Viens vivre ton aventure Bleach!
 

Partagez|

Retrouvailles et promotion ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Mar 1 Mar - 16:06

Assit derrière son bureau, Kiwiha laissa un long soupir s'échapper de sa bouche. Il n'en pouvait plus. Cela ne faisait que quelques jours qu'il avait prit la veste de commandant en chef, après les recommandations du roi, mais il était déjà épuisé. Bon certes la situation actuelle était la raison de ce trop plein de travail, mais quand même. Il n'avait pas dormis une seule petite heure depuis trois jours...non il devait régler plein de chose en même temps. Le transfert d'Aizen au sein de la prison du Seiretei, la remise en état des treizes division, la reconstruction du seiretei...et bien évidemment la protection de Karakura...

D'un geste las, il signa puis tamponna un dossier avant de le refermer. Il se laissa alors « tomber » sur son siège, du moins il s'avachit sur son large siège poussant un nouveau soupir. Il avait mal aux yeux et la fatigue se lisait clairement sur son visage. Heureusement, il allait pouvoir s'accorder une petite pause. Il devait recevoir Naoya Akiyoshi, certes encore pour le boulot, mais disons que cette entrevu lui permettrait de souffler un peu...et surtout de retrouver une vieille connaissance qu'il affectionnait particulièrement.

Naoya et lui...c'était tout une histoire. Il l'a connaissait depuis trois siècle...c'est lui qui l'avait envoyé à la Soul Society, et c'est encore lui qui l'avait amener à intégrer l'académie des Shinigami. Et durant deux siècles il ne s'était presque pas passer un jour sans que les deux ne se voient. Ils partageaient tout, leur ressenti, leurs craintes, leur bonheurs, leurs joie...c'était deux être totalement complice. Puis il avait dut partir du seiretei pour intégrer la division 0, la garde royal, devenir le garde du corps du roi en personne. Et puis cela, il avait dut s'en aller sans dire au revoir à personne...ses camarades de division mais surtout Naoya. Dire qu'il ne l'avait jamais regretter serait mentir...plusieurs fois il avait eut envie de retourner sur le seiretei pour lui dire...mais que voulez vous, c'était les ordres et il devait les suivre.


Elle était sans aucun doute la personne la plus importante à ses yeux...c'était bien au delà de la simple amitié. Était-ce de l'amour ? Ça lui même n'en savait rien, mais oui c'était plus fort que de l'amitié. En tout cas, tout ce qu'il savait c'est qu'il allait enfin la revoir et bien qu'il en était enchanté, il ne pouvait s'empêcher d'avoir un certain trac...après plus d'un siècle sans se voir qu'était-il devenue de leur « relation »...n'était-ce pas des inconnues à présent ? N'avait-elle pas une certaine rancoeur qu'il se soit volatiliser ainsi ?

Plein de doutes, mais il devait passer au dessus, car il ne l'avait pas convié pour le simple plaisir de la revoir, non, il devait lui proposer de monter d'un grade. Oui, elle devait venir pour recevoir sa nouvelle affection...capitaine de la division 2. Lui et les autres capitaines avaient jugé qu'il était temps pour elle de franchir cette étape.

Il passa ses mains sur son visage, comme si celles-ci avaient le pouvoir miraculeux d'effacer toute fatigue. Cependant mise à part étirer quelques instants sa peau, ça n'avait aucun autre effet. Miséricorde...il donnerait tant pour aller se reposer quelques heures...dormir dans un bon lit, prendre un bon bain relaxant...toute ces choses qu'il n'allait pas vraiment pouvoir s'autoriser les jours qui venaient. Bref, fallait pas non plus qu'il s'apitoie trop sur son sort...après tout il avait à présent l'honneur de porter le haori de la première division et donc du commandant en chef par la même occasion...c'était un grand honneur...surtout quand le roi lui même vous recommande à ce poste. Arf et puis la situation allait se calmer...

« Himura, fait venir Naoya Akiyoshi s'il te plait ! » avait-il demandé d'une voix forte mais qui « puait » la fatigue.

« Bien commandant ».

Il pourrait profiter du temps qu'allait mettre Naoya pour venir pour se détendre, mais non, il préféra ouvrir un nouveau dossier. Dossier concernant la surveillance de la ville de Karakura...en somme il devait planifier pour les semaines à venir les tours de gardes et autres trucs dans le genre, afin de garantir et prévenir toute attaque sur la ville. C'était pas facile à mettre en place, il devait faire attention à avoir suffisamment de Shinigami sur place sans pour autant que ça mobilise trop de troupes...il fallait savoir trouver le juste milieu.

Un moment plus tard, il fut interrompu dans sa réflexion lorsqu'il entendit quelqu'un frapper à sa porte. Il se redressa alors, referma le dossier en cour puis laissa sa voix s'exprimer. En même temps, il essaya de remettre en place sa longue tignasse, histoire qu'il soit un peu plus présentable...parce que là mine de rien, il ressemblait pas à grand chose...du moins pas à un commandant en chef.

« Entre »

Il se leva alors, au moment où Naoya fit apparition dans le bureau. Et ce qu'elle put voir en premier, ce fut un sourire se former sur le visage fatigué de Kiwiha.

« Je suis heureux de te revoir Naoya...installe toi ! » lui dit-il tout en désignant de son bras un siège de l'autre coté de son bureau.


Dernière édition par Kiwiha Shinizimi le Jeu 3 Mar - 23:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Mar 1 Mar - 18:20

Seireitei ... Soul Society ...

La grande bataille était enfin terminée. Aizen avait été maîtrisé, non sans mal d'ailleurs. Il avait envoyé plusieurs Shinigami à la morgue ... Ou dans les locaux de la quatrième Division. Le Gotei 13 se devait de panser ses plaies, et de pleurer la perte de grands Shinigami. Mais ainsi vont et viennent les guerres. Il y a toujours des défunts, des gens qu'on estime beaucoup et qu'on aimerait voir vivre éternellement. Seulement, certains sacrifices sont nécessaires pour gagner une guerre. Et là ... Malheureusement, de nombreux sacrifices étaient nécessaires pour voir Aizen derrière les barreaux. Et encore, même s'il était prisonnier, certains n'étaient pas ... comment dire ... Rassurés ? Oui, c'était le mot. Surtout que ... Normalement, les prisonniers étaient surveillés par la Deuxième Division. Hors, Soi Fon et son Lieutenant étaient morts. Et toute la division était ... comment dire ... Désorganisée, sans dessus dessous. Mais venons-en aux faits, à Naoya.

Suite à la bataille contre Aizen, la jeune femme avait été obligée de passer par la case : Quatrième Division. Pourquoi ? Durant son combat contre l'ancien Capitaine, elle avait été blessée gravement. Enfin, façon de parler puisque ça ne l'avait pas empêché de lui tenir tête le temps que les renforts arrivent et ne lui bottent son cul en touche. Résultat des courses ? Une sérieuse entaille au front, quelques côtés fêlées, un bras en charpie, ou du moins, vachement démantibulé. Qu'est-ce qui lui était arrivé ? Aizen l'avait frappée si fort qu'il l'avait envoyée plâner sur plusieurs mètres et elle avait alors fini sa course dans un bâtiment qui avait fini par s'effondrer sur elle. Naoya était arrivée à se sortir des décombres, non sans mal d'ailleurs. Aizen avait tenté de finir le boulot et de la tuer, la massacrer quoi. Sauf que ... Sauf qu'il n'en eut pas l'occasion du fait que les renforts étaient arrivés. Et Naoya avait pu alors souffler.

Voilà le comment du pourquoi de son petit séjour à la Quatrième Division. Mais elle n'y était pas restée longtemps d'ailleurs, puisque le jour suivant, elle avait l'autorisation du Capitaine Unahona de regagner ses quartiers. Et là, elle avait eu la curieuse surprise d'avoir un message. Le nouveau commandant du Gotei 13 souhaitait la rencontrer. Elle en parût étonnée sur le coup d'ailleurs, et se demandait bien ce qu'on pouvait lui vouloir. Surtout que ... Surtout qu'elle n'avait pas su tout de suite qui était le nouveau commandant en chef. Sûrement quelqu'un de bien. Sûrement quelqu'un de fort. Elle regrettait le Capitaine Yamamoto. Mais il s'était sacrifié pour donner une chance aux siens de battre Aizen et de le capturer. D'ailleurs, elle avait encore en mémoire les tristes mines que faisaient les Capitaines Ukitake et Shunsui, tous deux d'anciens élèves du commandant, lorsqu'ils avaient appris la nouvelle.

"Allez ma belle ... C'est juste un entretien. T'as rien fait de mal."

Sa surprise fut encore plus grande, le jour suivant, quand elle entendit dire que le nouveau Commandant en Chef était quelqu'un de bien plus jeune que Yamamoto, mais peut-être tout aussi fort que lui. Un certain Kiwiha Shinizimi, selon la rumeur. Quand elle avait appris selon, Naoya avait fait un bond ! Elle et Kiwiha ... Ca remontait à loin ... Plus de trois cents ans. Elle le revoyait encore, dans sa tunique noire, tout sourire, quand il l'avait trouvée alors qu'elle était au sol, fatiguée moralement et physiquement. Elle se rappelait qu'il lui avait tendu la main pour l'aider à se relever. Elle se rappelait encore qu'il l'avait rassurée ce jour là et qu'il lui avait proposé de mener une vie meilleure, dans un monde meilleur. Et si elle avait cru, au départ, qu'il lui avait menti, Naoya n'avait jamais cessé de remercier les cieux d'être tombée sur lui ce jour là.

Maintenant, ils étaient comme les dix doigts de la main. Toujours fourrés ensemble. Ou du moins, après son entrée à l'académie et avoir fait d'elle une Shinigami. Parce que ... Parce que par la suite, Kiwiha avait dû s'absenter. D'ailleurs, au début, Naoya avait cru qu'il était mort et que personne ne voulait lui dire la vérité, de peur qu'elle ne sombre dans la folie ou quelque chose dans le genre. Elle n'avait pas pu s'empêcher de s'inquiéter pour lui, de se demander si tout allait bien, s'il était en sécurité. Mais malgré tout, Naoya s'était sentie seule ... Très seule. Elle avait perdu son confident, son mentor. Alors, elle se demandait ... Elle se demandait ce qui se passerait quand ils se reverraient.

Cette nuit là, Naoya ne dormit pas beaucoup. Pourquoi ? L'appréhension ... Le fait de le revoir. Comment ... Comment devrait-elle se comporter avec lui ? Devraient-ils reprendre leur relation à zéro, comme s'ils ne s'étaient jamais connus ? Trop de questions ... Naoya avait trop de questions sans réponse en tête. Elle ne savait pas, elle ne savait plus. Elle ne voulait pas faire un impair. Elle se disait qu'il n'avait pas pu l'oublier durant ce siècle d'absence, mais qui sait ? Peut-être qu'il serait distant ? De toute manière, ce n'était pas en se posant tout plein de questions que ça irait mieux.

Le jour suivant, quelque peu fatiguée quand même du fait qu'elle dormait mal, très mal, la jeune femme s'était rendue dans les quartiers de la 1ère Division, un peu la boule au ventre d'ailleurs. Elle ne savait toujours pas comment elle devrait se comporter. Bah ... Elle verrait bien sur le coup. On l'avait fait attendre pendant quelques instants. Kiwiha était encore occupé, semble-t-il. Finalement, au bout d'une dizaine de minutes, on vint la chercher. Appréhension ... Joie ... Tout se bousculait dans sa tête. Et puis, finalement, elle toqua à la porte. Une voix s'éleva alors. C'était lui. Elle avait reconnu sa voix, même si elle ressentait une certaine fatigue dans celle-ci. Prenant une lente respiration, Naoya ouvrit finalement la porte. Kiwiha était là, à son bureau. Il avait fier allure avec son haori de Capitaine. Haori auquel il devrait faire honneur en souvenir du Commandant Yamamoto. Il était là, tout sourire, comme autrefois où ils riaient ensemble. Son coeur battait la chamade, il s'emballait. Peut-être était-ce dû au fait qu'ils se retrouvaient là, dans ce bureau.

Finalement, le silence pesant fut brisé par Kiwiha. Il était ravi de la revoir. C'était comme si ... D'un seul coup, toute la pression qu'elle avait sur les épaules s'était envolée, là, en une fraction de seconde. Comme si ... Rien qu'à l'entente de sa voix, Naoya savait ... Elle savait que leur relation reprendrait là où elle s'était arrêtée et qu'ils seraient complices comme avant. A moins qu'elle se trompait, mais elle en doutait.

"Je ... Moi aussi je suis ravie de ... t ... que nous nous revoyons."

Elle avait évité le "tu". Pourquoi ? Elle ne savait pas trop. Naoya l'avait toujours respecté, depuis qu'ils se connaissaient. Ils avaient souvent ri ensemble. Seulement ... Seulement, maintenant, il était Capitaine ... Et Commandant du Gotei 13 ! Elle ne pouvait pas non plus se montrer familière avec lui ! Que penseraient les autres ? A moins qu'il ne le lui demandait expressément, Naoya ... se contenterait de le vouvoyer. La jeune femme prit donc place dans le siège que lui indiquait Kiwiha. Elle s'était peut-être trompée. La position de ce siège ... Et de celui de Kiwiha. C'était comme si y'avait un léger gouffre entre eux deux. Oui ... Ce n'était ... probablement ... plus comme avant. Tout comme les gens, les relations finissent par changer, un jour ou l'autre. Et peut-être que Naoya et Kiwiha devaient avoir un nouveau genre de relation.

Le silence s'était à nouveau, en quelque sorte, installé. Une gêne certaine, pour ainsi dire. Naoya se décida alors à le briser.

"Je ..."

Mais elle s'était tout de suite interrompue du fait que Kiwiha avait, lui aussi avait parlé. Sauf que ... Comme leurs deux voix s'étaient mélangées, et bien, elle n'avait pas bien compris. Alors, par respect, Naoya le laisserait parler en premier. De toute manière, ce qu'elle avait à dire n'était pas bien important.


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Mar 1 Mar - 19:31

C'était tellement bizarre, si particulier, de revoir enfin le visage de Naoya, comme si au fond de lui même si il avait expressément demander Naoya, une autre personne allait venir à sa place, comme s'il s'était imaginé ne jamais la revoir...revoir cette femme qui avait longtemps occupé ses pensées durant son temps à la division 0.

Lorsqu'elle apparut dans le visage, il ne put s'empêcher de plisser les yeux à la vue de ses blessures. Comme s'il essayait de voir au dela, de voir si ce n'était que de petites blessures...si rien de grave ne pouvait encore lui arriver. En faite, il ne s'était pas inquiété pour elle en vain...Naoya avait été blessée et lui n'avait rien put faire pour la protéger...contrairement à avant...non il n'aimait pas ce sentiment...elle était sa protégée, sa petite soeur, sa confidente, sa complice...elle était tout et lui n'avait pas put prendre soin d'elle. Mais il garda ce sentiment pour lui même, du moins pour le moment, il voulait tout d'abord faire son boulot de commandant en chef, avant de pouvoir éventuellement profiter de ses retrouvailles avec Naoya.

La jeune shinigami était donc rentré, expliquant qu'elle aussi était heureuse de le revoir...hésitant un peu concernant l'utilisation des pronoms. Chose que ne manqua pas Kiwiha et qui eut pour réflexe de lui dessiner un sourire sincère sur son visage. C'était amusant et mignon de voir cela...son coeur avait voulu le tutoyer mais sa raison le contraire. Bien évidemment son sourire n'était pas là pour afficher haut et clair qu'il se moquait, non c'était ce genre de petit signe qui voulait dire que ce n'était vraiment pas important.

Il remarqua qu'en lui proposant de s'installer en face de lui, Naoya semblait esquisser sur son visage une sorte de déception. Il ne savait pas vraiment pourquoi...peut être s'attendait-elle à des retrouvailles chaleureuses et non pas à ce qui ressemblait à une « réunion » des plus formelle. Il comprenait, lui même avait eut envie de se lever et d'aller la prendre dans ses bras, tout en lui expliquant qu'elle lui avait vraiment manqué, mais il se devait tout d'abord de faire son job...lui annoncer sa promotion. Il ne put cependant s'empêcher d'avoir ce regard, un peu mélancolique, triste...oui triste de devoir lui faire de la peine...arrrrrr il n'aimait pas ça du tout.

Au moment où il décida qu'il était temps de rompre ce silence gênant, Naoya eut la même idée, entrainant alors quelques secondes de grande gêne...moment classique de retrouvailles, où l'on a tout de choses à se dire mais que rien n'arrive à sortir, car on a peur que le temps est tout changé. Et bien s'était exactement le cas ici. La jeune femme, fut la première à réagir, indiquant à Kiwiha qu'il pouvait reprendre la parole.

« Comme tu dois t'en douter, j'ai plein de chose à te dire et je suppose que tu en as autant à me dire, mais avant j'ai une annonce à te faire, une annonce d'ordre professionnelle donc nous allons laisser la priorité à l'aspect professionnelle, avant de laisser le coté personnel s'exprimer.. »


Il avait dit cela comme pour la rassurer, comme pour tenter de lui expliquer qu'il restait formel pour le moment car c'était tout d'abord son job, mais que ses envies étaient tout autre. Il prit une longue inspiration, avant de reprendre la parole, la voix et le visage tiraillé par la fatigue, si tant qu'il avait l'impression d'avoir prit vingt ans d'apparence physique.

