Viens vivre ton aventure Bleach!
 

Partagez|

Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé] Mer 16 Mar - 21:06

L'obscurité et le calme de la nuit avait voilé comme chaque jour la Soul Society. Le Sereitei comme le rukongai était à présent quasi silencieux emprunt d'une inactivité troublante en comparaison de ce qui pouvait s'y passer lorsque le soleil y règne. C'était reposant, apaisant et appréciable, Kiwiha lui profitait de ces moments pour mettre au placard son rôle de commandant et reprendre sa « tenue » « d'humain » comme les autres. Oui, chaque soir, comme s'il s'agissait d'un rituel, une fois la nuit largement tombé, il prenait le chemin de ses quartiers privé et surtout de sa « cour » d'entrainement. Et durant des heures il s'entrainait, ne prenant plus conscience de ce qui pouvait se passer au delà de ses quartiers.

Ses quartiers privés, n'avaient rien d'extravagant ou de prétentieux, non, il s'agissait d'un petit domaine dont la cour centrale occupait la majeur partie de l'espace. Une cour, principalement constituée d'un lac qu'un chemin fleuri entourait. La seule vrai particularité de son domaine était la puissante barrière de protection spirituelle qui l'entourait, semblable à un dôme, du moins dans la théorie, car cette protection n'était pas visible. Parano le commandant ? Pas du tout, cette barrière n'avait en rien la tache d'empêcher toute intrusion, non, c'était une barrière particulière qui permettait l'isolement « spirituelle ». En clair, avec cette barrière, Kiwiha pouvait entièrement libérer son reiatsu sans risquer de créer des dommages considérables, des dommages aussi bien matériel qu'humain...Cependant, à l'intérieur de ce dôme on pouvait toujours ressentir l'énergie spirituelle de l'extérieure...comme le principe d'une vitre avec un seul aspect miroir.

Installé confortablement dans son bureau personnel, Kiwiha termina d'un trait la tasse de thé fumante qui venait de lui être servit. Lâchant un soupir de contentement une fois celle-ci finit et le liquide à présent dans le fond de son estomac, le commandant releva la tête, ouvrant la bouche pour s'adresser à la personne qui venait de passer sa tête par l'encadrement de la porte.

« Merci pour le thé Jisana, il était excellent, comme d'habitude. » lança-t-il un sourire sur les lèvres. « Je vais aller m'entrainer, tu peux donc rentrer » termina-t-il aimablement.

Jisana ? C'était une sorte de « gouvernante », elle s'occupait de sa demeure, une jeune femme charmante qui était toujours de bonne humeur et surtout très serviable. Elle habitait pratiquement chez le commandant, pratiquement puisque sa dépendance se trouvait juste au delà de la barrière spirituelle, de sorte à ce qu'elle ne soit pas gêner par les entrainements quotidien de Kiwiha...bien qu'avec le temps elle supportait parfaitement bien son reiatsu pour une personne sans rang.

« Merci commandant, je vous souhaite une bonne soirée ! »

D'un signe de la tête, Kiwiha lui souhaita la pareil. Pour une fois il ne lutta pas à tenter de se faire appeler Kiwiha et à se faire tutoyer, de toute façon c'était peine perdu. Un siècle qu'elle le suivait partout, depuis la division 0, mais rien à faire, elle s'employait toujours à l'appeler par son titre. Bref, ça n'avait pas réellement d'importance, après tout elle était libre de choisir comment s'adresser à Kiwiha.

Il resta quelques minutes immobile, un mince sourire trônant sur son visage toujours un peu tiré par la fatigue. Heureusement qu'il avait eut le temps de se reposer un peu en rentrant de la dimension royal. En effet il s'était accordé une petite sieste de quelques heures, comme le lui avait fortement conseillé le roi en voyant l'état de son ancien garde du corps personnel. Son sourire, n'était cependant pas du à son entrevue avec le roi mais plutôt à ses retrouvailles avec Naoya. Il lui suffisait de penser à elle pour que dans son ventre quelques papillons « s'amusent » et que son coeur accélère brièvement.

Laissant de coté ces pensées agréables, Kiwiha se leva, s'emparant de son zanpakuto qu'il avait laissé sur une petite table à l'entrée de son bureau. En quelques pas, il se retrouva à l'extérieure, sur son « terrain » d'entrainement. Inspirant une grande bouffée d'air, Kiwiha accrocha son sabre sur son flanc gauche. Puis sans attendre plus longtemps, il se plaça au milieu du lac commençant alors à mouver son corps lentement dans une sorte de chorégraphie gracieuse. Ça ressemblait fortement à du Tai-chi-chuan, un art martial chinois, une sorte de gymnastique parfait pour l'esprit et le corps. Kiwiha pratiquait une variante personnelle, mais le principe restait le même, des gestes très lents en parfait rythme et harmonie avec sa respiration. C'était une sorte d'échauffement relaxant qui lui permettait de se vider un peu la tête pour être totalement concentré sur lui même et son entrainement.

Durant une bonne dizaine de minutes, il effectua ces mouvements lents qui mimaient cependant parfaitement des gestes martiales, comme s'il affrontait quelqu'un mais au ralenti, décomposant tout ses mouvements. Et on ne pouvait rester qu'admiratif sur la justesse et la grâce de ses mouvements, il semblait parfaitement maitriser cet art martiale « doux »...une légèreté telle qu'il ne créait que d'infime onde sur l'eau...un petit « spectacle » que Jisana aimait souvent observer avant de filer chez elle. A plusieurs reprise Kiwiha l'avait invité à participé, mais surement que la « gouvernante » était trop réservée ou intimidée pour accepter.

Cet « échauffement » terminé, Kiwiha se « déshabilla » légèrement, nouant son kimono de sorte à avoir le torse nue. La brise venant lui caresser la peau, une sensation qu'il appréciait, et puis du coté de l'aspect pratique ça lui permettait des mouvements un poil plus libre. Une fois fait, il dégaina dans un geste toujours gracieux son katana, reprenant alors une chorégraphie similaire, mais un avec un sabre cette fois, enchainant des mouvements lents mais parfait. Puis au fur à mesure, son corps, ses mouvements étaient plus rapide, passant en quelques minutes à un rythme que même un aveugle aurait put suivre à un rythme qu'au contraire peut de gens pouvait suivre. Son reiatsu, en parallèle de sa vitesse s'était intensément accru, devenant oppressant pour toute personne qui aurait eut le malheurs de se trouver sous ce dôme de protection.

Comme si son niveau sa pression spirituelle actuelle ne suffisait pas, Kiwiha l'augmenta considérablement en libérant son shikai.

« Kizamu Itakima » pronoça-t-il d'une voix « dur » et forte qui ne lui ressemblait pas.

A peine dit qu'une sorte d'explosion, un souffle puissant parti de Kiwiha pour balayer les environs sur quelques mètres. Une fumée entoura quelques secondes le commandant pour finalement laisser aparaitre un Kiwiha plus imposant, parraissant plus puissant que jamais avec dans les mains deux sabres tout aussi intimidant d'aspect. La pression au sein du dôme était juste insoutenable pour toute personne ne possédait pas elle même un fort reiatsu, un capitaine en somme. Oui même un lieutenant aurait beaucoup de mal à être en pleine possession de ses moyens sous cette pression spirituelle...et encore Kiwiha ne forçait absolument pas...et il ne parlait même pas s'il décidait de libéré son Bankai...mais ça c'était « unique »...oui une seule fois il l'avait sorti...une seule et unique fois...un « évènement » que les quelques témoins n'allaient surement pas oublier de si tôt...

La libération de son shikai, en plus d'accroitre fortement sa force spirituelle, lui procurait un gain de vitesse et de force nettement visible. Les mouvements de katana, entrecoupé de shunpo et de mouvements de corps à corps étaient tout simplement exécuté à une vitesse difficilement visible. Pareil, fallait être d'un certain niveau pour ne serait-ce que suivre l'évolution de Kiwiha dans l'espace temps.

Puis après une bonne heure d'entrainement, Kiwiha s'immobilisa au milieu du lac, il semblait presque flotter en l'air tellement ses pieds ne semblait pas entrer en contact avec l'eau. Les bras le long du corps, ses deux grosses sabres chacun tenus de sorte à ce que les lames ne touchent pas la surface du point d'eau. Le corps luisant par une montée de chaleur semblait dessiner encore plus précisément la masse musculaire du commandant, faisant ressortir nettement ses « formes », ses muscles saillants. L'entrainement n'était pas terminé, cependant au moment où il voulait reprendre, il tourna la tête, sa baisse de concentration l'ayant rendu plus attentif à ce qui l'entourait. Il tourna la tête pour y découvrir « l'intrusion » d'une personne dans son domaine...mais disons qu'il était plutôt pour se genre d'intrusion...du moins dans ce cas, puisqu'il s'agissait tout simplement de Naoya.

« Ca fait longtemps que tu es là ? » demanda-t-il d'une voix redevenue douce et calme.

En même temps qu'il se rapprocha d'elle, il baissa l'intensité de sa pression spirituelle, car même si il savait que Naoya la supportait parfaitement, c'était toujours plus agréable et confortable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé] Jeu 17 Mar - 19:48

Quelques heures plus tôt ...

Nao' était dans les bras de Kiwiha, celui qu'elle avait toujours considéré comme étant son ami, son confident. Elle l'avait perdu de vue durant un siècle. Un siècle où il avait été éloigné de la Soul Society parce qu'il le devait. Un siècle où elle s'était inquiétée pour lui, où chaque jour, elle se demandait si tout allait bien pour lui. Un siècle où elle s'était demandée ce qu'il faisait, s'il s'était fait de nouveaux amis, si, de temps en temps, il avait une petite pensée pour elle ... Un siècle où elle n'avait pas cessé de penser à lui, en quelque sorte. Une petite pensée pour lui le matin, quand elle se levait, une autre petite pensée le soir, quand elle partait se coucher. Parfois même, elle rêvait de lui, elle lui parlait dans ses rêves, se confiait à lui, lui parlait de ses craintes, de ses joies. Même s'il n'était pas vraiment avec elle, Nao' avait toujours fait comme s'il était toujours là, quitte à se faire passer pour une folle d'ailleurs.

Je disais donc. Nao' s'était retrouvée dans les bras de Kiwiha. Il l'avait portée pour qu'ils soient à la même hauteur. Ils s'étaient embrassés, à de maintes reprises d'ailleurs. Mais néanmoins, ce moment de "détente" devait se terminer. Kiwiha avait des choses à faire. Mais il avait proposé à Nao' de venir le rejoindre à sa division, le soir même, à la tombée de la nuit. Cette idée l'enchantait d'ailleurs, ils pourraient se voir à nouveau. Et discuter, de choses et d'autres. C'était donc avec un immense sourire sur le visage qu'elle avait quitté les quartiers de la Première Division, l'esprit tout retourné, chamboulé par toutes les émotions que la Shinigami avait pu avoir. Elle était heureuse, plus qu'heureuse. Kiwiha était là, il était près d'elle maintenant. Mais le plus étonnant dans tout ça, c'est qu'elle devenait Capitaine.

Nao' n'arrivait pas à atterrir, ou du moins, elle était comme sur un petit nuage. Comme quoi, les bonnes nouvelles arrivent souvent par deux, et ce n'est pas faux. La Shinigami marcha pendant quelques instants dans les rues du Seireitei avant de s'arrêter devant les quartiers de la Seconde Division. Maintenant, elle allait vivre là. Wow ... Elle ne connaissait personne à la Seconde ... Ah si ... Hiroki ... Il était à la Seconde, du moins, aux dernières nouvelles. Ca faisait un moment qu'ils ne s'étaient pas vus d'ailleurs, du fait qu'ils n'étaient pas dans la même division et qu'il ne l'entraînait plus comme par le passé. Bon, bin, au moins, ça lui ferait ... une première connaissance dans sa nouvelle division. Le truc ? Faudrait qu'elle fasse déménager ses affaires de la huitième à la seconde. Mais ça, encore, ce n'était pas vraiment pressé. Du moins, ce n'était pas ce qui importait le plus dans l'immédiat.

Nao' continuait sa marche dans les rues du Seireitei. Elle croisa plusieurs personnes qui la saluèrent alors qu'elle ne les connaissait même pas. Mais histoire de ne pas passer pour une ingrate, ou une malpolie, elle leur rendit leur salut accompagné d'un gracieux sourire. Ca, c'était à cause de sa tenue de Capitaine. Elle se doutait qu'on la saluerait plus facilement avec son Haori. Elle n'avait pas plus envie que cela qu'on la reconnaisse, ou qu'on la respecte simplement parce qu'elle devenait Capitaine. Non, le respect, ça se gagnait. Et elle prouverait, d'une manière, ou d'une autre, qu'elle était à sa place, même si ça pouvait prendre du temps.

