Viens vivre ton aventure Bleach!
 

Partagez|

Toujours là {Salem}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
.: Capitaine 7ème Division :.
.: Capitaine 7ème Division :.


Messages : 239
Date d'inscription : 05/03/2011

JDR
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
143/350  (143/350)
Relations:


MessageSujet: Toujours là {Salem} Jeu 13 Oct - 18:12

Alowin était chez elle, ou plutôt dans son bureau où elle semblait avoir élu domicile. Elle ruminait la grande claque-il n'y avait pas d'autres mots- qu'elle avait pris durant la réunion des capitaines. Elle n'en revenait pas de la façon dont le capitaine commandant l'avais presque humilié alors qu'elle n'avait fait que poser une toute petite question. Après cela, elle avait dû s'occuper du test du jeune Ichika pour le poste de lieutenant. L-A-B-O-R-I-E-U-X. Bien que prometteur comme son 9e siège, il illustrait vraiment la déchéance de sa division en matière de combat. Et pourtant Dieu savait qu'il avait tout pour réussir. Elle regarda son dossier qu'elle venait de terminer à l'instant. Edgon l'avait heureusement presque terminé avant qu'elle ne soit rentrée, et elle n'avait eu presque qu'à apposer sa signature. Demain sera un grand jour pour son nouveau vice-capitaine qui prendra ses fonctions devant l'ensemble de sa division.

Alowin jeta un regard circulaire et mortifié à la pièce où elle se trouvait. Celle-ci avait bien changée depuis son arrivée au commandes de la 12e, pour commencer, les murs noirs de suie, déprimants et sans lumière avaient été remplacés par des murs blanc et étincelants. Le bureau, précédemment tourné vers le laboratoire personnel et dos à la porte menant à la salle des scientifiques, avait été installé sous les deux fenêtres qu'elle avait fait installer sur le mur gauche. D'ici elle pouvait voir arriver n'importe lequel de ses hommes sans avoir à se tourner. Les imposantes vitrines murales et autres, contenant les prototypes réussis de son prédécesseur, avaient été rangées dans le fond du laboratoire personnel. À la place s'étendait une énorme bibliothèque en chêne fin qui couvrait l'ensemble des murs, et deux canapés avec une table basse se trouvait au centre de la pièce. Un autre bureau, plus petit, se trouvait à l'opposée du sien, attendant certainement la venue d'un lieutenant, ou du 9e siège. Dans le laboratoire personnel se trouvait son ordinateur contenant presque toutes les informations dont disposait la 12e division, mais aussi les archives de la famille Ronslay. Il y avait aussi un plan de travail et les vitrines renfermant les précieuses recherches du capitaine Kurotsuchi.

Elle ouvrit un petit tiroir pour en sortir son kiseru. Depuis combien de temps n'avait elle pas fumé? Presque un mois, la dernière fois qu'elle avait vu Salem seul à seul. Entre temps, il y avait eu sa convalescence pour les blessures qu'il lui avaient infligé, la rencontre avec Misaki, son combat avec Jin'ei, qui avait été suivit d'une autre convalescence. Puis il y avait eu la seconde bataille de Karakura et enfin la réunion des capitaines. Cela faisait longtemps qu'elle ne l'avait pas vu. Elle alluma son kiseru et ouvrit la fenêtre. On était presque en septembre et la chaleur agressive de l'été avait laissé place à un vent frais. Elle s'assit sur le rebord de la fenêtre et laissa son regard dériver au loin. Elle s'ennuyait, elle voulait retourner à Karakura pour y faire un combat, seulement cela semblait impossible. Elle laissa son regard dériver sur son bureau impeccablement rangé, malgré le petit dossier qui trainait, pour la première fois depuis un mois. Elle se laissa porter par ses songes. Soudain sans se retourner, elle s'adressa à la fenêtre derrière elle:

-Alors comme ça on m'espionne maintenant monsieur le capitaine de la 9e division... J'en connais une qui risque de ne pas être super ravis ce soir.

Et oui, même si ce saligaud ne lui en avait pas parlé, Alowin savait pour sa liaison avec sa vice-capitaine. Elle se tourna vers lui et lui adressa un large sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Capitaine 3ème Division :.
.: Capitaine 3ème Division :.