« Bien comme je viens de te le dire, je dois t'annoncer une nouvelle...je dirais une bonne nouvelle pour toi. »

Il marqua une petite pause, histoire de faire durer un peu le suspense...suspense qu'il agrémenta d'un petit sourire.

« Les capitaines du Gotei 13 ainsi que moi même, pensons qu'il est temps pour toi de monter en grade...nous te proposons de reprendre les rennes de la deuxième division. Nous pensons que tu es à présente parfaitement apte pour ses responsabilitées. En tout cas les capitaines qui ont put t'observer ces dernières décennie en sont convaincu. »

Il était possible de mal prendre sa dernière phrase puisqu'il s'excluait des personnes l'a jugeant apte...mais en même temps c'était vrai. Son absence l'avait empêcher de voir son évolution...il espérait simplement qu'elle ne le prenne pas de cette façon...bien sur qu'il avait confiance en elle et en ses capacités, mais cela était naturelle pour lui...il avait toujours cru en elle.

Avant qu'elle n'est le temps de répondre, Kiwiha avait reprit la parole. Continuant brièvement son annonce.

« Si tu accepte, il sera aussi à toi de me dire si tu veux aussi prendre le poste de chef des forces spéciales, comme tes deux prédécesseurs ou bien si tu préfère te concentrer sur ton rôle au sein de la division 2 »

Il esquissa un nouveau sourire, espérant à la fois qu'elle accepte cette promotion, bien que cela était fort improbable qu'elle refuse, mais surtout que cette promotion l'a rende heureuse, fière d'elle même. Il était à présent temps d'écouter la réponse de Naoya.


Dernière édition par Kiwiha Shinizimi le Ven 4 Mar - 0:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Mar 1 Mar - 20:22

Joie ... Bonheur ... Appréhension ... Tristesse ...

Tellement de sentiments qui se bousculaient dans la tête de la jeune femme. Elle était heureuse parce que ... Parce que Kiwiha était là, devant elle, derrière son bureau, rayonnant, comme toujours. Comme si ... Comme s'il n'avait pas changé. Non, il n'avait effectivement pas changé durant ce dernier siècle. Les mêmes cheveux, quoi qu'un peu plus longs. Ils étaient un peu en bataille mais cela n'ôtait rien de son charme habituel. Le même regard, si ce n'était que c'était un regard fatigué aujourd'hui. Sûrement qu'Aizen, la paperasse et son nouveau poste de Commandant en chef en étaient la cause. Le même regard protecteur aussi. Regard qui en disait long. Le même sourire ... Un sourire éclatant, comme toujours. Nan, il n'avait pas changé. C'était toujours Kiwiha, même si, à présent, son rôle de mentor s'était quelque peu effacé pour laisser place à un rôle de chef suprême, ou quelque chose dans le genre.

Quand leurs regards s'étaient croisés, il y eut comme une espèce de déclic. Comme si ... Comme si Kiwiha s'en voulait de n'avoir pas été là pour la bataille contre Aizen. Aurait-il pu éviter qu'elle soit blessée ? Elle en doutait. C'était de son propre chef qu'elle était allée à la rencontre d'Aizen, pour éviter qu'il s'attaque aux habitants de Karakura, transportés à la Soul Society. On l'avait bien assigné à un poste, oui. On lui avait demandé de rester à ce poste, oui. Seulement, quand le Reiatsu d'Aizen était subitement apparu dans Karakura, la vraie, Naoya n'avait pu se décider à rester les bras croisés à ne rien faire. Elle n'avait pas pu attendre qu'Aizen cueille les humains qui sacrifierait pour réaliser son plan. Elle l'avait rejoint, l'avait fait courir pour gagner du temps ! Las au début, ne désirant pas s'engager sur cette voix, Aizen lui avait finalement couru après, et la bataille s'était engagée. Même si Kiwiha avait été là, très certainement qu'il n'aurait pas pu empêcher Naoya de se lancer corps et âme dans un combat qu'elle savait, dès le départ, perdu d'avance. En affrontant Aizen, ou plutôt, en décidant de l'affronter, Naoya savait très bien que ... qu'elle pourrait perdre la vie. Et elle était prête à faire ce sacrifice. Fort heureusement, elle avait bien calculé son coup puisque, finalement, les renforts étaient arrivés à temps et Aizen avait été maîtrisé.

Il était temps. Temps de parler. Temps de savoir le comment du pourquoi de son absent. Temps de lui dire qu'il lui avait terriblement manqué et qu'elle n'avait pas cessé de penser à lui, jour après jour, s'entraînant pour qu'il soit fier d'elle, attendant son retour. Seulement ... Seulement lui aussi avait des choses à dire. Et par respect, Naoya le laisserait parler en premier. D'une voix calme, et sobre, comme à son habitude, il lui avait sous-entendu que l'heure des retrouvailles viendrait. Mais qu'avant, et bien, avant, professionnellement parlant, ils devaient régler certaines choses. Naoya se contenta d'hocher la tête, d'approuver ses dires. De toute manière, elle n'avait pas vraiment son mot à dire sur le déroulement de la conversation, elle le savait très bien. Mais bon, de savoir qu'ils parleraient de choses personnelles l'enchantait aussi. Elle lui avait adressé un petit sourire, signe qu'elle comprenait.

Après une lente inspiration, il lui parla d'une bonne nouvelle, du moins, quelque chose qui s'annoncerait d'extrêmement bon pour la jeune femme. Elle se demandait ce que cela pouvait bien être d'ailleurs. Mais jamais, oh jamais, elle ne se serait attendue à cette nouvelle là. Naoya connaissait ses capacités, elle savait de quoi elle était capable. Seulement là ... Ce qu'il allait lui annoncer allait probablement lui couper le souffle durant quelques instants. Et là ... La bombe, pour ainsi dire, fut larguée. Selon, les Capitaines du Gotei 13, ou du moins, de ce qu'il en restait, Naoya était prête pour diriger elle-même une division. Et pas la plus simple d'ailleurs. Naoya aurait été en train de boire, ou de manger quelque chose, très certainement qu'elle se serait étranglée et qu'il aurait fallu la réanimer, pour sûr ! D'ailleurs, du fait qu'elle était plutôt étonnée, sa respiration s'était momentanément coupée. Mais avant qu'elle ne devienne toute bleue, elle avait repris sa respiration.

"C'est ... euh ... Wow ..."

Ouais, c'était tout ce qu'elle avait trouvé à répondre sur le coup. Mais fallait dire qu'elle était plus qu'étonnée et qu'elle ne s'attendait pas à cela. Nan, Kiwiha venait de la prendre au dépourvu, pour sûr ! Fallait lui laisser le temps de redescendre de son petit nuage. Peut-être qu'elle trouverait quelque chose de mieux à répondre un peu plus tard. Quoi qu'il en soit, elle n'avait pas noté la fin de sa phrase. Ou du moins, qu'il ne s'intégrait pas parmi les Capitaines qui avaient pu l'observer. Nan, à ce moment là, elle était perdue dans son souffle et respirait plus vraiment. Donc son cerveau n'avait pas pu enregistrer l'information. Ou elle s'était perdue en route.

Sur le cul ... Y'avait pas d'autres mots ... Naoya était sur le cul. Bien sûr, qu'en rentrant à l'académie, tout le monde, ou presque, rêve de devenir, par la suite, des Capitaines. Pas Naoya. Qu'elle soit Capitaine, Lieutenante, ou Shinigami, pour elle, ça revenait au même, ou presque. Pensait-elle qu'elle n'avait pas les qualités, les capacités, la détermination pour devenir Capitaine ? Nan, ça n'avait rien à voir avec cela. C'est juste que ... Elle ne cherchait pas vraiment à avoir plus de puissance, ou de pouvoir.

Kiwiha la fit sortir de ses pensées tandis qu'il reprenait la parole, lui demandant aussi si elle souhaitait conserver le titre de Chef des Forces Spéciales, comme ses prédécesseurs, ou bien pas. Fallait déjà lui laisser le temps de digérer la nouvelle.

"C'est ... soudain ... Je ne m'y attendais pas vraiment."

Naoya se demandait si elle devait accepter. Quoi que ... De nombreux membres du Gotei 13 avaient disparu à cause de la rebellion d'Aizen. Maintenant, il fallait participer afin de tout reconstruire, tout remettre sur pied. La jeune femme pouvait difficilement refuser, même si elle ne connaissait pas encore toute l'étendue des responsabilités d'un Capitaine, ou bien d'un Chef des Forces Spéciales. La pilule étant passée, du moins, en quelque sorte, Naoya avait repris une respiration plutôt normale.

"Je ... Je ne sais pas ... Si j'accepte le poste de Chef des Forces Spéciales, est-ce que ... cela veut dire que j'aurais à surveiller l'emprisonnement d'Aizen ? Du moins, de garder un oeil sur lui pour éviter qu'il ne s'évade ?"

Parce que ... Si c'était le cas ... La pauvre Naoya n'aurait pas le dessus sur l'ancien Capitaine. Déjà qu'il avait presque failli l'écraser comme un vulgaire insecte, et ce même si elle lui avait farouchement opposé résistance. Elle se doutait que si jamais, par mégarde, il arrivait à s'enfuir et qu'elle était de nouveau sur son chemin, ça finirait mal, encore une fois. Oui, en quelque sorte, Aizen lui fichait la trouille. Mais bon. Ca passerait probablement, du moins, c'était ce qu'elle se disait.


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Mar 1 Mar - 22:50

La réaction de Naoya était exactement celle qu'espérait Kiwiha, même mieux. Sa réaction avait été pleine de fraicheur, pleine de spontanéité...ça changeait des gens comme lui même, qui avait répondu le plus simplement du monde qu'il acceptait cette honneur...alors qu'au fond il aurait voulu explosé, crier sa joie, exprimer sa surprise...toute les choses qu'avait fait Naoya. Nan lui au lieu de ça il était rester calme, sobre, solennelle comme à son habitude. Bref ça faisait du bien d'être spectateur de ce genre de situation...c'était...rafraichissant...oui c'était exactement ça, c'était rafraichissant....ça changeait de son nouveau quotidien, qui pour le moment n'était qu'épuisant. Bref trêve de plainte.

Il laissa Naoya reprendre ses esprits et poser ses questions concernant sa promotion. Il s'était simplement contenter de l'écouter attentivement, de la regarder dans les yeux et d'esquisser un sourire, ce sourire qui montrait qu'il était fière d'elle...heureux de la savoir vivante et surtout si apprécier des autres capitaines...Une fois les questions posés, Kiwiha prit une courte inspiration puis de sa voix douce et bienveillante y répondit sans attendre.

« Je pense que personne ne s'y attend jamais, sauf que certaine personne comme moi font semblant de ne pas être surpris...histoire de garder ce qui semble être de la dignité ou de la grâce...bref que de la connerie...je préfère de loin assister à une réaction pleine de spontanéité comme la tienne...mais passons... »

Il marqua une petite pause, reprenant la parole après avoir absorbé une gorgée de thé, qui à présent était froid et pas bien bon.

« Et bien en faite non, ton éventuelle rang de commandant des forces spéciales, te place à la tête du premier escadron, la police militaire, tandis que le lieutenant de la division est en charge du second escadron. Bref, étant donné que c'est le troisième escadron qui est en charge de la surveillance des prison, tu n'auras pas à t'en occuper...surtout qu'étant donné la puissance d'Aizen, il aura le droit à un traitement de faveur concernant sa surveillance. Je m'en occuperais personnellement avec l'aide de capitaine plus expérimenté. »

A nouveau il marqua une pause, détournant brièvement le regard, avant de se concentrer à nouveau sur les yeux de son « ancienne » élève.

« Le sort d'Aizen sera de toute façon au cœur des discussion du Gotei 13, et je pense que ça mise à mort sera rapidement ordonné. Le roi, en tout cas, est pour la peine capitale...m'enfin bref c'est une autre histoire qui ne nous concerne pas à l'instant présent. »

Ses paroles finit, il se leva alors de son bureau, laissant alors le soin à Naoya de répondre si elle le souhaitait. Kiwiha de son coté, fit quelques pas, pour se diriger vers un placard de là, il s'empara de quelque chose qu'il tint à l'écart du regard de Naoya. Puis il esquissa de nouveau pas pour se retrouver derrière le siège de Naoya. Sa voix d'une grande douceur s'éleva alors.

« Lève toi s'il te plait »

Et une fois exécutée, il plaça sur le dos de la jeune femme, son haori, vêtement distinctif des capitaines, portant le signe de sa nouvelle division. Ce haori avait comme sigle une fleur qui avait pour signification « poison »...pourquoi ? Il n'en savait fichtrement rien, il n'était pas vraiment un spécialiste de l'histoire des divisions...et entre nous ça l'importait peu...Kiwiha estimait qu'il y'avait bien d'autre choses plus intéressantes...

« Félicitation, tu es désormais le nouveau capitaine de la seconde division » avait-il prononcé de sa voix bienveillante, en même temps qu'il était à présent retourné devant-elle.

Bon peut être qu'il n'avait pas vraiment attendu une réponse claire et précise de la part de Naoya, mais il savait parfaitement qu'elle n'allait pas refuser une telle promotion...et puis nan, elle était la candidate parfaite pour se rang. Il était celui qui l'avait formé, et même s'il n'avait put observé son évolution durant ses dernières cent années...il était parfaitement confiant sur ses capacités. Il se tut alors quelques secondes, avant de plonger plus profondément son regard dans celui de la jeune capitaine. Laissant en même temps sa voix s'éleva rapidement...une voix qui exprima un pur avis personnel, sincère...

« Je suis fière de toi Naoya ! »

Il écarta alors instinctivement ou plutôt inconsciemment ses bras, enfin très légèrement, comme une sorte d'invitation spontané à une étreinte complice...une « enlaçade » qu'il avait longtemps attendu...une centaine d'année pour être plus précis. C'était en sorte une sorte de signal...le coté professionnelle était à présent terminé...il était temps de laisser le personnelle reprendre le dessus.


Dernière édition par Kiwiha Shinizimi le Ven 4 Mar - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Mer 2 Mar - 10:38

Surprise ...

Si avant cette nouvelle de nombreux sentiments se bousculaient dans sa tête, quand Kiwiha lui avait annoncé cela et bien ... Et bien, c'était comme si tout s'était envolé d'un seul coup. Comme si ... Comme si ... Il l'avait prise au dépourvu, y'avait pas d'autre mot. Capitaine d'une Division ? Elle ? Elle qui, pourtant, pensait qu'il lui restait beaucoup de choses à apprendre. Elle qui pensait ne jamais arriver jusqu'à ce grade et se contenter de tâches subalternes, ce qui ne l'aurait pas vraiment dérangé d'ailleurs. Cela semblait amusé Kiwiha de la voir réagir ainsi. Comme si ... Elle ne savait pas trop mais il souriait, comme à son habitude.

Le Capitanat ... Naoya ne savait pas si elle était faite pour cela. Jusqu'à présent, elle avait toujours été sous les ordres de quelqu'un. Il y avait toujours eu une personne derrière son dos, à surveiller ses arrières. Elle n'avait jamais eu à décider pour elle-même, ou bien pour autrui. En somme, elle n'avait jamais donné d'ordres ... Sauf quand elle dirigeait quelques missions ici et là, mais c'était pas la même chose, loin de là puisqu'elle avait toujours un Capitaine au dessus d'elle. Là ... Là, pour Naoya, c'était comme franchir un grand gouffre ... Gouffre qu'elle n'était pas sûre de pouvoir attendre sans devoir y laisser quelques plumes. Gouffre qui la rapprochait, et qui, en même temps, l'éloignait de Kiwiha puisque lui aussi prenait du galon et devenait le Commandant de tout ce beau petit monde.

Histoire de la faire immerger de ses pensées les plus profondes, la douce voix de Kiwiha parvint à ses oreilles, comme une sorte de mélodie d'ailleurs. Naoya avait redressé la tête et regardait celui qui avait été son mentor, son ami, durant de nombreuses et nombreuses années. Allait-elle retrouver cette complicité avec lui ? Elle ne le savait pas. Du moins, pas encore. Mais au fond d'elle, elle espérait. Elle espérait qu'il aurait deux visages : un pour quand il serait en public et pour lequel il devrait, malheureusement, se montrer ferme et sûrement distant, histoire qu'on le respecte. Et un pour quand il serait en privé. C'était ce visage que Naoya avait toujours connu. Et elle espérait qu'il n'était pas profondément enterré au fin fond de son âme.

