Viens vivre ton aventure Bleach!
 

Partagez|

Une visite guidée [PV A.B.A]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
.: Espada #10 :.
.: Espada #10 :.


Messages : 132
Date d'inscription : 05/09/2011

JDR
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
55/350  (55/350)
Relations:


MessageSujet: Une visite guidée [PV A.B.A] * Lun 6 Fév - 17:18


Une visite guidée
[Avec A.B.A]

Le ciel était sombre. D’un noir profond, les nuages ne laissaient rien transparaître des étoiles blanches et de leur toile bleu nuit. On aurait dit qu’une tempête se préparait à éclater sur la ville, scellant par le fait même les humains à l’intérieur de leur maison. Rares étaient ceux qui osaient sortir, parce que l’ambiance des rues était oppressante, et l'air, lourd et chargé de poussière. Malgré tout, une jeune femme se promenait tranquillement, traversant immeuble après immeuble, ne semblant pas être affectée par cette soirée d'hiver. Ses talons claquaient dans le vide en un bruit silencieux, suivant un rythme bien précis, tandis que sa cape noire virevoltait violemment, poussée par le vent. Sa démarche paraissait parfaitement contrôlée puisqu'elle continuait à avancer avec toujours la même nonchalance. Aucun soucis pour le temps peu doux qui s'offrait à elle, ni de l'endroit où ses pas la menaient, parce que Seika était en profonde réflexion. À quoi pensait-elle ? Malgré que ce soit un domaine privé, allons voir de plus près !

... s'il était devenu un Shinigami ? Je pourrais aisément faire mon choix et le détruire de mes propres mains, sans regret et sans tristesse. Ce serait tellement facile ! Quant à la possibilité qu'il ne soit qu'une âme errante parmi tant d'autres, elle est pratiquement absurde en considérant l'époque qui l'a vu naître. Il a dû rejoindre un des deux autres mondes depuis le temps, c'est sûr ! Mais... mais qu'arrivera-t-il s'il s'est transformé en Hollow ? Pire, en Arrancar ? Ce ne serait pas lui de garder une forme de faible puissance, d'autant plus qu'il aimait tuer. Si cette hypothèse se révèle être vraie, alors il devrait être au stade d'Adjucha, de Vasto Lorde ou d'Arrancar. Ce qui me rendrait la tâche de l'éradiquer beaucoup plus difficile. D'une part il serait un monstre exactement comme je le suis, et d'autre part il risquerait de m'être supérieur. En vue d'un combat qui ne m'avantagerait pas, je me dois de préparer un attirail qui pourra le détruire, ou au mieux le vaincre. Shinigami ou pas, je prendrai ma revanche sur cet imbécile !

Étrange de ne pas présenter des pensées qui ont un vocabulaire indéchiffrable ou qui ne recèlent pas d'une expérience quelconque venant de la part de la Hyûga. Autant dire que c'est bien plus personnel qu'on ne pourrait le croire, et que la jeune femme est bien décidé à faire un meurtre. Mais qui est cette personne qui semble lui avoir fait une chose atroce, impardonnable ? Nul ne le sait, et compte tenu du sujet houleux, il vaut peut-être mieux ne pas s'en mêler. Pour l'instant !

Ploc.

Oh, une goutte de pluie vient de faire son apparition. Signe inquisiteur qu'il risque d'en avoir d'autres à l'avenir. Seika, interloquée, lève la tête vers le haut et se voit gratifiée d'une grosse goutte qui lui tombe en plein milieu du visage. Sous le coup de la surprise, ses yeux s'écarquillent et elle s'immobilise. Armée uniquement d'une petite jupe rouge, d'une chemise blanche et de longs bas mauve, l'Arrancar ne semble pas être habillée pour traverser la tempête. Même si sa cape la protège, du moins lorsque le vent lui permet, l'air est frisquet.

Génial, j'ai oublié de prendre un parapluie.