Messages : 109
Date d'inscription : 26/02/2011

JDR
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
220/350  (220/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Toujours là {Salem} Sam 15 Oct - 17:14

    Comme d’habitude, je m’ennuyais ferme. Que faire donc ? Je ne savais pas tout simplement. Effectuer p’être mon boulot de capitaine à savoir remplir les paperasses et inspecter les recoins de ma division ? Ennuyant, harassant ! Sur ces points, j’avais à faire, mais l’administration de ma division m’horripilait cette semaine. Avancer sur la gazette de cette semaine ? Allez crever ! Comme si j’avais la tête à raconter des ragots sur les gens. Chercher Nier et m’amuser avec elle ? Vu qu’elle prenait les pots cassés de ma fainéantise, mieux valait que je ne l’approche et ce, quand bien même j’avais envie de faire du rodéo avec elle dans un lit. Soupir soupir… Mais que pouvais-je donc bien faire à cette heure de la journée ? Je ne savais toujours pas… Retour donc à la case départ. C’est moche tout ça. Avachi sur mon lit, je décrivais une moue boudeuse. J’boudais qui ? L’ennui qui m’affligeait. Je tripotais tranquillement alors, un bout de la couverture qui recouvrait la moitié d’mon corps. Puisque j’avais que ça à foutre, très franchement… Autant jouer comme ça dans mon lit… Jusqu’à ce que le sommeil finisse par me gagner… Mais Morphée ne le vit pas de cet œil et ne vint pas me voir même après trente minutes à feindre le sommeil en fermant les yeux et en adoptant des positions plus confortables les unes que les autres. Finalement, je pestais, avant de prendre la résolution de quitter mon lit et de partir faire une promenade. C’était pas plus mal de toute façon, j’pense. Pour concrétiser mes pensées, je me levais paresseusement, avant de prendre la direction de la douche pour un bon bain chaud étant donné la fraicheur qui régnait en maitre dehors. Un sale temps de chien qui aurait du m’inciter à rester à l’intérieur. Quoi qu’il ne pleuvait pas encore, heureusement. Et l’ennui m’pesait tellement, que je pourrais même m’hasarder à sortir sous un typhon…

    Le bain fut expéditif. Mais on n’va pas s’attarder sur ce point, puisqu’après ça, je sortis rapidement de mes locaux, négligemment arrangé comme d’habitude. J’avais aussi pris le soin d’emporter un parapluie d’couleur rose avec moi. Ne vous moquez pas de la couleur s’il vous plait, car mine de rien, c’est un accessoire de drague qui a plusieurs fois fait ses preuves. Sourire scotché aux lèvres, je quittais alors le périmètre de ma division pour aller me promener ailleurs, dans un autre coin. Le Seireitei était d’une telle immensité que je ne savais par où aller. Je pris alors une direction comme ça, au hasard, une main fourrée dans une poche et l’autre maniant mon parapluie comme s’il s’agissait d’un trancheur d’âme. Dans mon maniement très malhabile et sans trop faire attention à mes gestes hasardeux, j’avais même cogné le visage d’un de mes sièges qui venait dans ma direction au pas de course. Pour ma part, je ne fis que m’excuser nonchalamment avant que celui-ci dans un ultime effort n’me présente une grosse liasse de documents qu’il avait protégés au péril de sa vie durant sa chute que j’avais inconsciemment provoqué. Un peu dans les vapes, je fis mine d’ignorer les documents et pointait soudainement la rue derrière lui d’un index inquisiteur. Le temps qu’il se retourne regarder ce que je pointais et pouf, j’avais complètement disparu. Utile le shunpo dans ces conditions, j’vous jure. Sans trop m’en rendre compte, j’étais arrivé dans les quartiers de la douzième division. Je ne m’en rendis compte qu’à travers l’architecture douteuse du coin qui m’indiquait clairement qu’il s’agissait de laboratoires. Je me promenais ça et là, avant d’avoir l’idée brillante de voir ma charmante Alowin que je n’avais plus revu depuis notre petit tête à tête… D’ailleurs, n’était-ce pas elle qui était assise sur le rebord de sa fenêtre… ? Héhé ! Je m’approchais alors silencieusement de la fenêtre, voulant lui faire un peu peur… Avant d’me retrouver grillé par sa voix un peu moqueuse…

    • Tsss… Ça sent la jalousie tout ça… Tu n’croyais quand même pas que j’allais t’attendre toute ma vie, si ?