Souriant, il lui avait dit que certaines personnes, quand elles apprenaient une nouvelle de ce genre, feignaient la surprise, ne disaient rien, ne laissaient transparaître aucune émotion, comme si ça leur passait au dessus de la tête. Ou comme si c'était quelque chose qui leur était dû et que finalement, ils obtenaient cette chose. Avait-elle gaffé ? Mal réagi ? Naoya vint à se dire que oui, probablement, elle avait peut-être fait un faux pas. Elle s'excuserait, si nécessaire. Sauf que Kiwiha ne lui en laissa pas le temps, car il préférait, au contraire, voir une réaction comme celle de Naoya, surprise, et tout ça, plutôt qu'un masque. La voilà rassurée, sans aucun doute. Elle lui adressa un petit sourire, tout en attendant la suite du programme. Il était vrai que la pauvre Naoya, bien souvent pipelette à ses heures perdues avec Kiwiha, par le passé, ne savait plus trop quoi dire. Mais peut-être que sa langue finirait par se délier dès qu'ils en auraient fini avec le côté professionnel. Allez savoir.

Après avoir bu un peu de son thé et avoir fait une triste mine -le thé devait être dégueu, mais Naoya lui en repréparerait un s'il le lui demandait-, Kiwiha finit par lui répondre quant à sa question sur Aizen. Aizen ... Ce type ... Il était fourbe ! Mais pas plus que Ichimaru Gin, puisque ce dernier n'avait pas hésité à retourner sa veste contre Aizen, à lui voler le Hogyôku et s'enfuir au Hueco Mundo. Dans quel but ? Naoya l'ignorait encore mais bon, tout vient à point qui sait attendre. Et un jour ou l'autre, ils apprendraient ce qu'il comptait faire, sans aucun doute. Kiwiha lui expliqua en quoi consistait le poste de Chef des Forces Spéciales. Enfin, vite fait. Il lui expliqua surtout que ce ne serait pas à elle de surveiller Aizen, de garder un oeil sur lui et éviter qu'il ne se barre et ne fausse compagnie à tout ce beau monde. Non, apparemment, c'était Kiwiha qui s'en chargerait, avec l'aide d'autres Capitaines. Naoya en fut soulagée. D'ailleurs, très certainement qu'il l'avait remarqué.

"Oui ... Sans aucun doute que c'est la meilleure des choses à faire. J'aurais bien trop peur qu'il ne me fausse compagnie."

De toute manière, c'était mieux comme ça. Naoya préférait, de loin, garder ses distances avec l'ancien Capitaine. Comme dit précédemment, il lui fichait la trouille. Non pas qu'elle avait peur de mourir de sa main. Si ça devait arriver, et bien, c'était comme ça. Mais disons que y'avait quelque chose qui ne lui revenait pas. Il pourrait très bien être capable de briser chaque os de son corps avant de la torturer autrement, ou des trucs dans le genre. Ouais, bon, c'était pas vraiment le moment de penser à ça. Naoya ne craignait rien, il était enfermé, sous haute surveillance. Et avec Kiwiha de retour à la Soul Society, très certainement qu'elle allait retrouver la paix intérieure.

Toujours concernant Aizen, Kiwiha lui parla brièvement du sort qu'il lui serait éventuellement réservé : la mort. Ouais ... Il était vrai qu'une fois mort, bin ... Il causerait plus de souci ! Seulement ... Seulement, même s'il avait fait des choses graves, fallait-il absolument en arriver jusque là ? Possible ... Possible qu'ils n'aient pas le choix. De toute manière, c'était pas elle qui allait s'inquiéter sur son sort. Pas de doute là dessus.

Suite à cela, Kiwiha s'était alors levé et s'était dirigé vers je ne sais quoi. Du moins, Naoya ne s'était pas tournée pour le suivre du regard. Elle pensait à tout cela ... Elle pensait à tout ce qui était arrivé à cause de la folie des grandeurs d'Aizen. Pourquoi ? Dans quel but avait-il trahi tout le monde ? Le pouvoir ? Très certainement ... Le pouvoir fait faire des choses incroyables, stupides. Mais au final, tout le monde vous tourne le dos. Avait-il vraiment besoin de pouvoir ? Avait-il eu réellement besoin de faire tout cela, histoire de montrer qu'il était le plus fort ? Tsss ... Voilà où ça l'avait mené : en prison. Du moins, il était en sursis pour le moment. Et qui sait pour combien de temps encore.

"Encore faudrait-il que nous découvrions s'il n'a pas encore quelques atouts dans sa poche."

Mais ça, ce serait probablement difficile de le savoir du fait qu'Aizen ne dévoilerait probablement pas tous ses petits secrets. Naoya entendit une voix qui s'élevait dans son dos. Il lui demandait de se lever. Pour quelle raison ? Ca, elle l'ignorait, mais elle ne tarderait pas à le savoir. Ainsi donc, elle se leva. Au bout de quelques instants, elle sentit quelque chose sur ses épaules. Quelque chose qui était long ... Quelque chose qui semblait être lourd d'ailleurs. Quelque chose de blanc ... Avec de grandes manches. Quelque chose ... dont nombreux Shinigami rêvaient de porter. Kiwiha la félicita une nouvelle fois, tandis qu'il revenait vers elle, ou que du moins, elle se plaçait de nouveau devant elle. C'était doux, c'était chaud. Histoire d'éviter que le Haori ne s'écrase au sol si jamais elle bougeait, Naoya finit par enfiler ses bras dans les grandes et longues manches. Ouais ... Ca lui allait parfaitement d'ailleurs ! Du fait que l'ancienne Capitaine, Soi Fon, était elle-même petite. Là, y'avait aucune retouche à faire.

"Merci ... Merci beaucoup."

Bon, il était vrai qu'un oui n'était clairement pas sorti de sa bouche. Mais bon, enfiler le haori ne signifiait-il pas en soi qu'elle acceptait le poste ? Possible. Souriant, Kiwiha était fier d'elle. Naoya remarqua que ses bras avaient quelque peu bougé. Comme si ... Comme s'il attendait quelque chose. Pouvait-elle ... Se permettrait-elle ? Rien qu'une fois ... Même si c'était peut-être la dernière fois, elle allait oser. Elle fit un pas vers l'avant, puis un second qui avait fini par combler le petit espace qu'il y avait entre eux deux. Comme par le passé, comme avant lorsqu'elle avait besoin d'être rassurée, ou de réconfort, Naoya s'était blottie contre lui, sa tête contre son torse.

Ca lui rappelait un vieux souvenir, l'une de leurs premières étreintes. Kiwiha s'en était allé réaliser une mission très importante, laissant Naoya qui était tout juste rentrée à l'académie. Elle avait entendu dire que la mission avait quelque peu foiré et qu'il y avait eu des blessés. Du moins, elle s'était fiée aux rumeurs. Et en ce temps là, comme elle ne connaissait pas vraiment les capacités de Kiwiha, et bien, elle s'était inquiétée. Follement inquiétée pour lui. Si bien que quand il était venu la voir, à la fin de sa mission, et bien ... Les retrouvailles avaient été quelque peu "brutales". Il s'était adossé dans l'ouverture de la porte de la chambre de Naoya et elle, quand elle avait entendu sa voix, elle s'était brusquement retournée. Elle avait alors foncé sur lui et lui avait sauté au cou si bien qu'ils en étaient tous les deux tombés à la renverse. Car elle était contente, contente de le voir en vie, contente que les rumeurs n'étaient pas si vraies. Contente qu'il allait bien. Et elle avait posé son visage contre son torse et était restée quelques instants, comme ça, dans ses bras, se fichant bien de si des gens pouvaient passer ou pas.

Alors, si Kiwiha resserrait son étreinte sur elle, Naoya serait contente. Et elle oublierait tout. Tout ce qui avait pu se passer durant ce siècle. Elle oublierait qu'il avait dû partir pour sa mission. Elle oublierait le fait que souvent, elle avait été triste. Triste de ne pas pouvoir lui parler. Triste de ne plus avoir son confident à qui elle se confiait. Triste qu'il ne soit pas là en somme.

"Je ... Je suis contente que t ... v ..."

Naoya ne savait pas, elle ne savait pas si elle pouvait se permettre de le tutoyer, comme autrefois.


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Mer 2 Mar - 19:19

Le commandant avait écouté attentivement la futur capitaine, pendant qu'il s'occuper de ses petites affaires, petites affaires qui consistait à vêtir Naoya de son futur haori. Elle avait exprimée sa crainte d'Aizen, plus particulièrement qu'il lui fausse compagnie si elle devait se retrouver à veiller sur lui. Crainte totalement compréhensible, Kiwiha lui même ressentait toujours une certaine crainte vis à vis du traitre...certes il était à peu sur que sur des purs capacités de Shinigami il était plus puissant...mais Aizen était fourbe et avait largement montré qu'il était prêt à tout pour justement être plus qu'un Shinigami.

La jeune femme émit l'hypothèse qu'il avait éventuellement d'autres atouts dans sa manche... éventualité qui bien sur ne devait être en aucun cas écartée. Oui il fallait se montrer extrêmement prudent concernant le cas Aizen... surtout que ce dernier ne se privait pas de faire quelques insinuations comme quoi personne n'était en mesure de la retenir indéfiniment. Pour Kiwiha il s'agissait surtout d'une face que se donnait le traitre, une face pour éviter d'admettre qu'il n'avait pas été le plus fort...qu'il avait été défait et surtout trahi par les siens...par son plus proche « lieutenant », le désormais ennemi numéro un du gotei 13, Gin Ichimaru.

« Oui nous devons rester prudent...nous ne savons pas encore si Aizen est encore capable de quoi que ce soit...mais je préfère estimer que oui...la prudence avant tout...toujours prévoir le pire... » dit il lentement de voix douce et chaleureuse.

La distribution du haori faite, Naoya répondit par un sobre remerciement, sobre mais sincère. Kiwiha l'avait regardé enfiler totalement le manteau sans attendre plus longtemps...il prenait cela comme un oui définitif...Après tout enfiler le haori montrait clairement que l'on acceptait les responsabilités qui allaient de mise avec. Bien évidemment si Naoya avait de réelle réserve, Kiwiha n'allait pas lui imposer cette promotion...mais il en serait tout de même un peu déçut...il était persuadé qu'elle était prête pour se rôle...ce même sans avoir put l'observer ce dernier siècle.

Bref, son geste inconscient eut la réponse qu'il espérait tout aussi inconsciemment. Après une courte hésitation, Naoya s'était lentement rapprochée et était venue se blottir contre Kiwiha. Il sentit la tête de celle-ci contre son torse et ses bras l'enlacer. Une vrai sensation de chaleur s'empara du commandant...une sensation dont il avait longtemps été privé. Ce sentiment que seule Naoya avait le pouvoir de réveiller chez Kiwiha...elle était la seule qui pouvait faire cela, elle était la seule qui le connaissait autant...et elle était la seule avec qui le commandant avait envie de partager une telle relation.

Sans aucune hésitation, il laissa ses bras se refermer lentement sur le corps de la jeune femme. Une de ses mains venant se positionner délicatement dans son dos, tandis que l'autre vint se positionner avec douceur sur ses cheveux. Puis il serra légèrement, pour l'avoir plus près de lui, comme s'il voulait rattraper tout ce temps loin d'elle. Il pouvait être son mentor et son confident, mais elle était tout autant pour lui...

« Toi aussi tu m'a manqué Naoya » lui murmura-t-il presque « amoureusement ».

Lui n'avait pas hésité sur le pronom à utiliser en sa présence, mais bon c'était bien plus facile pour lui...il était le commandant et pouvait se permettre de tutoyer n'importe qui...La serrant toujours contre lui, il laissa ses lèvres s'entrouvrirent à nouveau pour lui murmurer quelques mots.

« Tu sais que tu peux me tutoyer...au moins quand nous sommes que tout les deux ! »

En faite c'était plus une demande qu'une proposition. Il n'aimait pas entendre Naoya le vouvoyer...c'était comme si....comme si ils n'avaient plus cette relation...comme s'il n'était plus qu'un supérieure. Et ça il ne pouvait le « supporter ».

Il ferma les yeux quelques instants, laissant alors son esprit divaguer quelques secondes à de chaleureux souvenirs. Ah ça il en avait des souvenirs avec Naoya...en faite tout les moments qu'ils avaient partagés tout les deux étaient des souvenirs...souvenirs bien ancrés dans le crane du commandant. De leur première rencontre à maintenant...jamais ils ne s'étaient disputé, du moins jamais plus de cinq minutes...de simple petite dispute stupide qu'ils enterraient immédiatement...

« Tu sais, je suis désolé d'être partis de la sorte...sans te prévenir. Mais maintenant que je suis revenu et même si je suis à un haut poste, je te promet que je t'abandonnerais plus... »

Il avait de nouveau murmuré ses mots, de sa voix apaisante...d'un ton aussi sincère que possible. Non il ne voulait plus partir...il ne voulait plus partir sans elle. Il était incapable d'expliquer pourquoi il tenait tant à Naoya, enfin d'expliquer pourquoi il tenait « tant » à elle, il savait simplement qu'elle lui était indispensable, qu'il ne pourrait plus être loin d'elle, ou du moins de ne plus pouvoir la revoir pendant un siècle, comme il venait de le faire...

« Je crois qu'il n'y a pas eut un jours sans que je pense à toi, sans que j'ai le besoin de te voir...pour discuter...plaisanter comme nous en avions l'habitude... »

Oui, il laissait clairement le coté personnelle mettre sur la touche l'aspect professionnelle...ce n'était peut être pas la meilleur attitude à adopter en tant que commandant en chef, mais à cet instant il « emmerdait » profondément le protocole...il n'était pas Yamamoto et malgré tout le respect qu'il portait à ce légendaire Shinigami, il n'allait surement pas être comme lui...non il n'avait jamais apprécier son attitude...une sorte d'arrogance...de supériorité clairement affiché. Non, il se considérait plus humble...plus terre à terre...

Il prêtait une importance capital au respect, mais ce respect se devait d'être mutuelle...et même ne tant que chef, il se devait de montrer l'exemple. Sur qu'il serait tout aussi stricte sur le respect qui lui était dut, mais il était tout aussi respectueux des autres, d'un capitaine à un simple shinigami...


Dernière édition par Kiwiha Shinizimi le Ven 4 Mar - 0:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Jeu 3 Mar - 16:10

Aizen ...

Naoya se doutait que le sujet d'Aizen resterait longtemps pendu aux lèvres de chaque Shinigami, ou presque. A cause de lui, les pertes avaient été nombreuses. Des pertes non négligeables pour certaines d'ailleurs. Des pertes que sans aucun doute, beaucoup auraient préféré éviter, et ce pour le bien de tous. Certains devaient encore, probablement, pleurer ses pertes. Certains n'avaient pas dû encore faire le deuil de ces morts. D'autres devaient prier le ciel de les avoir protégés et qu'ils soient encore en vie. Un peu comme Naoya d'ailleurs. Il s'en était fallu de peu avant qu'elle ne passe à la moulinette et que Kiwiha ne doive la ramasser à la petite cuillère. D'ailleurs, elle n'osait même pas imaginer ce qu'il aurait pu ressentir si elle avait perdu la vie au cours de cette bataille. Aurait-il été fou de rage ? Triste ? Malheureux ? Pire encore ? Naoya le connaissait bien, et peut-être pas assez en même temps. Et très certainement le fait d'apprendre sa mort l'aurait, probablement, dépité, mis plus bas que terre. M'enfin, la question ne se posait pas puisque Naoya était toujours en vie. Et maintenant, elle savait que où qu'elle aille, Kiwiha serait toujours dans les parages, à veiller. Comme il l'avait toujours fait d'ailleurs.

Enfin, revenons à nos moutons. Naoya avait alors enfilé le Haori. Se sentait-elle différente ? Oui et non. Parce que ... parce que elle avait beau avoir été nommée Capitaine, c'était pas comme si tout allait changer dans sa petite tête. Enfin, pas dans l'immédiat. Déjà, fallait qu'elle se fasse à l'idée. Ensuite, faudrait qu'elle prenne ses marques dans sa nouvelle Division -Division à laquelle elle n'avait jamais appartenu durant ces trois cents ans-. Elle allait devoir connaître les Shinigami avec qui elle devrait travailler. Il faudrait aussi qu'elle rencontre son futur Lieutenant, mais probablement qu'il ou elle n'avait pas encore été désignée. Faudrait peut-être qu'elle réorganise les troupes ... Et qu'elle mette son nez dans les affaires des Forces Spéciales ! Aïe aïe aïe ! Naoya ne rechignait jamais devant le travail, ou du moins, elle n'y allait pas à reculons, ou la peur au ventre. Seulement ... Là ... C'était tous des trucs qu'elle ne connaissait pas ! Alors, les premiers temps, possible qu'elle fasse des bêtises ... beaucoup de bêtises.

Peut-être que ... Peut-être que c'était trop tôt pour elle. Peut-être que Naoya ne se sentait pas encore prête. Mais si elle passait à côté de cette occasion, maintenant, si elle refusait, probablement qu'une chance pareil, qu'une promotion de ce genre ne se produirait pas avant un moment. Alors ... Peut-être que Naoya devait se lancer dans l'inconnu. Peut-être devait-elle se jeter à la mer, même si d'énormes vagues risquaient de la noyer, du moins, les premiers temps. Et si jamais elle se noyait, elle aurait toujours des gens, comme les membres de sa Division, ou bien même Kiwiha, qui pourraient éventuellement l'épauler, la conseiller, la guider. Ouais ... C'était pas comme si on allait la lâcher dans le vide sans aucun filet. Nan, si elle faisait un faux pas, si elle tombait, Naoya savait très bien qu'il y aurait toujours quelqu'un qui viendrait l'aider à se relever. Enfin, façon de parler.