Afin ... de décompresser et de redescendre de son petit nuage avant de faire une mauvaise chute, Nao' se décida à aller faire un tour ... aux sources chaudes, aux bains quoi. Elle y allait souvent, régulièrement, quand elle avait besoin de faire le vide, de réfléchir tranquillement. Ou parfois, quand elle ne pouvait pas s'y rendre, elle s'asseyait en tailleur, posait ses mains sur ses genoux et fermait les yeux. A ce moment là, alors, elle faisait le vide, chassant toutes ses pensées. Sa respiration se faisait alors plus lente. Et elle restait comme ça durant un moment, quelques heures parfois quand elle avait vraiment besoin de faire le vide.

Ainsi donc, la voilà dans le bain des femmes. Elle était toute seule. Apparemment, personne ne trouvait cela judicieux de venir se détendre à un moment pareil, alors que le Gotei 13 était un peu sans dessus dessous. Mais Nao avait besoin de cela. Elle avait besoin de faire redescendre la pression qu'elle avait eu sur les épaules quand Kiwiha lui avait annoncé sa promotion. Elle y repensait encore. Elle avait eu le souffle coupé sur le coup. Heureusement qu'elle avait fini par reprendre sa respiration sinon, elle aurait perdu son joli teint, serait passée par le bleu, puis le violet avant de tourner de l'oeil à cause d'un manque d'oxygène. Elle repensait encore aux mots de Kiwiha, quant à sa réaction, disant qu'elle était honnête, enfin, que c'était pas préparé et qu'il préférait cela à autre chose, à quelqu'un qui se contiendrait. Et si ... Et si effectivement elle s'était contenue ? Nan ... Nan ... Nao' n'était pas du genre à retenir ses sentiments, du moins ... pas face à de telles nouvelles. Pas face à la joie de retrouver Kiwiha en bonne santé, mais vraisemblablement fatigué par sa nouvelle charge de travail.

Nao' se laissa couler au fond de l'eau durant quelques instants, avant d'immerger une nouvelle fois. Elle passa ses mains dans ses cheveux pour les ramener en arrière et repensa à Kiwiha. Oui, il était vrai qu'il semblait fatigué. Elle voulait ... Elle voulait le voir. Elle voulait se rendre à sa division le soir-même. Néanmoins, elle ne savait pas si c'était une bonne idée. Elle ne voulait pas l'importuner, et encore moins le déranger. Avant tout, Nao' voulait qu'il se repose, qu'il reprenne des forces, des couleurs. Mais peut-être que ... sa présence pouvait l'aider, non ? Oui, elle voulait y croire. Oui ... Elle hocha la tête durant quelques instants. oui, elle irait le voir, même si ce n'était pas la meilleure des idées. Il lui avait proposé de venir, et elle ne refuserait pas.

Nao' resta une bonne heure dans les bains avant de sortir et de quitter le bâtiment. Elle était, à nouveau, détendue, même si elle n'attendait qu'une chose : que la journée se passe et qu'elle puisse aller voir Kiwiha. Oui ... Ouaip ... Seulement, elle devait s'occuper. Parce que tourner en rond ici et là, ça n'allait pas vraiment arranger les choses, non ? Histoire donc, de s'occuper, Nao' fit un tour par son ancienne division, l'endroit qui serait bientôt son ancienne chambre. On lui avait demandé de se reposer, à cause de ses blessures occasionnées par Aizen. Mais bon, Nao' n'était pas vriament quelqu'un qui suivait les ordres de son médecin, et cela même si c'était bon son propre bien-être. Néanmoins, elle se posa un moment sur sa paillasse, et finit par se coucher, regardant ainsi le plafond. Elle en vint à se poser des questions débiles, comme à quoi pourrait ressembler le prochain plafond qui serait au dessus de sa tête. Si sa paillasse pour dormir serait aussi confortable que celle-là ... Si les gens de sa division seraient sympa avec elle, ou s'ils ne feraient que penser ou bien parler de leur ancien Capitaine ou Lieutenant. Des questions stupides, sans aucun doute, mais bon, elle se les posait quand même.

Et à force de réfléchir, à fermer les yeux pour ne plus penser à ces questions stupides, Nao' finit par s'endormir. Ces derniers jours, depuis la bataille, elle était un peu fatiguée. Probablement à cause de ses blessures, mais bon. En quelque sorte, c'était la pression qui était retombée. Elle pensa à Kiwiha, ou du moins, elle rêvait à des retrouvailles différentes, toutes aussi joyeuses, mais différentes. Différentes au niveau de la conversation qu'ils échangeaient, différentes au niveau des actions, des gestes qu'ils faisaient.

Au bout d'un moment, finalement, Nao' sortit de son rêve et rouvrit les yeux. Elle se redressa soudainement et regarda par la petite fenêtre sur le côté. Oups ... La nuit était en train de tomber. Flûte alors ... Nao' se leva donc et se dirigea vers son armoire. Elle ne voulait pas porter l'uniforme de Shinigami, et encore moins son haori. Nan, elle voulait quelque chose de mieux, de plus ... décontracté en quelque sorte. Elle avait plein de jolis kimonos fleurals. L'un d'entre eux ferait probablement l'affaire. Elle réajusta aussi sa coiffure, du moins, prit deux petits bâtonnets, les positionna au niveau de son cou et hop, en deux ou trois mouvements, voilà qu'elle avait un joli petit chignon.

Sur ce, la voilà quittant rapidement les quartiers de son ancienne division pour se rendre à ceux de la première. Il y avait une petite lueur, à l'extérieur. Nao' rentra dans le bâtiment, parcourut quelques couloirs et tomba sur le jardin. Il était là ... Kiwiha était là. Il était sur le lac, immobile. Ce qu'il faisait ? Nao ne savait pas vraiment. Mais c'était comme s'il était ailleurs. Probablement qu'il était en train de s'entraîner, ou quelque chose dans le genre. Elle le regardait, l'observait. Elle ne savait pas si elle devait le déranger ou si elle devait attendre. Elle attendrait ... Oui, elle attendrait un signe de sa part. Son Reiatsu n'avait pas changé. Il était peut-être un peu plus puissant qu'autrefois, mais c'était toujours le même. Elle se rappelait encore les premiers temps où il l'entraînait. A cause de sa forte pression spirituelle, Nao' se sentait toujours écrasée par lui. Et même si c'était difficile, elle préférait, de loin, s'entraîner avec lui parce qu'elle avait toujours quelque chose à apprendre. Et quand bien même elle était, à présent, habituée à son Reiatsu, elle se sentait tout de même quelque peu oppressée.

Nao se mit à sourire, leva le nez vers le ciel, l'observant, mais bien vite, son regard se posa à nouveau sur Kiwiha. Sa douce voix venait de s'élever dans l'obscurité de la nuit. Il lui demandait si ça faisait longtemps qu'elle était là.

"Non ... pas longtemps."

Petit à petit, elle sentait le Reiatsu de Kiwiha qui faiblissait. Elle se rapprocha donc de lui.

"Je crois que je suis un peu en retard ... Je me suis assoupie."


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé] Lun 21 Mar - 23:25

Devant Kiwiha se tenait donc une Naoya enveloppée dans une tenue plus fantaisiste qu'à l'ordinaire. Elle avait troquée son kimono et haori noir et blanc contre un kimono fleural dont les couleurs mettaient un peu de « joie » dans le domaine du commandant. A vrai dire c'était plutôt agréable, car en plus de magnifiquement saillir à à la « jeune » femme, ça changeait, même s'il n'était pas pratiquant de telle « écart », si du moins l'on pouvait considéré ça comme un écart, il en restait un grand partisan... Bon ça n'allait pas au point où il accepterait que chacun se ballade avec la tenue de son choix, mais en période de repos, ils étaient tout à fait libre de faire ce qu'ils souhaitaient... Puis disons que les lieutenants et surtout les capitaines pouvaient se permettre quelques petites originalités...du moment qu'était visible leur grade et leur appartenance à leur division respective...

« Ce n'est pas important, regarde j'en ai profité pour « m'échauffer » un peu » prononça-t-il doucement en même temps qu'il se rapprochait de la capitaine.

S'échauffer...oui il venait de s'échauffer, lorsqu'il en avait le temps ses entrainements duraient plusieurs heures, mais depuis qu'il avait prit la veste de commandant, disons qu'il n'en n'avait plus vraiment le temps...juste suffisamment pour se maintenir, se dépenser un peu à chaque fin de journée...s'enlever un peu les fourmis des jambes après être rester la journée assit, en somme s'échauffer...bref comme pour le reste, une fois que la crise serait passée, il aurait bien le loisir de s'entrainer plus longtemps.

A mesure qu'il se rapprochait d'elle, quelques questions fusaient dans sa tête. Comment devait-il se comporter avec elle ? Leurs sentiments étaient-ils définitivement clair ? Leur entrevue de ce matin n'était-elle un écart unique ? Beaucoup de question pour au final une seule réponse. Après tout il aurait sa réponse rapidement.

Kiwiha s'était rapproché de Naoya, pour n'être qu'à quelques dizaines de centimètre, avançant alors son visage en même temps qu'une de ses mains vint se poser sur l'une des joues de la jeune femme. Ses lèvres vinrent alors se presser brièvement sur celles de cette dernière, pour partager un petit baiser rapide mais doux...petite récompense d'une journée encore une fois fatigante. Pourquoi ne pas en profiter d'avantage ? Tout simplement que ce baiser était une façon de « tâter » le terrain, de voir si ce qui s'était passé ce matin n'avait pas été qu'éphémère et aussi pour la simple raison que venant de passer une petite heure à s'entrainer, Kiwiha n'était pas forcément des plus présentable...la transpiration luisant sur son corps...rien de bien attrayant en somme.

Oui le commandant était du genre à faire attention à son apparence, ou du moins à ne pas se coller aux gens alors qu'il n'est pas vraiment « propre ». Bon, là ce n'était qu'un peu de transpiration, rien de bien dégoutant, mais tout de même il n'allait pas se frotter à Naoya, alors qu'elle vraisemblablement sortait du bain...sentant encore le « parfum » d'un bon bain.

Lentement, avec un sourire sincère sur les lèvres, un sourire témoignant de la « joie » de la voir ici, Kiwiha se détacha de la jeune femme, pour se diriger un peu plus loin, en direction d'une sorte d'une mini fontaine, là où une bassine creusée dans la pierre semblait recueillir de l'eau. Son zanpakuto avait reprit son apparence normal avant même qu'il n'est eut embrassé Naoya, il profita alors de ces quelques pas pour le repositionner à sa ceinture.

Arrivé devant le petit édifice en pierre, il plongea les mains dans l'eau en même temps qu'il baissait la tête laissant alors ses mains « recouvrir » son visage d'eau, effaçant alors la petite transpiration qui s'y était installé. Il répéta le geste à plusieurs reprise, arrêtant une fois qu'il eut estimé que son visage était à présent relativement propre. Bien évidemment si ça n'avait tenu qu'a lui il aurait fait de même pour le reste de son corps, mais bon si Naoya était là, ce n'était pas pour le regarder faire sa toilette...enfin qui sait ? =)

Il passa ses mains une dernière fois sur son visage, appuyant fermement afin de chasser autant que possible l'eau qui dégoulinait de sa « gueule » angélique. Il chassa rapidement quelques mèches mouillées qui étaient venu se coller sur son front, lui obstruant alors la vue. Une fois cette petite remise au propre effectuée, il reporta son attention tout comme son regard vers Naoya.

« Désolé, j'ai été un peu prit de court » prononça-t-il avec un petit sourire.

Arf, après tout ce n'était pas la première fois que Naoya le voyait dans cet « état ». Au vue des nombreux entrainement qu'ils avaient partageaient ensemble, il était évident que la jeune femme avait, ou du moins avait eut, l'habitude de le voir dégoulinant de transpiration, le visage chauffé par l'effort.

Il s'empara alors d'un linge posé juste à coté de l'édifice de pierre, pour s'essuyer le visage et sécher ses quelques mèches de cheveux humides. Il avait à présent un visage un peu plus présentable, qu'il n'hésita pas à tourner vers Naoya, ouvrant alors la bouche, sa voix douce prédominant toujours sur ses paroles.