    Mon ton avait été taquin, malgré le caractère véridique de ma phrase. J’avais longtemps courtisé Alowin, mais je m’étais essuyé plus de cent cinquante milles refus. C’est vous dire un peu comment j’avais fini par être blasé par mes échecs, moi qui commençais à prendre fatalement de l’âge. J’étais bien loin d’être vieux, mais voilà quoi… Il me fallait une compagne. Pour donner un nouveau cap à ma vie et changer mes habitudes. J’espérais quand même qu’Alowin le comprenait de cette manière et qu’elle ne m’en voulait pas trop. De toute façon, elle devait ne pas trop m’en vouloir au vu du sourire qu’elle m’offrait. Au fond de moi même, j’avais encore quelques sentiments pour elle ; et force est d’avouer qu’elle me faisait toujours de l’effet avec son physique qui était bien trop affriolant : Une grosse poitrine, un gros derrière bien rebondi, un faciès tout à fait mignon… « Oh ! Mais tu ne portes plus ton masque… c’est bien ! » …Qu’elle mettait en valeur maintenant. Bref, cette jeune femme avait tout pour elle, pour séduire, pour plaire. La pluie commença à tomber et je me hâtais de rentrer dans ses quartiers par la fenêtre qu’elle avait ouverte. Je l’entrainais à l’intérieur et me hâtais de fermer la fenêtre derrière nous. Nous étions non pas dans sa chambre, mais dans son bureau apparemment. Je lâchais mon parapluie et je coinçais la capitaine contre un mur, lui arrachant sa pipe traditionnelle à la volée… « Arrêtes de t’encrasser les poumons comme ça, ou tu finiras comme moi… » Moi ? J’fumais aussi cette saleté qui avait fini par m’provoquer des toux horribles et quelques tics dérangeants. Je posais le kiseru à côté et bâillonnait la jeune femme dans mes bras en lui souriant… Un peu comme la dernière fois… Cette fois là, je me voulais un poil plus provoquant. Mes lèvres brulaient de désir… J’avais la folle envie de l’embrasser… lui faire l’amour…

    • Hééé… Imagine un peu… Qu’un de tes hommes vienne nous surprendre dans cette position…

    Pouvait-elle se débattre ? Pas tellement… Entre ma force plus grande que la sienne et ses bras plaqués au mur par mes mains que je ne comptais pas lâcher… Y’avait pas moyens… A moins qu’elle m’administre un coup bien placé là où vous savez, j’voyais pas comment elle allait s’en sortir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Capitaine 7ème Division :.
.: Capitaine 7ème Division :.


Messages : 239
Date d'inscription : 05/03/2011

JDR
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
143/350  (143/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Toujours là {Salem} Dim 16 Oct - 22:01

• Tsss… Ça sent la jalousie tout ça… Tu n’croyais quand même pas que j’allais t’attendre toute ma vie, si ?

Alowin avait fait la moue. Salem c'était trompé sur ses paroles; Alowin ne lui faisait pas le reproche de lui en avoir préférer une autre, mais de ne pas lui en avoir parlé. C'est vrai quoi, il savait bien qu'elle était les oreilles du Seireitei et que n'importe quel ragot ou information lui était connue. Donc qu'il lui ait dissimuler cette information était pour elle la pire des traitrises. Mais comme à son habitude, il ne lui laissa pas le temps de répondre, s'invitant chez elle alors que la pluie se mettait à tomber.

• Oh ! Mais tu ne portes plus ton masque… c’est bien ! 

Il est vrai qu'Alowin l'avait retiré après l'évaluation  du jeune Ichika pour être plus à l'aise. Elle commençait à le trouver de plus en plus encombrant, même si dans ces premières année, elle l'avait utilisé comme une sorte de rempart, ou de barrière entre elle et l'extérieur. Mais ici, chez elle, elle ne voyait plus aucun intérêt à le porter. 