Quoi qu'il en soit, Naoya s'était rapprochée de Kiwiha et s'était blottie contre lui, comme elle le faisait bien souvent quand elle était triste ou qu'elle avait besoin de réconfort. Et elle attendait ... Elle attendait qu'il place ses bras autour d'elle, qu'il l'étreigne, comme si rien ne s'était passé, comme s'il n'était jamais parti. Comme si c'était hier la dernière fois qu'ils s'étaient vus, et pas il y avait de cela une centaine d'années à présent. A peine s'était-elle retrouvée dans ses bras que lui, finalement, sans attendre, sans prendre le temps de réfléchir, refermaient ses grands bras sur elle. Elle sentait ses deux mains qui se positionnaient sur son corps. Elle sentait ses bras qui se refermaient petit à petit sur elle, comme pour lui dire qu'il ne la laisserait pas filer, ou qu'il ne la laisserait pas s'envoler, du moins, pas tant qu'il ne le voudrait pas.

Naoya parut quelque peu soulagée quand il lui murmura quelques mots. C'était rien pour temps. Mais aux yeux de Naoya, ça signifiait beaucoup. Elle lui avait manqué ... C'était pareil pour elle. Sous le coup de l'émotion, des retrouvailles, elle aurait bien pu pleurer. Sauf que ... sauf que tâcher de ses larmes le Haori du commandant, ça ne se faisait pas non plus. Du moins, on se demanderait probablement pourquoi il était mouillé à cet endroit, et qui en était responsable. Alors, elle retiendrait ses larmes. Mais elle était contente, elle était heureuse, y'avait pas à dire.

Naoya resta quelques instants là, comme ça, sans bouger, dans ses bras. On pouvait bien frapper à son bureau, le seul moyen de la déloger serait que quelqu'un ose rentrer dans le bureau sans l'approbation de Kiwiha. Et son petit doigt lui disait que ça l'étonnait fortement que quelque chose de ce genre arrive. Après tout, hein, on ne pouvait pas se permettre d'entrer dans le bureau sans l'approbation de Kiwiha, non ? Ca ferait mauvais effet ! Et même si on frappait à la porte, le commandant pouvait toujours l'ignorer, non ? Quoi qu'il en soit, de sa voix douce, Kiwiha ajouta qu'elle pouvait le tutoyer, du moins, en privé, quand ils étaient seuls. Ah, ça signifiait qu'elle aurait le droit à quelques privilèges que d'autres n'auraient pas. Est-ce que cela voulait aussi dire qu'ils n'allaient pas oublier le passé et avoir la même relation qu'auparavant ? Ou du moins, dans le même genre ? Qui sait.

Après un petit moment de silence où Naoya l'étreignait toujours aussi fortement contre elle, Kiwiha reprit, en s'excusant. S'excusant du fait qu'il était parti du jour au lendemain, comme un voleur, ou presque. Très certainement qu'il aurait aimé la prévenir, lui dire que c'était pour le "travail", et non pas parce qu'il en avait marre de la côtoyer. Il lui avoue aussi qu'il avait beaucoup pensé à elle, tous les jours, ou presque. Du fait qu'il était loin, il aurait pu l'oublier mais non. C'était comme si ... Comme s'il l'avait dans la peau, ou quelque chose dans le genre. Naoya défit alors quelque peu son étreinte, histoire de lever la tête et de le regarder, les yeux brillants, comme si elle était sur le point de fondre en larmes devant lui. Ca n'aurait pas été la première fois mais bon.

"J'ai pensé tous les jours qui m'ont été donnés de vivre à toi. Chaque matin, ma première pensée allait vers toi. Je me demandais si tout allait bien pour toi. Et chaque soir, avant d'aller me coucher, je priais ... Je priais pour que tu reviennes sain et sauf."

Naoya se serra une nouvelle fois contre lui.

"Si tu savais ... Si tu savais comme j'ai été triste quand j'ai eu vent de ton départ. J'ai cru que ... Sur le coup, oui, j'ai cru que c'était à cause de moi que tu étais parti."

Naoya s'était sentie abandonnée à ce moment là. C'était comme quand elle était encore humaine et qu'elle avait à peine atteint sa majorité. Son frère avait décidé, du jour au lendemain, comme ça, de partir, malgré les supplications de sa soeur. Elle l'avait supplié ... Supplié de rester auprès d'elle, de veiller sur elle comme il lui avait toujours promis, d'être là pour elle, de la réconforter quand elle en aurait besoin. Seulement ... Seulement il était revenu sur sa parole et était parti. Et ça avait été la dernière fois qu'elle l'avait vu. Alors, bien sûr, quand Kiwiha était parti du jour au lendemain, Naoya s'était dit que la même histoire allait se reproduire. Qu'elle allait le perdre et qu'à nouveau, elle serait impuissante, qu'elle ne pourrait pas le retenir. Mais non, les jours suivants, elle s'était dit que Kiwiha n'était pas comme son frère, qu'elle le connaissait mieux que son frère d'ailleurs et que jamais il n'aurait pu la laisser sans une bonne raison. Et c'était à partir de ce moment là qu'elle l'avait attendu, se disant qu'il reviendrait.

"Mais je savais, au fond de moi ... Que tu reviendrais. Et tu es là." avait-elle finalement dit en redressant la tête pour le regarder à nouveau.


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Jeu 3 Mar - 23:56

Oui les sentiments personnels avaient définitivement prit le pas sur la dimension professionnelle de cette entrevue...mais en même temps il lui avait dit tout ce qu'il devait en tant que Commandant en Chef alors qu'il avait tant de chose à lui dire en tant « qu'homme », en tant que Kiwiha Shinizimi. Il avait envie de lui dire le chagrin qui s'était emparé de lui à l'idée de ne plus voir, de ne pas savoir s'il allait la revoir un jour...ou tout simplement de ne pas savoir comment elle se portait, de ne pas pouvoir veiller sur elle comme il l'avait toujours fait...oui en faite c'était clairement bien plus que de l'amitié, bien plus qu'une amitié unique...c'était tout simplement de l'amour...même plus...ça n'avait pas de mot pour être décrit.

C'était au delà de tant chose, au delà même de ses ambitions professionnelle, puisque à de très nombreuse il s'était retrouver à faire les cents pas dans son bureau prêt à quitter la dimension du roi pour retourner dans le sereitei...combien de fois son lieutenant avait du faire son possible pour arrêter et raisonner Kiwiha de ne pas franchir la barrière reliant les deux monde...et autant de fois, le lieutenant avait réussi à lui faire reprendre raison in extremis.

Qu'il s'agisse de sa vie humaine ou même en tant que Shinigami, Kiwiha s'était toujours retrouvé rapidement leader, incarnant alors une autorité et même s'il pouvait sans arrogance estimé qu'on l'avait toujours énormément respecté...les responsabilités éloigne des vrai relations humaine...de nombreuse personne n'osait pas être autre chose qu'un subordonné...oui au final Kiwiha n'avait été toujours qu'un chef aux yeux des gens...mais pas à ceux de Naoya...non il avait eut un rôle plus profond, plus relationnelle, plus important. Elle lui avait prouvé qu'il pouvait représentait autre chose, qu'il pouvait n'être qu'un homme parmi les autres...et c'était pour cela et pour tout ce que pouvait offrir, être ou représenter Naoya qu'il était prêt à tout pour elle...qu'il ne pouvait désormais plus vivre sans sa présence...simplement ne plus exister s'il elle venait à ne plus être là...

Toujours les yeux fermé, Naoya blottie dans ses bras, il écouta sa voix douce lui parvenir jusqu'aux oreilles. Des paroles qui ne pouvaient que donner envie de sourire, qui apportait un peu, voir même beaucoup de chaleur dans le coeur.... des paroles que l'on aime entendre de la part d'une personne pour qui on a tant de « sentiment », qui représente tant tout simplement.

« Tu as bien fait de prier... » murmura-t-il presque plus pour lui que pour elle.

Il faisait référence à un souvenir personnel...cette mission qui lui avait presque couté la vie...ce combat qui l'avait mis hors d'état durant plusieurs mois, tellement il en était revenu ravagé...en lambeaux...victorieux mais quasi « mort ». Mais ça il allait peut être se le garder pour lui seul...Disons que ce n'était pas d'une importance capital que la jeune capitaine apprenne qu'effectivement elle avait réellement failli perdre définitivement Kiwiha...ou plus modestement que le commandant en chef avait tout simplement failli partir à jamais...

« Et bien au contraire, tu étais la seule variante qui m'a fait hésité lorsqu'on m'a proposé le rôle de capitaine de la division 0...la seule et unique personne...et je peux te promettre que ça a été un véritable casse tête... » prononça-t-il en esquissant un petit sourire en se remémorant combien il avait galéré pour se décider.

Lors de sa dernière phrase, Naoya avait relevée la tête, lui permettant alors de regarder le commandant. Ce dernier plongea alors son regard dans celui de cette dernière, un regard profond et d'une forte intensité...il avait même l'impression qu'il n'avait jamais eut autant envie de prolonger ce regard...un autre sentiment indescriptible...Il détourna légèrement le regard, observer de façon globale le visage de Naoya...sa peau, la beauté qu'elle était...ses lèvres...oui ses lèvres...pour ne pas vous mentir, il ne l'avait jamais trouver aussi magnifique que maintenant...et pourtant il l'avait toujours trouver sublime...mais là peut être que le faite de ne pas l'avoir vu depuis cent ans lui jouait des tours...mais il n'avait jamais ressenti autant de chose pour elle....

« Oui je suis là et pour de bon...je peux t'assurer que je ne repartirais plus jamais...à part si on me demande d'être roi » plaisanta-t-il en étirant ses lèvres en un sourire, dévoilant au passage sa dentition parfaite...et parfaitement blanche...

Il resserra très légèrement l'étreinte en même temps qu'il se disait qu'il était peut être temps d'y mettre fin...que cela pourrait paraitre bizarre ou trahir d'autres sentiments autre que l'amitié...sentiment qu'il n'arrivait pas à comprendre lui même...ou plus précisément qu'il était incapable de qualifier...de nommé précisément. Puis à nouveau il plongea son regard dans celui de Naoya, avec dans ses yeux cette lueur...oui cette lueur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Ven 4 Mar - 13:31

Naoya s'était laissée envahie, emportée par ses sentiments du moment. Elle avait toujours beaucoup apprécié Kiwiha, depuis toujours d'ailleurs. Enfin, pas depuis toujours puisque cela faisait bien moins d'un millénaire qu'ils se connaissaient. Mais autant qu'elle s'en souvienne, du moment où il lui avait proposé d'intégrer l'académie des Shinigami, Kiwiha avait toujours été là pour elle, dans les parages, pour lui enseigner telle ou telle chose, pour l'aider à évoluer. Ou bien pour parler avec elle quand elle en avait besoin. Bien sûr, durant toutes ces décennies, ces deux siècles, Naoya avait toujours cru que Kiwiha serait là, qu'elle pourrait compter sur lui si jamais elle avait besoin d'elle. Elle ne s'était jamais doutée qu'à un moment, il serait parti. Nan. Alors, quand du jour au lendemain il était parti, c'était comme si ... comme si ... Difficile à expliquer mais une chose était certaine : c'est qu'on remarque seulement les choses importantes quand on ne les a plus sous les yeux. Bien sûr que Naoya avait toujours apprécié Kiwiha. Mais ne plus le voir avait fait que ... que, et bien, elle l'appréciait encore plus et qu'elle voulait qu'il revienne. Elle avait toujours voulu le revoir.

Mais à présent, elle savait ... Naoya savait que Kiwiha n'était pas parti de gaïeté de coeur. Il lui annonça même que la décision avait été difficile à prendre, mais que finalement, il était quand même parti. Qu'aurait-elle fait à sa place ? Naoya se le demandait bien ... Sûrement qu'elle en aurait perdu le sommeil durant quelques temps, le temps de décider quoi faire. Et peut-être qu'elle aurait été cherchée conseil, même si on lui aurait interdit d'en parler. Peut-être qu'elle aurait été voir Kiwiha, et elle lui aurait alors demandé ce qu'il aurait fait, lui, à sa place. Mais les places étaient inversées. C'était à Kiwiha qu'on avait fait cette proposition, pas à elle. Et comme il ne pensait pas, n'agissait pas de la même façon qu'elle, il avait pris sa décision, seul, en son âme et conscience. Une décision qui aurait pu peser grave sur leur avenir à tous les deux. Une décision qui aurait pu les éloigner de l'un et l'autre à tout jamais.

Fort heureusement, le destin n'avait pas été vache sur ce coup et tous deux avaient pu se retrouver. Certes, maintenant, ça serait un peu le bordel, le dawa, du fait que Kiwiha était devenu Commandant, et Naoya Capitaine. Ca creusait, en quelque sorte, un certain fossé entre eux deux. Du moins ... en public. Parce qu'en privé, peut-être qu'avec un peu de chance, ça serait comme avant. Comme si rien n'avait jamais. Comme s'il avait toujours été à ses côtés et elle aux siens. Tandis qu'ils se regardaient dans le blanc des yeux, Kiwiha, tout sourire, la rassura, lui disant qu'il ne repartirait pas. Sauf si on lui proposait d'être roi. Naoya hocha quelque peu la tête, toujours en le regardant.

"Je vais peut-être paraître égoïste ... Mais je préférerais que le roi vive éternellement ... plutôt que de devoir te perdre une nouvelle fois. Sauf si tu m'inclues dans tes projets."

Il était vrai que si Kiwiha devait, pour une raison ou un autre, devenir roi, ça serait bien qu'il emmène Naoya dans la dimension royale. Comme ça, elle resterait pour toujours avec lui. Elle ne voulait pas non plus l'empêcher de progresser en le retenant près d'elle. Seulement ... Seulement Naoya avait toujours été bien avec Kiwiha. Et elle n'avait pas vraiment envie que les choses changent. Alors, oui, c'était probablement une pensée égoïste. Mais ne peut-on pas avoir, de temps en temps, quelques envies égoïstes ? Faire passer, avant tout, nos envies personnelles et au diable tout le reste ?

Naoya avait plongé son regard dans les yeux gris de Kiwiha. Elle ne savait pas trop ce qu'elle cherchait. Mais elle était comme rassurée, apaisée. Durant toutes ces années où elle l'avait côtoyé, c'était peut-être bien l'une des seules fois où elle le regardait ainsi. D'ailleurs, ça en devenait presque gênant. De drôles de sentiments s'emparaient de son corps, de sa raison, de sa psychée si bien que pour éviter toute bêtise, ou bien toute situation gênante, incommodante, Naoya finit par détourner la tête et relâcha son étreinte sur Kiwiha. Non pas ... Non pas qu'elle n'était pas bien. C'était même tout le contraire. Elle se sentait plus que bien. Seulement ... C'est généralement dans des moments comme ça qu'on finit par faire des bêtises, ou bien des erreurs regrettables qui pourraient tout changer.

Pourtant, si sa raison lui disait de s'éloigner, de lâcher Kiwiha, pour son bien, comme pour celui de Naoya, la jeune femme ne cessait de se dire qu'elle ne voulait pas le lâcher. Ou plutôt, son corps, toute son âme lui dictait de rester ainsi, de braver les interdits, même si ça pouvait leur coûter cher.

"Kiwiha ... je ..."

Seulement, elle ne savait plus quoi dire ... Elle ne savait plus quoi faire.


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Lun 7 Mar - 11:31

La réponse de Naoya concernant le fait que le seul moyen que Kiwiha parte était une promotion au poste de roi arracha sans mal un très large sourire au commandant. Car d'une il était tout simplement impossible pour ce dernier d'être nommé roi, il n'était pas un noble et puis surtout que si le roi venait à disparaître cela voudrait dire que Kiwiha était mort pour le défendre et puis surtout être roi ne l'attirait vraiment pas...il avait besoin d'être au « coeur » de l'action...son pose actuel l'éloignait déjà suffisamment donc non merci mais être roi il n'en voulait pas. Après bien évidemment que si contre la logique il devait remplacer le roi, Naoya viendrait avec lui...c'était obligatoire...désormais il ne partirait plus sans elle...

Ce fut toujours avec Naoya blottie dans ses bras qu'il répondit, la voix douce mais ponctué d' un restant de petit rire.

« Ne soit pas inquiète, je ne deviendrais jamais le roi, car déjà ça ne m'intéresse pas et puis bon théoriquement c'est impossible que l'on me nomme à ce rang...Mais si jamais ça doit se faire, je t'amènerais avec moi, soit en sur ! »

Le moment silencieux qui s'en suivit, moment où les deux compères ne firent que se regarder dans le fond des yeux, fut étrange...agréable mais totalement perturbant pour Kiwiha. A vrai dire il ne savait plus trop où il en était. Était-ce parce qu'il avait de réels sentiments, autres qu'une profonde amitié, pour Naoya qu'il avait une envie puissante de l'embrasser tendrement, d'amener ses retrouvailles à un autre niveau, ou était-ce simplement dut au faite qu'ils se s'étaient plus vu depuis très longtemps...qu'il avait cru l'avoir perdu...

