sa mémoire une petite séquence à la place de leur rencontre par le biais de quelques récits en fourchelang.

« Ah, au fait ! Oublies mon nom … Tu n’as jamais rencontré de Senjiro Ikeda … Il est effacé de ta mémoire. Cette nuit … Tu as juste fais la connaissance d’un Arrankar quelconque. Et … Si quelqu’un te demande pourquoi tu as cette morsure, c’est parce que ce Bount qui était avec nous avait essayé de te mordre et de te vider de ton sang ! »

Ce Bount … Il n’avait pas été si inutile au final. Sans lui, l’Espada n’aurait pu trouver une excuse qui tenait la route. Ainsi, son plan avait semble-t-il marché à merveille. Mais il ne pouvait savoir cela maintenant car cet effet prendrait normalement forme que lorsque celui-ci sera à une distance trop lointaine pour lui donner de nouveaux ordres. A cet instant, Naoya devait être encore consciente de ce qui se passait. Senjiro lui fit signe qu’elle pouvait maintenant partir, préférant attendre une autre occasion pour collecter plus d’informations sur elle et sur la Soul Society. Pour l’instant, elle ne devait presque rien savoir vu qu’elle venait d’être Capitaine. Allait-elle partir ou voulait-elle en savoir plus sur lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé] Dim 24 Avr - 9:46

Nao' observait encore du coin de l'oeil Senji. Oui, elle était prête à partir. A s'en aller. De toute manière, elle n'avait plus rien d'autre à faire ici. Et plus elle restait, plus c'était dangereux pour elle. Enfin, façon de parler. Pourquoi dangereux ? Elle ne savait pas trop comment, ni pourquoi, mais elle avait répondu à la question de Senji. En temps normal, elle n'aurait rien dit. Elle serait restée muette comme une tombe, comme une carpe. Mais là ... Elle avait parlé, elle lui avait dit qui elle était. Comment ? Pourquoi ? Elle n'aurait su le dire. Tout ce qu'elle savait, c'était qu'elle devait éviter de rester ici trop longtemps, pour sa propre sécurité, et celle des autres. Une chose était certaine. Quand elle luia vait dit qui elle était, Senjiro avait eu une drôle d'expression sur le visage. Probablement ... Probablement qu'il n'avait jamais entendu parler d'elle. Normal. A dire vrai, avant la bataille de Karakura, elle n'était personne. Elle était juste l'amie de Kiwiha, sa protégée, son élève. Après cette bataille, elle était devenue quelqu'un, un peu malgré elle d'ailleurs. Elle n'avait pas réellement demandé à s'élever socialement mais pourtant, c'était arrivé. On a pas toujours ce qu'on veut, parfois, dans la vie. Mais la seule chose qu'elle avait toujours voulu, c'était revoir Kiwiha. Et il était rentré, à présent.

"Bon, hein ... J'vais pas prendre racine ... Mais j'suis sûre qu'on va se revoir."

Oui, il était temps ... de prendre la poudre d'escampette. Nao' s'était donc tournée et était prête à partir. Mais voilà que Senji semblait vouloir la retenir, lui disant qu'elle ne pouvait pas lui échapper, qu'elle était à lui. Mais oui, mais oui. Si elle devait appartenait à quelqu'un, ça serait sûrement pas à l'Espada. Nan, le seul et l'unique qui comptait pour elle, qui faisait battre son coeur, c'était Kiwiha, et personne d'autre. Donc, l'Arrankar était probablement dingue que de penser qu'elle était à lui, puisque ce n'est pas le cas.

"T'appartenir ? Et puis quoi encore !"

Elle aurait pu lui dire qu'il y avait quelqu'un d'autre qui faisait battre son coeur depuis pas mal de temps. Néanmoins, ce n'était pas ses affaires. Et il n'avait pas à intervenir dans ses histoires de coeur. Et puis, hein, qu'il se mêle de ses affaires et qu'il reparte jouer au Hueco Mundo ! Elle fit donc quelques pas, s'éloignant de Senjiro. Mais ce fut à ce moment qu'il lui parla, une nouvelle fois. Toujours dans sa langue qui semblait incompréhensible. Et pourtant, Nao', une nouvelle fois, avait compris ce qu'il lui demandait. Sa raison lui disait de partir. De partir bien loin de Senji, ici, là, maintenant, tout de suite. Sauf que, elle ne sut pourquoi, ni comment, mais elle avait fait demi-tour et s'était rapprochée de lui. Piégée dans son propre corps, en quelque sorte. Son esprit était encore fonctionnel. Son esprit savait qu'elle devait partir, s'éloigner au plus vite, et pourtant, elle était encore là. Pourtant, elle avait fait demi-tour et s'était rapprochée de lui. Pourtant ... elle n'avait pas pris la poudre d'escampette parce son corps refusait de lui obéir, en quelque sorte.

Ses pupilles se dilatèrent quelque peu, comme si elle était shootée, ou quelque chose dans le genre. Des phrases incompréhensibles lui parvinrent aux oreilles, une nouvelle fois. Mais y'avait comme un décodeur qui lui traduisait tout ce qu'il lui disait. Sa petite histoire ? Et bien, que Senji n'existait pas, qu'elle ne l'avait jamais rencontrée. Qu'elle s'était retrouvée dans une bagarre contre un Bount et un simple Arrankar et qu'elle s'était faite mordre par le Bount qui voulait lui prendre son sang.

"Hein ? Quoi ?"

Nao' avait l'impression qu'un truc était en train de marteler son pauvre crâne ... Comme si l'influence de Senjiro était plus grande qu'elle n'aurait pu le songer. Comme s'il lui bouffait le cerveau, en quelque sorte. Ou alors, c'était son esprit qui essayait encore de batailler contre lui. C'était une sensation assez étrange d'ailleurs.

"Mais qui es-tu toi ?"

Il était clair qu'il n'était pas un simple Arrankar. Mais quand bien même elle lui poserait des questions sur sa véritable nature, ou il lui mentirait, ou il lui répondrait mais lui demanderait d'oublier tout ça assez rapidement. Lui poser des questions n'aurait, sans aucun doute, pas servi à grand chose. Quoi qu'il en soit, sa langue, ses lèvres lui brûlaient. Oui, elle avait tout un tas de questions à lui poser. Néanmoins ... Néanmoins, il lui avait fait signe de partir. Alors ... Que faire ? S'attarder et se retrouver prise au piège parce qu'il ne voudrait plus la laisser partir ? Ou bien ... se tirer maintenant qu'il lui offrait une porte de sortie.

"J'espère qu'on ne se reverra pas."

Ca, au moins, c'était clair et net. Usant d'un Shunpô, elle disparût de dessous le pont, non sans encore avoir l'esprit plus que chamboulé.

Tout compte fait, j'le termine parce que j'ai pas trouvé d'idée pour le continuer. Mais c'était un réel plaisir que de RP avec toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

L'Erreur est-elle seulement humaine ? [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lassitude de la vie humaine -Terminé-
» Homme loup et louve humaine. [Terminé]
» Le temps est passé tellement vite, il fait déjà nuit ! [PV : Akihiko]
» Toute erreur se paie [Livre II - Terminé]
» Sa peau contre ma peau, et je suis avec elle • Joy (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach no Kôshin :: Playing on Earth :: .: Karakura Town :. :: Rues de Karakura :: Fleuve de Karakura-