Une fois à l'intérieur, il se hâta -comme à son habitude- de lui sauter dessus pour la serrer contre un mur, lui retirant son kiseru par la même occasion -une légère morale suivit d'ailleurs ce geste. Alowin avait l'habitude de ses provocations sexuelles devenues presque rituelles. Mais il y avait quelque chose de différent dans celle-ci, comme si Salem cherchait plus à la provoquer qu'à lui faire des avances. D'ailleurs son étreinte sur ses poignets n'était pas aussi forte qu'à l'habitude.

• Hééé… Imagine un peu… Qu’un de tes hommes vienne nous surprendre dans cette position… 

La jeune capitaine lui crocheta alors la jambe droite, les faisant tomber tout les deux. Ils roulèrent pendant un petit moment jusqu'à atteindre la porte de son laboratoire. Elle se trouvait au dessus de lui, son visage presque assez  près du sien pour que leurs lèvres se rencontrent. 

•Tu veux parler de celle-ci?

Ses cheveux glissèrent lentement autour de son visage pour encadrer celui de son ancien professeur. Elle se redressa finalement, assise sur son torse faisant quelque peu la moue. Elle indiqua son kiseru d'un coup de menton.

•Tu sais, ces choses là ne se trouvent plus trop, alors si tu pouvais les jeter plus doucement... Et puis je n'y avais pas touché depuis deux longs mois.

Son ton avait quelques résonances de reproches, mais elle souriait. Elle décida de jouer un peu avec Salem, glissant légèrement jusqu'à s'être allongée sur lui; leurs visages à quelques millimètres l'un de l'autre. Elle tapota le sol près de lui, et ce fut sur une voix de sirène qu'elle repris la parole devant un Salem on ne peut plus réceptif.

•Alors, comment donc est cette Nier, petit cachotier? Je suis obligé d'aller piquer les infos chez tes gars pour savoir comment tu vas. C'est pas comme si nous vivions à des kilomètres...

Elle lui sourit posant un léger baiser dans le bas de son coup.  Les rôles avaient été échangés, et elle adorait ça. Être en position de force pour que ce soit Salem qui se retrouve dans un position qu'il ne voulait pas quitter, alors qu'il savait qu'il ne se passerais rien. Elle le regarda malicieusement, pendant le court instant qu'il passerait chez elle, il était à elle, même si jamais elle ne dépasserait les limites pour ne pas le mettre en mauvaise position derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Capitaine 3ème Division :.
.: Capitaine 3ème Division :.


Messages : 109
Date d'inscription : 26/02/2011

JDR
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
220/350  (220/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Toujours là {Salem} Jeu 20 Oct - 1:17

    A peine l’avais-je coincé contre le mur que mademoiselle Alowin retourne la prise contre moi. Me crocheter ? C’était pas mal comme idée, surtout que ça m’avait effectivement prit par surprise, moi qui n’y avait pas pensé ne serait-ce qu’une seule petite seconde. Nous roulâmes pendant un bon moment par terre, bien avant qu’elle ne prenne le dessus sur ma personne. Oh ! C’était bien la première fois qu’elle n’essayait pas de fuir ou d’éviter mes attaques perverses. Une première, j’vous dis pas ! Bien que je fusse à terre, « en position de faiblesse », je ne pus que sourire allégrement face à son audace. Oubliait-elle que nous étions tous seuls, dans son appartement ? Oh bah non, on n’dirait pas. Car madame m’provoquait et sa première phrase m’émoustilla grandement. J’pouvais même sentir son souffle chaud sur ma peau douce et halée. Genre, elle s’en foutait qu’un de ses soldats nous chope dans cette position explicite. Bah moi aussi je m’en foutais en fait. Si bien même que bien avant qu’elle se relève, je lui volais un gros smack. J’suis fourbe ? Rhooo… Même pas. C’est juste un bisou de rien du tout, donc, pas de quoi en faire tout un plat. Et puis elle continua la conversation, tranquillement, toujours assise sur moi, comme si j’étais un siège et comme si de rien était, jusqu’à finir par venir embrasser mon cou. Nouvelle réaction de sa part qui me surprit agréablement. Les hormones travaillaient beaucoup aujourd’hui, on dirait bien… C’pas pour me déplaire, si si, j’vous jure…