Quoi qu'il en soit, Naoya esquissa un geste qui permis à Kiwiha de ne plus avoir à réfléchir à cela pour le moment. Effectivement la jeune femme engagea un mouvement...elle détourna la tête en même temps qu'elle avait commencée à relâcher son étreinte. Le commandant fit de même, éloignant ses mains de Naoya et reculant légèrement de sorte à « libérer » Naoya autant que lui de leur étreinte. Bref, le moment tendre était terminé...pour laisser place à une situation comment dire...gênante, incertaine ? Il ne savait pas réellement...les mots de Naoya, ou plutôt son balbutiement lui laissa croire qu'elle était dans le même dilemme que lui...ou alors tout simplement elle était gêné de cette « attention » plus forte qu'a l'accoutumé...bref une nouvelle fois il ne savait...

Il s'éclaircit rapidement la voix, laissant un léger toussotement sortir de sa bouche pour enchainer par une prise de parole tout aussi courte.

« Oui...heu... »

Pitoyable non ? Il n'avait put faire mieux que Naoya, ne laissant sortir de sa bouche que la preuve de son « désarroi » et du conflit qui régnait entre sa raison et son coeur...Car oui au final ce n'était qu'une question d'approche. S'il avait écouté son coeur, il n'aurait pas hésité et aurait embrassé Naoya, lui prouvant qu'elle était encore plus qu'une confidente/amie...au risque même de se prendre un refus en pleine face...mais en écoutant simplement sa raison, ce n'était qu'une très mauvaise idée...en plus du risque de saccager leur relation si la jeune femme n'éprouvait pas les mêmes sentiments, il mettait son poste, sa réputation en danger ainsi que celle de Naoya...que voulez-vous...il en faut peu aux gens pour se faire des films...alors un commandant qui fréquente de près une capitaine fraichement nommé...et oui...

Puis au delà de tout cela...était-ce des sentiments sincères et durable ou alors l'euphorie des retrouvailles ? Lui même n'en était pas totalement sur...mais s'il devait choisir, disons qu'il partirait sur un mix des deux...des sentiments sincères provoqués par l'éloignement...un éloignement d'un siècle qui n'avait que renseigné Kiwiha sur l'importance de Naooya dans sa vie...qu'il ne pouvait plus vivre loin d'elle...les preuves de l'amour non ?

Il resta quelques secondes sans mouvements, lui jetant un dernier regard qui voulait à peu près tout dire...son désarroi...son incapacité de savoir ce qu'il fallait faire...son dilemme de la raison face au coeur, avant de rejoindre son bureau ou plutôt son siège qui trainait derrière le dit bureau...mettant alors de la distance entre lui et la jeune femme...Puis il posa son derrière sur son « trône » en même temps qu'il garda la tête baissée un certain temps.

Il releva alors la tête en même temps qu'il avait un peu repris ses esprits. Reprenant alors à contre le coeur le rôle de commandant en chef, pour laisser de coté momentanément le coté humain, le coté Kiwiha Shinizimi. Cependant ses yeux, en même temps qu'ils se posaient à nouveau sur Naoya, trahissait qu'il ne le faisait vraiment pas de bon coeur...mais telle était la vie...telle était son rôle...

« La cérémonie officielle de ta nomination aura lieu dans une semaine. Durant ce temps tu es « libre » de toute responsabilités. Enfin...tu peux dès à présent te présenter en tant que capitaine de la division 2 mais tu n'as pas encore à t'occuper des responsabilités et devoirs qui découlent de ce poste... »

C'était peut être un peu brut de revenir aussi rapidement sur l'aspect professionnel de cette entrevue mais il ne voulait pas se laisser le temps de douter, de réfléchir...de regretter cette prise de position et donc de risquer de commettre « l'irréparable » en laissant ses sentiments s'exprimer maintenant...c'était bien trop tôt...fallait laisser le temps reprendre les rennes, en somme fallait laisser faire les choses...Si Naoya éprouvait les mêmes sentiments que Kiwiha, et bien ce qui doit arriver, arrivera en temps voulu...

Il pris une longue inspiration, essayant de chasser de son esprit ce « dilemme », essayant de reprendre le contrôle et surtout les idées claires, car il avait encore plein de chose à gérer et ça demandait une parfaite « maitrise » de ses moyens...trop de choses importantes en jeu qui ne pouvait lui permettre d'être à coté de la plaque.

D'un mouvement léger de la main il remit en place une mèche de cheveux qui venait de lui tomber sur le visage, obstruant une partie de sa vision, l'empêchant de regarder pleinement celle qui se tenait devant-elle. Cela fait, il reprit alors la parole, sa voix toujours aussi douce reprenant le pas sur ce silence désagréable et surtout inhabituel entre Kiwiha et Naoya.

« Si jamais tu as des questions sur ta nomination n'hésite pas...ou bien sur....sur d'autres choses... »

Inconsciemment il avait dit ses derniers mots d'une voix bien moins solennelle comme si son coeur était de nouveau réapparut dans la discussion, donnant l'occasion alors à la jeune femme de reprendre une conversation plus éloigné de l'aspect professionnel.


Dernière édition par Kiwiha Shinizimi le Lun 7 Mar - 16:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Lun 7 Mar - 16:20

Soulagée ... rassurée ...

Oui, Naoya était rassurée, soulagée, lorsqu'elle entendit les douces paroles de Kiwiha concernant le fait qu'il pouvait devenir roi. Il avait dit cela, au départ, en plaisantant. Sauf que ... Sauf que Naoya ne l'avait pas vraiment pris en rigolant. Mais Kiwiha avait dissipé tous ses doutes, il l'avait rassuré simplement par quelques mots en lui disant deux choses. D'une, que ça ne l'intéressait pas plus que cela de devenir roi et il doutait même qu'une opportunité de ce genre ne lui soit offerte. De deux ... Quand bien même il devrait partir, et bien, cela ne se ferait pas sans Naoya. Elle partirait, avec lui. Elle avait, à nouveau, relevé la tête en le regardant, les yeux emplis de sentiments. Ca lui allait droit au coeur, pour sûr. Elle lui sourit alors, assez contente d'entendre cela. Oui, elle était peut-être égoïste. Mais pour une fois, elle penserait d'abord à elle. Et tant pis pour le reste.

"Je suis désolée ... C'était des paroles égoïstes."

Mais au moins, elle savait. Elle savait que Kiwiha l'emmènerait. Elle savait que où qu'il aille, et bien, il éviterait probablement d'y aller sans elle. Qu'est-ce qu'elle était contente ! Son coeur ... s'était apaisé et battait un peu moins la chamade. Mais bon, ce n'était pas pour autant que tous ses sentiments se bousculaient dans sa tête. Y'avait pas de doute ... Revoir Kiwiha, ça l'avait mise un peu sans dessus dessous. C'était sûrement l'euphorie de ce moment qui lui montait à la tête. Quand elle serait retournée dans sa division, ou du moins, dans ses appartements, la pression retomberait probablement, tout irait bien mieux, en quelque sorte. Jusqu'à leur prochaine rencontre. Nan ... Elle ne devait plus agir comme une gamine avec lui. Maintenant, elle était une Capitaine. Et lui était le Commandant. Elle ne pouvait plus agir comme elle le souhaitait. Elle ne pouvait plus prendre de décisions irréfléchies. Elle devait peser chaque décision, chaque parole, du moins, en public. En privé, ça serait probablement autre chose.

Quoi qu'il en soit, Naoya ne savait plus vraiment quoi dire, Kiwiha non plus. La situation était gênante, et possible que ... Possible qu'il fallait en terminer avec cette longue étreinte. Peut-être que les retrouvailles émouvantes devaient se terminer, du moins, pour le moment, et reprendre une conversation un peu plus professionnelle. Quoi que ... Naoya ne le voulait pas vraiment. Elle avait envie de lui poser plein de questions. Du genre, comment était le roi et sa garde ? Ce qu'il avait fait pendant qu'il était dans l'autre dimension ? S'il avait rencontré des personnes intéressantes ... Des choses dans le genre quoi. Oui, elle avait envie de lui poser toutes ces questions, de savoir ce qu'il avait fait durant tout ce temps là. Bien évidemment, lui aussi pourrait poser des questions à Naoya, s'il le voulait. Elle y répondrait. Mais devait-elle ? Devait-elle fouiner dans sa vie ? Devait-elle poser ces questions, quitte à réveiller des souvenirs que Kiwiha ne voulait pas voir remonter à la surface ? Peut-être que ... le mieux, ça serait, probablement, de le laisser lui-même se confier. Que ce soit maintenant, ou un autre jour. Oui, ça serait mieux.

Finalement ... L'étreinte se stoppa. Kiwiha s'était reculé et s'était dirigé vers son bureau, s'asseyant dans son fauteuil. Il était temps de revenir à une conversation un peu plus professionnelle, ça serait probablement mieux. Mais bon, comme dit, Naoya n'en avait pas plus envie que cela. Elle finirait bien par rattraper le temps perdu à un moment ou à un autre. Du moins ... Enfin, ça serait bien plus compliqué parce que par le passé, Kiwiha et Naoya s'asseyaient ici et là, et avaient de longues discussions. Mais là, peut-être qu'il ne leur serait plus possible de s'afficher en public. Qui sait ? Peut-être que leur relation changerait. A voir. Quoi qu'il en soit, Kiwiha lui parla de sa nomination, ou que du moins, la cérémonie n'aurait pas lieu tout de suite et qu'en attendant, et bien, elle serait plutôt libre. Libre de vivre ses derniers moments en tant que simple Shinigami. Libre de n'avoir aucune décision importante à prendre, du moins, durant un temps. Mais cette liberté serait courte puisque par la suite, et bien ... Les questions, les décisions, les bonnes décisions seraient à prendre. Pour son bien, comme pour le bien des autres. Ah là là ... Ca serait dur ... Très dur.

"Une semaine alors ..." se répéta-t-elle à elle-même.

Elle se demandait ce que Kiwiha prévoyait de faire, niveau cérémonie. Ah, tant pis. Elle allait se hasarder à poser la question.

"Une cérémonie de quel genre ?"

Normal qu'elle soit curieuse. Après tout, Naoya n'avait jamais assisté à la cérémonie d'intronisation d'un Capitaine. Elle en avait entendu parler, mais ce n'était pas pour autant qu'elle l'avait vu de ses propres yeux. Alors ... En vivre une ... C'était wow quoi.

Toujours debout, Naoya avait quelque peu tourné la tête, histoire de regarder Kiwiha. Y'avait quelque chose de changé. Quoi ? Elle ne savait pas trop. Avant, avant qu'il parte, jamais elle ne l'avait regardé de cette manière. Peut-être parce qu'elle le voyait tous les jours. Là, c'était peut-être parce qu'ils ne s'étaient pas vus depuis longtemps qu'elle le voyait avec des yeux neufs. La moindre partie de son corps captait son regard : ses cheveux quelque peu en bataille, ses yeux fatigués remplis d'émotions, sa musculature développée au fil du temps ... Et ses lèvres ... Ses douces lèvres ... Du moins, c'était ce qu'elle se disait, pour ça, elle ne pouvait pas en être totalement sûre.

Son coeur s'accéléra une nouvelle fois, elle ne savait pas trop pourquoi d'ailleurs. Naoya détourna son regard durant quelques instants, histoire de reprendre ses esprits et de ne pas faire que la situation soit encore plus gênante. Kiwiha en profita pour briser le silence qui s'était instauré depuis quelques instants, lui disant que si elle avait des questions, et bien, elle pouvait toujours les lui poser. Oui, ça, des questions, elle en avait. Pas sur son nouveau poste. Mais plutôt des questions personnelles. Enfin, qu'on pouvait considérer comme personnelles. Il lui tendait une perche. Devait-elle la saisir ?

"Et bien ... Oui ... J'ai des questions. Seulement ... Elles peuvent attendre. Je suis sûre que tu dois avoir plein de choses à faire, non ?"

Tout en disant cela, elle avait légèrement penché la tête sur le côté et avait placé ses mains dans son dos. Probablement que cela ne satisferait pas Kiwiha. Naoya le connaissait. Elle se doutait qu'il ne la laisserait pas filer comme ça. Quitte à rester sa "prisonnière" dans son bureau encore pendant un moment, ou du moins, pas qu'il en saurait plus sur les questions qu'elle se posait. Rester sa "prisonnière" ... Cette idée lui plaisait bien d'ailleurs. Rester dans son bureau à parler, de choses et d'autres. Sauf que ... Sauf que Naoya ne savait pas vraiment s'il avait des choses de prévues ou pas. Après tout, il avait peut-être un entretien avec d'autres Capitaines. Elle n'avait pas envie de partir. Ca pouvait se lire dans son regard, dans son attitude. Kiwiha la connaissait depuis longtemps et très certainement qu'il avait remarqué tout cela, du moins ... Du moins, c'était ce qu'elle se disait.

"Je ... Je devrais probablement te laisser."

Naoya n'était pas vraiment convaincue. Du moins, sa voix n'était pas convaincante pour un sou. Elle s'était à moitié tournée, histoire de se convaincre de partir. Mais elle imaginait Kiwiha qui la retenait par le bras, ou la main, et qui lui demandait de rester encore un peu avec lui. Et ils discuteraient, comme au bon vieux temps, ou iraient se promener ici ou là, tout en discutant. Enfin, qu'importe s'ils restaient dans le bureau ou s'ils allaient ailleurs. Tant qu'ils étaient ensemble. Quoi qu'il en soit, Naoya avait la ferme impression que quelque chose la retenait. Etait-ce son imagination ? Ou Kiwiha qui s'était levé et s'était rapproché d'elle ?


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Mar 8 Mar - 19:52

Le commandant laissa quelques instants à Naoya pour intégrer ce qu'il venait de lui dire et formuler éventuellement quelques questions, ce qui ne tarda pas à arriver. La capitaine de la division 2 demanda de quelle type de cérémonie il s'agissait. Il leva les yeux arborant un mince sourire, illuminant quelques secondes son visage fatigué. Puis sa voix fit acte de présence, un ton doux et amusé à la fois.

« Toujours aussi curieuse Naoya. Et bien pour simple réponse tu auras le droit à un : Tu verras bien ! »

Il marqua une pause avant de développer un peu sa réponse.

« En faite, nous ne dévoilons pas le déroulement des cérémonies, c'est comme ça et même si je te connais depuis un certain moment, je ne vais pas déroger à cette règle. Faut garder un peu de suspense » termina-t-il esquissant un nouveau sourire bref.

C'était on ne peut plus vrai, les « futurs » capitaines n'étaient pas tenus au courant du dérouler des cérémonies les intégrants au commandement du Gotei 13, ça gardait un peu le secret entier. Une sorte de rituel qui ne faisait pas de mal, donc autant ne pas en transgresser les règles les plus élémentaires. Et puis on était l'intérêt si on savait déjà tout à l'avance ? Tout ce qu'il savait c'est que c'était toujours agréable de participer à ce genre de cérémonie...en tant que futur capitaine ou bien en tant que membre déjà présent. Là il allait avoir le droit d'y participer en tant que « maitre » de cérémonie...celui qui présidait un peu tout cela. Surement que ça devait être sympa également...

Bref, la situation redevint rapidement « gênante » lorsqu'ils eurent terminé de cette cérémonie...dès qu'ils ne furent plus occupé par leur boulot...le coté personnel, les sentiments reprenait les devants, laissant les deux shinigamis dans la gêne avec leur sentiments qu'ils n'osaient pas révéler...du moins c'était le cas de Kiwiha qui bien évidemment avait envie de passer un plus long moment avec Naoya...mais la raison revenait toujours lui disant qu'il n'était pas l'heure de se laisser distraire...

L'attitude de Naoya n'arrangea rien dans sa lutte interne entre la raison et les sentiments. Effectivement, là il ne pouvait qu'en être persuadé, la jeune femme était tout aussi perdu que lui même et tout aussi incapable de savoir ce qu'il était bon de faire... Elle annonça qu'elle avait des questions, mais que ça pouvait surement attendre...attendre, il n'en avait pas spécialement envie et elle non plus...du moins c'est ce que semblait dire ses yeux. Il resta là immobile, incapable durant un court instant de faire quoi que ce soit à part regarder Naoya...

Cette dernière ajouta ensuite qu'elle devrait probablement partir...oui cela était surement la meilleur des solutions. Kiwiha l'avait regardé, toujours sans bougé, amorcer les premiers mouvements pour se retourner et prendre la poudre d'escampette. Lui de son coté était en proie à un véritable foutoir dans sa tête...devait-il laisser ses sentiments prendre le pas et lui dire de ne pas partir, ou bien devait-il laisser sa raison parler et lui confirmer qu'il serait peut être mieux qu'elle parte...en espérant qu'elle comprenne qu'il ne faisait pas cela de bon coeur.