Malgré ses dires, Seika gardait un visage mélancolique. Elle ne semblait pas se préoccuper de la météo plus que nécessaire, à voir le micro sourire qu'elle affichait. Cette ambiance, cet environnement, cela lui rappelait un souvenir. L'un des rares que lui avait laissé sa transformation en Hollow. Une petite maisonnette dans une clairière sale, des nuages gris, une douce pluie, un sentiment de plaisir et deux corps au chaud. La jeune femme allait fermer les yeux lorsqu'elle entendit un bruit venant du sol. Curieuse et inquiète à la fois, elle prit la décision d'aller enquêter sur ce bruit suspect. Descendant dans les rues de la ville, elle posa les pieds au sol et chercha l'origine du bruit. Ce qu'elle trouva la rassura plus qu'elle ne voulut le croire : une simple âme errante. Soulagée, la Hyûga relâcha un peu de son Reiatsu sans s'en rendre compte, puis s'approcha de l'inconnue. Il s'agissait d'une fille, aux premiers abords assez étrange. Autant son accoutrement que sa façon d'être faisaient penser à un pauvre esprit sans intelligence. Du moins c'était ce que pensait Seika. N'ayant pas réellement faim ni envie de torturer quiconque sur le moment, l'Arrancar entreprit d'entrer en contact avec l'âme terrestre. Peut-être qu'en discutant elle pourrait trouver quelque chose d'intéressant... et en tirer avantage ? À dire vrai, la Décima n'avait jamais pu conclure une expérience sur une simple âme. À mesure qu'elle se rapprochait de l'être désiré, Seika se faisait un petit plan dans sa tête corrompue. Seulement, elle n'eut pas le temps de prononcer un mot que l'âme se retourna et l'aperçut enfin. Oups. Comment allait-elle réagir ? C'est à cet instant que la Hyûga se rappela que sa tête n'était couverte par aucun chapeau, et que son masque de Hollow, bien que joli, était visible à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Ame Terrestre :.
.: Ame Terrestre :.


Messages : 74
Date d'inscription : 12/04/2011

JDR
Niveau:
17/100  (17/100)
Expérience:
95/150  (95/150)
Relations:


MessageSujet: Re: Une visite guidée [PV A.B.A] Dim 4 Mar - 20:51

Une silhouette maigre et délicate sortait du lot et de la monotonie que projetait les bâtiments gris de la petite ville de Karakura. Parlons-en de cette petite ville, d’ailleurs, qui, autrefois, fut si resplendissante et agréable à vivre, maintenant la vie en ce lieux semble avoir été figé par le temps. Les traces que la guerre entre les Shinigamis et les Arrancars était encore fort présentes et tout ou presque était à reconstruire. L'aspect endormi de cette ville déplaisait fortement à A.B.A, une jeune âme errante rousse décédé depuis peu, qui se sentait mélancolique du temps où la petite ville était disons-on radieuse. L'âme déambulait sans réel but dans les rues et ruelles, la jeune femme faisait tâche dans le décor. Ses cheveux couleur feu dénotait du gris, blanc et noir des environs. Et que dire de ses vêtements couvert de sang séché ? Rien exceptée que la demoiselle faisait vraiment très mauvaise impression, A.B.A était la représentation même de ce que les humains pouvaient appelé une âme « tourmentée », la jeune femme avait un regard perdu et vide de toute chaleur, de toute lueur. Délaissant la rue vide de présence humaine, la demoiselle leva péniblement les yeux au ciel. Noir. Il faisait noire et les nuages semblaient lourds, prêt à déverser des torrents de larmes. Une goutte puis une autre et encore une autre se mirent à dégringolé du ciel, puis toutes les autres suivirent. L'âme restai sans bougé à regarder la pluie qu'elle ne parvenait pas à ressentir sur sa peau froide et terne, plus rien n'avait la capacité d'interagir avec elle depuis qu'elle était morte. A.B.A abaissa la tête résignée et abattue, c'était si douloureux de n'avoir que la fugace impression d'exister. Pourquoi cela la blessait tant de se rendre compte que quoi qu'elle fasse elle ne pourra pas « vivre » comme les autres ?