    • Bah en fait, c’est pas au maitre d’aller voir son élève, hein, donc c’est moi qui devrait te dire ça. Et puis tu veux vraiment savoir comment est la jeune Nier ? Comme toi en fait. De gros seins, un gros derrière…

    En parlant d’ailleurs de derrière, celui d’Alowin qui est assez imposant -Ce qui est totalement à mon goût- était complètement écrasé sur ma zone sensible si vous voyez ce que je veux dire. Ladite zone enfla grossièrement ce qu’elle devait bien sentir. Qu’est ce qui m’retenait de lui faire sauvagement l’amour ? Pour une fois, c’était pas vraiment Nier… Disons plutôt que c’était Alowin elle-même… Je n’avais pas l’envie de profiter de sa bonté et du faible qu’elle avait pour moi. Nous avions une attirance réciproque, vous savez. Mais pour une fois, c’était à elle d’aller au bout des choses. Moi j’étais comme qui dirait blasé. Des efforts, j’voulais plus en faire. Même si mon truc gonflé palpitait comme pour dire : « c’est le moment où jamais ». Parce que oui, sans le savoir, Alowin était celle qui était le plus en position de faiblesse. J’pouvais largement profiter de cet instant pour lui faire l’amour pendant des heures et des heures, et ce, inlassablement… Combien de fois croyez-vous que j’ai rêvé du corps qu’elle avait ? Un millier de fois. J’me souvenais encore de notre précédente entrevue, où j’avais pu lui peloter les seins à ma guise. Là encore, c’était une première fois disons. Mes actions se limitaient à chaque fois à une petite tape sur la fesse ou sur le sein, mais jamais plus puisqu’elle se mettait automatiquement en mode « défense maximale ». C’est dire que si j’ne voulais pas perdre deux dents, mieux valait que je me tienne à carreau…

    • C’est tout ou devrais-je te la décrire encore ? Et puis, tu ne m'as embrassé qu'au cou… J'aurais cru plus encore…

    Je finis par rire un peu, avant de regarder son visage tranquille et sentir aisément ses gros seins s’écraser sur mon torse. Comment qu’elle était belle. Moi qui avait affaire à une adolescente paumée il y’a encore quelques temps… C’est fou c’que le temps passe vite. Au point j’en étais arrivé à la draguer et à vouloir lui faire l’amour. Inconsciemment et je dis bien inconsciemment, mes mains se posèrent doucement sur son fessier que je commençais à caresser -Tripoter serait très certainement le terme le plus juste- doucement. Et lorsque je m’en rendis compte, soit 20 secondes plus tard, je constatai que j’étais à ça près de retrousser son hakama pour caresser son fessier à nu. Je soupirais et lâchait la zone pour aller tout simplement enlacer sa taille. J’me sentais bien sous son poids. Et puis j’aimais bien sentir ses seins sur moi. C’était fun, si on pouvait l’dire ainsi. J’avais même voulu m’retourner sur elle, mais c’était comme reprendre l’avantage. J’ne voulais pas non plus la frustrer sur son propre terrain hein. Et puis ça m’assurerait facilement une partie de jambes en l’air que j’attendais depuis des décennies, ce que je m’efforçais de repousser dans la mesure du possible. Et comme je le disais un peu plus haut, le déroulement du reste de notre journée ne dépendait que d’Alowin. Gardant une main sur sa taille, pendant que l’autre remontait lentement sa colonne vertébrale pour aller caresser sa chevelure, je l’observais tendrement, sous un gros tonnerre qui secoua toute la soul society, mais qui ne m’ébranlait pas. Il pleuvait vraiment averse dehors…

    • J’crois que personne ne viendra nous déranger vu l’averse… Et je crois aussi que tu es condamné à m’abriter… J’pourrais pas sortir sous cette pluie et toi non plus d’ailleurs, disais-je cette fois, d’un ton assez mielleux, en me demandant quel serait le nouvel échappatoire de ma petite Alowin chérie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Capitaine 7ème Division :.
.: Capitaine 7ème Division :.