Ses yeux observait à présent la jeune femme, s'éloigner atteindre pratiquement la porte...mais il lui manquait une connexion...comme si son cerveau n'arrivait pas à capter ce que les yeux étaient en train de voir...que Naoya foutait le camp et qu'il n'avait pas prit la peine de répondre, trop occupé à essayer de peser le pour et le contre...trop occupé à se déchirer entre l'attitude qu'il devait avoir en tant que Commandant, et ce qu'il ressentait pour celle qu'il avait sauvé 300 ans auparavant...

Puis tout se passa en une fraction de seconde, il avait vu Naoya poser sa main sur la poignée de la porte, et là son cerveau avait capté...capté que c'était sa dernière chance de la retenir et de lui dire qu'il n'avait pas envie, vraiment pas envie qu'elle parte maintenant. Instinctivement il fut usage de son shunpo pour se retrouver, en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, juste à coté de Naoya, sa main se posant alors délicatement sur celle de la jeune femme toujours en position sur la poignée de la porte.

« Attends » murmura-t-il comme s'il manquait de souffle, ses cheveux dans le "vent", trahissant fortement qu'il venait de faire un mouvement à très grande vitesse, retombèrent lentement sur sa nuque et son visage.

Il marqua une infime pose, lui laissant le temps de ce décider définitivement sur ce qu'il s'apprêtait à faire. Au diable le « protocole » ou son grade...il n'avait pas traverser « l'enfer » quelques jours plutôt et vécu dans le mal les cent dernières années, pour ne pas profiter de son retour auprès de Naoya et ce pour la simple raison qu'il était à présent au poste « ultime » du Gotei 13...après tout il était un homme avant d'être un commandant...et ça même sa raison ne pouvait qu'approuver...

« Je... Je n'ai pas vraiment envie que tu partes...pas du tout même pour être sincère » avait-il une nouvelle fois murmuré, la tête baissée comme s'il n'osait pas montrer ses yeux et ce qu'ils laissaient paraître... « Suis moi s'il te plait »

En faite il avait plus dit ça comme pour la prévenir, puisqu'en fait elle n'avait pas du tout eut besoin de la suivre...il l'avait saisi doucement et avait pour la seconde fois fait usage du shunpo pour très rapidement se retrouver au milieu d'immense jardin...qui fallait bien l'avouer était d'une splendeur rare. Kiwiha avait lâché Naoya et se trouvait à présent à quelques mètres d'elle...faisant alors un tour sur lui même pour regarder ce qu'offrait visuellement cet endroit...

« Nous sommes dans les jardins privés de ma division et plus particulièrement dans une partie réservé au lieutenant et au capitaine...Un endroit qu'affectionnait particulièrement le commandant Yamamoto...et que je trouve parfait également... »

Il interrompit ses paroles un instant, réfléchissant quelques secondes tout en se passant une main dans les cheveux essayant plus ou moins avec succès à les remettre en place après ces mouvements « brusque ». Ses yeux se posèrent alors sur Naoya...en même temps que sa raison semblait revenir, lui indiquant que c'était surement une belle bêtise d'avoir fait ça...mais que voulez-vous parfois le coeur est plus fort...

« Nous serons tranquille ici...personne ne viens... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Mer 9 Mar - 17:46

Nao eut un petit sourire amusé lorsque Kiwiha lui dit qu'elle était un peu trop curieuse. Elle rougit un peu à son entente d'ailleurs, surtout quand il avait débuté sa phrase. Oui, curieuse, elle l'était. Mais bon, les surprises, Nao ne les appréciait pas forcément, même si ça pouvait être intéressant et tout cela. Alors, quand Kiwiha lui dit qu'elle verrait bien le moment venu, bien évidemment qu'elle était ... un peu déçue. Mais bon, elle le comprenait, elle comprenait ses raisons. Quoi qu'il en soit, ce n'était pas contre elle. Ce n'était pas parce qu'elle était curieuse que Kiwiha ne voulait rien lui dire. Non, tout simplemlent, en fait, ce qu'il voulait, c'était préserver ce secret. Le déroulement d'une cérémonie devait ... rester secret ... du moins, jusqu'au moment où elle y assisterait. Elle avait poussé un petit soupir ennuyé. Mais d'accord, elle respectait son choix.

"D'accord, d'accord. Je verrais bien ..."

Suite à cela ... Un petit silence gênant s'était de nouveau installé. Jusqu'au moment où la jeune femme lui avait dit qu'elle avait effectivement quelques questions mais que ... que ça serait pour plus tard. Après tout, Kiwiha venait juste seulement de revenir. Elle ne voulait pas le harceler de questions encore et encore. Surtout qu'il avait probablement du boulot. Et puis, elle n'était pas pressée d'avoir toutes les réponses à ses questions. Ca serait pas marrant sinon, non ? Tout savoir d'un seul coup ... Fallait bien garder ... comme le disait si bien Kiwiha, le suspens, non ? VOilà pourquoi Nao avait décidé de le laisser, du moins, pour le moment. Elle allait le laisser travailler, et elle se laisserait le temps de descendre de son petit nuage sur lequel elle était depuis qu'elle avait recroisé Kiwiha.

"Oui ... Je te laisse ... pour le moment"

Mais cela sous-entendait qu'ils auraient une longue conversation à un moment ou à un autre. Avec un petit sourire qui sonnait faux sur les lèvres, Nao s'était tournée et s'était dirigée vers la porte, non sans mal d'ailleurs. Elle ne voulait pas partir. Elle n'attendait qu'une chose en réalité : qu'il se lève ... et qu'il la retienne. Qu'il la garde près de lui, encore pendant un moment. Mais Nao savait que ... elle savait qu'elle ne pouvait pas s'imposer, et lui demander de la retenir. Alors, elle verrait bien. La Shinigami avait comblé le vide entre elle et la porte. Elle avait même posé sa main sur la poignée. Elle était prête à la tourner d'ailleurs. Sauf que ... Sauf qu'elle entendit un bruit dans son dos. Et soudainement, sans qu'elle n'ait réellement eu le temps de faire quoi que ce soir, voilà qu'une main se posait sur la sienne. Une main chaude, une main douce. Elle redressa légèrement la tête, avec une mine ébahie, et pas en même temps, et elle regarda Kiwiha dans les yeux. Elle ne savait pas vraiment pourquoi mais là, à cet instant, elle avait presque eu envie de pleurer. Peut-être ... l'émotion... Ou la pression qui était en train de retomber. La pression qui s'envolait parce qu'elle l'avait retrouvé et qu'elle arrêterait de s'inquiéter, ou bien de se demander tous les jours si tout allait bien pour lui.

Nao garda la tête levée durant quelques instants, tandis qu'un murmure parvenait à ses oreilles. Un murmure qui lui demandait d'attendre, de ne pas partir tout de suite. Ses cheveux, qui avaient volé à cause du déplacement rapide, étaient en train de se repositionner correctement dans son dos. Son coeur ... battait la chamade, pour sûr. Bien évidement, elle s'attendait à ce qu'il se lève de son siège et qu'il vienne jusqu'auprès d'elle. Seulement ... Elle n'avait fait qu'y penser. Là, c'était réel. Il était là, près d'elle, sa main effleurant la sienne. Son coeur se mit à battre un peu plus rapidement quand ... quand il lui parla, ou du moins, qu'il lui annonçait qu'il n'avait clairement pas envie qu'elle parte. Elle non plus d'ailleurs. Seulement ... Ca la réconfortait ... Elle était contente de savoir qu'il ... qu'il voulait passer encore un moment avec elle. Gardant sa main sur la sienne, Kiwiha lui demanda de la suivre.

*N'importe où tu iras ...* s'était-elle à elle-même.

Qu'il aille aux confins du Seireitei ou bien du Rukongaï, Nao le suivrait, sans la moindre hésitation. Elle fut quelque peu surprise quand elle se sentit légèrement soulevée et que le décor défilait devant ses yeux. En moins de temps qu'il ne le fallait pour dire ouf, la voilà qu'elle se retrouvait ... dans un endroit qu'elle ne connaissait pas. Qu'elle n'avait jamais vu de ses propres yeux. Kiwiha la laissa reposer pied sur le plancher des vaches tandis que la Shinigami tournait sur elle-même, essayant de reconnaître là où elle pouvait être. Où ils étaient ? Dans les jardins privés de la première division. Les jardins étaient ... sublimes ... Y'avait pas d'autre mot pour les décrire. Il y avait une petite fontaine toute simple, mais pourtant si jolie. Une petite mare, ou étang, difficile à dire ce que c'était réellement, mais y'avait un petit pont rouge qui traversait l'étendue d'eau. A la surface de celle-ci, des nénuphars, de différentes couleurs. Nao vint à supposer qu'il y avait probablement quelques poissons dans l'étendue, mais elle ne pouvait pas vraiment en être sûre.

L'étendue d'eau, quant à elle, était aussi entourée par quelques bosquets de fleurs, et des arbres. Des arbres en fleur d'ailleurs, dont les feuilles étaient roses, ou dans des nuances de rose. Quant aux bosquets de fleurs, ils étaient de toutes les couleurs. Y'avait des vers, des bleus, du jaun ... Brèfle ... Tout plein de belles couleurs. C'était ... reposant ... joli ... Nao ne savait plus vraiment où donner de la tête. Mais Kiwiha la fit sortir de ses pensées, durant quelques instants du moins. Elle quitta alors du regard la beauté du jardin pour se concentrer sur le Shinigami qu'il lui disait qu'ils seraient seuls, ou du moins tranquilles pendant un moment ... Un long moment ... Sauf si on avait besoin de Kiwiha. Après tout, il venait de s'absenter de son bureau alors que ... alors qu'il pouvait être demandé à tout moment.

"Kiwiha ... je ..."

Tout se chamboulait dans sa tête. Naoya était perdue. Vraiment perdue ... Pourquoi l'avait-il emmenée jusque là ? Hein ? Qu'allaient-ils faire ici ? Etait-ce simplement pour discuter en toute tranquillité ? Sans avoir peur que quelqu'un ne vienne les déranger ? Etait-ce pour lui montrer qu'il tenait toujours autant à elle ? Etait-il en train, d'une certaine manière, d'ouvrir son coeur à Naoya ? Elle ne savait pas ... Elle ne savait plus quoi penser, quoi dire. Elle baissa la tête durant quelques instants, avant de la redresser finalement pour regarder à nouveau Kiwiha dans les yeux.

"Je ... Je ... Tu sais ... Je t'ai toujours apprécié. Beaucoup même. Seulement ... je ... quand tu es parti sans me prévenir ... j'ai su qu'il n'y avait pas que cela, qu'il y avait autre chose."

Elle détourna le regard durant quelques instants, et puis, se tourna légèrement, observant à nouveau l'étendue d'eau et ses reflets.

"Mais je sais aussi que ..."

Naoya s'arrêta de parler. Elle ne savait pas comment terminer sa phrase. Comment le pourrait-elle d'ailleurs alors que de nombreux sentiments étaient en train de se bousculer dans la tête.

"Oublie ..." avait-elle dit en passant ses mains sur son visage. "Je crois que ... te revoir après tout ce temps m'aura plus secoué que je ne l'aurais cru."

Naoya se tourna à nouveau pour le regarder dans les yeux.

"Mais ne crois pas que je ne suis pas contente de te revoir !"


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Ven 11 Mar - 1:57

Était-il en train de regretter ce qu'il venait de faire, amener Naoya dans cette endroit, annonçant plus ou moins ce qui pouvait se tramer dans son coeur? A vrai dire non...toute sa vie il s'était battu, essayant encore et toujours de prouvé sa valeur et dans la vie et la mort il avait réussi. Il était devenue un chef reconnu et respecté en tant que Samurai et là il était devenue le commandant en chef des forces armées de la Soul Society...carton plein en somme. Alors il n'avait pas à se priver concernant un plan plus personnel...non il avait assez donné pour pouvoir se permettre de penser un peu à lui...

Oui il y'avait toujours cette petite voix qui lui disait qu'il était en train de faire une bêtise mais bizarrement elle était d'une intensité bien moindre. Il se sentait moins « chamboulé », la bataille interne semblait avoir prit fin, comme s'il savait désormais ce qu'il avait à faire. Bien évidemment, il avait toujours cette petite boule au ventre, se disant qu'il avait peut être imaginé des choses et par conséquent il allait se retrouver un peu comme un con...mais ça pareil, il s'en moquait presque...il était plus en confiance...comme si prendre la décision de l'amener ici, de se retrouver dans ce coin où personne d'autre que lui à l'heure actuelle n'avait le droit de foutre les pieds, lui avait fait oublié le temps qu'il fallait qu'il n'était plus commandant en chef.

Son regard se perdait sur le spectacle magique qu'offrait ce lieux. Il comprenait pourquoi le commandant Yamamoto aimait venir ici, certainement qu'il allait faire de même. Oui c'était sur même, un endroit si calme et si reposant, c'était presque honteux de ne pas en profiter. En même temps que ses yeux étaient occupé à admirer « son » désormais jardin « secret », ses oreilles, elles, s'attardaient à ne pas perdre une miette de ce que disait Naoya. Et ces paroles eurent pour effet de faire disparaître la petite boule qu'il avait dans l'estomac...elle venait clairement de lui dire qu'il n'avait rien imaginé...en somme qu'elle était dans le même dilemme que lui...

Il resta silencieux un petit moment, marchant lentement pour découvrir un peu plus de cette endroit...comme s'il n'y était jamais allé avant...ce qui était plus ou moins le cas...il y avait simplement foutu une fois les pattes lorsqu'on lui avait présenté son « domaine », et disons qu'il n'avait pas vraiment prit la peine de s'attarder dans ce lieu.

Puis il s'était tourné vers Nao, plongeant alors à plusieurs reprise ses yeux dans ceux de la jeune femme. Se rapprochant un peu d'elle, il prit la parole, lentement, mais d'une voix qui n'avait rien d'hésitante...non elle était douce mais porté par une confiance certaine...une confiance qui ne l'avait que très rarement quitté...

« Je comprends Naoya. De passer un siècle loin de toi, de ne pas pouvoir te voir, m'assurer de ta bonne santé ou simplement de pouvoir passer quelques moments avec toi m'a fait réalisé certaines choses. Comme toi, j'ai su que je ressentais plus que de l'amitié, aussi profonde peut-elle être entre nous... »

Il marqua une pause, cherchant quelque peu ses mots, du moins essayant de trouver les mots les plus juste, ceux qui définissait le mieux ses sentiments, ce qu'il voulait lui dire.

« Te revoir m'a réellement fait prendre conscience de cela...mais dans mon bureau je me disais qu'il n'était peut être pas sage d'aller plus loin que de la simple amitié...ou même qu'il s'agissait peut être tout simplement de « l'euphorie » de te revoir. Mais « finalement », je pense que ça n'a rien d'une émotion éphémère...je ne vais pas te dire non plus que je t'aime...mais il est évident que ça s'en approche...peut être même de près... »

Une nouvelle pause. Kiwiha détourna le regard en même temps qu'il passait sa main dans la nuque, sous sa masse de cheveux, laissant ses doigts glisser sur la seule cicatrice que son corps pouvait trahir...une cicatrice qui avait tout juste 89 ans...une blessure qu'il avait « subit » lors de ses débuts à la division 0...un petit souvenir de sa première excursion dans le Hueco Mondo...seule fois où il était passé à deux petits doigts d'une « mort » définitive.

« Toute ma vie je l'ai passé à combattre...toujours plus pour rendre ma famille, ou mes supérieures fières...pour prouver ma valeur. Certes j'ai toujours obtenue d'excellent résultat...mais ça m'a déjà couté ma première vie et ça à vraiment faillit me couter ma deuxième...je suis fière de mon parcourt et bien évidement que j'ai envie de progresser...de devenir un excellent commandant en chef...mais j'ai surtout pas envie de passer à cotés des « autres » choses...j'ai suffisamment donné, pour mériter amplement de penser à moi à présent...et penser à moi passe par toi... »

Il s'était un peu plus rapproché, les yeux plongés sur le visage de Naoya puis plus précisément dans ses yeux. Sa voix s'était fait moins fortes, plus douce encore...comme s'il s'agissait de la sincérité à l'état pur...le coeur en directe, bougeant lui même les lèvres de Kiwiha.