Soupirant comme si le poids du monde reposait sur ses frêles épaules, la rouquine reprit sa balade solitaire à travers les dédales de rues et ruelles qui composait Karakura. Soudainement l'âme parut inquiète (?) et étonnée ( ?) quelque chose venait de changer, quelque chose qui n'était pas normale, mais qui pourtant ne lui était pas si inconnu que cela. La jeune âme avait déjà ressentie cette sensation par le passé, mais n'arrivait pas à savoir quand et où. Alors que la demoiselle allait se remettre a marché quelque chose attira son regard, une ombre à ses pieds. Il y avait donc une personne ! A.B.A se retourna donc et fut étonnée de voir une jeune femme aux cheveux roses. C'est peut-être courant par ici ou bien c'est la nouvelle mode chez les jeunes filles, enfin soit, c'était étrange. A.B.A mal à l'aise d'être fixé, ce mit à reculé à petit pas en gigotant doucement. Avait-elle déjà fait quelque chose de mal ? Est-ce que la jeune femme était dérangée par sa présence ? Est-ce qu'elle la voyait ? Oui surement, mais alors elle était aussi une shinigami ? Comme Akira ? Peu confiante, elle se mit à parler.


« Vous vous me voyez, non ? ... Alors vous êtes comme Akira ?... Ah ! Mais vous pouvez pas le connaitre ! Vous êtes aussi un shinigami ? C'est bizarre vous sembler différente ? Et pourquoi vous portez un masque sur la tête ? »

A.B.A essayait de tissée des liens avec la nouvelle venue, elle espérait ne pas faire ni dire trop d e bêtises. Alors qu'elle plissait les yeux en réfléchissant à ce qui lui semblait différent chez la jeune femme, la rousse poussa un cris d'horreur et de surprise et tomba sur les fesses. Les visage horrifié par ce qu'elle venait de se souvenir.

* Les Hollows et les Arrankars sont des monstres avec des masques et un trou. Ils sont méchants. * Phrase tiré du Rp avec le Capitaine de la 8e

« Vous êtes ... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Espada #10 :.
.: Espada #10 :.


Messages : 132
Date d'inscription : 05/09/2011

JDR
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
55/350  (55/350)
Relations:


MessageSujet: Je te vois ... mais toi, non. Mar 6 Mar - 3:07


Rien à craindre.

Elle faisait référence à la pauvre âme qui reculait lentement à cause de l'aura étrangère que Seika dégageait. Cette dernière avançait à petits pas dans la direction de la jeune fille, qui semblait prise de légers soubresauts. Son corps tremblait et la lueur de ses yeux libérait un sentiment d'incertitude, signes infaillibles qu'il y avait de la peur dans l'air.

Déjà, après si peu de temps face à moi ? Est-ce que j'ai réellement la figure d'un monstre ou quoi ?

La Hyûga se posait vraiment la question, parce que la réaction de l'âme terrestre lui paraissait plutôt exagérée. L'apparence dont elle était dotée en tant qu'Arrancar ressemblait pourtant à celui des communs mortels et les vêtements qui la couvraient rappelaient ceux que les étudiants portaient pour se rendre à l'école. Qui avait-il de si maléfique chez elle qui puisse causer une terreur pareille à autrui ? Bien sûr, une simple âme restait une simple âme. Aucune capacité physique majeure, une tendance à être naïf, l'inaptitude à distinguer le Reiatsu des gens et une intelligence moindre. Pas de Zanpakuto comme les Shinigamis, pas d'instinct stupide comme les Hollows, rien. Juste leur aspect extérieur ainsi que leur personnalité au moment où ils sont morts. Il n'y avait rien à craindre de leur part. Toutefois, en y repensant Seika supposa que l'énergie spirituelle qu'elle affichait ... était assez grande pour être ressentie par quelconque personne possédant un minimum de pouvoir ne lui.

Je devrais peut-être dissimuler mon Reiatsu. Autant pour ne pas ramener de compagnie que pour diminuer la frayeur de cette pauvre fille.