Messages : 239
Date d'inscription : 05/03/2011

JDR
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
143/350  (143/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Toujours là {Salem} Lun 31 Oct - 14:45

-Comment ça ce n'est pas au maitre d'aller voir son élève? Et la courtoisie? La galanterie? Depuis quand une femme doit elle se déplacer pour aller voir un homme. Franchement Salem...

Alowin se relava comme outragée, en profitant pour regarder Salem de haut, et puis il ne lui avait rien dit à propos de Nier. Seulement, s'il pensait s'en tirer à si bon compte, il était loin de la réalité. Très loin même...

-Et d'ailleurs, c'est là tout ce que tu peux me dire sur ta copine, ou plutôt fiancée? Je pensais avoir compris que mes charmes avaient plus d'effet. Je dois commencer à me faire vieille...

Elle éclata de rire, et parti ramasser son kiseru un peu plus loin. Elle le rangea dans son étui, et elle en profita pour sortir deux tasses du placard d'à côté. Elle les posa sur un plateau avec quelques biscuits, et fis chauffer un peu d'eau. Elle attrapa quelques boites contenant des herbes pour le thé et prépara un mélange dont elle seule avait le secret. Elle se tourna vers son ancien précepteur.

-Dis moi, tu veux un thé, enfin dans un sens tu n'as pas trop le choix... Tu pourras me parler un peu plus de ta Nier qui te fais oublier tes petites élèves. Et dit moi, tu connais la capitaine de la 2e division? J'ai l'impression qu'elle connait bien le commandant en chef.

Elle glissa un petit sourire taquin à son homologue, et apporta le thé sur la table basse. Elle s'assit sur l'un des canapés et attendit que Alheïri s’asseye en face d'elle. Elle plongea ses yeux dans les siens et attendit ses réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Capitaine 3ème Division :.
.: Capitaine 3ème Division :.


Messages : 109
Date d'inscription : 26/02/2011

JDR
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
220/350  (220/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Toujours là {Salem} Dim 20 Nov - 16:34

    • Naoya-Taishõ ? Ouais, c’est une ancienne amie à moi. Qu’elle fréquente l’capitaine commandant ? Boarf… P’être bien.

    Je me relevais en soupirant. Elle n’avait du tout pas joué et le jeu et succombé au désir. C’est à croire que moi-même n’avait plus d’effet sur elle. P’être que dans le fond, ce n’était pas plus mal, étant donné que nous aurions sans doute fait des bêtises. De très gosses bêtises même. Vous imaginez si je l’avais mise enceinte après un ébat torride ? Certainement que Nier me castrerait avant de me quitter sur le champ. Sans compter qu’Alowin telle qu’elle est ne voudrait pas avorter…

    • Pour les deux là, j’sais pas plus. T’es la seule à avoir remarqué ça.

    Comment que je lui mentais avec un naturel bluffant. C’est fou comment je m’étonnais moi-même parfois. Je caressais ma tête en mimant la paresse qui me taraudait comme à l’habitude. J’aurais pu faire un bon comédien dans les films des humains ou dans les interprétations au sein des différentes cours du Seireitei… Enfin, tout ça pour vous dire que Alowin avait beau me connaitre comme sa paume, elle ne pouvait pas savoir que je lui mentais vu que je ne laissais rien transparaitre…

    • Même s’ils se connaissaient bien… Ça ne nous regarde pas, non ?

    Et tooc ! Histoire de clore le sujet. Parce que quand bien même j’étais le meilleur ami de Naoya, on ne parlait jamais, ou presque du capitaine commandant. C’est donc un homme que je connaissais peu. Très peu. Je me levais donc et contournais la table pour aller me poser près d’Alowin et non pas en face d’elle comme elle avait du s’y attendre. J’pris un biscuit et mordit dedans, avant de m’allonger au sol en posant ma tête sur les cuisses de la jeune fille et ce, sans gêne.