« Alors, as-tu un peu visité tes nouveaux locaux ? Fait connaissance avec tes futurs « soldats » ? On bien tu as profité de cette jolie journée pour te reposer ? »

Bien évidemment, il n'attendait pas forcément que la nouvelle capitaine ne lui dise qu'elle avait fait des choses constructive. Non, à vrai dire il s'en moquait si Naoya avait passé sa journée à ne rien faire, après tout c'est bien lui qui avait insisté sur le fait qu'elle n'avait pas encore ses fonctions officielles et que par conséquent elle pouvait en profiter pour prendre du temps pour elle, se reposer, se remettre de sa confrontation avec Aizen...

En parlant de cette confrontation, Kiwiha regrettait vraiment ne pas avoir put arriver à temps...de ne pas avoir put protégé Naoya...d'être arrivé une fois que la mal eut été fait...oui ça il n'arrivait pas encore à le digérer, malgré qu'au final rien de grave ne soit arrivée...mais bon, depuis qu'il l'a connaissait; le commandant avait toujours pris soin de prendre soin d'elle, de l'aider, de lui éviter les problèmes...Il se rappelait la fois, quelques mois avant qu'il ne parte pour la division 0, encore lieutenant de la 11ème division, où il était intervenue in-extrémis avec quelques shinigamis de sa division pour aider la pauvre Naoya au prise à un Adjuchas qui avait réussi à « faire son trou » jusqu'à Karakura. Oui ce jour là il était arrivé de justesse...et sous la colère et la crainte de perdre sa protégé avait purement massacré son opposant sans aucune pitié....

Bref, il mit rapidement de coté ce souvenir lointain, pour proposer à Naoya une idée qui venait de lui traverser l'esprit. Une chose qu'ils n'avaient plus fait depuis son départ, une chose qu'ils avaient pourtant l'habitude de faire régulièrement à l'époque...et c'était l'occasion de constater l'évolution de la jolie femme...

« Hé, ça te tente un petit entrainement comme à la bonne époque ? Toi contre moi ? » demanda-t-il tout sourire, se rappelant effectivement les nombreux bon souvenirs qu'il gardait de ces entrainement.

Oui ça c'était une bonne idée. Déjà ça lui permettrait de prolonger son entrainement, et surtout d'avoir pour une fois un adversaire...car pour le coup depuis son passage à la division 0, ses entrainement se faisait pour la majorité du temps en solo...et ça n'avait rien de bien amusant ou même de constructif...pour sur que c'était bien mieux avec un adversaire en face. Puis il était vraiment curieux de constater les progrès de Naoya, de voir pourquoi les autres capitaines l'avaient recommandés. Puis s'était aussi tout simplement l'occasion de passer un bon moment avec celle qu'il portait dans son coeur depuis des siècles maintenant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé] Mar 22 Mar - 17:00

Du coin de l'oeil, Nao' l'observait. Ca faisait longtemps ... Longtemps qu'elle ne l'avait pas vu dans une telle situation. Longtemps qu'il ne s'était point entraîné et qu'il n'était pas paru devant Nao' ainsi. Mais elle n'en était point dégoûtée. Après tout, hein, toutes les fois où ils s'étaient entraînés ensemble et qu'ils s'étaient mis dans un état pas possible : tout poussiéreux, tout mouillé ou presque. Oui, oui, ils ne faisaient pas les choses à moitié en quelque sorte. Et en ce moment, elle se contentait de sourire, comme à son habitude. Elle lui avait dit qu'elle s'était assoupie, qu'elle avait failli louper, en quelque sorte, leur rendez-vous. Mais il la rassura en lui répondant qu'il s'était échauffé.

"Ce n'était pas qu'un échauffement. Du moins ... J'ai pas l'impression que tu n'as fait que t'échauffer."

Nao' avait l'impression qu'il avait fait de gros efforts, ou quelque chose dans le genre. Enfin, elle n'irait pas non plus mettre sa main à couper mais bon. Ca lui faisait penser à autrefois, du moins, quand ils s'entraînaient ensemble. Elle se revoyait encore, avec lui, dans leur petit "jardin secret" où ils passaient le plus clair de leur temps à s'entraîner, à discuter de choses et d'autres. Elle se revoyait aussi, la plus part du temps, au sol, ou dans une situation inconfortable parce que Kiwiha avait pris, une nouvelle fois, le dessus. Mais jamais ... Jamais il ne lui avait fait du mal. L'entraînement, il l'avait toujours pris au sérieux, comme si c'était quelque chose de gravissime, ou un truc dans le genre. Mais c'était grâce à cela, grâce à lui qu'elle était devenue aussi forte. Grâce à lui qu'elle s'entraînait, durant un temps, tous les jours pour devenir meilleure. C'était lui aussi qui l'avait aidé à apprendre le Bakudô et le Kidô. En fait, en quelque sorte, c'était lui ce qui avait fait d'elle ce qu'elle était aujourd'hui. Enfin, arrêtons les divagations.

Petit à petit, l'observant du coin de l'oeil, Kiwiha se rapprochait de Nao'. Apparemment, il semblait prendre des pincettes, ou du moins, il attendait ... Peut-être attendait-il de voir ce qui allait se passer, de comment elle pourrait réagir. Elle-même ... Elle-même se posait des questions. Elle était toujours contente de le revoir, mais ce n'était pas pareil que lors de leur entrevue, quelques heures auparavant. C'était ... comme s'ils se voyaient dans un cadre différent. Comme si ce qui c'était passé le matin, c'était autre chose que ce qui allait se passer maintenant ... Comme si ... peut-être que ... Ce qui s'était passé ... était une erreur ? Non, pour Nao', ce n'était pas une erreur. Elle avait toujours eu des sentiments pour lui. Seulement, elle n'était pas vraiment sûre, avant son départ et cette longue séparation, de ce qu'elle éprouvait réellement pour lui.

Maintenant, elle savait ... Nao' savait qu'il comptait à ses yeux, plus que n'importe qui d'ailleurs, et plus qu'elle n'aurait jamais voulu se l'avouer. Elle savait qu'il prenait une place importante dans son coeur et que l'ignorer, et bien, cela ne servirait à rien. Nan, ça suffirait probablement juste à la rendre un peu folle, ou quelque chose dans le genre. Alors, elle ne l'ignorerait pas. Ou plutôt, les sentiments qu'elle éprouvait pour lui, elle ne les balayerait pas de la main et ne les renverrait pas. Non, Nao' allait les accepter, quitte à se retrouver blessée dans la "bataille".

Kiwiha se retrouva proche, très proche de Nao'. Sa main était venue se placer sur l'une de ses joues de Nao'. Elle était chaude, très chaude ... Sûrement à cause de son entraînemetn, son échauffement, et au maniement de son Zanpakutoh. Elle le regardait intensément, cherchant à savoir ce qu'il escomptait faire. Les lèvres de celui qui avait toujours été son confident vinrent se poser sur celles de Nao' pour un simple petit baiser. Peut-être voulait-il se conforter dans ses sentiments. Peut-être essayait-il de savoir si ce qui s'était passé le matin n'était pas qu'une illusion ? Mais non. Elle avait bougé ses lèvres pour participer à ce petit et tendre baiser, histoire de lui montrer que ... Que c'était bien réel. Qu'elle l'aimait beaucoup, même si elle ne savait pas encore comment définir leur future relation.

Après cet agréable baiser, Kiwiha s'était quelque peu éloigné, histoire de se nettoyer un peu. Elle l'avait suivi du regard, l'observant du coin des yeux se passant de l'eau sur le visage. Elle souriait, comme toujours. En fait, non, elle avait retrouvé le sourire. Avant, oui, elle souriait de temps en temps. Mais pas aussi souvent. Là, depuis ce matin, depuis leur entrevue, Nao' n'avait pas arrêté de sourire. Elle avait troqué ses vieilles grimaces, ses vieilles mimiques contre ses merveilleux sourires. Qui en était la cause ? J'vous le donne en mille : Kiwiha. Oui, elle avait repris le sourire, et ce, grâce à lui. Après quelques instants, Kiwiha reporta son attention sur la jeune femme, s'excusant par la même occasion.

"C'est pas grave ... Ca me fait penser ... A nos anciens entraînements."

Où elle se retrouvait, la plupart du temps, au sol, mais c'était pour son bien du fait qu'elle avait le meilleur des entraîneurs ! Sa douce voix résonna une nouvelle fois. Kiwiha était curieux de savoir comment elle avait passé sa journée, ce qu'elle avait fait, si elle avait été voir les locaux de sa future affection.

"Hé bien ... C'est plutôt gênant ... Parce que je n'ai fait que flâner."

Oui, pas bien ... Le pauvre Kiwiha, lui, avait dû bosser comme un dingue tandis que sa protégée ... s'était relaxée, en quelque sorte.

"J'ai été ... me détendre aux bains ... Afin de penser à mon nouveau poste ... Et puis ... J'suis rentrée dans mes quartiers. Et j'me suis assoupie."

Devait-elle aussi lui dire qu'elle n'avait pas arrêté de penser à lui durant toute cette journée ? Hmmm ... Nan, du moins, il devait s'en douter. Mais bon ...

"Peut-être demain."

Nao' avait dit cela en jouant avec ses doigts. En fait, elle appréhendait cette rencontre avec les Shinigami de la Deuxième Division. Elle ne savait pas comment ils allaient réagir face à cette nomination. Elle ne savait pas si elle serait à la hauteur. Elle était inquiète. Et probablement que Kiwiha avait remarqué cette inquiétude. Après tout, il la connaissait. Il connaissait ses petits tics. Et généralement, quand elle jouait avec ses doigts, et bien, c'était que quelque chose l'inquiétait.

"Ou dans les jours qui arrivent ... Je ne sais pas ..."

Reculer pour mieux sauter ... A dire vrai, il faudrait vraiment qu'elle y aille. Seulement ... Il fallait qu'elle trouve le courage. Peut-être que le jour suivant serait meilleur, qui sait ? Nao' redressa la tête et arrêta de jouer avec ses doigts quand Kiwiha lui proposa quelque chose. Il souhaitait, ou plutôt, lui demandait si elle était partante pour un petit entraînement.

"Oh ... Oui ... Mais je n'ai pas mon Zanpakutoh sur moi."

A dire vrai, elle ne pensait pas en avoir besoin. Elle aurait su ça, elle aurait évité de mettre un kimono fleural, parce que niveau entraînement, c'était pas le top du top. Quoi que ... Ca lui rappelerait ses premiers entraînements.

"Mais si tu as des sabres de bois dans les environs, oui ..."

Oui, l'idée lui plaisait. Nao' savait très bien qu'elle n'arriverait jamais à battre Kiwiha ... Ou que du moins, il faudrait qu'elle fasse preuve d'une certaine ruse pour y parvenir, ou user de moyens détourner pour se faire. Mais bon ... Elle ne refusait pas ce défi. Elle le relèverait, quitte à se retrouver à nouveau au sol, comme par le passé.


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé] Ven 1 Avr - 9:47

A sa réplique expliquant qu'il avait profité de son « retard » pour s'échauffer, la jeune capitaine rétorqua qu'il s'agissait sûrement plus qu'un simple échauffement. Oui peut être, il n'avait plus vraiment la notion de la limite entre échauffement et entraînement. La conception du sereitei contrairement à la dimension du roi ne permettait pas à un capitaine de s’entraîner à « fond », lâcher trop de reiatsu pouvait tout simplement endommager les infrastructures ou bien « blesser » les shinigamis les plus faibles. Certes il avait bien un dôme de protection mais lui même avait ses limites...bref...ce n 'était guère important.

« Oui il s'agissait peut être plus qu'un simple échauffement. Je me rends plus vraiment compte, depuis mon retour au sereitei je ne peux plus m’entraîner comme avant...dans la dimension royale nous avions des « salles » qui nous permettait de nous entraîner à fond, avec ou sans bankai...ce que je ne peut faire ici. » prononça-t-il tout simplement.

Il s'était débarbouillé rapidement s'excusant par politesse par la même occasion. Naoya avait répond u que ce n'était rien, que ça lui rappelait simplement leurs anciens entraînements. Ils étaient deux alors...oui chaque entraînements était enracinés dans sa mémoire...de simple moments des plus agréable. Bon évidemment à chaque fois il dominait la jeune femme, mais après tout c'était normal...il était bien plus vieux qu'elle et avait plus d'expérience...mais qui sait ? Peut être qu'elle parviendrait à le surpasser...peut être pas maintenant mais dans quelques siècles.