« A ce jour et depuis le début de mon existence, tu es la seule personne qui est autant comptée...la seule personne qui m'est donné envie de lâcher mes responsabilité simplement pour avoir la chance de la revoir...Je n'ai pas eut la chance d'avoir un cercle de proche très important ou même de vraiment pouvoir jouir d'un réel groupe d'ami...non j'ai toujours mis en préférence ma « carrière »...mais au moins je t'ai eut toi...et je pense pas me tromper en disant que tu es ma plus belle réussite... »

Il s'interrompit alors. Le regard toujours collé à Naoya...il s'était peut être un peu importer...là il venait clairement de lui faire une déclaration de trois mètres de long...Mais même s'il avait à présent cette crainte d'un manque de « retenue » ou même d'un refus...il se sentait apaisé, soulagé d'avoir lâcher son sac. Oui au moins c'était un « poids » en moins sur le coeur...un tracas de disparut...et qu'elle que soit ce qu'allait répondre Naoya...au moins lui avait dit ce qu'il ressentait...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Ven 11 Mar - 12:50


Nao' avait encore le coeur lourd. Elle avait envie de lui dire ... des mots qu'elle n'avait jamais dit. Du moins, jamais lors de sa seconde vie. Des mots qui pourraient la délivrer, ou du moins, faire qu'elle se sentirait mieux, bien mieux. Seulement ... Elle ne savait pas. Elle ne savait pas comment Kiwiha pourrait le prendre. Elle ne savait pas si c'était une bonne idée, si ... si ça ne gâcherait pas tout entre eux deux. Et honnêtement, elle ne voulait pas perdre son amitié. Parce que elle avait peur ... Peur de si elle lui dévoilait tout ce qu'elle avait sur le coeur, il finisse par lui tourner le dos. Peur qu'il s'en aille, qu'il s'éloigne à tout jamais d'elle. Peur qu'il ne veuille plus lui adresser la parole. Et à ce moment là ... Nao' en aurait probablement le coeur brisé à tout jamais. Son monde s'effondrerait probablement et ... et qui sait si elle ne ferait pas des bêtises incommensurables, comme se lancer dans des batailles perdues d'avance.

Voilà qu'elle était son dilemme. Ne rien lui dire, et garder la relation qu'ils avaient maintenant, quitte à passer à côté de quelque chose qui pourrait être agréable, merveilleux même. Mais au moins, ils resteraient ensemble. Ou alors ... Tout lui dévoiler, lui dire tout ce qu'il pouvait représenter pour elle, à ses yeux. Et risquer ... dans le pire des cas, de le perdre à tout jamais. Nan ... Elle ne pouvait pas ... Elle ne voulait pas le laisser partir. Elle ne voulait pas le perdre. Tant pis ... Elle allait se résigner et continuer à garder ses sentiments pour elle, au fond de son coeur. Nao' devait se dire que Kiwiha était revenu, et qu'il n'allait pas partir de sitôt. Elle aurait bien le temps ... Oui, elle aurait le temps de lui dire ce qu'elle ressentait, qu'il était son rayon de soleil qui perçait les épais nuages. Qu'il était sa lumière dans la pluie sombre des nuits.

Résignée à faire donc l'impasse là-dessus, Nao' baissait la tête durant quelques instants. Mais elle la redressa quand elle vit Kiwiha qui s'était rapproché d'elle. Elle le regardait, il en faisait autant. Leurs regards s'étaient, à nouveau, croisés. Sa douce voix parvint jusqu'à ses oreilles. Ses mots résonnaient dans sa tête. Il lui avait manqué, elle aussi. Il avait réalisé certaines choses durant cette absence, elle aussi. Il pensait que c'était plus qu'une amitié qui les reliait, elle aussi. Etait-il en train de penser la même chose qu'elle ? Se pouvait-il que les craintes de Nao' étaient infondées ? Qu'elle se faisait un cinéma pour rien ? Qu'elle ne le perdrait plus jamais, qu'importe ce qu'elle lui dise ? Son coeur ... Son coeur s'emballait une nouvelle fois. Mais avant de faire quoi que ce soit, elle le laisserait finir de parler.

Kiwiha continua sur le fait que ... la revoir avait fait remonté, à la surface, tout un tas de souvenirs. Tout un tas de sentiments. De sentiments ... qu'il avait peut-être oublié. Des sentiments qu'il avait mis sur le compte des retrouvailles. Oui, c'était peut-être l'euphorie des retrouvailles qui faisaient que tous deux ... étaient comme perdus. Il l'aimait. Peut-être pas comme deux amoureux qui se baladeraient main dans la main. Peut-être pas comme un couple qui sortirait ensemble et qui ferait des choses de couple. Mais ça s'en approchait selon lui.

A nouveau, comme ... quand il lui avait dit qu'elle allait devenir Capitaine, Nao' eut le souple coupé durant quelques instants. Kiwiha ajouta que toute sa vie, jusqu'à présent, il n'avait fait que combattre, faire passer son "job" avant tout, avant son propre plaisir. Mais à l'entente de sa voix, à son ton, il avait envie que ça change. Il avait envie de s'accorder du temps pour lui, de s'accorder du plaisir. Il voulait faire autre chose de sa vie que combattre, il voulait découvrir une nouvelle facette. Et selon lui ... Nao' devait faire partir de cette nouvelle vie. Comment ? Il n'en avait rien dit. Mais vraisemblablement, il voulait qu'elle fasse partie intégrante de ses projets. Il voulait l'avoir à ses côtés, elle aussi.

De quelques pas, Kiwiha combla l'espace vide qu'il y avait entre eux deux. Il était proche d'elle, si proche d'ailleurs. Nao' se contentait de plonger son regard dans le sien. Elle avait envie de faire plus. Surtout ... Surtout après tous les mots qu'il avait pu lui dire. Mais ses lèvres remuaient encore. Il lui parlait à nouveau. Il n'avait pas fini de dévoiler tout ce qu'il avait sur le coeur. Elle comptait pour lui. C'était comme ça ... depuis qu'ils s'étaient rencontrés. C'en était de même pour elle. Nao' avait toujours essayé de se surpasser pour Kiwiha, pour qu'il soit fier. Mais aussi pour essayer de combler le gouffre de puissance qu'il semblait y avoir entre eux deux. Ca n'avait pas été facile. Elle avait voulu abandonner à plusieurs reprises. Mais il l'avait toujours tirée vers le haut. Son coeur s'était emballé.

"Les mots ... Je n'ai pas ... les mots pour te répondre. Néanmoins ... Un geste vaut parfois mieux que des mots."

Sûrement que ça devait intriguer Kiwiha mais bon, il saurait bien assez tôt. Nao' posa ses mains sur les bras de Kiwiha. Elle s'avança un peu plus, comblant le dernier espace vide, se retrouvant pratiquement dans ses bras, sentant ainsi son souffle sur sa peau. Du fait qu'elle était un peu plus petite que lui, elle releva la tête. Nao' le regardait encore dans les yeux, du moins, pendant quelques instants. S'il avait amené sa main à la poitrine de la jeune femme, il aurait pu sentir son coeur s'emballer, s'affoler. Peut-être parce que ... parce qu'elle allait faire quelque chose dont elle rêvait, parfois, certaines nuits, quand elle se demandait si tout allait bien pour lui. Nao' se retrouva, ainsi, sur la pointe des pieds, s'appuyant quelque peu sur les bras de Kiwiha. Son visage se rapprochait du sien. Elle ne respirait plus ... Ou presque plus d'ailleurs. Le moment était assez intense. Manquerait plus qu'un crétin vienne jusque là pour tout faire foirer et là, ça serait la catastrophe !

Mais non ... personne ne viendrait les déranger. Certainement que Kiwiha avait dû prendre quelques dispositions pour éviter une gêne de ce genre. Quoi qu'il en soit, son regard était plongé dans celui de Kiwiha. Et puis, finalement, les lèvres de la Shinigami ... entrèrent en contact avec celles du commandant. Un baiser. Un simple baiser. Mais un baiser libérateur. Parce que ... Parce que Kiwiha lui avait ouvert son coeur avec des paroles. Elle, elle lui ouvrait son coeur ... avec un simple geste. Un petit geste, mais qui signifiait tellement pour elle. Un tendre et doux baiser. Elle s'était toujours demandée quel goût avait les lèvres de Kiwiha. Elle savait, maintenant.


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Ven 11 Mar - 18:16

Kiwiha l'avait regardé se rapprocher de lui sans rien dire, retenant presque sa respiration. Son visage avait exprimé l'interrogation lorsque Naoya lui avait dit qu'un geste valait des fois mieux que des paroles. Puis en la voyant se rapprocher il avait plus ou moins compris ce qu'elle comptait faire du moins il en avait une petite. Il se tenait immobile, seul ses yeux bougeaient afin de poursuivre le regard de la jeune femme.

Il senti tout d'abords les mains de Naoya se poser délicatement sur ses bras, lui permettant de prendre un peu d'appuie et d'amener son visage au niveau de celui du commandant. Oui là il y'avait pas de doute...à moins qu'elle souhaitait lui mettre un coup de tête, ce qui allait se passer là maintenant allait en quelques sortes « sceller » les paroles qu'il venait de lui dire. Jusqu'au dernier moment il avait porté son regard sur celui de la jeune femme, se permettant juste de détourner le regard quelques secondes pour se concentrer sur la vision des lèvres de cette dernière se rapprochant toujours plus des siennes.

Le temps sembla s'arrêter au moment même, où, sur ses lèvres, Kiwiha sentit celle de Naoya venir se poser. Il ferma les yeux instinctivement, comme s'il se coupait du monde momentanément pour profiter de ce moment magique qui n'appartenait qu'a eux et personne d'autre. Son coeur sembla lui aussi s'arrêter en même temps qu'il avait l'impression que son corps entier était parcourue d'une sorte de frissons chaleureux...comme si à l'instant présent le monde pouvait s'écrouler autour d'eux...il ne s'en préoccuperais même pas...

Il bougea lentement ses lèvres pendant ce baiser, pour bien signifier qu'il n'était pas un simple spectateur de ce moment, qui allait surement rester à jamais graver dans sa mémoire, mais belle et bien acteur lui aussi. Il était sur du chose, vu les papillons dans le ventre que ce baiser venait de lui procurer, ce qu'il ressentait pour Naoya n'était clairement pas dut à l'euphorie des retrouvailles...non, c'était bien plus profond, bien plus intense...un siècle de sentiments refoulés qui venait simplement d'exploser ces dernières minutes...pour sur Kiwiha avait surement le coeur le plus léger de tout le seretei à cette instant.

Tout aussi lentement que leurs lèvres s'étaient rapprochés, Kiwiha recula lentement les siennes de celle de la jeune capitaine. Les yeux fermés, il inclina légèrement la tête pour poser son front sur celui de Naoya. Ses mains vinrent alors « enlacé » le magnifique visage de cette dernière, venant lentement caresser la douce peau qui leur passait sous les doigts. Une peau douce, mais qui donnait tant de chaleur aux mains de Kiwiha.

« Si j'avais su je serais sans aucun doute revenue plutôt... » avait-il murmuré, sa voix laissant échapper une petite note amusé, mais au final ça ressemblait plus à de la sincérité qu'autre chose.

Oui, sans aucun doute qu'il aurait trouvé un moyen de revenir plus tôt, même quelques heures, s'il avait su qu'il aurait le droit à un tel moment indescriptible avec Naoya. Quel homme pouvait préféré sa « carrière » à un tel moment d'émotion ? En tout cas, même pas Kiwiha...pourtant sa vie entière avait été tourné pour son job, ses ambitions...mais là il devait reconnaître que c'était vraiment des plus agréable de s'occuper d'abord de soi...et des gens que l'on aime.

Ses mains changèrent alors de places, venant enserrer la taille de Naoya, la soulevant délicatement du sol « combler » leur différence de taille, lui donnant alors le plaisir d'être au même niveau...de pouvoir profiter directement des lèvres de la jeune femme...plaisir qu'il ne tarda à prendre en complétant les quelques centimètres qui séparaient les deux « jeunes » personnes. A nouveau ses lèvres prirent la direction de celle de Naoya pour les fusionner dans un second baiser. Ce contact fut tout aussi magique que le premier, doux, agréable et transmettant tant d'émotions...tant de mots...

Il ne pouvait que se « féliciter » d'avoir laisser son cœur prend le pas sur sa raison, mais celle-ci revint lui chatouiller un peu l'esprit. Certes elle avait prit conscience qu'il était important de laisser quelques fois passer le cœur en premier, mais elle vint lui rappeler qu'il n'était pas une bonne idée d'afficher cette idylle en public...oui Kiwiha comme Naoya ne pouvait se permettre d'afficher leur relation au grand jour, du moins pour le moment, car d'une c'était quelques choses de mal vu, et puis il ne voulait certainement pas que les gens pensent que Naoya n'avait eut cette promotion que par sa relation avec le commandant en chef...car c'était tout simplement faux...mais il y-avait toujours des mauvaises langues...

Kiwiha une nouvelle fois mis fin à contre cœur à ce baiser, pour laisser ses lèvres transmettre ses paroles.

« Tu es bien consciente que nous ne pourrons nous afficher en public ? Même si ça me fait mal, nous ne pouvons nous permettre de laisser notre relation visible aux yeux de tous...du moins pour le moment... »

Oui car il ne comptait pas garder définitivement cette relation secrète, il n'avait pas envie de devoir faire mine de rien en présence de Naoya et d'autres personnes. C'était temporaire, le temps que le Gotei 13 se remette de ce qui venait de se passer, que Kiwiha comme Naoya fassent leur preuve dans leur poste respectif...à ce moment là même les mauvaises langues ne pourront dire qu'il que Naoya est devenue capitaine grâce aux sentiments ou bien que la commandant à profiter de sa position...

« Mais je compte bien pouvoir passer de long moment en toute tranquillité, en toute intimité, juste toi et moi ! » lui murmura-t-il d'un ton plein de sentiment, plein de sincérité.

Ses yeux admiraient Naoya, sa beauté, son visage, ses lèvres...ses lèvres « pulpeuse », douce à souhait et qui avait ce « gout » si agréable. Des lèvres qui donnaient envie de les croquer, de venir les embrasser régulièrement, longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Sam 12 Mar - 17:22

Son coeur ...

Son coeur s'était momentanément arrêté de battre. Et si ... Et si Nao' s'était trompée sur les sentiments de Kiwiha ? Et si elle avait mal intrépété ce qu'il avait pu lui dire ? Et si elle s'était carrément plantée ? Qu'elle avait mal intréprété ce qu'il venait de lui dire ? Ou si même elle avait imaginé avoir eu cette conversation avec lui ? Et si c'était des voix qu'elle avait entendu dans sa tête ? Des voix ... qui trahissaient ses sentiments pour le commandant ? Les voix de son coeur qui lui faisaient entendre ce qu'elle voulait, et pas ce qui était vrai ? Ah là là ... Nao' était en train de se dire ... Que c'était peut-être la plus grosse bêtise qu'elle avait jamais faite ! Si elle s'était fourvoyée, ou qu'elle se prenait un rateau, elle s'en voudrait probablement jusqu'à la fin de sa vie. Voilà pourquoi son coeur s'était arrêté. Il attendait ... Il attendait un petit signe, un simple signe ou geste de la part de Kiwiha qui lui montrerait que ... qu'elle ne s'était pas trompée, qu'elle n'avait rien imaginé, que tout était vrai.

Se laissant emportée par le moment, Nao' avait aussi fermé les yeux tout en attendant ce signe, ce geste. Et puis, alors qu'elle allait se détacher de lui, finalement, elle sentit les lèvres de Kiwiha qui bougeaient, se repositionnant sur celles de Nao' pour un baiser des plus tendres. Ses lèvres bougeaient sur les siennes, approfondissant ainsi le baiser. Nan, elle n'avait pas rêvé. Non, elle ne s'était pas faite des idées. Non, ce n'était pas des voix qu'elle avait entendu dans sa tête. Non, c'était bel et bien Kiwiha qui avait ouvert son coeur. C'était bien lui qui était avec elle, là, en ce moment, dans le somptueux jardin, cachés aux yeux de tous. Ils étaient seuls ... Et ils en avaient profité pour se dire des choses ... Des choses qui auraient pu être tues jusqu'à la fin de leurs jours s'il n'était pas parti. Car si ça se trouvait, si Kiwiha n'était pas parti sans rien dire, la situation serait probablement complètement différente. Peut-être qu'elle n'éprouverait pas les sentiments qu'elle avait en ce moment pour Kiwiha. Probablement d'ailleurs que ce serait le cas puisque ... puisqu'il aurait toujours été à ses côtés et il n'y aurait jamais eu ce vide en elle.

Au bout de quelques instants, Kiwiha rompit ce baiser. Peut-être parce que c'en était assez. Ou peut-être pour lui dire qu'elle s'était fait des illusions pour rien. Mais au moins, elle avait goutté à ses lèvres ... Ses douces lèvres. Les mains de Kiwiha vinrent se poser sur ses joues, les entourant, lui bloquant le visage, par la même occasion, lui empêchant toute retraite. Mais Nao' ne comptait pas partir. Pour sûr, elle ne partirait pas. Kiwiha avait aussi posé son front contre celui de Nao', plongeant ainsi son regard dans celui de la Shinigami. Ils se regardaient intensément, y'avait pas de doute. Les mots sortirent de sa bouche. Des mots ... plaisants, qu'elle était contente d'entendre. Elle lui sourit alors, même si ses joues étaient bloquées par les mains de Kiwiha.

"On ne pourra jamais vraiment savoir ce qui aurait pu se passer si tu étais rentré plus tôt."

Peut-être que Nao' aurait fondu en larmes en le voyant. Peut-être qu'elle se serait précipitée dans ses bras, et ce même s'ils étaient en public. Peut-être qu'elle l'aurait fait chuté sans le vouloir, simplement pour se retrouver dans ses bras, pour retrouver la douceur de sa peau, pour retrouver sa douce voix qui lui rendait toujours le sourire. Oui, qui sait ce qui se serait passé.