Ni de une, ni de deux, Seika disparut. Enfin, façon de parler pour dire que son Reiatsu n'avait laissé aucune trace. Sauf dans l'esprit de la jeune âme, qui avait eu tout le loisir de paniquer en posant des questions innocentes, si innocentes... « Vous vous me voyez, non ? » Bien sûr qu'elle la voyait, elle n'était pas invisible. « Alors vous êtes comme Akira ? » Non, parce qu'elle ne savait même pas de qui il s'agissait. Ce devait être une personne qu'elle avait rencontré après être morte, parce qu'elle comparait les deux énergies entre elles. Et il était rare qu'un humain pouvait ressentir une telle chose. Mais impossible de rencontrer Hollow sinon il vous dévorait, quant à un Shinigami ... elle aurait été envoyé à la Soul Society. « Ah ! Mais vous pouvez pas le connaitre ! » Enfin la logique se rend jusqu'à son cerveau. « Vous êtes aussi un shinigami ? » Eh bien, finalement cet Akira était un Shinigami. Dans ce cas, pourquoi erre-t-elle encore sur Terre ? Un mystère à élucider... « C'est bizarre vous sembler différente ? » Oui, Seika était une très belle femme, mais de là à lui dire qu'elle avait l'air différente... devait-elle le prendre comme un compliment ou comme une insulte ? « Et pourquoi vous portez un masque sur la tête ? » Ah, une question sensée. Pourquoi portait-elle un masque ? Quelqu'un pouvait-il lui répondre, s'il vous plaît ! Avec plaisir. C'est ainsi que Seika laissa planer le silence. Elle avait bien remarqué que l'âme cherchait une réponse en plissant les yeux sur l'être de la jeune rose, alors elle allait abdiquer le plaisir de lui répondre. Soudainement et un cri d'horreur plus tard, la jeune inconnue se retrouva sur les fesses. Oh, elle avait deviné ?

« - Vous êtes ...
- Magnifique, n'est-ce pas ? »

La Hyûga tourna sur elle-même en affichant un air joyeux. Puis s'arrêta pour contempler l'impression d'horreur venant du visage de l'âme terrestre. Doucement, Seika réduit l'espace qui les séparait et fléchit légèrement les genoux. Deux doigts de sa main firent leur chemin vers le front de la jeune fille, et ils le percutèrent avec délicatesse. Le sourire aux lèvres et le visage très aimable, la jeune femme dit :

« Tu n'es pas invisible, je peux te voir comme toi tu peux me voir. Tu existes, j'existe, nous existons. Elle frôla la chevelure rousse de la fille. Pourquoi as-tu peur ? Je ne te veux aucun mal. »

Très perspicace, Seika avait compris le caractère peu assuré et crédule de la jeune âme qu'elle venait de rencontrer. En jouant de l'attitude et des mots, le monstre aux cheveux rosé pourrait peut-être gagner la confiance de l'agneau roux. Après, qui sait ce que la scientifique dérangée ferait de cet être si faible ? Justement, Seika avait fait exprès de ne pas confirmer l'hypothèse qu'avait débuté la fillette, voulant laisser planer le doute dans son esprit, question d'être celle qui commandait. Celle qui contrôlait la situation. Et il fallait bien l'avouer, l'Arrancar jouait bien son rôle de gentille inconnue. Restait à savoir si l'autre saurait démasquer son jeu de théâtre, ce qui semblait fort improbable... mais ne sait-on jamais !

Juste pour préciser : ce qui est en italique et couleur indigo sont mes pensées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Ame Terrestre :.
.: Ame Terrestre :.