La suite des paroles de Naoya arrachèrent sans difficulté un sourire au commandant. Elle semblait gênée d'annoncer qu'en faite elle n'avait rien foutue de la journée à part se « rouler » les pouces. Ça n'avait rien de bien grave, c'est lui même qui lui avait dit d'en profiter, de profiter de ses derniers jours de femme « libre » avant de devenir une capitaine pleine de responsabilités. Alors il n'allait pas l'enguirlander parce qu'elle avait préférée se détendre aux bains plutôt que de visiter et faire connaissance avec sa nouvelle division. Non, il n'avait pas que ça à faire et en toute sincérité, il en avait surtout rien à foutre...il n'était pas là pour surveiller les gens. Kiwiha avait juste des choses plus importante à faire, et puis là en plus il s'agissait de Naoya...il ne se voyait pas faire de reproche à ce si jolie brin de femme...sans oublier qu'il connaissait l'a connaissait parfaitement et donc il savait qu'elle n'était pas feignante.

« Tu n'as pas besoin d'être « honteuse » de me dire cela. Tu as bien raison de profiter un peu avant que toute la folie du capitanat ne te tombe dessus. » avait-il expliqué d'un petit ton amusé, comme pour lui signifier que ce n'étant pas tant la folie que ça d'être Capitaine. « La prochaine fois tu me préviens, je te rejoindrais pour le passage du bain » ajouta-t-il le regard tout aussi malicieux qu'amusé.

Taquinerie ? Oui c'était un de ses grands loisirs avec Naoya, il aimait la taquiner pour tout et n'importe quoi, mais toujours d'une façon légère. Jamais il n'avait sombré dans la lourdeur, le gras ou même la gratuité. Non toujours une petite remarque « douce », volatile, aussi agréable à sortir qu'a entendre. Et puis peut être que reprendre ces anciennes habitudes permettrait à leur relation de retrouver rapidement la sérénité et la confiance d'avant...

« Et puis n'appréhende pas trop la rencontre avec tes futurs soldats. Lorsqu'ils verront ce jolie bout de femme aussi puissante que gentille, je suis sur qu'ils seront aussi respectueux que sympathique. Ne te met pas la pression pour rien, ils sont tout aussi « inquiet » que toi. » lança-t-il de sa voix douce.

Kiwiha se passa une main dans les cheveux, remettant en place quelques mèches de cheveux avant de tout simplement se rattacher les cheveux...histoire de ne pas être déranger pendant l’entraînement qui allait venir l'opposant à Naoya. En effet celle-ci avait acceptée sa proposition, mentionnant simplement qu'elle n'avait pas son zanpakuto sur elle. Remarque qui fit lever un sourcil de Kiwiha dans une position de surprise. Tient...elle se balader sans son arme ? Guère prudent, ce qu'il ne se priva pas de mentionner.

« Tu ne devrais pas te balader sans ton zanpakuto, même dans le sereitei...on ne sait jamais ce qui peut arriver et malheureusement sans notre zanpakuto nous ne sommes plus grand chose. » lui avait-il soufflé plus sur le ton du conseil que sur celui de la réprimande. Après tout elle faisait comme elle le voulait, mais bon, c'est sur que Kiwiha préférait savoir une Naoya toujours équipée de son arme...alalala inquiétude quand tu nous tiens...

Il farfouilla cependant quelques secondes dans une sorte de coffre situé derrière l'édifice/fontaine de pierre, pour finalement en sortir un katana tout ce qu'il y'a de plus normal. Il n'avait plus d'arme de practice mais avait toujours quelques armes par-ci par là...il aimait bien s'entrainer avec autre chose que son zanpakuto...peut être une sorte de rituel en mémoire à son ancienne vie...bref. D'un geste gracieux il lança le katana à Naoya.

« Tiens ! Je garde mon zanpakuto, mais bon promis je n'utilise aucune de ses capacités...sinon le combat ne sera pas vraiment égale. »

Le sourire aux lèvres, Kiwiha s'était dirigé vers le centre du petit lac, attendant que sa belle en fasse de même. Il était à présent temps de constater l'évolution de celle qui durant deux siècles avait été son élève...Constater si elle avait bien tout retenue et surtout comment elle avait progressé toute seule. D'un geste comme à son accoutumer gracieux, Kiwiha dégaina sa lame, une lame d'une couleur particulière, d'une teinte rouille ou plutôt bronze. D'un autres geste cette fois plus rapide, il plaça son bras le long de son corps, lame vers le bas...

« Ne me ménage pas si tu veux avoir une chance d'être au dessus pour une fois » amusement et défi dans sa voix. «  Et puis rendre cela un peu plus palpitant, je pense qu'on peut autorisé les Hado et Bakudo...au moins jusqu'au niveau 50... »

Oui c'était plus « marrant » avec le Kidô...ça rajouter ce petit quelque chose pour rendre un entraînement vraiment intensif, immersif. Et puis après tout ça faisait partie intégrante de la panoplie des « armes » des shinigamis, alors autant y intégrer aussi dans les entraînements . Fallait juste faire attention à ne pas utiliser de Kido trop puissant, le but n'était pas de se blesser...non au contraire...

« Quand tu veux Nao » pronoça-t-il en même temps que son bras bouger, se mettant alors en garde. Adoptant sur le coup une garde Seigan no gamae, la lame de son arme pointant devant lui, la courbe de la lame passant entre les deux yeux de son « opposante », du moins si on poursuivait cette courbe. Une garde qu'appréciait Kiwiha, légèrement agressive mais qui avait pour intérêt de pouvoir rapidement repasser sur une autre garde.

Oui le commandant utilisait toujours le kenjutsu...l'art ancestrale du maniement du sabre des samourai. Jamais il n'avait lâcher ce style de combat, dans sa vie comme dans sa mort. Bien évidemment il avait apporté à mesure des siècles des variantes à cette art, mais somme toute il restait très traditionnelle dans son utilisation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé] Sam 2 Avr - 13:45

Entraînement ou simple échauffement ? Qu'importe. Ce n'était pas ce qui importait le plus aux yeux de Nao'. Nan, ce qui l'intéressait plus, c'était qu'elle était là, avec Kiwiha, comme autrefois, ou presque. Elle avait presque l'impression que rien n'avait changé, que ses cents ans d'absence avaient été balayées d'un revers de la main. Oui ... Ou du moins, ce n'était pas qu'une impression pour la jeune femme. Ils en étaient presque revenus comme avant. En quelque sorte, sauf qu'ils n'avaient plus vraiment la même relation qu'autrefois. Il y avait, à présent, des sentiments dans la balance. Il lui parla rapidement de la Dimension Royale, du fait qu'il pouvait s'y entraîner bien mieux qu'ici du fait qu'il existait des salles spécialisées qui leur permettaient de ne pas affliger leur Reiatsu aux autres. Elle aurait ... aimé qu'il lui parle de la Dimension Royale. Elle aurait aimé qu'il lui narre tous ses exploits, tout ce qu'il avait fait là-bas, comment il avait pu occuper ses soirées, ses journées. Mais ce n'était peut-être pas le bon moment.

"Faudra que tu me racontes tout ça ... Du moins, quand tu en auras l'envie ... et le temps surtout."

Il lui était aussi arrivé quelques trucs à Nao', certains plus importants que d'autres et dont elle avait envie de parler à Kiwiha. Et d'autres qu'elle préférait taire du fait que ça ne le concernait pas forcément et qu'il n'avait pas besoin de savoir. Mais ce soir, elle n'était pas là pour parler du passé. Elle était là pour retrouver cette amitié, cette relation qu'elle avait eu avec Kiwiha. Elle était là pour faire comme si rien ne s'était passé, comme si un gouffre ne les avait pas séparés durant tout ce temps. Oui, Nao' voulait oublier tout ça, et retrouver sa complicité avec lui. Surtout que, y'avait pas à dire, ça semblait bien parti mine de.

Ils en vinrent à parler de ce qu'elle avait fait aujourd'hui. Pas grand chose. D'ailleurs, elle en avait été quelque peu gênée et n'arrêtait pas de se triturer les doigts. Mais Kiwiha l'avait rassurée en lui disant que c'était peut-être mieux ainsi. Autant profiter de sa liberté, tant qu'elle l'avait, avant d'être coincée à sa Division pour de nombreuses heures, voire plus. Un sourire s'était dessiné sur son visage tandis qu'elle avait redressé la tête, alors qu'il lui disait que la prochaine fois, ça serait bien de le prévenir.

"Me rejoindre ? Hmmm ... Même si tu es le Commandant, je doute qu'on te laisse libre accès aux bains des femmes."

Nao' avait continué de sourire en disant cela. Mais il était vrai que l'idée de se détendre avec Kiwiha dans un bon bain était ... plus que plaisante. Quoi que ... Elle serait peut-être obligée de lui dévoiler l'histoire de tous ses tatouages qui parcouraient son corps. Car là, elle ne pourrait plus vraiment les cacher, et sans aucun doute qu'il se poserait quelques questions. Même si ça fait un peu plus de trois siècles qu'ils se connaissaient, ce n'était pas pour autant que Kiwiha connaissait tout d'elle, et inversement.

La discussion se porta, ensuite, sur ses inquiétudes quant à la rencontre avec ses futurs soldats. Kiwiha la rassura autant que faire se peut, lui disant qu'ils tomberaient sous le charme assez rapidement. Et puis, elle n'était probablement pas la seule à s'inquiéter. Eux aussi devaient être inquiets qu'une nouvelle personne reprenne en main la division. Quelqu'un qu'ils ne connaissaient pas forcément. Quoi que ... Depuis sa petite rencontre face à Aizen, à chaque fois qu'on la croisait, on la saluait. Oui, plus de gens, de Shinigami, la saluaient ou voulaient engager la conversation avec elle. A croire qu'elle aurait dû affronter Aizen bien plus tôt ! Ca force le respect, dans un certain sens.

"Je sais ... Mais ça me travaille quand même. J'ai peur ... de faire les mauvais choix ... Ou bien de ne pas prendre la bonne décision ... C'est probablement stupide mais bon, je n'y peux rien."

Nao' poussa un léger soupir, baissa la tête et la redressa quelques secondes plus tard, regardant Kiwiha.

"Ca ira probablement mieux quand j'y serais allée. Oui ... probablement ..." murmura-t-elle plus à elle-même.

Kiwiha lui proposa alors le petit entraînement. Elle n'avait pas son Zanpakutoh, et aussitôt, il lui fit une petite remarque à propos de cela. S'inquiétait-il pour elle de savoir qu'elle ne se baladait pas sans son arme ? Oui, Nao' décelait une pointe d'inquiétude.

"Il est vrai qu'un Zanpakutoh est d'une grande utilité. Mais ne crois pas que je ne peux pas me défendre sans lui."

Elle s'était pas mal améliorée en Kidô. D'ailleurs, elle connaissait toutes les techniques de son niveau, même celles de Lieutenant, et ce même si elle n'avait jamais été lieutenant. Ca, c'était la chance d'avoir cotoyé Kiwiha durant de nombreuses décenies. Il lui avait appris les bases. Et pendant son absence, elle avait tenté de se perfectionner. Mais bon, elle devrait recommencer son dur labeur du fait que maintenant, elle allait être Capitaine. Et elle aurait un nouveau pannel de compétences à apprendre. Du moins, si elle voulait avoir toutes les chances de son côté pour un combat contre un membre de l'Espada, par exemple. Et puis, Nao' s'était aussi entraînée au combat à mains nues. Al' avait été son adversaire quelques fois, mais pas tant que ça.

Quoi qu'il en soit, Kiwiha lui avait tourné le dos durant quelques instants, afin d'aller fouiner dans une espèce de coffre. Rapidement, il revint avec un katana, un vrai, pas un truc en bois. Hmmm ... Cet entraînement allait être chaud, y'avait pas à dire. Avec de vraies armes, c'était tout de suite différent, surtout que l'un pourrait blesser l'autre malencontreusement, et inversement. Kiwiha lança le Katana à Nao' qu'elle récupéra en vol. Il lui annonça alors qu'il gardait son Zanpakutoh, sans pour autant user de ses capacités. Nao' observa sous toutes les coutures son arme, tandis que le Commandant se dirigeait vers le petit lac, afin de combattre là-bas. Elle le rejoignit assez rapidement. Kiwiha lui demandait de ne pas le ménager, surtout si elle voulait se retrouver dessus. Avec un air faussement plaisantin, elle prit la parole.

"Oh ... Je sais pas ... Il y a du bon parfois à se retrouver au dessous. Même s'il est vrai que quand on est au dessus, on mène clairement la danse."

Nao' ne savait pas trop s'il avait compris l'allusion mais bon, pour elle, c'était un peu plus clair, du fait qu'elle savait de quoi elle parlait.

"Mais il est vrai que, pour une fois ... j'aimerai bien te botter les fesses, même si je sais que je n'ai pas la moindre chance d'y arriver."