    • T’es pas vielle… T’es loin d’être vielle même. Je mentirais si je disais que tu ne me fais pas d’effets et sans doute que je succomberais si tu venais à me charmer. M’enfin, on va pas revenir sur les mêmes sujets. Concernant Nier, j’ai pas grand-chose à te dire. Niveau caractère, elle est hyper chiante, mais c’tune bonne fille dans le fond. Et elle a à peu près tes formes. Gros lolos, derrière bien rebondie, la femme plantureuse quoi. C’tout. Voilà. Et puis j’suis pas venu pour parler des autres, hein…

    Il n’y avait pas grand-chose à rajouter, très certainement. Et Alowin savait à quoi s’tenir, niveau conversation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Capitaine 7ème Division :.
.: Capitaine 7ème Division :.


Messages : 239
Date d'inscription : 05/03/2011

JDR
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
143/350  (143/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Toujours là {Salem} Jeu 29 Déc - 0:39

Alowin décida de croire Salem, même si elle savait bien qu'il mentait avec un naturel bluffant -il lui revenait en mémoire quelques mémoires de son passage à la 2ème où Salem lui avait prouvé ses talents de comédien. Mais essayer de lui tirer les vers du nez ne servirait à rien, à part de pourrir sa fin de journée, déjà mal entamé par la pluie, et de mettre son ami sur la défensive. Elle se contenta donc d'acquiescer tranquillement et jeta un regard à la fenêtre contre laquelle continuaient inlassablement de s'écraser d'énormes gouttes de pluie de façon toujours plus violente. Elle laissa son esprit divaguer alors que Salem s'asseyait tranquillement à ses pieds, la tête sur ses cuisses. 

• T’es pas vielle… T’es loin d’être vielle même. Je mentirais si je disais que tu ne me fais pas d’effets et sans doute que je succomberais si tu venais à me charmer. M’enfin, on va pas revenir sur les mêmes sujets. Concernant Nier, j’ai pas grand-chose à te dire. Niveau caractère, elle est hyper chiante, mais c’tune bonne fille dans le fond. Et elle a à peu près tes formes. Gros lolos, derrière bien rebondie, la femme plantureuse quoi. C’tout. Voilà. Et puis j’suis pas venu pour parler des autres, hein… 

Comme toujours, il avait fait en sorte de répondre au plus court, sans trop se dévoiler et de façon à clôturer le sujet pour qu'elle ne puisse pas approfondir son petit interrogatoire. C'était une chose qu'elle détestait chez lui, car elle était pareille, elle avait horreur de parler d'elle et de tout ce qui tournait autour d'elle. Tout deux s'entendaient d'ailleurs si bien pour ça, deux petits nobles de la basse noblesse, tout deux cherchant à se faire un nom autre que celui que leur avait donné leur famille, tout deux ayant commencé dans la 2ème division -où il avait été son second lieutenant. Puis elle avait été muté, mais jamais il ne l'avais réellement quitté du regard et pour cela elle pouvait affirmer tenir une place privilégié. Enfin bon, Alowin décida de ramener la conversation sur un autre sujet, qui a ses yeux était plus distrayant.

-En fait, tu as vu j'ai encore fait une boulette, et pas des moindres, je me suis opposé au comandant... J'espère qu'il est compréhensif et qu'il ne songe déjà pas à m'envoyer au Repaire, la qualité de leur service est dit-on déplorable... Mais Mayuri-taisho m'a dit une fois qu'il y avait passé les plus belles années de sa vie.

Elle tapota sur la tête de Salem tout en repensant à son défunt capitaine qui avait trouvé la mort durant la bataille de Karakura en tombant de la façon la plus stupide qu'il soit: pris entre deux feu... Ou plutôt trois, Kempachi, Kuchiki et l'Arrancar 10. Enfin elle ne leur en tenait pas rigueur, ils avaient débarrassé la douzième d'un bel enfoiré, mais elle aurait bien aimé que Nemu survive à la perte de son créateur...  

M'enfin, elle n'allait pas se faire du mourront pour si peu et observa Salem qui ne semblait pas pas réagir à sa plaisanterie...  


Dernière édition par Alowin le Ven 3 Aoû - 10:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Capitaine 3ème Division :.
.: Capitaine 3ème Division :.


Messages : 109
Date d'inscription : 26/02/2011

JDR
Niveau:
37/100  (37/100)
Expérience:
220/350  (220/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Toujours là {Salem} Dim 29 Juil - 1:30

    • Une boulette hein… ?