Messages : 74
Date d'inscription : 12/04/2011

JDR
Niveau:
17/100  (17/100)
Expérience:
95/150  (95/150)
Relations:


MessageSujet: Re: Une visite guidée [PV A.B.A] Mar 6 Mar - 8:29

Incompréhension de la part de A.B.A, elle ne comprenait pas pourquoi la nouvelle arrivante avait terminé sa phrase avec un sourire joyeux et tout en tournant sur elle-même. C'était-elle trompé sur le compte de la demoiselle ? Oui ! Cela devait être çà ! Elle avait du faire une erreur comme d'habitude, mais alors pourquoi est-ce qu'elle avait eu la même sensation que lorsque Akira était près d'elle ? Pourquoi est-ce que les autres personnes ne dégageait pas çà ? Mais surtout pourquoi est-ce que la phrase du Shinigami lui restait gravé en tête ? Et cette accès de peur qu'elle avait ressentit face à la rosée ? Une coïncidence ?... Oui ! Oui ! La jeune femme était trop jolie pour être "un hollow ou un Arrankar". La rousse détourna rapidement la tête et poussa un soupire de soulagement, elle c'était faite peur à elle-même avec ces drôles d'idées. A.B.A avait regarder sans comprendre les doigts de l'inconnu avancé vers son visage, mais malgré son malaise, instinctivement elle ferma les yeux ne voulant pas voir ce qui lui semblait être une fin inévitable. Les doigts allait passés à travers elle et cela allait la rendre encore plus triste car elle serais encore seule. Mais étonnamment, la rousse sentit le contact du bout des doigts contre son front, enfin une sensation autre que le vide. Un peu étonnée, A.B.A ouvrit ses yeux bleu où quelques larmes risquaient de perlés. C’était comme-ci elle se sentait "en vie" !

L’âme rousse se redressa lentement et re-positionna Paracelsus sur son dos sans difficultés. Puis essaya de montré l'ébauche d'un sourire à l'Inconnue, mais pourtant quelque chose dans ses paroles dérangeait A.B.A. Sans méchanceté, comme un jeune enfant le dirais, l’âme ne faisait que se fiée aux paroles que le shinigami qu'elle avait précédemment rencontré lui avais dit. Comme un jeune enfant, elle lui affirma sans émotion :

"Vous mentez... Je n'existe pas pour des gens "normaux". Je suis morte, je ne suis plus qu'une âme. Akira, il a dit que seul les Shinigamis et d'autres personnes pas humaines peuvent me voir ... Alors qu'est -ce que vous êtes ?..."

Pour la rousse, les paroles du Capitaine de la 8e faisait office de vérité pur. Il était son ami et ne lui mentirais pas ! D'ailleurs, la pluie commençait à s'amenuiser. La rousse n'avait aucune marque d'eau sur ses vêtements alors que la rosé, elle, était mouillé. Détail qui inconsciemment, échappait à A.B.A dans le sens où la rosée était physique. Tout ce qui l'importait c'était d'aidé la jeune femme à se mettre à l’abri jusqu'à ce que la pluie arrête complétement.

"Dite, Mademoiselle, vous allez attraper froid si vous rester là sous la pluie ... Je peux vous indiquer un abri si vous le voulez ..."


Toujours ce tons monocorde et cette neutralité dans la voie, la rousse ne montra à nouveau plus une réaction. Elle ressemblait à une coquille vide d'existence et pourtant. A.B.A voulait juste avoir des amis ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Espada #10 :.
.: Espada #10 :.


Messages : 132
Date d'inscription : 05/09/2011

JDR
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
55/350  (55/350)
Relations:


MessageSujet: C'est parti ! Jeu 8 Mar - 17:53


Juste. Seika avait visé juste.
La jeune fille était très facile à influencer, à entourlouper. Lui faire croire que la gentillesse débordait du coeur de la rose n'avait nécessité qu'une petite scène théâtrale. Quel dommage ! Ce jeu allait être aisé à gagner ... peut-être même trop. Au moment où l'Arrancar eut de telles pensées, l'âme terrestre sortit quelques mots qui lui firent redresser les poils du dos. Alors on l'accusait d'être une menteuse ? Oui c'était vrai, Seika Hyûga était une véritable menteuse, voir la pire des hypocrites que la Terre n'ait jamais connue, mais l'entendre par la bouche d'une simple créature morte et vide, cela donnait un coup sur le coeur. Pendant une fraction de secondes, elle fronça légèrement les sourcils. Heureusement, ce geste passa inaperçu puisqu'en même temps un coup de tonnerre retentit dans la ville, rendant les ruelles encore plus silencieuses après son passage. Alertée par le phénomène, la jeune femme à la chevelure rosée leva la tête vers le ciel sombre en quête de ... de quoi, au fait ? Ah oui, de calme. Elle cherchait à garder la tête froide parce que cette situation devenait de plus en plus délicate au fil du temps. Un enfant, c'est beau, c'est simple, c'est naïf. Sauf qu'en mettant une scène complexe dont le raisonnement part du cerveau d'un adulte (peut-être plus, si on considère que l'époque qui a vu naître la Hyûga est très éloignée de celle d'aujourd'hui), il est facile de se gourer face à la logique d'une jeune âme. Seika avait bien écouté le discours empli de belles paroles, mais elle avait décidé de garder le silence. Pour une fois, elle s'abstiendrait de commentaires. Même si cette fillette avait raison sur plusieurs points, dont le fait qu'elle n'existait pas pour les gens normaux, car eux la considéraient comme un fantôme, et celui qu'elle était morte, une constatation digne de ce nom, pour devenir une âme errante, elle avait tort. Sa présence en ce monde parallèle à celui considéré comme 'normal' signifiait qu'elle était vivante et ce, plus qu'elle ne le croyait. On lui avait donner une deuxième chance de refaire sa vie, donc une deuxième vie. Elle ne semblait pas le comprendre, cela. L'importance de ce phénomène sur sa pauvre existence... non, cette âme ne faisait que survivre en comptant les jours, les heures, les minutes, les secondes. Personne n'était venu lui porter secours dans cet océan infini de temps. Pourtant, si une rencontre avec un Shinigami s'était bel et bien produite, pourquoi ne l'avait-il pas envoyé à la Soul Society ? Là elle y aurait été enfermée en étant permise de croire qu'elle aurait le contrôle sur son propre esprit. Alors que l'on sait tous que ce sont les nobles, les forts, les seigneurs qui règnent et décident du sort de leur peuple ! Si le Hueco Mundo était régi ainsi, comment pourrait-il en être autrement de l'univers contraire au leur ? Qui se ressemble, s'assemble...

Pendant que Seika réfléchissait en observant la pluie tomber sur son doux visage, la petite rousse lui proposa de la conduire à un endroit pour s'abriter du mauvais temps. Surprise du commentaire, la femme tourna finalement la tête. Puis elle sourit en repensant à la si jolie intention de la fillette, qui n'aurait jamais rien proposé de tel si elle avait su à qui elle avait à faire. Douce innocence, tu me tiens responsable.

« J'aime bien la pluie. Je ne ressens pas le froid, alors sentir l'eau couler sur ma peau ne me dérange pas. Toutefois tu serais très aimable de me trouver un coin tranquille pour sécher mes cheveux ! Je ne voudrais pas qu'ils se délavent, leur couleur m'est précieuse. »

C'est ainsi que l'Arrancar se retrouva à suivre les pas de l'âme errante. Un silence régnait, et la conversation de toute à l'heure n'était pas réellement terminée, ni une ni l'autre ne pipèrent mots. Seika se doutait bien que c'était son tour de fournir une réponse claire à son interlocutrice, mais elle voulait choisir avec minutie les paroles de son monologue. Ce n'est qu'après quelques minutes que les résultats furent prêts à être dévoilés :

« Ma belle ... plus tôt tu m'as demandé ce que j'étais. Soudain, aussi rapide que l'éclair, son visage calme fut remplacé par un air plus courroucé et elle haussa le ton. Comme si j'étais un objet ! On ne t'a pas appris à montrer du respect envers les inconnus ? Je ne suis ni une poupée de cire, ni une créature démoniaque ou maléfique, contrairement à ce que l'on aurait pu te dire. J'existe en tant que femme de ce monde. Interprète-le comme tu le désires, ce fait reste un fait. J'ai été happée par la noirceur et c'est la raison pour laquelle je porte un masque. As-tu d'autres questions de ce genre ? Tant qu'à aborder le sujet... »

Elle s'arrêta de marcher, les bras croisés et tapant du pied. Fixant son regard azur dans celui, étrangement gris de la jeune âme, elle attendit. C'est en contemplant le portrait si bizarre et si mignon de la jeune fille, qu'au bout d'un moment Seika se radoucit.