Peut-être qu'en utilisant quelques moyens détourner, elle pourrait y parvenir ? Qui sait ? Nao' avait plus d'un tour dans son sac. Et comme elle le disait, il n'y avait pas qu'un Zanpakutoh, ou arme de ce genre, qui pouvait lui servir. Y'avait le Kidô. Et d'autres petits trucs qu'elle avait appris ici ou là. Mais au coeur de l'action, elle ne savait pas si son charme aurait l'effet escompté au moment voulu. Ou bien ... Genre, elle pourrait très bien faire exprès de le laisser la toucher, pour l'apitoyer et hop ... Nan, c'était pas son genre de faire des coups en traître ... Quoi que ...

Nao' resta pendant quelques instants face à Kiwiha, à l'observer, à se demander ce qu'elle allait faire. Et puis, finalement, elle eut un léger haussement des épaules. Quand faut y aller, faut y aller. Ainsi donc, la voilà qui se précipitait vers ce cher Kiwiha, la lame du Katana pointée vers le sol. Elle se rapprocha du Commandant mais hop, à la dernière seconde, voilà qu'elle venait de disparaître de sa vue. Où allait-elle réapparaître ? A sa droite ? A sa gauche ? Au dessus de lui ? Derrière lui ? Ce ne fut pas elle qui réapparut en première, mais une espèce de lasso de feu provoqué par un Horin. Le feu semblait danser dans les airs pour tenter de venir capturer Kiwiha. Nao' savait que ça avait peu de chances de fonctionner, mais comme le dit le vieux proverbe, qui ne tente rien n'a rien, non ? Et puis, malgré tout, elle ne voulait pas risquer de lui faire du mal.


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé] Mar 12 Avr - 9:04

La « jeune » capitaine de la 2ème division semblait bien curieuse de savoir comment avait put se dérouler le séjour de Kiwiha au sein de la division royale. En même temps de nombreux shinigami étaient curieux de savoir ce qui pouvait bien se passer dans cet endroit inaccessible. Peu de gens avait eut l'honneur de rejoindre le plan du roi...et encore moins en était revenue. Oui tout était fait pour qu'un shinigami une fois intégré à la division 0 n'en parte jamais...c'était une sorte de serment pour garder tout confidentialité...Kiwiha avait dérogé à la règle... Des choses il y'en avait à dire...c'était certain...aussi bien sur le plan royale que sur la division 0 ou même d'un point de vue plus personnel....en l'espace d'un siècle, il avait vécu quelques tragédie ou quelques choses de très proches...

« Si tu es sage et que tu me montre tes progrès, peut être consentirais-je à te dévoilé mon existence au sein de la dimension royale » émit-il le regard et la voie emplie de malice.

Après tout il n'avait aucun secrêt pour sa belle et surtout une total confiance sur la nécessité de garder certains détails confidentiels. Bon peut être qu'il n'allait pas s'attarder sur certains fait, comme la perte de sa division entière, ou le fait qu'il avait frôlé la mort de très peu...des souvenirs douloureux...Oui, mais il n'était pas encore temps d'y repenser, le moment présent était plutôt à la détente alors pourquoi le gâché par le passé ?

Naoya en vint ensuite à parler de ses doutes, de ses craintes de ne pas être à la hauteur. Qui ne l'était pas ? Mais la période dans laquelle se trouvait le sereitei ne permettait pas trop le doute et surtout l'échec. Kiwiha n'avait pas bougé, se contentant de regarder sa belle. Il aurait voulu la prendre dans ses bras et lui dire que tout irait bien et qu'il serait toujours là pour elle quoi qu'il arrive, mais après tout la jeune femme n'était plus une enfant...non elle était devenue une femme forte et capable d'être capitaine. Au lieu de l'enlaçade, il laissa sa voix se répandre.

« Tes doutes sont tout à fait compréhensible, mais tu dois passer outre sinon tu n'y arriveras jamais. Tout le monde fait des erreurs, moi le premier, il faut simplement savoir les assumer et surtout vivre avec...Mais ne laisse jamais transparaître que tu doutes, surtout pas devant tes hommes...tu dois incarner une figure forte, de total confiance, rien qu'en te voyant ils doivent te suivre corps et âmes les yeux fermés. L'image de puissance du Gotei 13 à prit un rude coup lors de la bataille de Karakura, nous devons redonner foi en la force des treize armées de la cour... »

Il avait énoncé son petit discourt de sa voix douce, un sourire apparaissant de temps à autre sur ses lèvres, comme s'il voulait lui signifiait que ça n'avait rien d'insurmontable...qu'ils y arriveraient. Sur que la tâche allait être rude pour le commandant et chacun des douze autres capitaines mas après tout ils étaient l'élite de la Soul Society, la crème de la crème alors si eux n'y arrivaient pas... personne ne le pourrait...

La parenthèse était finit. Naoya avait répondu au fait que se balader sans zanpakuto n'était pas très prudent....affirmant qu'elle pouvait se défendre sans. Ça Kiwiha n'en doutait pas, mais leur katana restait leur arme principale et devant un ennemis d'une certaine puissance un shinigami sans zanpakuto quelque soit sa force était promis à une mort certaine... Il lui avait alors lancé un katana, une arme tout ce qu'ill y'a de plus normal. En la voyant le regarder sous toute les coutures, il cru bon d'ajouter quelques détails.

« Tu tiens dans ta main la parfaite réplique du Katana que j'utilisais lorsque j'étais encore vivant...lorsque j'étais Samurai...une sorte de clin d'oeil à cette période à présent révolue... »

La jeune femme avait fait une allusion particulière en parlant de se retrouver en dessous ou au dessus. Allusion que Kiwiha capta et qui eut pour effet de dessiner un large sourire sur le visage.

« Les deux ont du bon...c'est agréable de ne pas toujours mener la « danse » » avait-il ajouter d'une voix malicieuse, espérant qu'il pensait à la même chose que Naoya.

Le temps des paroles étaient à présent terminé, celui de l'action venait de commencer. Et Naoya n'avait pas traînée. Kiwiha en position de garde, avait vu la jeune femme foncer vers lui, prêt à en découdre pour la voir finalement disparaître de son champ de vision. Et ce fut un lasso de feu qui apparut à la place de la capitaine. Une technique basique mais qui pouvait parfaitement fonctionner....du moins sur un adversaire d'une certaine puissance. Kiwiha devant cela laissa apparaître un mince sourire, laissant ses lèvres s'ouvrir.

« Bien tenter, mais il en faudra beaucoup plus si tu veux te retrouver au dessus ! »

Kiwiha amorça un léger mouvement, levant simplement le bras gauche, poing serré. Le lasso de feu venant alors à la rencontre du membre du commandant. Mais au moment où le dit lasso aurait du faire son job, c'est à dire enserrer le capitaine et lui ôté toute capacité de mouvement, une petite lumière bleu fit son apparition sur le bras levé de Kiwiha, expulsant et « détruisant » alors la technique de Naoya....la technique Seki....légèrement booster pour pouvoir contrer le Horin. Kido contre Kido...

Naoya avait refait son apparition un peu plus loin, sur la droite du commandant. Ce dernier n'hésita pas, fonçant alors droit sur sa cible, utilisant sa vitesse pour l'atteindre le plus rapidement possible. Puis arriver à son contact, il leva son katana au dessus de la tête pour ensuite l'abattre suivant une courbe diagonale sur Naoya. Un geste puissant et rapide mais pas suffisamment pour être réellement dangereux...après tout il n'était pas là pour blesser sa « femme ». Sans attendre plus longtemps, au moment où son arme rencontra un obstacle, il pivota sur lui même, se servant de sa jambe d'appui comme axe de rotation pour finalement envoyé sa jambe libre sur son adversaire d'un mouvement horizontale...de sorte à expulser à quelques mètres Naoya. Fallait-il encore qu'il est réussi et que la belle ne se soit pas à nouveau volatilisée.

Il aimait bien mêler un peu tout, le combat à mains nues avec le Kido et bien évidemment le kenjutsu. Un mélange qui lui permettait d'être polyvalent et de pouvoir se débrouiller sans son seul katana, du moins dans une certaine mesure. Contre un espada, au moins ceux de haut niveau, c'était simple, sans son zanpakuto il n'était rien d'autre qu'un shinigami mort...personne ne pouvait espérer quoi que ce soit contre l'élite du Hueco Mundo sans leur arme principale...c'était comme ça et ça devait être parfaitement compris pas tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé] Jeu 14 Avr - 20:08

Sage ... Si elle était sage, selon Kiwiha, il lui parlerait peut-être de ce qu'il avait fait lorsqu'il était dans la Dimension Royale. Elle eut un léger sourire sur le visage. Peut-être lui avait-il dit cela parce qu'il ne voulait pas lui en parler plus que cela. Peut-être voulait-il garder le secret, pour éviter qu'elle ne se fasse du mourron pour rien. Après tout, hein, c'était du passé. Tout ce qui avait pu se passer là-bas, elle s'en fichait bien. Kiwiha était là, auprès d'elle à présent. Il était là pour la rassurer, pour la réconforter, lui ôter tous les doutes qu'elle pouvait avoir. Ca ne servait à rien de ressasser le passé, en quelque sorte. De mauvais souvenirs pouvaient lui revenir en mémoire, à l'un comme à l'autre. Nao' se contenta de lui répondre par un léger sourire. Elle ne l'obligerait pas à lui en parler, et peut-être même qu'au final, malgré sa curiosité, elle lui demanderait de passer sous silence cette période, qui sait ? Le passé, c'est le passé. Faut savoir l'oublier et tourner la page pour avancer. Et puis, ne pas savoir, ça ne la dérangeait pas plus que cela de toute manière. Elle était curieuse, oui, mais pas au point de vouloir fichtre en l'air sa bonne entente avec Kiwiha. Nan, pour rien au monde, elle ne le voulait.

Suite à cela, ils en vinrent à parler des doutes de la jeune femme, ça lui pourrissait un peu la vie ces doutes. Mais Kiwiha tenta de la réconforter autant que faire se peut. Pas par des gestes, simplement par des mots qui l'atteindraient tout aussi bien que des gestes. Nao' se devait de faire la part des choses, de balayer ses doutes d'un revers de la main. Elle pouvait douter, mais pas en public. Elle devrait se montrer forte en public, faire comme si elle avait toutes les réponses alors que ce n'était peut-être pas le cas. Elle se devait d'incarner une figure forte, du fait que le Gotei avait été très amoindri dans cette bataille. Il fallait que les âmes reprennent confiance dans les Shinigami. Il fallait qu'ils arrivent à faire passer une nouvelle image, dans un certain sens. Nao' ne savait pas si elle y parviendrait. Elle doutait encore. Mais les mots de Kiwiha la rassuraient quand même. Et elle se disait aussi que si on la nommait comme Capitaine, c'était sans aucun doute parce qu'on avait confiance en ses capacités, qu'on se disait qu'elle avait les épaules assez solides pour. Peut-être que ... Peut-être que pour le moment, elle n'avait pas encore totalement confiance, mais que, au bout d'un moment, tout irait bien mieux.

Kiwiha lui avait adressé quelques petits sourires. Elle avait redressé la tête et eut aussi un sourire sur son visage. Oui, sans aucun doute que dès qu'elle aurait pris ses marques, tout irait bien mieux pour Nao'.

"J'vais essayer ... Même si ça sera probablement dur les premiers temps."

Comme leur relation. S'ils ne devaient pas s'afficher en public, et qu'ils se croisaient malencontreusement, sans aucun doute que ça serait dur de faire comme s'il n'y avait rien entre eux. Jouer la carte de l'indifférence, ça ne serait pas facile. Du moins, les premiers temps.

Ils parlèrent ensuite du katana que Kiwiha lui avait prêté pour l'entraînement. Une réplique de l'arme qu'il avait tenu et brandi lorsqu'il était encore vivant. Elle avait souri en entendant cela.

"Un souvenir, en quelque sorte. J'vais en prendre soin le temps de l'entraînement."

Et hop, une petite allusion bien placée que Kiwiha avait, apparemment, parfaitement compris. Dessus ou dessous, il s'en fichait bien, tout comme elle d'ailleurs. Que ferait-elle ? Devait-elle le laisser mener le jeu et faire exprès de le laisser la battre facilement ? Et donc, Kiwiha se retrouverait forcément au dessus ? Ou bien se battre farouchement et tenter de prendre le dessus ? Et elle se retrouverait donc sur lui et l'empêcherait de bouger ? Hmmm ... Intéressante question. Mais même si elle se retrouvait dessus, Nao' savait très bien que ça n'empêcherait pas Kiwiha de faire ce qu'il voulait. Pourquoi ? C'était un poids plume. Elle n'était pas bien lourde. Et il pourrait en profiter pour la faire basculer sur le côté. Et en final, il reprendrait les rênes.