Les mains de Kiwiha glissèrent le long du visage de Nao' pour venir se placer au niveau de sa poitrine. Et sans aucun effort, comme si elle était une plume, une plume légère, voilà qu'il la soulevait de quelques centimètres ... Simplement pour qu'ils soient au même niveau. Le regard de Nao' croisa une nouvelle fois celui de son supérieur ... Qui, en ce moment, n'était plus vraiment son supérieur. Il était simplement Kiwiha, celui qui avait toujours été là pour elle, celui qui avait pleuré et ri avec elle ... Celui qui l'avait entraîné pour qu'elle devienne meilleure ... Celui qui avait fait d'elle, en quelque sorte, une femme accomplie et heureuse du fait qu'il était souvent disponible et qu'elle pouvait venir le voir à n'importe quel moment.

Nao' plaça ses mains autour des épaules de Kiwiha ... histoire qu'il ne soit pas le seul à la soutenir. Elle pouvait très bien s'agripper à lui, comme si sa vie en dépendant, non ? Quoi qu'il en soit, elle regardait son visage, son magnifique sourire qu'il avait sur ses lèvres, ses yeux qui brillaient à cause de leurs retrouvailles. Et puis, Kiwiha rapprocha sa tête une seconde fois, comblant l'espace vide qui se trouvait entre les deux Shinigami. Il pressa ses lèvres, à nouveau, contre celles de Nao', échangeant ainsi un nouveau baiser. Elle fit comme lui, c'est à dire profiter de ce baiser, bougeant ses lèvres pur ce baiser passionné, tendre, et doux. Et dire que ... C'était comme dans ses rêves, ou presque. Enfin, fallait dire que dans ses rêves, ils ne faisaient pas que s'embrasser mais bon, hein, c'était déjà un bon début, vous ne croyez pas ?

Nao' ne sut pas combien de temps dura le baiser, mais pour elle, ça semblait être une éternité. Bien évidemment qu'elle fut un peu triste quand, une nouvelle fois, Kiwiha le rompit. Seulement, il avait probablement une bonne raison. Et d'ailleurs, la jeune femme ne tarda pas à entendre cette bonne raison. Il lui rappelait que leur relation devrait rester secrète, qu'en public, Kiwiha devrait se montrer froid et distant avec elle, pour leur bien à tous les deux. Elle lui sourit.

"Je craignais que tu me le dise. Mais je sais que c'est un mal nécessaire."

Elle sourit à nouveau, toujours en le regardant dans le gris de ses yeux.

"Ca sera probablement dur ... Mais pas autant que de ne pas te savoir dans le Seireitei."

En somme, qu'ils ne soient pas tout le temps ensemble serait probablement moins dur que de le revoir repartir je ne sais où. Suite à cela, Kiwiha ajouta qu'il aimerait bien passer de longs moments, seul, avec elle, à faire ... des choses et d'autres, et pas seulement classer de la paperasse.

"J'espère bien. Maintenant que tu es revenu, je veux pouvoir profiter de toi."

Ca sonnait mal. Elle ne voulait pas dire qu'elle allait lui faire plein de misères, mais plutôt qu'elle allait apprécier chaque moment où ils seraient ensemble.

"Ce que je veux dire ... C'est que ... oui, j'aimerai passer beaucoup de temps avec toi, même si notre relation doit rester secrète."

Nao' l'aimait beaucoup. Et dire que ... Qu'il avait fallu qu'il disparaisse, qu'il quitte le Seireitei pour qu'elle s'en rende compte. Et dire qu'elle aurait pu passer à côté de ce bonheur ! Le bonheur d'aimer, à nouveau, quelqu'un, de vivre pour lui, avec lui. De rire ou de pleurer avec lui, de sourire ou de ne pas sourire avec lui. De prendre, ou de ne pas prendre des décisions importantes avec lui.

"Nos emplois du temps ne nous le permettront peut-être pas, du moins, pas dans l'immédiat. Mais je sais ... Je sais qu'on arrivera toujours à se trouver, à passer du temps ensemble et qu'on arrivera à surmonter tout cela. J'en suis sûre même."

Histoire d'assurer ses propos, Naoya l'embrassa tendrement une nouvelle fois. Elle ne voulait pas partir, elle ne voulait pas le quitter. Pas tant qu'elle ne l'aurait pas embrassé encore et encore. Elle ne partirait que lorsqu'elle en aurait marre, ou que Kiwiha la renverrait du fait qu'il avait encore du travail à faire. Mais son petit doigt lui disait que ... Qu'il ne le ferait probablement pas. Alors, elle l'embrassa pendant quelques minutes, histoire d'approfondir au maximum ce délicieux baiser. Et cette fois-ci, ce fut elle qui rompit cette embrassade.

"Je sais que ... J'aimerai beaucoup rester avec toi, là, dans ce magnifique jardin. Mais tu as probablement des choses à faire. Et t'absenter aussi longtemps de ton bureau ... Enfin ... Ce que je veux dire ... c'est qu'on devrait pour le moment retourner à nos travaux respectifs. Et on pourrait ... peut-être se revoir plus tard ?"


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Mer 16 Mar - 1:40

Le moment était féérique, le monde avait cessé d'exister autour d'eux, ou du moins Kiwiha se foutait tellement de ce qui pouvait se passer autour de lui que c'était tout comme. L'important était de savourer cet instant avec celle qu'il « aimait », celle qui avait plus ou moins partagé sa vie depuis trois siècle, celle qui le connaissait le mieux et qu'il connaissait également sur le bout des doigts. Cette femme qui l'avait indirectement toujours poussé à aller plus haut...toujours être meilleur pour être capable de prendre soin d'elle, de toujours pouvoir être de bon conseil et surtout d'être un moteur pour elle, comme elle l'était pour lui.

Aussi magique que pouvait être ce moment, la réalité devait forcément revenir pointer le bout de son nez. Mais Kiwiha ne prit pas cela comme une fatalité, après tout pour pouvoir profiter d'un nouveau moment avec Naoya, il fallait que celui en cour se termine, non ? Bien évidemment il aurait voulu qu'il se prolonge un petit moment, mais la vie ne nous laisse pas toujours faire ce que l'on veut.

Le commandant écouta avec attention les paroles de celle qu'il pouvait désormais appeler sa « compagne ». Sa voix était d'une douceur des plus agréable, il aimait l'entendre, elle avait le pouvoir de l'apaiser, de le calmer. A mainte reprise le simple fait de voir et d'entendre Naoya avait calmé Kiwiha, lui faisant immédiatement descendre la pression, le stress...elle était un peu magique cette Naoya, du moins pour le commandant.

« Ne t'en fais pas nous trouverons le temps qu'il faudra et si nous avons envie de nous voir tout les jours pour passer un moment tranquille et bien nous le ferons. »

Il marqua une petite pause, lâchant un jolie sourire, tout droit destiné à Naoya.

« Oui, si nous avons envie de nous voir chaque jour et bien nous le ferrons, on ne vas pas s'en privé. Déjà que nous ferrons l'effort de ne pas nous afficher en public, manquerait plus qu'on puisse pas se voir lorsqu'on en a envie. » avait-il dit avec un sourire quelque peu malicieux.

Certes ils avaient tout deux des responsabilité, mais fallait pas abuser. Commandant ou pas, Kiwiha n'allait pas se privé de « vivre » pour son boulot. Il en faisait déjà suffisamment chaque jours pour se laisser du temps le soir ou tout simplement dans la journée. Oui tout les jours, il s'accordait plusieurs heures de tranquillité, prenant le temps de s'occuper de lui même, de s'entrainer au minimum une heure chaque jours, alors il pouvait très bien en profiter pour être avec Naoya.

Les minutes suivantes furent principalement consacré à un partage de baisers. Presser ses lèvres sur celles de Naoya semblait encore plus agréable au fur et à mesure de ces échanges. En faite Kiwiha avait tout ce que pouvait rêver un homme...un poste de prestige ainsi qu'une femme qui lui correspondait parfaitement, un femme qui était tout ce qu'il pouvait désirer...oui il avait longtemps désirer Naoya, depuis son départ il avait désiré en arriver là, être encore plus qu'un ami intime, plus qu'un confident, être en quelques sortes « l'homme de sa vie » comme elle, elle était la femme de sa vie...m'enfin drôle d'expression pour des personnes déjà mortes...bref.

Et comme toute chose existante, cet instant envoutant prit fin. Il était à présent temps de redescendre sur « terre » et de poursuivre une tache moins agréable, reprendre leur chemin respectif et accomplir ce qu'ils devaient faire dans leur poste respectif...du moins pour Kiwiha, puisque la jolie « jeune » femme était pour le moment en repos. Mais Kiwiha ne doutait pas qu'elle allait bien trouver largement à faire, à commencer par avaler un peu le faite qu'elle était à présent capitaine.

Lui de son coté, avait bien assez à faire. Déjà il devait terminé le dossier en cour sur la surveillance et protection de Karakura, et rien que cela allait lui prendre une bonne heure, du moins s'il voulait le faire proprement et intelligemment...et puisqu'il n'était pas vraiment du genre à bâcler son travail...Il devait ensuite ce rendre dans la dimension du roi pour s'entretenir avec lui et plus tard avec le nouveau capitaine de la division 0. Ca allait être long et ça allait l'éloigner du sereitei un moment mais disons que s'il arrivait à convaincre le roi et le capitaine du bien fondée de sa proposition, une sécurité de plus allait être apporté aussi bien au sereitei qu'a la défense du roi...fallait-t-il encore qu'il soit convaincant et surtout qu'il trouve des personnes capable de mettre en place ce qu'il prévoyait...bref tout un programme pour une journée encore chargé. Il allait devoir trouver un remède magique, car se présenter dans un état pareil devant le roi, c'était disons...par très protocolaire...

Il chassa ses pensées de sa tête pour se reporter son attention sur Naoya. La portant toujours, il lui déroba un nouveau baiser avant de prendre la parole, sa voix douce ressonnant légèrement dans l'endroit idyllique qu'il leur était réservé.

« Oui tu as raison, je dois me rendre dans la dimension du roi pour m'entretenir avec ce dernier ainsi qu'avec mon remplaçant et il serait de mauvais ton que d'arriver en retard. »

Il se tut quelques secondes, réfléchissant quelques secondes si il n'était pas mal placé d'inviter Naoya à lui rendre visite plus tard...disons qu'il ne voulait pas passer pour une personne possessive, il ne voulait pas qu'elle se sente « oppressée ».

« Mais si tu le veux bien, tu n'as qu'a me retrouver dans mes quartiers ce soir. A la tombée de la nuit j'aime bien m’entraîner, laisser le travail de coté et prendre du tout pour moi, donc si tu veux partager ce temps, tu es la bienvenue. » lança-t-il calmement, accompagnant ses paroles d'un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé] Mer 16 Mar - 16:55

Calme ... Sérénité ...

Nao' se sentait bien, là, dans les bras de Kiwiha, dans son jardin secret où personne ne viendrait les chercher ou bien les déranger. Un moment de paix, de détente en quelque sorte. Elle ne s'était pas sentie aussi bien depuis ... depuis longtemps ... Depuis qu'il était parti soudainement. Mais maintenant, elle allait oublier cette mauvaise période, qui n'était pas si mauvaise en soit. Elle allait rattraper le temps perdu avec Kiwiha puisqu'il était revenu et que leur relation avait évolué. En bien ? Oui, probablement en bien, sauf si jamais ça ne fonctionnait pas entre eux. Mais ce serait là une pensée bien plus que pessimiste et à aucun moment Nao' ne voulait penser à une telle chose. Nan, elle voulait croire qu'entre eux deux, tout irait bien. Plus que bien même. Et puis, le mieux, probablement, serait de vivre au jour le jour, de voir comment les choses évoluaient au fil du temps. D'accord, y'avait un problème majeur : leur relation devait rester, pour le moment, cachée, secrète. Et ça, Nao' ne savait pas si elle y arriverait, ou pas. Probablement que oui puisque Kiwiha serait dans la même situation mais bon ... On n'est jamais à l'abri d'un faux pas. Et la Shinigami espérait qu'elle ne ferait pas un maudit faux pas qui ferait saboter toute leur relation.

Souriant, Kiwiha finit par lui répondre, lui disant qu'elle n'avait pas à s'inquiéter, que, de toute manière, ils finiraient par trouver différents moments pour se voir. Et quand bien même ils n'auraient pas le temps, et bien, tous les deux prendraient ce temps afin qu'ils se voient. Elle l'espérait. Nao' voulait le voir tous les jours, discuter tous les jours avec lui, presser ses lèvres contre les siennes durant de longs moments. Oui, oui, c'était de pures pensées égoïstes. Comme dit plus tôt, elle souhaitait rattraper le temps perdu. Et ce n'était pas en ne le voyant pas qu'elle récupèrerait ce temps perdu. Enfin ... Passons. Oui, elle prendrait du temps, et ce même si elle n'en avait pas. Elle le verrait ... quand elle en aurait envie, quitte à faire passer ça pour des entrevues avec le Commandant, des réunions de travail en quelque sorte.

Le commandant lui sourit une nouvelle fois avant de reprendre. Il confortait les idées de la Shinigami. Ils se verraient ... quand ils le souhaiteraient ... Où ils voudraient. Un magnifique sourire s'afficha alors sur son visage. Un vrai sourire, radieux, comme s'il venait de lui annoncer la meilleure nouvelle de sa vie, ou quelque chose dans le genre.

"Mais j'espère bien. J'ai envie de rattraper le temps perdu. Nos longues discussions m'ont beaucoup manquées."

Tout en disant cela, elle avait appuyé son front contre celui de Kiwiha, plongeant son regard, par la même occasion, dans le sien. Nao' avait peut-être toujours la même pensée qui revenait ... mais qu'est-ce qu'elle était contente de le revoir ! D'être là, auprès de lui, dans ses bras, portée par ses bras d'ailleurs pour qu'elle soit à sa hauteur.

Les douces paroles s'envolèrent, afin de laisser place à des choses agréables ... Bien plus agréables, il n'y avait pas à dire. Ce fut une multitude de baisers qu'ils s'échangèrent, comme si aucun des deux ne pouvait vraiment se passer des lèvres de l'autre, à présent. C'était comme si, dans un certain sens, qu'ils étaient devenus accro aux lèvres de l'autre, ou quelque chose dans le genre. Ses doux baisers, ses délicieuses embrassades ... Oui, y'avait certains soirs où quand Nao' s'endormait, elle faisait ce genre de rêve. Elle se retrouvait dans les bras, ou plutôt, s'imaginait qu'elle était assise, confortablement installée dans ses bras qui l'entouraient comme s'il avait peur qu'il ne s'envole. Ils discutaient de choses et d'autres. Et puis, finalement, il en venait à déposer quelques baisers dans son cou. Et là, elle se retournait pour l'embrasser. Et malheureusement, le rêve s'arrêtait.

Mais là, en ce moment, le rêve continuait, dans un certain sens ... Quoi que, ce n'était pas vraiment un rêve puisque c'était la réalité. Kiwiha était là, elle était avec lui, dans ce merveilleux jardin. Elle était vraiment dans ses bras. Et ils s'embrassaient vraiment. Le rêve, dans un certain sens, était devenu réalité, pour sa plus grande joie, son plus grand bonheur. Nao' avait même quelques frissons qui la parcouraient, mais ça, c'était très certainement dû au fait de sa grande joie.

Les baisers cessèrent ... petit à petit. Ils étaient plus longs, mais s'espaçaient plus. Il était probablement temps, pour l'un, comme pour l'autre, de retourner à leurs occupations avant qu'on ne remarque leur soudaine "disparition". Kiwiha était d'accord avec elle. Il avait des choses à faire. Et l'une de ses choses était de se rendre dans la Dimension Royale s'entretenir de choses importantes avec le roi. Et dire que cela ne faisait que peu de temps qu'il était parti de là-bas. Voilà qu'il était obligé d'y retourner.

"Pour longtemps ?"

Nao' eut bien vite la réponse à sa petite question car voilà que Kiwiha lui proposait de le retrouver plus tard, à la tombée de la nuit, dans ses quartiers. Signe donc qu'il ne resterait probablement pas longtemps dans l'autre dimension. Ca l'enchantait en quelque sorte. Elle eut un nouveau sourire.

"D'accord, je viendrais Kiwiha."

Elle déposa un ultime baiser sur ses lèvres. Partir ... Il était temps de partir, même si elle ne le voulait pas plus que cela. Mais au moins, cette fois-ci, elle lui avait dit ce qu'elle avait sur le coeur, et ce qu'elle pouvait ressentir pour lui. Elle partait avec l'esprit plus léger.

La suite, c'est par ici : Un entraînement pas comme les autres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Retrouvailles et promotion ! [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Retrouvailles et promotion ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Coktails et retrouvailles [Livre 1 - Terminé]
» Retrouvailles insolites. {Mayumi Maichi} [Terminé]
» You left, I died ▲ John -retrouvailles- [Terminé]
» [Chaü - An 6 - Terminé] Retrouvailles de deux amants
» Des retrouvailles tragiques...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach no Kôshin :: Another World :: .: Seireitei :. :: Gotei 13 :: Première Division-