« Excuse-moi, je me suis emportée. C'est juste que je déteste être considérée comme de la poussière. Pour exister, j'ai besoin que les autres réagissent à ma présence, mais toi tu restes neutre et tu m'interroges sur un sujet dont je n'ai pas envier de parler. Tu es ... au fait, tu ne m'as pas révélé ton petit nom, jeune fille ! »

Pour l'instant, l'Espada allait simplement tenter de créer un lien de confiance avec la rousse. Après, qui sait ce qu'une enfante pouvait lui révéler, surtout si elle avait rencontré un Shinigami auparavant... d'ailleurs, il faudrait résoudre une fois pour toute le mystère qui englobait cette rencontre fatidique ! Parce que cet Akira posait plus de problèmes qu'autre chose étant donné que l'âme semblait accorder toute la vérité à ses fichus propos.

Maudits Dieux de Mort, toujours là pour nous faire obstacle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Ame Terrestre :.
.: Ame Terrestre :.


Messages : 74
Date d'inscription : 12/04/2011

JDR
Niveau:
17/100  (17/100)
Expérience:
95/150  (95/150)
Relations:


MessageSujet: Re: Une visite guidée [PV A.B.A] Lun 6 Aoû - 19:14

A.B.A ne savait plus quoi dire pour meubler le vide qui c'était installée entre les deux jeunes femmes, la rousse n'aimait pas le silence car cela lui rappelait trop de souvenirs de lorsqu'elle était encore faite de chaire et de sang. Avant, elle parlait beaucoup avec sa mère quand elle lui faisait la classe à la maison, mais depuis que la jeune âme avait émit le désir de sortir. Le silence avait commencer à régner en maitre, la plongeant dans la solitude et dans l'incertitude la plus complète. Et même si A.B.A voulait en finir avec cette absence de bruit, elle ne le pouvait tout simplement pas, son interlocutrice ne lui avait pas encore répondue et la rousse voulait entendre les paroles de la rosée. L'âme errante se retourna quand Seika commença à lui dévoiler sa réponse, mais face à la colère et l'énervement soudain de son interlocutrice. A.B.A se laissa tomber au sol et se recroquevilla sur elle-même, ses bras protégeant sa tête. Prosternée ainsi la rousse attendait des coups qui ne devaient pas tarder à arriver. Sauf qu'ils ne virent pas et les bruits de pas de sa vis a vis s’arrêtèrent. Toujours craintif, la jeune femme fantôme osa posé de son seul œil a découvert, un regard emplit d'incompréhension vers la rosé. Son discours lui avait réellement semblé étrange et surtout pas facile a comprendre pour une pauvre âme errante comme elle.

“Je suis désolé, mada..., mademoiselle ! Je ne voulais pas vous mettre en colère, je le jures .... C'est juste que ... Je comprends pas bien ce qu'il se passe ici ... Je ne poserais plus de question sur votre masque alors comme çà vous n’allez plus vous fâchez sur moi ? D'accord ?”

A.B.A resta a terre encore quelques instants, elle ne savait pas si le regard de la jeune femme lui interdisait de se relevée alors elle attendait un geste, une parole ou signe quelconque. L'âme observait toujours aussi vide qu'aux premiers instants de leur rencontre la chevelure d'une bien étrange couleur de l'Arrancar. La rousse osa enfin se redresser quand Seika se calma a force de la regardée, sans gestes brusques, elle c'était remise sur ses pieds, mais avait bien vite retrouvée une position peu habituelle.