Nao' eut un léger hochement de la tête juste avant de lancer l'assaut. Elle allait lui opposer résistance, même si elle savait que le combat n'était pas gagné d'avance et que ça serait dur de l'emporter.

La jeune femme s'était donc élancée, usant de quelques Bakudô, afin de tenter de le toucher. Mais il avait paré l'attaque à l'aide d'un Seki. De toute manière, elle se doutait qu'elle n'aurait pas pu le toucher avec. Mais parfois, ça a dû bon d'essayer de divertir l'adversaire. Kiwiha était revenu vers elle à la vitesse de l'éclair ... Ou probablement à l'aide de quelques Shunpô. Voilà que les Katana s'entrechoquaient une première fois. Ca avait fait cling cling. Quelle force tout de même ! Nao' savait que force brute, elle ne pourrait pas rivaliser avec Kiwiha. Le parer deux ou trois fois, passe encore. Mais après, ça deviendrait sans aucun doute compliqué. Oui, sans aucun doute qu'elle aurait beaucoup de mal.

Kiwiha avait alors donc tourné sur lui-même ... Un enchaînement que Nao' avait déjà vu par le passé. La première fois, la jeune Shinigami s'était retrouvée à dix mètres de là, au sol. Elle n'avait pas vu venir l'attaque et n'avait pas pu se défendre. Elle s'était même fait mal au poignet en retombant, mais ce n'était pas pour autant qu'ils avaient écourté l'entraînement. Les fois d'après, malgré la rapidité, encore, la pauvre Nao' n'avait rien pu faire. D'ailleurs, ça lui avait pris du temps pour contrer l'attaque efficacement. Là, elle savait comment faire. Et hop, avant que le pied de Kiwiha ne la touche, elle avait usé d'un Shunpô pour éviter l'attaque. Et revenir tout aussi près de lui pour tenter d'abattre son Katana. Mais nouvel entrechoc des armes. Elle était prévisible, ce n'était pas la première fois qu'elle contrattaquait de la sorte.

D'autres enchaînements suivirent, des enchaînements que l'un et l'autre connaissaient. Quelques fois, y'avait de nouveaux coups, du moins, Nao' avait mis au point de nouveaux enchaînements que Kiwiha ne connaissait pas forcément. Mais il lui avait dit qu'il s'était entraîné dans la Dimension Royale. De ce fait, il avait paré toutes les attaques. Nao' faillit se manger le sol, à cause de son kimono. Mouais, pas facile de combattre dans une telle tenue. D'ailleurs, elle avait fait voler ses chaussures. Plus facile pour combattre. Elle aurait bien fait voler son kimono aussi seulement ... Seulement elle se serait retrouvée en sous-vêtements. Et même si elle se disait que ça ne déplairait pas à Kiwiha de la voir dans une tenue aussi frivole, c'était déloyal.

**********

Il se passa bien dix minutes, voire même vingt minutes, avant que les coups de cling cling ne cessent. Le combat était terminé ? Peut-être, peut-être pas. Mais probablement que l'un avait fini par prendre le dessus sur l'autre ... Et probablement aussi que celui qui était au dessus ... allait décider de la suite de cet entraînement un peu spécial. Soit continuer sur un entraînement traditionnel à l'arme, soit opter pour quelque chose d'autre. Qui sait ?

J'te laisse le loisir de dire qui est au dessus Smile


Dernière édition par Naoya Akiyoshi le Sam 6 Aoû - 20:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé] Dim 17 Avr - 17:35

Dix, vingt ou même peut être trente minutes....oui ce fut à peu prêt le temps que dura les échanges de coup, le bruit que provoquèrent les deux capitaines dans leur entraînement. Un entraînement court mais un minimum intense tout de même. Certes ça n'avait pas « l'intensité » de certain de leur précédent entraînement mais pour une reprise ça restait plus que correcte. Les deux combattants n'avaient pas forcé, du moins pour Kiwiha, mais il se doutait bien que la capitaine de le seconde division s'était elle aussi ménagé. Ne pas forcer, prendre le temps de retrouver certain repère, prendre le temps de découvrir les progres de chacun...c'était une excellente idée...du moins pour tout ce qui concernait l'entrainement. Pour le reste Kiwiha n'avait pas vraiment envie d'être patient...

Durant un siècle il s'était passé contre sa volonté de le présence de Naoya, maintenant qu'il était revenue et que les deux avaient éclaircie distinctement leur sentiments respectif, le commandant n'avait qu'une envie...profiter de Naoya, passer du bon temps ensemble comme au bon vieux temps, même plus maintenant que leur relation était à un autre niveau...du moins dans une théorie qui autorisait certains échanges plus intimes, plus privé.

IL serait mentir que dire que Kiwiha n'avait pas eut envie de lâcher son zanpakuto à plusieurs reprise pour prendre Naoya dans ses bras, l'embrasser aussi tendrement que fougueusement et même un certain désir de découvrir d'autres parcelles de Naoya. Oui, elle lui donnait plus qu'envie. En même temps Naoya était une femme splendide avec un visage des plus gracieux. Et que dire des courbes que laissait entrevoir son kimono. Une poitrine semblant généreuse et un postérieure des plus agréable à regarder. Pervers le commandant ? Non, simplement il restait un homme comme un autre et il ne pouvait renier une forte attirance pour la jeune femme mais c'était bien heureusement bien plus que de la simple attirance physique...non c'était plus profond, un amour sincère pour la jeune femme...que ça soit l'enveloppe charnelle ou bien tout ce qu'elle contenait. Naoya était avant tout une femme des plus appréciable à côtoyer...Kiwiha se sentait tout simplement vivant en étant avec elle, il se sentait parfaitement bien, serein...heureux en somme... Et il semblait certain qu'il ne pouvait être que plus heureux encore en apprenant à découvrir le corps de la jolie femme. Passer sa main sur sa peau, suivre lentement les courbes de son corps et bien d'autres choses encore.

Mais au final qui était en dessous et qui était au dessus ? Et bien de certaine allusion avaient étés faites par les deux amoureux...allusions qui bien sur de les concernaient qu'eux deux, et plus particulièrement d'une manière totalement personnelle. Alors qui allait menait la danse ? Bien évidemment la décision dans un sens n'appartenait qu'a Kiwiha dans la mesure où même si Naoya était devenue une femme affirmée et clairement digne d'être une capitaine, le commandant restait le plus fort d'un point de vue martial...donc en somme c'est lui qui allait choisir...allait-il mettre « HS » Naoya et donc mener la danse ou alors allait-il feindre la défaite et se laisser guider ?

Ce fut donc un Kiwiha dos contre le sol avec une Naoya poser dessus qu'on retrouva au terme d'un entraînement plutôt expéditif. Cependant quelques gouttes ruisselaient sur le torse nue et le visage du commandant, preuve que l’entraînement n'avait été certes pas des plus longs mais qu'ils s'étaient tout deux un minimum donnés. Comment c'était-il retrouver au sol ? Tout simplement en baissant un peu le rythme pour laisser plus de chance à la jeune capitaine...qui avait tout de même réussi à le surprendre sur sa dernière attaque en utilisant un combo particulier et inattendu. Certes qu'en pleine concentration et qu'a pleine puissance Kiwiha ne se serait pas fait avoir, mais n'empêche qu'elle l'avait tout de même bien eut sur ce coup.

Allongé sur le sol Kiwiha plongea son regard dans celui de « sa femme ». Un large sourire au lèvres et le regard pétillant qui trahissait aisément ses sentiments pour Naoya. A cet instant il avait juste l'agréable sensation d'être un homme parmi tant d'autre...sans responsabilité...pouvant profiter de ses journées, soirées et nuit comme bon lui semblait, en somme il avait l'impression d'être le parfait opposé de ce qu'il était réellement...c'était bien un des pouvoirs de la capitaine...lui faire oublié tout ce qui pouvait l'entouré pour simplement se concentrer sur eux deux...Même par le passé alors qu'il n'était que des amis, aussi profonde soit leur amitié, elle arrivait déjà à lui faire ressentir cela...là aujourd'hui avec sa monté dans la hiérarchie et surtout le développement de leur sentiments respectif, ce ressenti était encore plus puissant, plus présent et bien évidemment bien plus agréable et important à ses yeux.

Elle était tout simplement merveilleuse, tout en elle semblait trouver grâce aux yeux de Kiwiha, même ses petits défauts, le commandant les aimait. Son cœur battant la chamade était la parfaite expression de ce qu'il ressentait pour elle, des pensées qu'il avait à ce moment même. Oui elle était tout pour lui...sa seule réelle famille, la seule dont il ne pouvait se passer...ou du moins il ne voulait pas ou plus se passer...il l'avait déjà fait et il avait réussi mais à présent il n'était plus prêt à le faire...tant d'inquiétude...tant de manque...non il ne pourrait plus le faire. Pour faire plus court, il l'aimait...il était amoureux de cette capitaine...Naoya Akiyoshi....mais qui ne le serait pas ?

Il sortit cependant de ses pensées pour revenir à l'agréable réalité. Ses yeux toujours brillant continuèrent leur plongeons dans le regard de la shinigami. Puis élargissant ses lèvres dans un sourire des plus malicieux, il laissa celui-ci s'ouvrir pour que sa voix douce et amusé en sorte.

« Bon puisque je n'ai qu'une seule parole et que c'est à toi de mener la danse dit moi qu'elle est la suite du programme ? »

Oui pour une fois il n'avait pas envie d'être celui qui déciderait de tout...pour une fois il avait simplement envie d'être guidé, d'être un suiveur et apprécier le fait de ne pas savoir ce qui allait à présent se passer...oui il était du genre à fortement apprécier les surprises de temps en temps. Il voulait voir en Naoya avait décidé de « l'amener », de savoir et de faire ce que cette dernière avait envie de faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé] Lun 18 Avr - 20:09

Nao' était en train de reprendre sa respiration. Elle avait légèrement sa bouche entrouverte. Des gouttes de sueur parlaient sur son visage avant de finir leur course au niveau de son cou. Elle ne s'était pas donnée à fond, mais elle avait quand même bien combattu, du moins, selon elle. Elle avait planté la lame du katana dans le sol, parce que, pour le moment, à dire vrai, elle n'en avait pas besoin. Elle était bien, là, sur lui. Elle l'observait, elle le fixait, elle ne pouvait plus décocher son regard du sien. En fait, c'était comme si elle s'était momentanément perdue dans son regard. Y'avait cette petite lueur, au fond de lui. Elle était contente ... Contente que, pour une fois, c'était elle qui se retrouvait dessus, bien installée sur lui d'ailleurs. Elle était bien là, et n'aimerait pas devoir bouger, du moins, pas tout de suite.

Nao' ferma momentanément les yeux avant de les rouvrir, le regardant toujours. Et dire que ... dire qu'il avait fallu que cents années les séparent pour ... pour qu'ils se retrouvent, pour qu'ils dévoilent leurs sentiments, pour qu'ils exposent leur coeur, l'un à l'autre. Et dire ... Et s'il n'était pas parti ? S'il n'avait pas été demandé dans la Dimension Royale ? Que ce serait-il passé ? En seraient-ils là ? Serait-elle là, sur lui, en train de le regarder, après un nouvel entraînement ? Le verrait-elle avec de nouveaux yeux ? Ceux de l'amour ? Nao' ne savait pas. Et probablement qu'elle ne saurait jamais d'ailleurs. Mais elle était bien contente de cette situation.

Kiwiha se mit à lui sourire ... Et lui lui avoua, alors, que comme elle était au dessus, et bien ... Et bien, c'était à elle de décider où ils iraient ... Enfin, du moins, c'était elle qui déciderait de ce qui allait se passer à présent. Elle eut, elle-même, un gracieux et radieux sourire sur le visage. Elle fit mine de réfléchir durant quelques instants.

"Et bien ... Je ne sais pas trop ..."

Elle se pinça les lèvres. Elle avait bien une petite idée mais bon. Ses doigts fins se faufilèrent sur le torse nu de Kiwiha, remontant au niveau de son cou. Nao' s'était un peu rapprochée de son visage. Elle posa un doigt au niveau de ses lèvres, ses douces lèvres. Elle avait encore envie d'y goûter. Et probablement d'ailleurs qu'elle n'allait pas se priver, bien au contraire même.

"Enfin ... Si ... Je crois savoir ..."