    J’commençai à rire doucement, avant de me retourner sur Alowin, pour passer mes bras vigoureux autour de sa taille. J’adorais vraiment m’lover contre elle. En même temps, il fallait avouer que ça faisait un bail que j’n’avais pas eu le privilège d’avoir un contact si prolongé avec sa personne. Toujours à être sur la défensive. Toujours à me repousser… C’est à croire que j’ne lui avais jamais fait d’effet, même si le contraire était bien réel et bien palpable. J’pense qu’elle aurait pu m’avoir dans sa poche, si elle avait eu l’audace d’accepter mes avances n’serait-ce qu’une fois. Malheureusement, j’me heurtais à un mur à chaque fois que je tentais quelque chose. Déveine quand tu nous tiens…

    • Si il avait voulu te punir, j’pense qu’il l’aurait fait depuis bien longtemps non… ? J’pense même qu’il n’a pas intérêt à perdre une aussi talentueuse capitaine dans ton genre, surtout qu’il y a encore du vide à combler, héhé.

    J’savais qu’elle disait ça pour rire, et aussi pour changer de sujet. Sa manière de virer sur une autre conversation n’avait pas vraiment été subtile, même si louable. On était décidément pareil. J’crois bien même qu’on arriverait tous les deux à communiquer dans le silence, tant nous nous connaissions bien. Et Nier m’paraissait lointaine tout d’un coup. Étrangère à ma vie. Bizarre sentiment que voilà, même s’il n’était pas désagréable et plutôt en faveur de la jeune femme que je tenais dans mes bras. J’voulais la garder pour moi tout seul, à la manière d’un enfant gâté, mais je savais que c’était inutile. D’ailleurs, j’me demandais un peu si elle n’était pas amoureuse de quelqu’un d’autre.

    • Mayuri hein… D’ce que je sais, c’était un fou, alors bon… Les dires d’un fou n’sont pas à prendre en considération, surtout que nous étions très proches des gardes du repaire des asticots, souviens t’en. Comment peut-on être heureux dans un coin aussi sordide… ? Franchement.

    Hahaha. Nos belles années à la seconde division… L’époque où j’avais encore de l’autorité sur cette femme que j’pelotais grassement à ma guise… C’est c’que j’faisais actuellement avec son derrière, mais c’était mieux dans l’temps. Temps que j’vins à regretter. J’n’avais plus mot à dire sur Alowin… J’ne pouvais plus l’influencer, ni la dévoyer comme j’voulais… Et c’était plutôt dommage… Vraiment… J’arrêtai de la tripatouiller, avant de me redresser. Elle était femme consciencieuse et respectée en tant que capitaine. Mes manières de pervers, je me devais de les garder. Aussi m’éloignais-je d’elle, après m’être levé, avant d’aller me poser devant la petite table au beau milieu de la pièce. Les biscuits m’appelaient de loin, ainsi que l’thé…

    • D’ailleurs, tu n’m’as jamais parlé d’un petit copain et tout. Vu que je n’ai aucun pouvoir de séduction sur toi, j’suppose qu’il y a un prince charmant dans ta vie nan… ?

    La question ! En fait, moi aussi j’étais un peu curieux. Alowin ne m’avait jamais parlé de sa vie sentimentale ou sexuelle… En fait, j’ne savais même pas si elle était toujours vierge ou non… Même si j’me doutais un peu qu’elle avait dépassé ce stade. Tout d’même, il m’fallait lui demander, c’que j’avais fait sans trop de détours. En attendant sa réponse, j’me servis tranquillement le thé qu’elle avait concocté avec soins, avant de le siroter à petites doses vu qu’il était chaud. Il était savoureux, comme toujours, et il m’fit sourire béatement. Et c’est là que j’eus une p’tite pensée : Celle qui m’disait qu’on devrait s’organiser ce genre de petites rencontres bien souvent. C’n’était pas tous les jours qu’on pouvait contempler son beau visage…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Toujours là {Salem}

Revenir en haut Aller en bas

Toujours là {Salem}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» L'assassin revient toujours sur les lieux du crime. Diantre, qu'on l'arrête!
» Alheïri Salem Fenyang
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach no Kôshin :: Another World :: .: Seireitei :. :: Gotei 13 :: Douzième Division-