“Je suis vraiment vraiment désolée... Je ne parlerais plus de çà.... Moi ? Comment je m'appelle ? Antasia Bellarus Amélia ! Mais, A.B.A c'est plus court et plus simple a retenir !”

La jeune femme semblait maintenant mal a l'aise, ne sachant pas quoi dire ou faire. Ayant peur de remettre en colère son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Espada #10 :.
.: Espada #10 :.


Messages : 132
Date d'inscription : 05/09/2011

JDR
Niveau:
35/100  (35/100)
Expérience:
55/350  (55/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Une visite guidée [PV A.B.A] Mer 8 Aoû - 23:10


Antasia Bella- quoi ?

L'Arrancar avait eu du mal à saisir le nom complet de l'âme errante, car il y avait trop de voyelles et trop de syllabes. Elle suivrait donc le conseil de la rousse, l'appeler A.B.A et point final. De toute façon, ça l'aidera à l'embobiner plus facilement en connaissant son surnom, chose qui était souvent le premier lien de confiance entre deux personnes. Seika avait décidé de s'amuser avec l'innocence de l'âme avant de la réduire en poussière. Quoi de plus amusant que de créer un lien avec quelqu'un et au dernier moment, réduire ses espoirs à néant. A.B.A ne semblait pas avoir d'amis ni même de famille, excepté le Shinigami qu'elle avait nommé plus tôt. Akira, hein ? Il ne payait rien pour attendre, lui, à dire de si horribles choses sur la race des Hollows ! Lui et ses copains se plaisaient à envoyer les âmes ailleurs, à un endroit lointain appelé la Soul Society. Bien que certaines créatures osaient s'y aventurer, elles ne revenaient jamais... du moins, en un morceau. En pensant au travail des Shinigamis, une question germa dans la tête de la jeune femme. Souriant gentiment à la rousse, elle lui demanda :

« Dis-moi, si tu as rencontré un Shinigami... pourquoi es-tu encore ici ? »

À voir l'expression du visage de la concernée, elle ne comprenait pas. Ou plutôt, on ne l'avait pas mise au courant. Ce qui l'avantageait puisqu'elle ne connaissait pas l'existence d'un monde à l'abri des Hollows. Enfin, un monde plus ou moins protégé depuis que l'arrivée d'Aine et de Gin. Tous deux Shinigamis, ils avaient ouvert plusieurs portails vers la Soul Society, et ce devant des Arrancars ou des Hollows.

Le secret de l'accès à cet univers sera bientôt dévoilé. Et c'est moi qui serai au premier rang.

Seulement, il n'était pas temps de penser à de si grandes choses lorsqu'une petite âme attendait sagement aux pieds de la Décima. Elle attendait quoi, au fait ? Qu'on lui dise qu'elle pouvait respirer ? Sûrement, parce que son corps frêle semblait matérialiser toute la peur qu'elle avait éprouvé ou qu'elle éprouvait en ce moment. Pourtant, Seika s'était abaissé à lui offrir ses excuses, alors elle lui avait prouvé qu'il n'y avait rien à craindre. Non ?

« Allez, viens. Tu ne m'avais pas dit que tu m'emmènerais là où je pourrais être au sec ? » questionna-t-elle d'un ton malicieux, un clin d'oeil en plus. La confiance, ça se gagnait avec le temps. Mais en utilisant de petits moyens comme la politesse et la gentillesse, Seika allait accélérer le processus. La jeune femme voulait vraiment tirer profit des informations que pouvait détenir A.B.A., et pour cela elle ferait tout. Même paraître aimable.


HRP
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une visite guidée [PV A.B.A]

Revenir en haut Aller en bas

Une visite guidée [PV A.B.A]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» visite guidée
» Une visite guidée à Bélair ,Ayiti, tache senti'w
» Visite Guidée du forum
» Visite guidée [PV Irving]
» Visite guidé. [PV Caitlin ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach no Kôshin :: Playing on Earth :: .: Karakura Town :. :: Rues de Karakura :: Les rues-