La future Capitaine vint capturer momentanément les lèvres de Kiwiha dans un tendre et doux baiser. A dire vrai, pendant tout le combat, ou presque, elle avait eu l'esprit ailleurs. Son coeur n'avait pas cessé de battre en rythme. Elle voulait ... Elle voulait que sa relation avec Kiwiha change. Elle voulait goûter, autant que faire se peut, à ses lèvres, dès qu'ils seraient seuls. Elle voulait passer le plus de temps possible avec lui, même si elle savait que ça serait compliqué à cause de leurs emplois du temps respectifs. Mais elle voulait voir ... Elle voulait voir où tout cela les mènerait. Elle voulait savoir s'ils ... si tous les deux, ça pourrait fonctionner, ou pas.

Après quelques instants, elle décolla ses lèvres de celles de Kiwiha, et le regarda à nouveau. Ses doigts écartèrent quelques mèches de cheveux qui s'étaient collés au niveau du front du Commandant. Nao' le fixa encore pendant quelques instants.

"Que dirais-tu ... d'un entraînement tout à fait spécial ?"

Elle le regardait amoureusement, se demandant s'il comprendrait l'allusion. Sûrement que oui ... Après tout, quand il avait commencé avec le dessus et le dessous, Nao' avait fait quelques allusions, histoire ... histoire de tâter le terrain. Et lui même en avait fait d'autres. Donc ... Sans aucun doute qu'ils étaient sur la même longueur d'onde. Mais qui sait ? Peut-être ... Peut-être qu'elle se fourvoyait ... Nan, impossible ... Impossible parce qu'avant même qu'ils ne commencent cet entraînement, Kiwih s'était approché d'elle pour l'embrasser. Un court baiser, néanmoins, cela signifiait beaucoup, dans un certain sens.

Ses doigts glissèrent à nouveau sur le torse de Kiwiha. Elle l'embrassa une nouvelle fois, avant même de lui avoir laissé le temps de lui répondre vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé] Sam 6 Aoû - 20:33

Les allussions, à ce qui semblaient être pour Kiwiha une détente des plus intime, continuaient de fuser, un coup cela venait de lui même et un coup de la bouche de la sublime femme qu'était Naoya. Ses yeux absorbés par ceux de sa belle et plus "généralement" par la beauté que cette dernières pouvait dégagé, Kiwiha ne put retenir quelques palpitations à l'idée de ce qui allait surement ce passer, cette sensation à la fois douce mais étrange dans le ventre...une envie irrépressible teinté d'un voile de retenue.

Naoya avait beau être sa confidente et posséder au yeux de Kiwiha le statue de meilleure amie, petite soeur, protégée, élève et tout ce qui est possible, la possibilité de tout perdre en tentant une expérience plus intime et personnelle de leur relation ne l'effrayait pas du tout. Comme si au fond de ses tripes il savait que ça ne pouvait échouer entre eux...comme si le siècle de séparation l'avait totalement éclairé sur ce qu'il pouvait ressentir pour Naoya et ce qui allait ou plutôt devait constituer leur avenir...Oui il était complètement serein, confiant et il était évident qu'il n'allait pas hésiter. La seule question résidait dans la réciprocité de cette vision par la capitaine.

Il était dans l'immédiat question d'un entrainement un peu spéciale, idée émise par la jeune femme. Les lèvres de Kiwiha s'étirèrent pour former un petit sourire en coin ampli d'une malice tout sauf dissimulé. L'allusion était parfaitement comprise, mais il n'eut le temps d'y répondre que le toucher délicat et pulpeux des lèvres de Naoya vint s'emparer de ses lèvres. Bien évidemment que la pensée de passer un moment privilégié et des plus sensuelle avec ce brin de femme ne pouvait que le réjouir. Comme dit précédemment, Kiwiha restait un homme, et malgré la rigueur qu'il s'imposait, il n'avait jamais été question de se privé de ce genre de chose...qui plus est quand les sentiments étaient présent et profondément sincère...et encore moins lorsqu'il s'agissait d'une femme comme Naoya...

Prétendre qu'il n'avait jamais rêvé ou même pensé ne serait-ce que quelques secondes effeuiller la capitaine pour profiter de sa tenue d'eve serait un gros mensonge.

Les doigts de la jeune femme sur son torse nue lui procurait ces agréables chatouilles, accentuant très lentements mais progressivement ses envies, ce désir à présent non disimulé de profiter de ce qu'avait à lui offrir sa belle. Ce coté sensuelle, ces contacts rapproché, tout cette envellope charnelle qui précédait la pur dimension sexuelle était ce qui attirait avant tout Kiwiha. Oui, il était plutôt du genre à aimer les longs massages, chatouilles, embrassade et autres contacts prolongés plus que le sexe en lui même...ou disons que c'était quelque chose qui lui tenait autant voir plus à coeur que l'acte pur et dur. Bien évidemment l'amour profond qu'il éprouvait pour celle-ci était la première cause de ses préférences, mais c'était aussi une question de caractère. Il était naturellement un personnage doux...donc "forcément" sur le plan sexuel ça se ressentait...il n'était pas un de ses "bourrins" qui n'était là que pour le coté bestial de la chose.

Autre fait, il connaissait aussi le véritable bonheur de se lever et de vivre aux cotés d'une femme qu'on aime. Cela il l'avait connu au cour de sa vie d'humain et c'était quelque chose d'irremplaçable, d'essentiel dans la vie de toute Homme, et il savait qu'il pouvait retrouver cela avec la jolie Naoya...ils se connaissaient par coeur pour avoir passés des années et des années fourrés toujours ensemble donc il pouvait s'avancer à dire qu'ils étaient compatible...ils se supportaient sans problème...alors au fond il n'y avait aucune crainte à avoir quand à leur "futur" et à leur nouvelle relation.

Mais a vrai dire sa réflexion était devenue pour trop profonde pour lui même, peut être, non il était même certain qu'il était à présent temps de s'occuper de l'instant présent et tout simplement d'arrêter de penser. Et puis autant vous dire que le présent semblait se préparer à un moment des plus agréable.

Ses lèvres à nouveaux libres après avoir pris soin d'embrasser à son tour Naoya, le commandant en chef ennonça sa réponse, une réponse qui bien sur n'avait plus vraiment lieu d'être mais qui se devait de sortir quand même. La voix un peu happé par les émotions et le désir et les lèvres étirés en un large sourire.

"C'est si gentillement proposé qu'il me paraitrait des plus déplacés que de refuser une telle proposition."

Il s'interrompt quelques secondes, reprenant la parole, son sourire devenue "moqueur" ou plutôt malicieux.

"Tu penses à quoi ? Un entrainement avec double sabre ? " lança -t-il . "Je plaisante " lacha-t-il rapidement avant de laisser un petit rire filtrer de sa bouche.

Il embrassa de nouveau la jeune femme, un baiser tendre mais langoureux à la fois, pour confirmer qu'il plaisantait et qu'il avait parfaitement compris où elle voulait en venir. Les mains sur les hanches de Naoya, une de celle-ci glissa lentement, parcourant un peu de distance pour se trouver à cheval sur l'une des fesses et le bas du dos de cette dernière. Et il ne pouvait apprécier qu'une chose...le peu qu'il avait pour le moment touché trahissait un fessier à faire palir nombre de mannequin humain...il semblait que le contenu était à la même hauteur que l'emballage...en terme plus directe, Naoya était tout aussi jolie que physiquement "parfaite" et ça, ça n'aidait pas le pauvre Kiwiha qui commençait à sentir son sang monter en ébulition.

" J'ai hâte de voir ce que tu me réserve..." un nouveau sourire large, plein de sous entendu.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé] Mar 16 Aoû - 19:17

Il souriait ... Il frémissait sous ses doigts fins. Nao' le sentait très bien. Comme si'l avait la chair de poule, ou quelque chose dans le genre. Appréciait-il tout cela ? Sans aucun doute, sinon, il ne serait pas autant souriant. Il lui aurait fait les gros yeux, l'air de dire qu'elle se trompait, ou quelque chose dans le genre. Son sourire ... était contagieux en quelque sorte. Parce que, depuis qu'elle l'avait revu, la toute jeune Capitaine, enfin, ce qu'elle allait devenir, sou peu, n'arrêtait pas de sourire.

Oui, Nao' était heureuse, contente, ravie de son retour parmi eux. Elle qui avait pensé qu'il ne reviendrait jamais ou qu'il resterait pendant de nombreuses années, de nombreux siècles dans la dimension royale. Il était vrai ... que Nao' avait pensé souvent à lui, même s'il était loin d'elle. Comment ... comment ne pas penser à celui qui avait été tout pour elle ? Son sauveur, son instructeur, son confident. Il avait été tout cela en même temps. Et maintenant, leur relation semblait prendre un nouveau tournant. Etait-ce une bonne idée ? Est-ce que ça n'allait pas tout gâcher entre eux ? Non ... A aucun moment, Naoya ne pensait à cela. Elle réfutait cette thèse, cette idée. Elle était certaine, oui, certaine que tout irait bien entre eux. Que c'était comme une pogression normale dans leur relation. Peut-être qu'elle se trompait, mais si elle n'essayait pas, jamais elle ne pourrait savoir.

Vivre dans l'ignorance, ce n'est pas la meilleure des choses. Nao' ne voulait pas ... Non, elle ne voulait pas passer à côté de quelque chose parce qu'elle avait peur, peur que ça foire, peur de perdre tout ce qu'elle avait. Elle ne voulait pas ... Non, elle ne voulait pas perdre de vue Kiwiha. Peut-être qu'il était l'homme de sa vie, celui avec qui elle vieillirait, si on peut dire ça comme ça. Celui avec qui elle irait, de temps en temps, sur le champ de bataille, botter le cul de quelques ennemis plus forts les uns que les autres. Elle voulait retrouver, en quelque sorte, ce lien fort qu'ils avaient toujours eu quand il était son formateur, son confident et l'améliorer, en quelque sorte. Oui ... l'améliorer.

Nao' ne se voyait pas poursuivre son chemin sans Kiwiha. Pourquoi ? Elle ne savait pas trop. Peut-être parce qu'elle avait toujours pu compter sur lui. Du moins, jusqu'à ce qu'il soit parti pour la Dimension Royale sans la prévenir. Elle ne lui en voulait pas, c'était le "job" en quelque sorte. Et il n'avait fait que suivre les ordres. Mais elle était heureuse ... heureuse qu'il soit de retour, qu'il soit là, qu'il ait décidé de s'ouvrir à elle, et elle à lui.

La jeune femme en était venue à lui proposer de pratiquer un entraînement ... peu ordinaire, voire sortant même de la banalité habituelle. Un entraînement ... qu'ils n'avaient jamais eu le temps de pratiquer parce que niveau sentiments, ils n'en étaient pas là. Un entraînement ... spécial, oui, y'avait pas à dire. Mais qui leur permettrait de faire évoluer les choses. Elle avait souri, le regardant, attendant sa réponse. Même si elle s'en doutait à la vue de son visage souriant. Nao' s'était pincée les lèvres tandis que Kiwiha lui répondait, énonçant qu'il ne pourrait en rien refuser une telle demande. Non, ce serait bien mal avisé de sa part que de refuser, selon lui.

Souriant à nouveau, un sourire quelque peu différent du précédent, il en vint à lui parler d'un entraînement avec un double sabre. Elle lui avait légèrement tapoté l'épaule, signe qu'il se trompait énormément sur ses intentions. Ce par quoi il avait répondu qu'il plaisantait, qu'il savait de quoi elle voulait parler, niveau entraînement. Elle avait souri. Il avait approché son visage. Leurs lèvres étaient, une nouvelle fois, rentrées en contact. Un baiser passionné, tendre, langoureux. Sa langue était venue chercher la sienne. Ses mains, celles du Commandant en Chef, avaient glissé le long du dos de Naoya, se retrouvant au milieu de ce dernier et non loin de ses fesses. Leur baiser cessa. Avec un air magnanime, quelque peu malicieux, le voilà qu'il lui disait qu'il avait hâte. Hâte de voir ce qu'elle lui réservait. Elle avait souri.

"Hmmm ... sûrement ... Plein de choses."

Un de ses doigts, son index, était passé sur les lèvres de Kiwiha. Elle revint les capturer pour un baiser plus court que le précédent. Enfin, plus court en durée. Ses mains glissaient, à nouveau, sur son torse, lui provoquant, sans aucun doute, encore quelques frissons par-ci, par là. Elle sentait son envie qui grimpait, petit à petit, traduite par cette bosse qui prenait, sans aucun doute, de l'ampleur, malgré les morceaux de tissu qui les séparaient.

"Mais ... je ne sais pas ... si ton jardin ... est le meilleur des endroits ..."

Sa phrase avait été entrecoupée par divers baisers qu'elle avait déposé en haut de son torse. Devait-elle ... devait-elle faire le premier pas et prendre les devants ? Ou bien le laisser faire ? Laisser libre cour à son imagination ? Elle ne savait pas. Mais comme dit, tout juste auparavant, elle avait besoin de savoir si le jardin était le meilleur des lieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
.: Commander In Chief :. .: In Love With Nao :.
.: Commander In Chief :.
.: In Love With Nao :.



Messages : 76
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
44/100  (44/100)
Expérience:
260/450  (260/450)
Relations:


MessageSujet: Re: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé] Sam 10 Déc - 11:06

Torse nue et avec la légère brise qui venait de se présenter, le commandant en chef ne put retenir un léger frisson lui traversant toute l'échine. Ou peut être que la brise avait bon dos et qu'il s'agissait simplement d'un frisson de plaisir que provoquait les doigts magique de Naoya au contact de sa peau nue. Oui, c'était bien plus probable, la jeune femme avait une façon tout à fait irrésistible de passer ses doigts sur Kiwiha et ce n'était pas pour lui déplaire du tout. Il ne put s'empêcher d'imaginer la suite des choses...s'il prenait autant de plaisir avec de simples caresses...il se demandait ce que ça allait être s'ils passaient un niveau supérieur, s'ils passaient à un niveaux plus sexuel.

Tant d'années...oui tant d'années s'étaient écoulé où durant lesquelles il avait du abandonner toute prétention de revenir ne serait-ce que poser un orteil sur le sereitei. Tant d'année à essayer d'avaler le fait qu'il ne reverrait plus certaines personnes et en particulier Naoya. Et une fois cette dure vérité à accepter, tant d'année à vivre avec la réalité de ses sentiments pour la jeune femme. Tant d'année à fonctionner simplement sur sa rigueur et son honneur pour ne pas tout envoyer balader et revenir auprès d'elle. Puis un beau jour tout n'avait plus lieu d'être...plus de tant d'année...il était retourné au sereitei pour prendre le commandement du Gotei. Une chance inimaginable en plus d'un honneur que personne d'autre que son prédécesseur avait reçut. Une décision survenu de nul part, qui avait prit la forme d'une bénédiction pour celui qui était à présent le capitaine commandant...

Un baiser humide mais des plus délectable l'extirpa de ses pensées pour le ramener à cette réalité qu'il n'avait plus osé imaginer un siècle durant. Oui son quotidien n'avait pas prit la tournure d'un long rêve tranquille. Accéder à de telles responsabilités n'avait rien d'un pur bonheur puisqu'il passait sa journée à se casser la tête pour tout remettre d’aplomb...mais comme aujourd'hui, une fois la nuit tombé il redevenait un simple homme, un Kiwiha dénudé de son titre, un simple shinigami amoureux en quête d'un avenir sentimentale stable et « parfait ». S'il en avait le pouvoir, il arrêterait le temps, « kidnapperait » sa belle et partirait des semaines durant, ne se souciant que d'elle et lui...

Trêve de songes, Kiwiha avait répondu favorablement à la proposition de Naoya. Un entraînement particulier...il se doutait où ça allait les emmener et ça ne fit qu'accentuer son impatience, sa virilité sous son kimono commençait à trahir très légèrement cette impatience. Impatience que son cerveau et le reste de son corps avait exprimé par un baiser à la fois doux et fougueux qui ne laissait aucun doute sur son ressenti. Amour et envie à la fois...deux émotions qui ne pouvaient que parfaitement s'accorder.

La belle émit un léger doute concernant la localisation de leur imminent entraînement. Et il ne pouvait lui donner tort. Même si en temps normal personne ne venait jusqu'à sa demeure, on n'était jamais sur de rien. Et même si il n'avait aucunement honte de sa relation avec Naoya et qu'il comptait à terme l'afficher, il ne voulait pas que cette révélation soit précipitée. Bref, rester dans le jardin n'était pas la meilleur idée pour leur intimité. Il ne comptait vraiment pas être dérangé...

« Tu as raison, je n'ai jamais été encore dérangé, mais on ne sait jamais... » des paroles suivit d'un magnifique sourire.

Il s'était rapproché d'elle et sans prévenir, l'avait soulevé de ses bras puissant puis avait prit la direction de sa chambre, d'abord d'un petit shumpoo les menant jusque devant a dite chambre, puis il avait fait le reste du chemin normalement. Il prenait son temps, portant toujours sa « femme »,v avançant d'un pas léger et lent pour gagner son lit. Lentement, le temps de placer quelques baisers amoureux, et surtout le temps de promener son regard sur le visage de Naoya...une beauté pur. Une grâce dans ses traits qui faisait totalement chavirer le capitaine. A son souvenir, jamais il n'avait trouver aussi belle une femme...en faite s'était même au delà...il n'avait pas de mot pour l'expliquer...elle était tout simplement sublime...parfaite...et lui amoureux.

La très courte minute qu'il lui fallu pour rejoindre son lit se termina lorsqu'il déposa délicatement Naoya sur le lit tandis que lui prenait position au dessus d'elle, capturant une nouvelle fois ses lèvres, tandis qu'une main se glissait sur son visage, que son pouce suivait une courbe similaire à la forme de la pommette de la femme. Une peau sans imperfection, d'une douceur qui n'avait surement pas d'égal. Un sourire se dessina sur le visage de Kiwiha, se genre de sourire un peu niais, dont le propriétaire n'est même pas réellement conscient... ce sourire qui se dessine spontanément, traduisant un bonheur interne total.

« L'endroit est plus à ton aise ? Peut être peut-on reprendre là où on a arrêtés ? » Son sourire inconscient se transforma en un large sourire malicieux.

Il avait envie de lui dire « je t'aime » avant de « commencer », mais il ne savait pas réellement si ça avait sa place...du moins tout de suite. Ça pouvait paraître prématuré...mais en même temps des siècles de complicités et un siècle « d'abstinence » était sans aucun doute le meilleur moyen d'être tout à fait sur de ses sentiments...

« Je t'aime Naoya... ». Les trois mots avaient fusées sans que Kiwiha ne puissent les retenir.

[HS : Il y'a des matins comme ça, où l'inspiration est là qui revient de nul part =) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bleach-techniques-rp.1fr1.net
avatar
♥ Sexy & Cute Lady ♥.: Devoted to Kiwiha :.
♥ Sexy & Cute Lady ♥
.: Devoted to Kiwiha :.



Messages : 626
Date d'inscription : 24/10/2008

JDR
Niveau:
40/100  (40/100)
Expérience:
16/350  (16/350)
Relations:


MessageSujet: Re: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé] Mar 13 Déc - 9:41

Monsieur frémissait sous le doigté de sa belle. Peut-être parce que c'était une perspective qu'il attendait depuis longtemps. Combien de fois s'étaient-ils entraînés, ensemble. Combien de fois avaient-ils échangé un regard qui signifiait bien plus si on s'en approchait de plus près ? Combien de temps avaient-ils passé ensemble, sans qu'ils ne cèdent à la tentation ? Trop d'entraînements, trop de regards. Et bien trop de temps. Il était temps, en quelque sorte, de remettre les pendules à l'heure, et de céder à cette tentation. Certes, d'un point de vue déontologique, sortir avec le Commandant en Chef du Gotei 13, ce n'était pas ... comment dire ... Certains pourraient le voir d'un mauvais oeil. D'un très mauvais oeil. Certains pourraient dire que Naoya avait accédé à son poste de Capitaine simplement à cause de la relation qu'elle entretenait avec Kiwiha. Une relation particulière, que personne d'autre ne pouvait se targuer d'avoir. Mais, Naoya s'en fichait, en quelque sorte, des on dit et de tout ça. Parce que dans l'immédiat, elle ne voyait pas en Kiwiha son Commandant. Mais plutôt un farouche ami fidèle de toujours. Une personne sur laquelle elle pouvait s'appuyer si jamais elle avait des ennuis. Des épaules sur lesquelles pleurer si jamais ça n'allait pas et qu'elle avait besoin qu'on lui remonte le moral. Des mains qui l'avaient toujours aidée à s'améliorer, qui l'avaient guidée pour tel ou tel mouvements, qui lui avaient appris certains trucs.

Voilà comment Naoya le voyait. Il était tout ça en même temps, et bien plus encore. Parce qu'elle avait l'impression d'avoir trouvé une lumière dans cette nuit sans fin. Elle se sentait bien mieux à ses côtés. Elle le voyait avec les yeux de l'amour, tout simplement. Et ce n'était pas le simple fait qu'elle l'ait retrouvé pour qu'elle se sente ainsi. C'était tout un tas de choses, tout un tas d'émotions, de sentiments, qui se percutaient dans sa petite tête. Le fait qu'il soit en vie, le fait qu'il soit revenu de la dimension du Roi. Le fait qu'il les dirigeait, qu'il était là pour elle, comme avant. Rien n'avait changé. Enfin, presque rien. La seule chose que le temps avait changé, c'était leur vision des choses, comment ils voyaient l'autre. Leur relation avait changé, elle avait évolué, et ce n'était pas pour lui déplaire. Et nul doute que Kiwiha devait penser la même chose.

Mais revenons-en à nos moutons. Le jardin de Kiwiha n'était pas le meilleur des endroits pour poursuivre leur petit rodéo. Façon de parler. Et Naoya en avait fait part au beau brun. Bin ouais, sait-on jamais ce qui pourrait se passer. L'arrivée inopinée de je ne sais qui, ou de je ne sais quoi. En même temps, n'importe où qu'ils aillent, ils pourraient être dérangés. Quoi que, s'ils étaient dans une pièce, la moindre des choses serait de frapper à la porte, si on avait un poil de politesse. Et à ce moment là, Kiwiha pourrait envoyer balader quiconque viendrait les déranger. Tandis que dans son jardin, bin, y'avait pas de porte. Donc, personne qui ne pouvait s'annoncer. Et donc, difficile d'envoyer paître quelqu'un. De toute manière, il était d'accord avec elle.

Sans prévenir, sans rien dire, il s'était redressé et l'avait prise dans ses bras, telle une princesse. Naoya avait été quelque peu étonnée sur le coup, mais tout s'était passé très vite, puisqu'ils se retrouvèrent en un clin d'oeil, à l'aide d'un Shunpo, devant la porte de la chambre de son bien aimé. Même s'ils étaient arrivés, ce n'était pas pour autant qu'il l'avait déposée. Non, il la portait encore. Il l'amena jusqu'à son lit où il l'y déposa avant de l'embrasser tendrement. Sa main, son pouce parcourait sa joue, provoquant un sourire chez Naoya. Ou c'était peut-être la question qu'il venait de lui poser qui occasionnait chez la belle un tel sourire. Lui fallait-il sa permission ? Possible. Nao' avait placé ses mains autour du cou de Kiwiha, comme pour l'empêcher de s'envoler, ou quelque chose dans le genre. Comme pour le retenir auprès d'elle. Inutile, parce qu'elle savait très bien qu'il ne s'en irait pas, mais bon.

"C'est clairement plus confortable que dans ton jardin."

Même si l'herbe était douce, son matelas l'était encore plus. Et puis, au moins, ils ne risquaient pas d'être dérangés ou bien que de petits yeux ne viennent les surprendre. Là, ils seraient tranquilles, pour sûr. Quant à sa deuxième question, elle se contenta de lui répondre par un baiser. Oui, elle avait rapproché ses lèvres de celles de Kiwiha pour l'embrasser tendrement, une nouvelle fois. Signe que oui, ils pouvaient reprendre là où ils en étaient, et aller même plus loin, bien plus loin. Le baiser rompu, elle en vint à entendre trois petits mots. Trois petits mots qui l'emplissaient de bonheur, nul doute là dessus.

"Je t'aime aussi Kiwiha."

Et les voilà partis pour un entraînement ... pas comme les autres. Pour les petits pervers aimant les détails, bin, vous n'avez plus qu'à vous imaginer ce qui se passa par la suite. Parce qu'on en restera là. Nos deux héros ont besoin de se retrouver, et de faire un saut dans le temps, puisqu'ils sont restés bloqués au premier jour du contexte du forum. Mais ne vous inquiétez pas, ce n'est que partie remise Wink


L'XP a été attribuée hier ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé]

Revenir en haut Aller en bas

Un entrainement pas comme les autres ! [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» Un journée presque comme les autres.../ PV électrique/
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» Une prof pas comme les autres(Fini)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bleach no Kôshin :: Another World :: .: Seireitei :. :: Gotei 13 :: Première Division-